Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
POESIE

Communauté d'échange, de partage et de publication de textes poétiques, destinée aux auteurs et à tous les amateurs de Poésie ou de Prose poétique

Gérée par Aralf

217 blogs

2358 posts

09/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Il y a sur la Terre

Il y a sur la Terre

IL Y A SUR LA TERREGaspard, Il y a sur la TerreUn pays dont je suis fier.Il y a sur la TerreUn pays sans la guerre.Il y a sur la TerreUn pays beau comme hier... IL Y A SUR LA TERRE Gaspard, Il y a sur la Terre Un pays dont je suis fier. Il y a sur la Terre Un pays sans la guerre. Il y a sur la Terre Un pays beau comme hier. Il y a sur la Terre Un p
Gogyōka des raisons officielles

Gogyōka des raisons officielles

Rappel : (ex Wikipédia article gogyōka) Kusakabe a établi les « cinq règles du gogyōka » en septembre 2008 comme suit : • Le gogyōka est une nouvelle forme de poème court fondé sur le waka (ancêtre du tanka) et la kodai kayō (古代歌謡 ) , poésie ancienne) du Japon. • Le gogyōka est généralement écrit en cinq lignes, mais de
Prix International Arthur Rimbaud 2021 : Remise des Prix (suite 2)

Prix International Arthur Rimbaud 2021 : Remise des Prix (suite 2)

Bonjour je reviens au Prix International Arthur Rimbaud 2021 pour vous présenter quelques poèmes de la catégorie C : poèmes de forme classique ou néoclassique, thème libre. Celui qui a obtenu le premier prix est un poème dédié à Paul Verlaine. Fugue mélancolique à Paul Verlaine (Chanson d'automne) Quand la feuille se pose Et couvre le s
A la Saint Rémi

A la Saint Rémi

À la Saint Rémi Hier, nous étions Le 15 janvier. Chaque jour porte à son veston Tout chiffonné Le nom De ceux que nous aimons. Et cette garde-robes Alignée Chaque soir se dérobe Résignée. Mais certaines étiquettes Plus cruelles ou coquettes Reviennent le lendemain, Ou le mois suivant l’air de rien. Elles ont dans leur coton Le prénom D
Un sourire!

Un sourire!

Walt Disney, les Aristochats "Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup, Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne, Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel, Personne n'est assez riche pour s'en passer, Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter, Il crée le bonheur au foyer, soutient le
Un chat à ma fenêtre

Un chat à ma fenêtre

Voici un poème de minuit composé de plusieurs haïkaï Je les ai composés suite à un mail reçu hier très tard et qui demandait de faire un haïku et au maximum 4 ayant pour thèmes les chats. Il fallait l'envoyer pour le 03/01/2022 avant minuit. Un soir, un chat gris miaula Devant ma fenêtre J’ouvris à cette âme en peine. Elle bondit dan
Poème de rentrée

Poème de rentrée

Poème de rentrée Revoici donc votre unique allié Pour en saigner jusqu'en février. Gardez bien vos écoles ouvertes, N'oubliez surtout pas les fenêtres, Oubliez les glaçons de l'hiver, Vous servez la Nation, soyez fiers ! Préparez, enseignez, corrigez, Quels que soient les variants, souriez ! Car pour tous ceux qui télétravaillent Et pour
Trait d'union

Trait d'union

Petit poème de la nouvelle année : Trait d'union Nous ne sommes qu’un trait d’union Qu’absorbent deux générations : Entre un passé pas toujours simple Et un futur qu’on veut plus simple. Alors à nous de tracer droit Ce tout petit rondin de bois Qui flotte entre ces deux époques Comme un aimant qui se disloque. À nous de tenir l’é
Accorder

Accorder

En faisant le tri dans mes brouillons, je retrouve cet article non publié. Il est temps de le libérer je crois. Belle fin d'année à Vous. Que votre esprit continue d'insuffler l'envie de découvrir. Encore et toujours auprès de Vous. @Artine D un bond, je m'enflamme, tel un diamant . Au-dessus de toi, incandescent. Entre nos doigts filent la l
 Le chat (Charles Baudelaire)

Le chat (Charles Baudelaire)

1 Dans ma cervelle se promène Ainsi qu’en son appartement, Un beau chat, fort, doux et charmant. Quand il miaule, on l’entend à peine, Tant son timbre est tendre et discret ; Mais que sa voix s’apaise ou gronde, Elle est toujours riche et profonde. C’est là son charme et son secret. Cette voix, qui perle et qui filtre Dans mon fonds le p
Le chat

Le chat

Le chat sur un canapé aux chaudes couleurs, Poils tigrés, oreilles dressées et yeux qui méditent, Contemplant mystérieux ses rêves intérieurs, Détaché et présent au monde qu’il habite, Ce salon où il règne en sphynx plein de douceur, Statue bien vivante, attentif comme un hoplite Prêt à bondir à l’ennemi dans sa torpeur. Ô féli
Prix International Arthur Rimbaud 2021 : Remise des Prix (suite 1)

Prix International Arthur Rimbaud 2021 : Remise des Prix (suite 1)

Après la catégorie A je vais passer à la catégorie B (forme sonnet thème libre) Et d'abord le premier prix , attribué à Eliane Esneu-Boutruche pour son poème Le cygne noir. Le cygne noir Dès l'aube, au marécage, un ailé vénérable Avance lentement , glisse dans les roseaux, En roi victorieux ii s'ébat sur les eaux, D'où vient ce volat
Aménagement de la douane 2021-2022 - jour 4

Aménagement de la douane 2021-2022 - jour 4

Aménagement de la douane 2021-2022 Jour 4 Note de service à l’intention du personnel sur le chantier. La syntaxe en balancier immobile oublierait — dit-on — une sève figée, roulant sans effort sur la pente menant de l’équinoxe au solstice. Voilà pourquoi la mécanique et les aiguilles de l’horloge stagnent. Ces temps ne fonctionnent
Ma lettre au Père Noël

Ma lettre au Père Noël

Ma lettre au Père Noël Petit papa Noël… Comme chaque année Depuis lurette belle, Je demande à tes services Surexploités et sous-payés Pour mon nom un seul office : Le coffret de ma série favorite. Depuis le temps, tu la connais, Il s’agit d’ « un village français ». Pour moi, c’est de la dynamite, Et pour toi, Je le crois, On dir
Aménagement de la douane 2021-2022 - Jour 2

Aménagement de la douane 2021-2022 - Jour 2

Aménagement de la douane 2021-2022 Jour 2 Nuancier : Gobelets et café. Colère par principe. Dans le reflet des calendriers givrés, un rien s’évaderait, haleine visible un moment : l’an neuf prendra son mal en patience. Flambée dans le baril, soleil levant, pelure d’agrumes, plots mobiles et clignotants. Jalons de suspensions orangées.
Prix International Arthur Rimbaud 2021 : Remise des Prix (suite)

Prix International Arthur Rimbaud 2021 : Remise des Prix (suite)

Je reviens sur la remise des prix du Concours International Arthur Rimbaud. Comme je vous l'avais dis dans le précédent article, le prix Arthur Rimbaud était partagé entre deux auteurs. Voici donc le deuxième poème et poète ayant reçu ce prix. D'ailleurs il s'agit encore d'une poète, Elisabeth Robin pour un poème qui avait aussi concouru
Aménagement de la douane 2021-2022 - Jour 1

Aménagement de la douane 2021-2022 - Jour 1

Aménagement de la douane 2021-2022 Jour 1 Le plan du jour n’a ni lieu, ni temps, ni ombre déterminés. Flotte — cygne — entre passé, atone, futur imprécis, faux présent. Espoir de Lohengrin. Ce jour est de ceux qui peuvent devenir nuit, jusqu’à minuit. Tous les soirs et matins, dès la fin de l’arrière-saison, auront la tête tranc
À la frontière entre 2021 et 2022 - Rien à déclarer ? art 4

À la frontière entre 2021 et 2022 - Rien à déclarer ? art 4

À la frontière entre 2021 et 2022 - Rien à déclarer ? Article 4 Place publique. Unité d’action : écrire ce rien à dire. La farce tragique de Monsieur est avancée, sur la table, comme l’aster dans le crâne auprès de l’ « ersoffener Bierfahrer », celui de G. Benn : les mots n’ont rien rien à faire ici. Mis en cette boite hier, l
Othoniel au Petit Palais : Le théorème de Narcisse (suite)

Othoniel au Petit Palais : Le théorème de Narcisse (suite)

Promenons nous avec Othoniel et Narcisse dans le jardin du Petit-Palais. Ce jardin a la particularité de se trouver suspendu comme à Babylone puisqu'il se situe à l'étage. Quelle nymphe, déesse ou belle géante A suspendu ses colliers aux arbres Et se baigne-t-elle nue et charmante Dans une fontaine parmi les marbres ? Las, il semble qu'elles
À la frontière entre 2021 et 2022 - Rien à déclarer ? art. 3

À la frontière entre 2021 et 2022 - Rien à déclarer ? art. 3

À la frontière entre 2021 et 2022 - Rien à déclarer ? Article 3 Place à l’absence de drame ! Unité de lieu, dans l’espace clos d’une thématique. Les outils linguistiques crissent en arrière-plan. Les incapacités personnelles à dire s’accrochent à ce qu’il reste d’idées derrière la tête. Du bout des yeux, la résistance tac
Une île sous le ciel bleu

Une île sous le ciel bleu

Il y a une île en dessous du ciel bleu, Une île où les vagues et des gens arrivent Par vagues ; ils sont partis loin de chez eux, Ont pris la mer douloureuse et qui dérive Les frêles barques où s’entassent ces malheureux. Cette île italienne ô si proche de l’Afrique Qu’elle est une tentation pour ceux qui rêvent D’une autre vie ave
LE TEMPS D'UN RÊVE

LE TEMPS D'UN RÊVE

Le temps d’un rêve… La vie est brève Elle passe trop vite, Le temps d’un rêve Elle est en fuite ! Les habitudes, Les compromis La solitude, Et les amis… Tout ça s’efface En un instant, Laissant la place Au seul néant ! Alors …Vivons, Intensément Sans condition : VIVRE AU PRÉSENT !!!
TOURNER LA PAGE...

TOURNER LA PAGE...

Tourner la page… Il faut pouvoir tourner la page Se construire un nouveau présent, Avancer, sortir de la cage Où l’on s’enfermait…consentant. Dire les mots qui libèrent Echapper à l’asservissement, Renverser toutes les barrières Sans se retourner un instant. Décision parfois difficile Par souci de ne pas blesser, Ce n’est vraiment
Les mots justes

Les mots justes

Les mots justes Côté coeur, debout ! Les trois mamelles de l’archange, vaurien au délit inexpugnable, la non pensée intrusive, sont une molécule synthétique, une protéine jusqu’au-boutiste. Sa fonction : Eradiquer l’incongru contre toute attente. Une part de moi-même, de mon être conscient, oh tempora oh mores Quand tout est déplora
Âmes éternelles

Âmes éternelles

Âmes éternelles Par les confins de l'Univers Un beau jour eu lieu sur Terre La création de l'éternité Où chaque naissance était pureté Les jeunes grandissaient simplement Avec un père et une maman Parfois nature donnait qu'un seul Parfois malheur leur faisait deuil Il faut mûrir malgré tout Entre joie et encaissement des coups Et les êt
Sur un air de Verlaine

Sur un air de Verlaine

Sur un air de Verlaine Aux regards de ces yeux qui partout nous bousculent Parmi ces milliers qui nous regardent ailleurs Ces paumières encore une fois dissimulent Quelques eaux de joie et aussi de pleurs Il est vain de croire que les larmes de tristesse S’en vont et s’en viennent à travers les couloirs Tous nos peines sont faites de maladres
A la table des étoiles

A la table des étoiles

Petit poème du soir, ça faisait longtemps . La Nuit étoilée de Vincent Van Gogh (1889) nous accompagne dans ce monde de brutes et de sauvages. A la table des étoiles Il est des soirs Qu’on regarde passer Comme un espoir Qu’on aurait oublié. On lève l’œil Vers les nuées à table Et sur leur seuil On pose un vieux cartable. On toquerai
Au square de l'Oiseau Lunaire

Au square de l'Oiseau Lunaire

Au square de l’Oiseau Lunaire Un merle chantait, appelant Sa belle en ce soir éphémère. Moi simple et solitaire passant J’errais par la ville rêveuse Sous le gris d’un jour finissant. Une nuit ouverte et heureuse S’apprêtait dans l’ombre et les coins A venir jouer les enjôleuses. Bientôt les rues et vitrines oints De belles lueurs
Au jeu d'aimer

Au jeu d'aimer

Au jeu d’aimer certains ont de la chance Et d’autres pas. Au jeu d’aimer il y a Ceux ou celles à qui la romance Sourit toujours parmi les mimosas. Pour eux chaque heure suit son cour Vers le bonheur dans les baisers, les rires Et ce n’est pas au seuil du rêve que l’amour S’arrête, car il continue d’y luire Pour d’autres au jeu d
Feuille d'or

Feuille d'or

Crédit photo : @vlgxp Poème de saison : Feuille d’or Quand le soleil sans escarmouche Au creux d’une feuille se couche, C’est tout l’automne qui attise En l’œil ses rouges friandises. Il n’est pas de rayon venu De si haut se détendre là, Sur ces branches entr’aperçues, Qui n’offre à l’âme un doux repas. Tendre la main, c
Carpe diem

Carpe diem

Il faut parfois peu de choses Pour que naisse une rose. Il faut encore moins de choses Pour que nos paupières soient closes. Entre les deux, Dieu que c’est pernicieux ! On fait de notre mieux Mais l’on devient vieux. Provided to YouTube by WagramCarpe diem · AldebertL'année du singe℗ Note A BeneReleased on: 2008-12-04Lyricist: Guillaume Al
Concours poésies "Los trobadors" 2021

Concours poésies "Los trobadors" 2021

Encore un concours de poésies cette fois ci en Septimanie c'est à dire la région qui entoure Narbonne et qui correspond à la partie occidentale de la province romaine de la Gaule narbonnaise. Un nom jusqu'à présent essentiellement utilisée en Histoire pour désigner une des province du royaume Wisigoth du VIème jusqu'au début du 9ème siè
Concours de poésies Verbe Poaimer 2021

Concours de poésies Verbe Poaimer 2021

Plus beaucoup de temps mais j'ai découvert ce concours le 09 octobres lors de la remise des prix du Concours International Arthur Rimbaud. Donc poètes et poétesses à vos plumes. Après chaque texte, caractère Arial svp, 12, style « Sans interligne », word, doc, docx..., précisez prénom, nom, ville, département, région, pays. Envoi à Lau
Prix International Arthur Rimbaud 2021 : Remise des Prix

Prix International Arthur Rimbaud 2021 : Remise des Prix

Pour la troisième fois me voici invité au Sénat pour la remise des Prix dans le cadre du Prix International Arthur Rimbaud. qui a lieu pour la deuxième année. Deux de mes poèmes figurent cette année dans l'anthologie. Mais place à la cérémonie. L'accueil L'organisateur du Concours L'un des grands miroirs du salon pourpre, en dessous duque
Prière pour les têtards ligériens

Prière pour les têtards ligériens

Je vous remonte un poème que j'ai écrit il y a quelques années alors que je longeais la Loire en quête de quelques sujets de tableaux Prière pour les têtards ligériens Sur la grève, elles saignent les grumes étalées, Rossées et torturées, carcasses abattues. Une sève rougeâtre colore leurs plaies. Elles ne luttent plus, ne se débatte
Tout l'or des arbres

Tout l'or des arbres

Se réveiller et croire en ce demi-sommeil Qui nous ferme les yeux que la nuit et la pluie Tombent toujours d’un ciel où les rêves s’enfuient Pourtant vers les oiseaux qui chantent le soleil. Là, derrière les persiennes, dans le jardin Ils sont déjà actifs dans ce jour qui s’envole Et ils s’égosillent à qui mieux mieux sans bémol.
De haut en bas

De haut en bas

J’aime bien être au fond du trou de là je regarde vers le haut-le très haut- Je peux imaginer l’air bruissant le luxe, la douceur Les parfums languissant Pas besoin d’effleurer la pâleur de son cou L’étoffe soyeuse de cette peau désirée Non, au fond pas besoin de ça J’imagine le goût du vin et des roses Les rires, l’argent faci
Veuillez vous en tenir aux Textes

Veuillez vous en tenir aux Textes

En embuscade entre les dents, Écornifleurs curieux et fouineurs, J’ai trouvé des mots, bien cachés. Alors je les ai couchés sur le papier. Mains dans le dos. Expulsés. Mis en une ligne, une file. De quoi asséner de grandes phrases, Ce qui pondrait une grande erreur : Cœur sensibles ne pas vous abstenir. Tous ces termes expulsés, Réfugié
Le prêtre et la marquise ou les loups d'hier et aujourd'hui

Le prêtre et la marquise ou les loups d'hier et aujourd'hui

Le prêtre et la marquise ou les loups d'hier et aujourd'hui Le prêtre : Entendez-vous ma douce marquise Dans cette valse où tout le monde se déguise Toutes ces voix qui raisonnent/résonnent Mieux que la glace sur la banquise, Et qui n’appartiennent à personne ? Derrière son écran ou son loup Le pinçon devient loup. Percevez-vous ma douce
La danse des saisons

La danse des saisons

L’été est parti, laissant un soleil plus doux Et fatigué frapper sur l’enclume des jours. L’automne assume la relève et fait le tour De son domaine, las pas encore assez roux. Car c’est un jardinier qui aime l’or et le cuivre Bien qu’il les plonge parfois dans un bain de brume Pour les revivifier. Mais maudit ce costume D’été qu
Anniversaire

Anniversaire

Anniversaire C’est difficile aujourd’hui De ne pas penser à lui. Il n’aura pas de bougies, Celui qui fut mon ami. Le temps file en soupirant Qu’il aime tous ses enfants. Même il ajoute souvent Qu’un souvenir est charmant. Mais quand la maison est vide Et que coulissent mes rides Face à tant d’éphémérides, Me souvenir est acide. J
Petit bonhomme

Petit bonhomme

Le petit bonhomme avec son petit crayon il écrit petitement mais sans vide sans arrêt il écrit avec le petit crayon sur son petit carnet avec sa petite écriture ses petits mots petites phrases petites poésies chiffonnées au bout du petit crayon du petit bonhomme petites choses honteuses et jolies aussi et inutiles il le sait bien un peu honte
La fin de l'été

La fin de l'été

Le soleil se lève tous les jours pareil Sur ce monde immonde sans merveilles, On a voulu croire, on a voulu espérer, Les jolies paroles ne nous ont pas rassurés, Nos yeux sont mouillés, on se gratte la tête, Plus de rires, plus de chanson, plus de fêtes, Les barbares sont revenus, barbus et ricanant, Des mitraillettes et des bombes le bruit l
Langue bouche

Langue bouche

T ’avaler ta bouche ? Pas bouche pas mots Pas langue de bouche Tourne la langue sept fois Puis t’avale la langue Tue, niée, la langue Pas ta langue, celle des autres Langue propre, langue sale langue lèche mon cul « pour une poignée de dollars » Pas de lèche, pas de bouche Tu te tais, un poing c’est tout ! Ma bouche sur ta bouche dans l
Flocons secrets

Flocons secrets

Flocons secrets Des flocons en chatons caressent mon visage En peignant sur mon front des voilures sauvages, Quand je marche en riant sur ma vie éblouie Par la première neige aux accents d'éboulis. Yeux clos, je vais au clos où l'hiver entortille, En secret, ses refrains, ses chutes et ses billes En couronnes d'été pour reines estivales Et, s
Après le néolithique

Après le néolithique

Après le néolithique, les pierres pensaient Enfin être tranquilles. C'était sans compter Avec cette invention nommée « maison ». Il leur fallut donc inventer la ruine, Pour retrouver la caillasse, Et appeler les arbres à la rescousse Pour cacher la caillasse. Alors l'homme découvrit la plage. Et l'histoire se répéta, le sable devint cré
Chut(e)

Chut(e)

Dans une société mondialisée, de plus en plus clivée, anti-tout et n'importe quoi, encore une fois le silence semble la seule issue. Éteindre le bruit des autres, ne plus perdre de temps à discuter, s'opposer,s'insurger, ne plus perdre cette énergie précieuse qui sert à la patience et l'émerveillement avec un gosse, un paysage, un arbre,
Ma nuit chez Rimbaud

Ma nuit chez Rimbaud

Ma nuit chez Rimbaud Racontons, ce soir, en vers et en chantant fort Par les rues, par les champs, par le vent et les temps, Mon voyage au milieu des ruines du plus fort Des Poètes - là-bas, il y a bien mille ans. Humer son bois, toucher son air, frapper ses eaux Qui passent et oublient ses voix qui les chantèrent. Parler aux murs, répondre aux
Remonter les rivières du temps

Remonter les rivières du temps

Suivre les rivières du temps jusqu’à l’amont Du rêve et de l’amour, jusqu’aux sources vivantes Jusqu’au sourire, jusqu’au parfum, jusqu’aux chansons, Jusqu’aux épaules et, cette douceur flottante La sentir peu à peu, flux subtil et profond, Inonder corps, cœur et âme désirante. Sur la pierre des jours retrouver le bonheur De
Voici un poème en l'honneur de nos proches disparus...

Voici un poème en l'honneur de nos proches disparus...

Voici un poème en l'honneur de nos proches disparus... Ces âmes belles et douces parties pour certaines trop tôt (bien qu'ayant choisies de quitter cette terre à ce moment précis) continuant de veiller sur nous, nous témoignant de leur amour d'une autre manière. "Splendeur véritable" Splendeur véritable, Montre moi ton visage, Ce visage m'
MON JOLI TOURMENT

MON JOLI TOURMENT

Tu pensais m'attraper et t'amuser un peu, J'y ai cru mais tu avais truqué ton jeu, Ma chérie, je ne sais pas partager, que veux-tu, Il n'y avait rien là pour moi, c'était foutu. J'avoue, je me suis perdu dans ton regard Qui me hantait jusqu'à très tard, Ma chérie, j'ai rêvé de toi la nuit, Des rêves crus, j'étais cuit. Sourires dans les
Dans...

Dans...

Dans les nuages qui s’amoncellent, Dans mes châteaux de sable à la pelle, Dans cette flaque d’or qui ruisselle, Dans l’océan qui dort en dentelles, Je vois tes traits qui m’ensorcellent. Dans le chant sur la plaine, Dans mes fantômes qui traînent, Dans la sourdine des sirènes, Dans la majesté des reines, J’entends ta voix qui m’e
Pas, voix, yeux

Pas, voix, yeux

Et tes pas glissent sur le carrelage De ma mémoire. Et ta voix se déplume dans l’arbre De mes souvenirs. Mais tes yeux restent peints sur la toile De mes jours.
Stonehenge-les-bains

Stonehenge-les-bains

Durant cet âge de Pierre, Sans crainte de faire des éclats, Homo sapiens produit à son image Des bifaces, dont une tranchante : Une tête de secours pour les dîners de famille, Une gueule de bois dont on fait les tonneaux, Une tronche à tirer pour les enterrements, Un minois mignon pour aller en société, Une trogne pour le train-train quotid
When she said I love you

When she said I love you

Un essai de poème en anglais. When she said me I love you Did she know she was about To become a new ghost In my still serene heart ? Was it a loud cry before Disappearing and silence ? I didn’t hear it like that And I called to see her again. While remaining kind She was delaying things I insisted but she was More and more dilatory Yet my still
Te voilà revenue

Te voilà revenue

Te voilà revenue, fantôme délicieux. Est-ce moi qui t’invente ou toi qui t‘invites ? Dans ce temps du sommeil et du rêve radieux Tu es là contre moi, fée que le jour délite. Ces factices baisers que ta bouche délivre Pourquoi me rendent-ils parfaitement heureux ? J’y respire l’amour quand s’ouvre son aile ivre Et grise sous les pa
Le verre et le vers

Le verre et le vers

Le verre et le vers Certains boivent pour oublier Les jours qui les ont minés ; Moi j'écris pour retenir Mes secondes qui ne cessent de fuir. Dans les vagues vagues qui reviennent Et se déversent sans peine Se mirent des amours anciennes. Dans les mots-maux que j'invente Et qui hantent les nuits que j'enchante Dansent mes amours naissantes. Le v
Mon ami le papillon 🦋🦋🦋

Mon ami le papillon 🦋🦋🦋

Mon ami le papillon, Ce matin, est un champion. Il a dansé toute la nuit Au-dessus de notre lit, Il a fait des arabesques, Il a fait plein de clownesques, Il a fait des carrés et des triangles... Et moi je m'étrangle ... De rire !