Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
POESIE

Communauté d'échange, de partage et de publication de textes poétiques, destinée aux auteurs et à tous les amateurs de Poésie ou de Prose poétique

Gérée par Aralf

217 blogs

2390 posts

09/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Claude Sterlin Rozema « Au clair de là : Lune bleue »

Claude Sterlin Rozema « Au clair de là : Lune bleue »

où que ma vue se pose un débris d’ombre craque entre moi et le monde le temps passe vite dans ces paysages que j’expérimente en personne il y a toujours l’image d’un lieu que je méjugerai toujours manifestement mise en avant une combinaison une réinterprétation une reproduction autre dont je garde empreinte dans le regard Décembre 20
Un jour, un poème : Poésie en Stéphanie 2019 - Alex Chazal

Un jour, un poème : Poésie en Stéphanie 2019 - Alex Chazal

Ce mois-ci pour la rubrique poétique " un jour, un poème ", ce sont les poètes et auteurs du Cercle des Lettres et des Arts de Saint-Etienne que le Dix Vins Blog met à l'honneur. Chaque jour un poème ou un texte du dernier opus de la revue poétique du Cercle des Lettres et des Arts sera donc mis en ligne chaque jour de février. je vous en so
Le Chemin de l'Amour - Michel Pépé

Le Chemin de l'Amour - Michel Pépé

music: Michel Pépé - Le Chemin de l'Amour album: " Sérénité " http://www.michelpepe.com video edit: Andreea Petcu http://www.youtube.com/Newoceanflower2008 http://www.andreeapetcu.com music: Michel Pépé - Le Chemin de l'Amour album: " Sérénité " http://www.michelpepe.com video edit: Andreea Petcu http://www.youtube.com/Newoceanflower... h
Berck ma ville opale Poème

Berck ma ville opale Poème

Ma ville opale Ma ville aimée ma ville opale Si tu savais combien j'ai mal D'avoir perdu le goût du sel Le goût de la mer et du ciel Tu étais ma seule aventure La voile blanche des matures Les îles nues parmi les dunes Le cri du guetteur dans la hune Ma ville aimée ma ville opale J'étais marin j'étais indien Je nageais avec les étoiles Je
Chandelouze 2019.

Chandelouze 2019.

Le 2 février 1975, l’épouse de Julos Beaucarne, Loulou, fut tuée de neuf coups de couteau dans ler maison de Tourinnes. Face à la vindicte, Julos répondit par cette :"Lettre ouverte" (cliquez donc). Depuis, il a changé le mot chandeleur en chandelouze. Chaque 2 février, je m’en souviens : je lui dois beaucoup. Et l’âge le dévore, ces
L'attente

L'attente

Penser encore pour ne garder même que les miettes de la présence. L'attente au creux déchiré, les jours sans, passant comme des cicatrices éveillées Attendre peut-être le printemps... L.G.
Un jour, un poème - Poésie en Stéphanie - Pierre Philibert

Un jour, un poème - Poésie en Stéphanie - Pierre Philibert

Tout au long de ce mois de février les poètes du Cercle des Lettres et des Arts de Saint-Etienne dont les œuvres sont publiées chaque année ( depuis plus de soixante ans ) dans le recueil Poésie en Stéphanie sont à l'honneur sur le blog. Des poèmes et des textes magnifiques à lire et à partager sans modération ! Et pour commencer voici
Poètes des profondeurs : Ludovic Ludo Richard  Allez…

Poètes des profondeurs : Ludovic Ludo Richard Allez…

À la santé des braves ! À la santé des larves !… Et puis à la santé Du rêve américain ! J’suis fatigué putain… J’suis brisé tout entier ! Du grenier à la cave, Y’a les couleurs qui bavent ! J’suis tout cassé frérot, C’est ce manque de trop Qui m’a foutu en l’air ; Qui m’a laissé exsangue !… Le manque de sa langue
Carmen Montet - Poésie en hiver -

Carmen Montet - Poésie en hiver -

Les oiseaux sont partis loin d'ici faire leur nid En Afrique et en Polynésie. La neige tombe à gros flocons Et recouvre de son blanc manteau La colline, les parc, les coteaux La ville, les jardins, les maisons. L'ours, la hulotte et la marmotte Se sont réfugiés dans la grotte, La taupe, la lapine, les lapereaux Dans leur terrier bien au chaud,
Le mercredi des enfants : samedi c'est la chandeleur

Le mercredi des enfants : samedi c'est la chandeleur

Samedi c'est crêpes et oui à la chandeleur on se régale de bonnes crêpes maison aux sucre, au beurre, au miel, au chocolats à la confiture de mamie..et oui samedi c'est " Chandeleur " mais c'est quoi la chandeleur ?...on vous l'explique aujourd’hui entre comptines et poésies, charades et chansons ! Les crêpes Caroline Prend la farine, Alin
Arkel - " L'étincelle "

Arkel - " L'étincelle "

l'outrance dans des bars, zinc où je m'affale, j'ai dansé à casser du verre et gueuler des formules de marin sur terre j'ai cassé la gueule à des ombres qui se cachaient devant mes coups je n'ai battu que moi en mal d'amour en mal d'espace orgie où j'étais plusieurs le coude levé pour des rituels alcools à Montparnasse, café du Départ et
 Accomplissement - Laurent de Coudenhove  - Recueil " Quelques Mots au Vent "

Accomplissement - Laurent de Coudenhove  - Recueil " Quelques Mots au Vent "

Dans le monde d'avant, non régi par le temps, Deux êtres parfaits, se sont rapprochés Et dans cette étreinte charnelle, nul doute la plus belle Ils sont encore collés, pour toute notre éternité L’Homme a semé, la Femme a récolté, Et dans sa matrice, vaste conceptrice, L'univers s'est organisé, celui qu'on croit illimité, Pour que de c
Le bénitier des cerfs . C.Legrand-Jacques Viallebesset

Le bénitier des cerfs . C.Legrand-Jacques Viallebesset

Le bénitier des cerfs. Claude Legrand Le vent tend sa paume de tendresse Pour les accueillir nus dans son souffle A la clairière bleue du silence Le coeur d'un cerf bat dans celui de chaque homme Ils boivent à la margelle de la nuit Dans les senteurs d'eau et d'herbes froissées Le lac où ils s'abreuvent est un bénitier L'haleine du cerf et d
Le mercredi des enfants : Et toujours en hiver

Le mercredi des enfants : Et toujours en hiver

Brrr il fait froid...normal me direz vous nous sommes en hiver...manque juste un peu de neige pour le froid c'est tout bon ! Pour se réchauffer les petits loups je vous offre un bouquet de comptines et poèmes, une enigme et le film à voir ce mois-ci : Le Rat Scélérat De Jeroen Jaspaert ( Dessin Animé ) Il a neigé Il a neigé dans l'aube rose
Blues pour Hound Dog Taylor - Francis Carpentier

Blues pour Hound Dog Taylor - Francis Carpentier

Rends-lui sa perruque il a besoin d'un couvercle il a trop d'idées qui bouillonnent dans sa tête trop de tempêtes sous son crâne Comme disait le poète c'est le Diable qui a bu le fond de la bouteille Sa mère l'aimait trop, les rêves qu'elle lui a tissés son trop grands pour franchir les petites portes de la vie et on lui ferme au nez les au
poèmes en janvier - Prière - Paul Verlaine

poèmes en janvier - Prière - Paul Verlaine

Me voici devant Vous, contrit comme il le faut. Je sais tout le malheur d’avoir perdu la voie Et je n’ai plus d’espoir, et je n’ai plus de joie Qu’en une en qui je crois chastement, et qui vaut A mes yeux mieux que tout, et l’espoir et la joie. Elle est bonne, elle me connaît depuis des ans. Nous eûmes des jours noirs, amers, jaloux,
Claude Sterlin Rozema - poème

Claude Sterlin Rozema - poème

ici est ma tombe dans ce gouffre qui se défait pour se refermer longuement ô Ciel bavard pourquoi m'as-tu fait ça il pleut sur ma tête des haillons de nuages c’est ainsi le jeu pour l’Oeil qui me regarde dans cet espace guignol à mes pieds nus ô Cascade de larmes tu files en allant et venant pour me balbutier que le soleil se lève ailleu
Poètes des profondeurs : Betty Rataggi - ELLE EST...

Poètes des profondeurs : Betty Rataggi - ELLE EST...

Il ne veut l'abîmer alors du bout des doigts il la frôle Il a le beau rôle Elle l'enrôle Elle l'enjôle Sous une voûte entoilée Elle l'envoûte Elle est mystère En lui elle se terre Elle est son désormais Son présent Son cadeau Que demander de plus ... Elle n'a plus de départ Elle est son arrivée Son ancre Son quai sans départ Elle est
Le mercredi des enfants : Vive l'hiver !

Le mercredi des enfants : Vive l'hiver !

L'hiver est là et avec lui manteau blanc, givre et vent du Nord...S'il neige les enfants feront batailles et bonhommes, les parents râleront à déneiger l'entrée de la maison et la voiture...mais bon soyons beaux joueurs après tout nous sommes au coeur de l'hiver ! Le bonhomme de neige Au nord de la Norvège Vit un bonhomme de neige. Il n'a pa
Fables et fabulistes : Jacques BRIGAUD - Les Hommes et la Mort

Fables et fabulistes : Jacques BRIGAUD - Les Hommes et la Mort

Avec l’accroissement de la population, La Mort ne savait plus où donner de la faux. Elle dut recruter, même sans formation, Des assistants, lesquels ne firent pas défaut. Fort surprise devant l’afflux des candidats – Car, se croyant haïe par cette humaine espèce, Elle ne pensait pas trouver tant de soldats Tout prêts à expédier leurs
Le musée de Ronel dans le Tarn/ suite de l'année 2017

Le musée de Ronel dans le Tarn/ suite de l'année 2017

Bonjour à toutes et à tous. Vous souvenez-vous de ce petit musée que je vous avez fait connaître au tout début de l'année 2017? Oui, certaines, et certains, de mes abonnées s'en souviennent mais, depuis, quelques-unes s'en sont allées et d'autres les ont remplacées... ainsi va la vie d'un blog. En ce qui me concerne je continue mon bonhomm
Le temps des Jardins

Le temps des Jardins

English text following Voici revenu Dans ce monde inconnu Où pousse l'herbe des nuits crues Le temps des jardins Où tout recommence Mots après graines Fruits après fleurs L'humain et l'immense HDN Maripasoula Janvier 2019 Here is come again In this unknown world Where grows grass on raw nights The time of the gardens Where everything starts aga
Arkel - " Mordre et Tenir ( Boire ? ) "

Arkel - " Mordre et Tenir ( Boire ? ) "

j'attends tous les jours ta lettre, comme un billet doux ange et diable je prendrais un train pour venir t'embrasser j'ai amassé des baisers dans une valise je viendrais remplacer les fleurs que tu as oublié quand tu es partie en claquant la porte le chien est couché sur la valise les baisers ne pourront pas s'envoler le chien non plus cette nui
poèmes en janvier - Voyage - Kamal Zerdoumi

poèmes en janvier - Voyage - Kamal Zerdoumi

A Paris mon pas décroît dans le crépuscule de vivre Sous la cruauté d’un ciel gris malgré l’indifférence et l’odyssée souterraine mon corps vieux navire traverse l’année en fendant les flots de l’espérance pour atteindre l’autre rive son soleil ami et baigner l’âme dans le bleu de ses cieux kamal Zerdoumi, 2018
L’AMITIÉ - HERBERT PAGANI

L’AMITIÉ - HERBERT PAGANI

Miautunn Ça fleurit comme une herbe sauvage N'importe où, en prison, à l'école, Tu la prends comme on prend la rougeole Tu la prends comme on prend un virage C'est plus fort que les liens de famille Et c'est moins compliqué que l'amour Et c'est là quand t'es rond comme une bille Et c'est là quand tu cries au secours C'est le seul carburant
Poètes des profondeurs : Jehanne de Champvallon

Poètes des profondeurs : Jehanne de Champvallon

Je te choisis pour porter mes rêvesCette solitude a laissé trop de temps pour te créer à mon image. Livrets secrets que je remplis lorsque tu me laisses marcher seule dans le noir.Quand tu ne me souris pas.Il y a ma vie et ma vie parallèle, le coin tuEt même les enfants me demandent Tu es restée tant d’années sans mots doux Sans amours ?D
St Amand Blues ( Elisabeth Cotten ) - Francis Carpentier

St Amand Blues ( Elisabeth Cotten ) - Francis Carpentier

Où es-tu passé l'ami tu as filé entre haut et bas en disant attends-moi-là j'ai attendu la nuit est tombé une nuit de petit poucet et bon sang c'est toi qui portais les cailloux blancs J'aimerai retrouver cette source que nous avions dénichée sous ce roncier son eau sentait l'oeuf pourri mais donnait une pêche d'enfer chaque fois que j'en b
Arkel - Recueil  " Grandir "

Arkel - Recueil " Grandir "

un hiver salé tes épaules nues tes hanches découvertes mes cheveux blancs quand je te quitte je ferme doucement la porte de ton appartement je descends avec la rumeur de ton immeuble des rideaux s'écartent sur mes vapeurs je te laisse saccagée finissant ton ouvrage d'ogre je suis dans toutes tes nuits tu es l'outrage qui raccommode mes déchir
Claude Sterlin Rozema - " Papiers de trois lettres "

Claude Sterlin Rozema - " Papiers de trois lettres "

on s’est senti troublé assujetti égaré enlisé ne sachant plus à quoi se fixer le bruitage en arrière-plan aux échos divers prouve que l'immobilité dévoilée dans les tracts distribués et les papiers collés aux murs de la ville parvient à son comble que peut-on espérer en lançant ces doubles-dés faits pour ces instants de nuit de f
Poètes des profondeurs : Journal des arbres - Patrick Chemin (juin 2018)

Poètes des profondeurs : Journal des arbres - Patrick Chemin (juin 2018)

La pierre que tu avais jetée dans la rivière pour invoquer le nom de la source. La pierre que tu avais mangée les jours où tu avais faim. Quand chacun se détournait. Tu passais des jours intègres les volets fermés dans la fausse bienveillance de la dépression. Tu avais perdu la foi des jours. Aucun dieu ne se signait devant ta porte close.
 BONNE ANNÉE - Henri Merle

BONNE ANNÉE - Henri Merle

Plutôt que nous souhaiter la bonne année... Souhaitons-nous le bon mois, la bonne semaine, le bon jour, la bonne heure. Souhaitons-nous chaque bonne seconde et peut-être que le Monde deviendra un peu moins immonde. Mais là les amis y'a du boulot. Fin de ce poème maigrichon, tout en vers de merleriton, Et en forme de petit poisson écrit par un
Le mercredi des enfants : Bonjour 2019

Le mercredi des enfants : Bonjour 2019

Pour cette nouvelle année je souhaite et avec moi tout le Dix Vins Blog à nos petits Loups une année riche en joie, en petits bonheurs mais aussi en découvertes et en culture ! Vivez, soyez heureux et continuez à nous suivre ! On vous aime fort fort fort ! et pour bien commencer l'année courez vite découvrir la suite des aventures de la noun
Arkel - " Mordre et Tenir ( Vivre ? ) "

Arkel - " Mordre et Tenir ( Vivre ? ) "

j'ai froid aujourd'hui l'hôpital est dégueulasse l'homme qui est allongé dans ce lit dans cette chambre qui pue l'hiver est mon père j'ai froid aujourd'hui je suis sorti très vite de cette chambre presque enfui je fais la gueule aussi décembre sera difficile ma chair se plie ce matin un ami m'a dit que l'amour c'était pas facile sens unique
Nouvel an des rues

Nouvel an des rues

Dans les rumeurs des rues déjà passe l'an, derniers achats aux foulées de bitume, les passants pressés aux sourires camouflés, l’œil au sommeil court, la joue au cru de la froideur, les cœurs palpitants devant les vitrines ornées et lumineuses, les langues baveuses et les porte-monnaie ouverts selon les bourses, folle course, effrontée a
Un jour, un poète, Poètes des profondeurs - Marie Murski

Un jour, un poète, Poètes des profondeurs - Marie Murski

Il y a dans mes jardins des peurs bleues à trompettes un serpent pour les fillettes aux yeux tardifs dans les rocailles un été de chair des femelles fêlées la fonte en jambes des iris bleus chuchotant de bourdons. Il y a un cavalier qui se pose sur les ventres comme une brûlure on le reçoit par l’étoile rouge de sa bouche des camélias pe
Carmen Montet - Poèmes -

Carmen Montet - Poèmes -

Je regardais par ma fenêtre Le jour décroître et disparaître Comme le chant d'une femme Dans l'horizon en flammes. Je regardais par ma fenêtre Le monde périr et puis renaître La poussière devenir terre L'eau recouvrir le désert. Je regardais par ma fenêtre L'enfant grandir comme une fête Chercher et tracer son chemin Lutter et guider son
Un jour un poète, poètes des Profondeurs - Alain Graz

Un jour un poète, poètes des Profondeurs - Alain Graz

"Une vie était partie sans prendre colère. Les candides, les poètes, les amoureux Les gentils, les musiciens, les glaneurs de beauté, Les taiseux, les ravis, les fous Les colporteurs de bonnes nouvelles Les artisans du bien, les simples d'esprit Les bienheureux du rien, les doux. Tous étaient au rendez- vous, juste pour dire Merci. Aux roses,
Ma petite soeur de Noël. Marianne morte la nuit de Noël.

Ma petite soeur de Noël. Marianne morte la nuit de Noël.

Marianne C'est la nuit la plus longue et la nuit la plus sombre La nuit des sans-abri qui veillent dans nos ombres Enfermés dans les rues qui n'ont pas de fenêtres Guetteurs sans illusion du matin qui va naître C'est la nuit de l'hiver la nuit de Bethléem La nuit de l'homme nu perdu dans les couloirs A qui nul ne murmure à l'oreille un Je t'ai
Un jour un poème, poètes des profondeurs : Samuel MARIE-SONNIERES (texte protégé)

Un jour un poème, poètes des profondeurs : Samuel MARIE-SONNIERES (texte protégé)

Complainte urbaine Le soleil peine à se lever Dans un silence assourdissant. La lune, d'un blanc resplendissant A déjà déserté. Le son strident d'un rossignol, Un vent salement inquisiteur, Un air sans particules ni odeur, Un réveil vécu comme un viol ! Et la lenteur, celle des âmes Venant des profondeurs, Celle d'un monde en résistance, P
Fables et fabulistes - “ L’Escargot ” -  Robert Desnos

Fables et fabulistes - “ L’Escargot ” - Robert Desnos

Est-ce que le temps est beau ? Se demandait l’escargot Car, pour moi, s’il faisait beau C’est qu’il ferait vilain temps. J’aime qu’il tombe de l’eau, Voilà mon tempérament. Combien de gens, et sans coquille, N’aiment pas que le soleil brille. Il est caché ? Il reviendra ! L’escargot ? On le mangera., Chantefables et chantefleur
Un jour un poète - Poètes des profondeurs - Alain Graz

Un jour un poète - Poètes des profondeurs - Alain Graz

J'abhorre la haine "J'abhorre la haine, Les crocs des loups, La méchanceté vaine, Les mots hargneux, Ceux qui restent accrochés Au cou en morsures mortelles. Je déteste la haine habituelle, De ceux qui détiennent la sainte vérité. Je déteste la haine criée Qu'on jette en vomi à la face des hommes. Qui que tu sois je t'aime d'amour, Homme,
Poème. Ma petite soeur de Noël.

Poème. Ma petite soeur de Noël.

Marianne Marianne C'est la nuit la plus longue et la nuit la plus sombre La nuit des sans-abri qui veillent dans nos ombres Enfermés dans les rues qui n'ont pas de fenêtre Guetteurs sans illusion du matin qui va naître C'est la nuit de l'hiver la nuit de Bethléem La nuit de l'homme nu perdu dans les couloirs A qui nul ne murmure à l'oreille un
Un jour un poète - Poètes des profondeurs - Marie Murski

Un jour un poète - Poètes des profondeurs - Marie Murski

Un mot sur un fil un mot à la gueule pleine de terre un mot à biffer dans le trop plein des guerres. Juste en dessous un mot fragile nu comme une balle. Dans la trame on piétine on tranche la gorge du mot « hurle » les autres s’enfuient avec le mot de la fin bien mis et bien-pensant. Au bal des mots on guillotine à demi-mot la mariée saign
poèmes en décembre : POÈME À NINON -  Alfred De Musset

poèmes en décembre : POÈME À NINON - Alfred De Musset

Si je vous le disais pourtant, que je vous aime, Qui sait, brune aux yeux bleus, ce que vous en diriez ? L’amour, vous le savez, cause une peine extrême ; C’est un mal sans pitié que vous plaignez vous-même ; Peut-être cependant que vous m’en puniriez. Si je vous le disais, que six mois de silence Cachent de longs tourments et des voeux i
Le cristal de neige/conte poème.

Le cristal de neige/conte poème.

Bonjour à toutes et à tous. Oui, je sais, je vous avais donné rendez-vous au mois de janvier, mais je ne pouvais ne pas venir encore une fois avec ce texte. Un petit conte poésie que j'ai écris d'un seul jet en pensant à cette fête de Noël qui n'est qu'à quelques heures de temps. Il y a si longtemps que je n'avais pas repris la plume. Que