Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
POESIE

Communauté d'échange, de partage et de publication de textes poétiques, destinée aux auteurs et à tous les amateurs de Poésie ou de Prose poétique

Gérée par Aralf

217 blogs

2390 posts

09/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Balade fleurie

Balade fleurie

Il y a deux jours j'ai fait une balade dans ma ville d'Ivry et à Vitry au delà du rayon d'1km. Voici quelques photos rapportées de cette promenade pédestre. Et d'abord un peu de Street-art repéré au détour des rues. Mone est un artiste de rues de l'Île de France. Sur le bord d'un trottoir et au pied d'un poteau Le printemps se décline en p
Le mercredi des enfants : C 'est le retour du joli mai !

Le mercredi des enfants : C 'est le retour du joli mai !

Coucou les petits loups suivant que vous êtes en département rouge ou vert vous avez repris le chemin de l'école mais sur le Dix Vins Blog c'est toujours la recréation...Jeux, histoires drôles, énigmes et poèmes sont encore au rendez-vous cette semaine alors amusez-vous bien ! RETROUVEZ LES 8 ERREURS Aiguisez votre regard et trouvez les diff
fables et fabulistes : Le Pātre et le Lion  ( Livre VI - Fable 1) Jean de la Fontaine

fables et fabulistes : Le Pātre et le Lion  ( Livre VI - Fable 1) Jean de la Fontaine

Les fables ne sont pas ce qu'elles semblent être : Le plus simple animal nous y tient lieu de maître. Une morale nue apporte de l'ennui : Le conte fait passer le précepte avec lui. En ces sortes de feinte il faut instruire et plaire, Et conter pour conter me semble peu d'affaire. C'est par cette raison qu'égayant leur esprit, Nombre de gens fam
Masques, poème du déconfinement

Masques, poème du déconfinement

A une passante, Baudelaire Masques Et les sourires dévorés, Et les yeux plissés, Et les pas prudents, Et les mains sans gants. Et les pavés qui pleurent, Et les heures qui pointent, Et les bus pleins de cœurs, Et les fleurs qui suintent. Sous leurs masques Blancs ou verts ou à dessins Passent loin des frasques Des êtres sans desseins. Ils vo
Bandollière mélancolique

Bandollière mélancolique

Pierrot lunatique à quoi songes-tu ? La main sur la plume traçant ton âme Et les yeux remplis d’étoiles en flamme Pierrot lunatique à quoi songes-tu ? Pierrot lunatique à qui songes-tu ? Le cœur en pleurs, la fenêtre ouverte, Regardant le ciel d’une âme déserte Pierrot lunatique à qui songes-tu ? Pierrot laisse chanter ton triste cœ
PASSIONNEMENT

PASSIONNEMENT

Ce fut un sourire échangé Un clin de cil sur la rondeur du jour Une histoire nouvelle Comme un nouveau poème ... Une passion jamais abîmée De sourire échangé En passion érudite … Le temps roulotte sa ronde Malicieux Impertinent Indomptable Dans les ressacs de l’existence Ou la douleur Amère et le verbe Aimer Souffrent le mascaret de le
Gilles compagnon - Petite Pimprenelle

Gilles compagnon - Petite Pimprenelle

Petite Pimprenelle, quel beau duo de mots jolis pour épouser l'humus d'hiver, pour retourner de frais la terre, c'est un peu comme l'amour étendu à deux qu'on s'enroule sur le lit, c'est un serrement à deux paumes goulues, c'est ta main levée interrogative, dans l'effroi de ne pas savoir le temps qu'il fera demain... Petite Pimprenelle, chère
Le mercredi des enfants : C 'est le retour du joli mai !

Le mercredi des enfants : C 'est le retour du joli mai !

Et voilà le joli mai j'espère que vous avez offert un brin de muguet à vos parents et grands-parents ? Bon alors si j'ai bien compris certains tout-petits vont reprendre le chemin de la crèche ou de l'école alors que les plus grands devront attendre encore un peu...En attendant voici pour tous des jeux, des énigmes, des histoires drôles, des
IL PLEUT

IL PLEUT

IL PLEUT Sur la mer et sur la jetée Sur les îles et sur mon visage, Sur les beaux oiseaux de passage, Et sur mon coeur désenchanté. IL PLEUT Sur le jardin et sur la ville Et sur les arbres dépouillés, Sur mon chagrin, calme et tranquille, Et sur tout ce temps gaspillé. IL PLEUT Cette eau céleste est comme un baume Qui apaise tous mes tourme
IL A SUFFIT

IL A SUFFIT

Il a suffit Il a suffit d'un regard Rien qu'un seul, un seul regard Maintenant le ciel et le vent sont mes amis Ils m'apportent de l'ombre et le parfum de sa vie Il a suffit d'un regard D'un regard Il a suffit d'un retard Rien qu'un seul, un seul retard Son beau visage est maintenant trop loin de moi Je n'ai pas su la retrouver et cette fois Il a s
Serge Gainsbourg - Initials B.B.

Serge Gainsbourg - Initials B.B.

From October 1967 to early 1968, Serge Gainsbourg had a romantic liaison with Brigitte Bardot (BB), which inspired him a few great songs, e.g. Bonnie And Clyde and Ford Mustang. One of them was Initials BB which he wrote after they had parted. His musical inspiration for the music of this song was the New World Symphony by Anton Dvorak. The lyrics
Un jour un poème - Printemps rouge - Pat Ryckewaert

Un jour un poème - Printemps rouge - Pat Ryckewaert

Les rues sont désertes et rôdent la solitude et le silence comme un vieux couple on entendrait presque pousser les racines en dessous…je veux dire sous le goudron. La nature à se sentir forte, les oiseaux à s’égosiller quelques chats se risquent loin des gouttières le bruit à courir sur les murs, des rires de façade des frissons dans le
IL Y AURA....

IL Y AURA....

Il y aura…. Quand tout te semble gris, triste et sans joie… dis-toi que, demain… Il y aura… Des matins bleus, plein de lumière, Des jours de pluie si doux, Des levers de soleil magiques…. Il y aura … Des rires d’enfants en cascade Des sourires amis réconfortants, Des gestes de tendresse chaleureux… Il y aura … De la musique et d
ENTRE MES LIGNES

ENTRE MES LIGNES

ENTRE MES LIGNES Entre mes lignes, il y a mon cœur, Mes espoirs, mes regrets, mes désirs, Mes non-dits, mes joies et mes soupirs, Tous mes rêves de bonheur. Entres mes lignes, il y a des souffrances, Des cassures, des blessures, des adieux, Des tendresses, des mensonges, des aveux, Des chemins perdus et des errances. Entre mes lignes, il y a des
LIBRE

LIBRE

LIBRE Vivre libre, en harmonie, Avec les hommes et l’univers, Avec une foi infinie, En l’avenir de notre terre. Vivre libre de ses pensées, De ses actions, de ses paroles, Protéger cette liberté De ceux qui la cambriole. Refuser les compromissions, La liberté comme un emblème, En cultivant la compassion Quitte à accepter l’anathème. Ma
DE L'OMBRE A LA LUMIERE

DE L'OMBRE A LA LUMIERE

D E L’OMBRE A LA LUMIÈRE De l’ombre vers la lumière Du fond de mon cœur j’espère Englober en un éclair L’essence de l’univers De l’ombre vers la lumière La souffrance en bandoulière Déchirure au cœur, amère Retenir un souffle d’air… De l’ombre vers la lumière Hurlement muet, prière, Un vrai cri qui me libère Se dissou
SPLEEN

SPLEEN

SPLEEN J’aurais voulu être une amante, Je ne fus qu’une maîtresse. J’ai rusé avec mon cœur Prenant une attitude distante. Agissant avec maladresse J’ai perdu le goût du bonheur. J’avais tant envie d’être libre, D'aimer et de vivre au grand jour, De savourer la joie de vivre Pour exister et par amour. Je soupire et puis je m’éti
Un bleu d'éternité . Jacques Viallebesset

Un bleu d'éternité . Jacques Viallebesset

La parole est la matrice de l'univers Tout ce qui est nommé naît de l'esprit humain Je m'en vais au-delà de ma seule personne Retrouver le pays de la seconde enfance Où le soleil donne un rendez-vous au crépuscule Et le ciel baigne son sang dans l'océan Ce qui nous a de loin précédé nous constitue Nous sommes les survivants de désastres O
La ville inconnue

La ville inconnue

Je marchais dans une ville inconnue, Monde étranger mais plein de souvenirs Tantôt le jour, tantôt la nuit venue, Vers quels désirs et vers quel avenir ? Je pensais aux frères et aux amis, Je le sentais, ils étaient dans la ville Cachés quelque part au profond des plis, Invisibles aux âmes trop peu subtiles. Soudain je fus sur une place vid
Gogyōka d'un confinement

Gogyōka d'un confinement

Des chatons se collent grappe de lentes sur les coudriers. Des souvenirs de jonquilles dont Ducs en Guise de sortie. Un horizon plombé de chenaux borde le ciel indigo. J’entends au matin que les moteurs dorment sous la pluie. Printemps à ne rêver que fenêtres, comme portes, closes.
le mercredi des enfants :  le joli mai approche !

le mercredi des enfants : le joli mai approche !

Dernier mercredi d'avril ...le printemps est bien là et bientôt mes petits loups vous pourrez pleinement en profiter tout en restant vigilants et en continuant d'adopter les gestes barrières quotidiennement ! Sans oublier que certains vont pouvoir retrouver l'école et les copains ! En attendant voici des jeux, des énigmes des comptines et poè
La question du mois

La question du mois

Bonjour. En quelle année l'ascenseur a-t-il été inventé ? Un ascenseur est un transport vertical assurant le déplacement en hauteur. Les dimensions, la construction et le contrôle en temps réel pendant l'usage des ascenseurs permettent l'accès sécuri...
"Mes mots sur ta peau"

"Mes mots sur ta peau"

Extrait vidéo du recueil "Mes mots sur ta peau" Tous les recueils sont disponibles sur The Book Edition https://www.thebookedition.com/fr/11178_tiamaraa
Le poète allongé

Le poète allongé

Le poète allongé Et le saule à son heure, Secret, devient pleureur. En son tronc familier Défilent par milliers Les visages joyeux D'ancêtres pas si vieux. Il sent sur son écorce La main à peine éclose Des amoureux d'alors Qui jouaient sous ses ors. Et ses branches pendantes A l'heure des goûters Servis chauds sous la tente Hument encore u
le mercredi des enfants : vacances de printemps

le mercredi des enfants : vacances de printemps

Haut les cœurs, mes loulous, pour ce mercredi ensoleillé, je vous propose des poèmes, comptines, jeux , énigmes etc... de quoi vous permettre de passer une bonne journée ! Amusez-vous bien ! Fleurs d'avril Une fleur poussait près d'un étang bleu Je l'arrosais des larmes de mes yeux, Une fleur dans l'air aux pétales verts Dansait aux rayons
Fables et fabulistes : Esope - Du Porc-épic et du Loup

Fables et fabulistes : Esope - Du Porc-épic et du Loup

Un Loup rencontra un Porc-épic, et s’avança dans le dessein d’en apaiser la faim qui le pressait. Celui-ci, qui s’en aperçut, se hérissa d’abord de ses piquants. – Si vous vouliez vous défaire de toutes ces pointes, lui dit l’autre, bien fâché de ne savoir par où le prendre, vous n’en seriez que mieux, car elles vous défigure
"Mêm' pas vrai !"

"Mêm' pas vrai !"

" Mêm' pas vrai !" Un enfant a trouvé Respect et Tolérance dans tous les dictionnaires du bon pays de France. Il s'est dit : « C'est super ! J'ai des droits ! Vive l'enfance ! » Il a aussi cherché ces mots-là dans la rue, mais ne les a ni vus, ni lus, ni entendus. C'était écrit partout sur les murs de la Ville des injures, des gros mots, d
UN AMOUR IMPOSSIBLE

UN AMOUR IMPOSSIBLE

UN AMOUR IMPOSSIBLE J’ai appris tous les mots, Ceux qui chantent, qui consolent, Les mots fragiles, les mots de trop, Les mots qui blessent, ceux vitriol. Et les mots doux, les mots velours, Les mots caresses, les mots encore, Les mots jamais, les mots toujours, Les mots soupirs, ceux corps à corps. Et ces mots qui attendaient là, Bien au chaud
Beauté du soir

Beauté du soir

Tandis que je la cherchais dans un livre, La beauté m’est apparue soudain dehors. J’avais un instant détourné mes yeux ivres De mots lus sur le papier et, comme on sort D’un songe, j’ai vu changer le paysage. J’avais passé le fin voile des rideaux Et celui des obsessions, et tel un sage Je contemplais le ciel, ce libre préau, Qu’é
Les vrais coraux vont revenir

Les vrais coraux vont revenir

Les vrais coraux vont revenir Par delà les mers aux eaux bleutées du ciel Aux contrées des soleils se levant au réveil du jour Les oiseaux chantent à travers les masques Respirant la musique purifiée loin des casques Quand les hommes ont peur ne plus jamais revenir Pour des baisers que l'on ne peut plus se dire Les femmes restent là dans cet
le mot...

le mot...

Le mot est un oiseau : – Martinet, griffe l’air, inscris tes paraphes, ta signature trempée dans l’encre des orages. – Mésange à tête noire grave dans le bois ton chant d’amour, picoré à tue-tête. – Merle, inscris tes pas sur la neige, en vers libres. – Aigle, tournoie au-dessus de ton aire, dessine un poème de joie. – Moine
George Brassens - Le Gorille

George Brassens - Le Gorille

This song is by no means a rock song. But... what's really very "rock" about it though, is its irreverent and licentious wit. It was written by George Brassens, who was once very fond of libertarian ideas, in 1952. The ending against the death penalty was not in his mind when he started writing the song. This song was censored on French radio until
A côté de vous

A côté de vous

Photo personnelle A côté de vous J'aimerais m'assoir à-côté de vous Tout simplement parler, car vous me manquer. Ce silence, votre absence parfois me hante. Que faites-vous ? Moi, je suis là, sur ce banc , Je vous attend patiemment. Et à la fin du confiment Je serais à côté de vous. Christian Rabussier 16-04-20
Je me languis de lui

Je me languis de lui

Je ne sais pas pour vous mais ce parc des Cormailles Je me languis de lui, languis de lui. Aie ! Aie ! Quand je passe près de lui je suis un peu triste De ne pas pouvoir passer derrière les grilles Et de constater que le doux printemps l’habille, Et que le soleil dore l’ocre de ses pistes Refrain Je me souviens des beaux parterres tout rempli

Coronatonnerre Que nous restera-t-il si nous n'entendons pas ce que nous dit la terre? Depuis longtemps pourtant des pans de la planète se consument en signaux les vents, le ciel en feu les fleuves, les océans, les arbres en leurs forêts, la faune désemparée, les peuples martyrisés appellent au secours. Mais nous n'entendons pas! Nous courons
Fables et fabulistes : LA FONTAINE - Le Buisson, le Canard et la Chauve-Souris

Fables et fabulistes : LA FONTAINE - Le Buisson, le Canard et la Chauve-Souris

Le Buisson, le Canard et la Chauve-Souris, Voyant tous trois qu'en leur pays Ils faisaient petite fortune, Vont trafiquer au loin, et font bourse commune. Ils avaient des comptoirs, des facteurs, des agents Non moins soigneux qu'intelligents, Des registres exacts de mise et de recette. Tout allait bien, quand leur emplette, En passant par certains
Noctambule ivresse

Noctambule ivresse

Dans le parc qu’obscurcit la nuit Les arbres enfermés exhalent Un parfum sauvage qui fuit Vers le ciel aux étoiles pâles Et vers la brillante Vénus. Douces effluves que je capte Délicieusement comme un plus Inattendu , un tendre rapt Qui me délivre des tristesses De l’heure et de l’enfermement. Je retrouverai cette ivresse Un peu plus t
DU BLEU ET DU SOLEIL

DU BLEU ET DU SOLEIL

Du Bleu et du Soleil Le temps se traîne en solitude Et tout s’arrête autour de nous, Il faut changer ses habitudes Dans un monde devenu fou. On peut se dire que rien ne va Que la vie s’étiole et s’en va, Que tout est fichu ici-bas Que l’été ne reviendra pas ! Mais il faut relever la tête, Et les yeux levés vers le ciel Admirer ces be
David Sylvian - The Scent of Magnolia

David Sylvian - The Scent of Magnolia

Cette chanson est sortie dans l'album "Everything And Nothing" en 2000. C'est une des "chutes" de l'album ‘Dead Bees On A Cake’ de 1999. Les samplings et les arrangements de guitares ont été fait par Ryuichi Sakamoto, et David Sylvian y chante avec Ingrid Chavez. "Depuis le début des années quatre-vingt, je me suis intéressé à déconstru
Apocalypse 20 20

Apocalypse 20 20

Consolez-moi, dévoilez-moi, ne me mentez pas. Épargnez-moi tarots et boules de cristal, Je saurai le futur quand il sera présent. Révélez-moi plutôt la forme de mon dos Tout ce que je ne vois pas, mais qui est moi Révélez-moi, entre vous et moi, le plus souvent Sous les oripeaux et les écailles de nos masques Il n’y a qu’une seule huma
Bob Dylan - Every Grain Of Sand

Bob Dylan - Every Grain Of Sand

Ce poème de Dylan est l'un des rares dont il a explicité l'écriture; il a relaté que ces lignes lui sont sont venues d'un trait. Pas de corrections, point de longues semaines à se torturer à essayer de parfaire son texte, celui-ci a "existé" du premier coup. Il l'a écrit dans la période de sa vie, de 1979 à 1981, pendant laquelle il s'ét
Psyché

Psyché

Victor Hugo φυχή Psyché dans ma chambre est entrée, Et j'ai dit à ce papillon : - "Nomme-moi la chose sacrée. "Est-ce l'ombre ? est-ce le rayon ? "Est-ce la musique des lyres ? "Est-ce le parfum de la fleur ? "Quel est entre tous les délires "Celui qui fait l'homme meilleur ? "Quel est l'encens ? quelle est la flamme ? "Et l'organe de l'av
Confinement

Confinement

Confinement, peut-être moment où il faut S’arrêter et rêver. On voit par la fenêtre Le soleil se coucher, dehors l’air est bien chaud Encore de ce printemps d’avril où les êtres Goûtent d’ordinaire l’humble parfum des fleurs. Insectes, papillons et abeilles le peuvent Mais nous pauvres humains enfermés par la peur De l’épidém
Quand on est dans les bras...

Quand on est dans les bras...

Petit poème écrit pour ma fille en CP... Elle avait besoin d'un texte composé de 100 syllabes. Ce dizain carré répond à la consigne... Bonne lecture ! Quand on est dans les bras de sa maman, on entend chanter tous les continents. Quand on est dans les bras de son papa, on entend respirer tous les pandas. Un câlin, un bisou, et c'est dodo ! Q
Serge Gainsbourg - La chanson de Prévert

Serge Gainsbourg - La chanson de Prévert

This song written in 1960, sixty years ago, and released in 1961, was inspired by another song written 15 years earlier by the French poet Jacques Prévert, its music composed by Vladimir Kosma, and sung by Yves Montand for the film "Les Portes de la nuit" (The Gates Of Night), which Marcel Carné directed in 1946. Serge Gainsbourg, quite unkown as
Laisse les clés sur la porte ouverte

Laisse les clés sur la porte ouverte

A écouter l'audio texte en fichier.. A voir, le clip vidéo, inspirant ! Bien à vous, particulièrement tous les Soignants ! Je suis sur une île, les ventilateurs tournent, il a fait chaud toute la journée ; dehors la nuit se couvre du chant des grenouilles, un chien y aboie, parfois. Si un jour, tu veux revenir, même quelques heures, j’ai l
Brisé

Brisé

Photo personnelle. Christian Rabussier Brisé Je suis brisé, le dos courbu presque à terre Vous me trouver moche, peu esthétique. Je vous gène pour tondre votre pelouse. Je suis simplement brisé, Fatigué, usé Mais vivant, Jusqu'au dernier souffle Dernière goute de sève Ce sang blanc, qui envahi mon corps. Afin de nourrir mes feuilles. Ne
LA FORME

LA FORME

L a forme Ecouter le silence de son corps. Parfois des dessins des images, des peintures gigantesques jaillissent. Ainsi le dernier dessin consiste en différents points à définir au pinceau et à l’encre de Chine, points évocateurs d’une crucifixion ou de l’apparition d’une dame Pierrot. Ainsi je vous le dis les neurones se soldent. J
On attend à la fenêtre

On attend à la fenêtre

Chers lecteurs confinés, Dans ce montage, vous découvrirez mon dernier poème. Ecrit en écoutant Rachmaninoff, il vous portera au moins jusqu'au bas de votre fenêtre. Pensez à activer le son ! J'attends vos commentaires et vos partages ! Dans ce montage, découvrez mon poème "On attend à la fenêtre", dit sur un prélude de Rachmaninoff. Vou
Derrière la brume du matin

Derrière la brume du matin

Oh ! derrière la brume du matin Le printemps et la chanson des oiseaux. L’air est frais encore mais un parfum Nouveau l’anime. C’est bien un assaut Prochain de floraison qui se dévoile. Pourtant sur le marronnier les bourgeons Sont de grises et petites étoiles, Enveloppés toujours de leur cocon Et plein d’un reste de frilosité. Mais il
fables et fabulistes : Des querelles de nuages - Daniel Allemand

fables et fabulistes : Des querelles de nuages - Daniel Allemand

Un nuage tout rond Dans le ciel se promène Tant soit peu fanfaron Mais restant à la traîne De ses turbulents congénères, Voulant un temps qui dégénère. Blanc, la tête dans les nuages Il est tout assagi Rêvant de grands voyages Dès que le roi soleil rougit. Soudain réagissent les sombres bataillons Uniformément bas, noirs de dépression
Ce matin au réveil

Ce matin au réveil

Ce matin au réveil d’insidieuses questions Trottaient dans ma tête sans trouver de réponses. Voici pour vous ces étranges divagations Sorties d’un sommeil plein de rêves et de ronces. Parmi tous les confinés combien de cons finnois ? Combien de cons finauds ? Combien de cons finis ? Pour les Finnois, il est impossible pour moi D’en dire