Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
POESIE

Communauté d'échange, de partage et de publication de textes poétiques, destinée aux auteurs et à tous les amateurs de Poésie ou de Prose poétique

Gérée par Aralf

217 blogs

2390 posts

09/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

David Bowie - Diamond Dogs

David Bowie - Diamond Dogs

Juste après ma traduction elle-même de la chanson, vous trouverez l'extraordinaire échange entre William Burroughs et David Bowie, dont je vous livre ma traduction, la première qui en ait jamais été faite. Scroll... L'auteur de l'excellent blog consacré aux chansons de David Bowie Pushing Ahead of the Dame , Chris O'Leary, explique dans son
Mais encore

Mais encore

Je n'atteins Plus rien _ En suspension Dans l'absence De projet _ Un état de Stupéfaction _ S'épuiser à Gratter, arracher Couper, piocher, etc. Abrutissement béni D'une tâche physique Servant d'absolu !.…. "L'arbre est du temps Qui n'en finit pas De s'incarner" "Dis moi: Vivre, qu'est ce que c'est.? Regarde le jardin" Guillevic
Beaux rêves

Beaux rêves

Le Rêve, le douanier Rousseau, 1910 Beaux rêves Qu’il est dur de survivre Dans nos galères ivres, Qu’il est lourd de humer Nos airs empoisonnés, Qu’il est amer de voir Se noyer nos espoirs, Et qu’il est fou de prendre La corde pour tout rendre ! Qu’il est doux sans dessein D’aller jusqu’à demain, Qu’il est léger d’offrir Un
Ma poésie du jour : le magicien désillusionné

Ma poésie du jour : le magicien désillusionné

Le magicien désillusionné Le magicien sur scène Frac et haut de forme à paillettes Force spots le tracent Il arpente les planches à petits pas pressés La gestuelles apprêtée Sa partenaire est là Body de soie, résilles Et posture de star Sur la scène, deux boîtes, laquées d’ébène Le magicien enferme la fille dans l’une Moult chaî
Averses en Mai, Août en Ornicar.

Averses en Mai, Août en Ornicar.

Avec la plèvre déchirée par la moindre brise, Une toux de marchandage Vient nous ouvrir le chemin Venue d’un ciel si gris alors que le bleu est de mise, Clepsydre et romarin Regardent brunir le fourrage Le beau est sous scellé durant la crise : Je voudrais être confiné Avec le chat de Schrödinger On aurait préféré voir passer la revue D
Petit brin de muguet

Petit brin de muguet

Petit brin de muguet Petit brin de muguet, Joli faire-part de mai Qui ce matin apparais, Simple chroniqueur de l’année Ou vrai archéologue des siècles passés, Tu sais tant de nos secrets Qui ruissellent comme un jeu de dés En semant sous les blés Nos trésors et nos regrets. Petit brin de muguet Dont les clochettes sonnent Le retour des dou
DANS LA BRUME

DANS LA BRUME

Un petit coin de soleil au milieu des nuages, C'est la promesse contenue dans les paroles des mages. Les senteurs entêtantes du lila parfumé, Toutes ces pensées pour les êtres aimés. Un peu de pluie qui tombe sur nos cheveux, Pas beaucoup, juste assez pour faire un voeu. Parfois, tu voulais juste t'asseoir et réfléchir Sous un arbre, pour ne
Le lac

Le lac

Voici un poème tiré de mon recueil de poésie "Fêtes et paysages" que vous pouvez vous procurez sur le site de The BookEdition.com ou bien en me le commandant via le module contact d'over-blog. Lac qui regarde passer le ciel infini, Dans le silence et l’écrin abrupt des monts noirs, Tes eaux vertes tendues sur la douceur du soir, Tu sembles s
Vénus ou rien

Vénus ou rien

Renoncer parfois est plus courageux que s’enferrer L’entêtement aveugle n’est pas une qualité Renoncer parfois est un beau geste lucide Renoncer aux illusions comme aux souffrances C’est une décision audacieuse Renoncer…. - Non - Je préfère ne pas - Pas le courage Trouille du vide après Saut dans l’inconnu Être apaisée - Pas env
Les mots d'amour

Les mots d'amour

Ces mots-là, Dépose-les, où tu veux, quand comme tu veux Dans un sirop de silence, la lumière y verdoie On les goûte comme une pluie d’été, impact Sur la nuit, en catimini, rafraîchir l’avenir. En secret, là où nul ne va, sur le bord des côtés Il faudrait les cacher comme des épines Disparues entre des saveurs marines. Ces mots-là
Gogyōka de mai 2021

Gogyōka de mai 2021

Enfant, j’ai ânonné : « la terre est bleue comme une orange ». À vue de nez, la terre est plate, au son des pieds : ronde. Vu de l’espace, rien n’apparaît du vert de notre sphère. Sans aucun centre de gravité, trouvons-nous un sens de légèreté ? C’est fête : le soleil levant porte le blanc duvet des citrons.
Ce poème a aidé Nelson Mandela à survivre à 27 années de prison.

Ce poème a aidé Nelson Mandela à survivre à 27 années de prison.

Ce poème a aidé Nelson Mandela à survivre à 27 années de prison. Invictus Dans la nuit qui m’environne, Dans les ténèbres qui m’enserrent, Je loue les Dieux qui me donnent Une âme, à la fois noble et fière. Prisonnier de ma situation, Je ne veux pas me rebeller. Meurtri par les tribulations, Je suis debout bien que blessé. En ce lieu
Prix Arthur Rimbaud 2021

Prix Arthur Rimbaud 2021

Bonjour poètes et poétesses, Le prix Arthur Rimbaud 2021 est ouvert. il est encore temps d'y participer. Organiser par le Lions Club il poursuit notamment un but caritatif. Les fonds récoltés outre à récompenser les meilleurs poèmes sont utilisés pour le reste entièrement à financer une opération humanitaire. Il y a trois ans c'était l'
Encore un peu de sommeil et de rêve

Encore un peu de sommeil et de rêve

Je me lève tard avec dans les yeux, Encore un peu de sommeil et de rêves, J’ouvre les volets et un ciel joyeux M’accueille dans cette ville sans trêve, Tout pavoisé de lumière et de bleu. Il semble me dire : “Eh ! quoi tu dormais Alors que moi, depuis l’aube je brode La robe du printemps ». Hélas, c’était vrai, Mauvais poète je n
Sur le fil

Sur le fil

Petit poème écrit en regardant les oiseaux s'envoler de leur fil. Sur le fil Et les oiseaux En leur sabir Plein de grelots Rient et soupirent En regardant Passer sous eux Tous ces passants Qui prient les cieux. Eux, bien tranquilles, Hauts sur leur fil, Mettent ces mots En sacs à dos, Déploient leurs ailes Et changent d’air En grand mystère

Extrait de Kaléidoscope 1, publié en 2009. Ensemble de recueils entièrement réalisés par mes soins. Poèmes, illustrations et reliure.
La photo du Vendredi 16 Avril 2021. Hommage à Bernard Noël, poète.

La photo du Vendredi 16 Avril 2021. Hommage à Bernard Noël, poète.

En 2010 Bernard Noël est venue lire des extraits de son œuvre Ce jardin d'encre, à la médiathèque de Mers les Bains. Il fêtait ses 80 ans. Nous étions un groupe d'amis autour de lui. Sa belle voix nous emporta. Que peut la poésie? "...Il y a dans notre corps un lieu où les mots surgissent, et qui n'est pas a priori « l'esprit » même si,
JOLI DETOUR

JOLI DETOUR

Rumeurs d'un monde malade, à bout de souffle, Sortir avec un masque, rester chez soi en pantoufles, Le week-end, on ne va plus au cinéma, Finis le grand écran, les concerts, les restos sympas, Mais ce n'est pas grave, mes rêves font un joli détour Car à la dame de mes pensées, je songe nuit et jour. Il peut pleuvoir, il peut venter, il peut
Dans les jardins

Dans les jardins

Dans les jardins l’hiver n’a pas encore Rendu les armes et la bise souffle Sur le soleil pour éteindre son feu Quand les ondées cherchent à le noyer Et les nuages à le couvrir de crêpe. Les jeunes tulipes baissent la tête Et n’ouvrent pas leurs cœurs tant bigarrés Et mille fleurs blanches, jaunes, violettes, Sous ces vents froids tent
Pop cinéma

Pop cinéma

Question tirée de Pop cinéma Québécois de Jacques Thibault. - Quel réalisateur a été découvert grâce au film L' ange de goudron, en 2001 ? A- Denis Chouinard B- Francis Leclerc C- Richard Jutras Biographie, bibliographie, lecteurs et citations de Jacques Thibault. Jacques Thibault a travaillé pendant 30 ans à la Société Radio-Canada. P
Je t'aime quand...

Je t'aime quand...

Quand je t´aimeJ´ai l´impression d´être un roiUn chevalier d´autrefoisLe seul homme sur la terreQuand je t´aimeJ´ai l´impression d´être à toiComme la rivière... Je t'aime quand.... Je t'aime quand je regarde le ciel Et que ton visage dépoussière les nuages, Je t'aime quand j'ouvre un pot de miel Et que sa brillance rappelle nos allia
Patricia Ligouis Fort

Patricia Ligouis Fort

Il est des prisons Il est des prisons grandes comme des pays Il est des prisons aux murs de verre Il est des prisons comme des chimères On croit qu’il n’y a plus de frontières Que le monde est à portée de rêve Mais si les images et les mots S’écrivent sur nos murs Ce ne sont que des échos La liberté mon frère N’est pas épistolaire
Hallelujah- Lindsey Stirling- #aSaviorIsBorn - et Mix

Hallelujah- Lindsey Stirling- #aSaviorIsBorn - et Mix

Merry Christmas Stirlingites! My Exclusive Deluxe Album featuring "My Immortal" is available at Target! www.smarturl.it/LindseyStirlingTAR Get the sheet music here: http://www.shopbenchmark.com/lindseystirling/catalog/product/view/id/20166/s/lindsey-stirling-hits-music-book/category/1016/ or https://www.musicnotes.com/sheetmusic/mtd.asp?ppn=MN01345
Printemps des poètes 2021 : le désir - Le Désir – Myriam Serra

Printemps des poètes 2021 : le désir - Le Désir – Myriam Serra

Publié par dixvinsblog En ta monture je grimpe Au delà de la voûte A tâter tes tétons Ta verticale en moi Réagit aux frissons Rejoindre l’éphémère D’une ascension légère Dans toutes tes contrées Je voudrais me paumer En perdre la boussole Dans une apnée cyclique Rejoindre le grand jour D’un soubresaut sismique Qui appelle l’uni
La photo du Vendredi 26 Mars 2021. Dans le bassin du Tréport.

La photo du Vendredi 26 Mars 2021. Dans le bassin du Tréport.

Photo © Jack Guerrier 2021. J’ai vu les cargos entrer dans la ville, Sur le pont les marins nous saluaient, La mer, disaient-ils, était leur asile, À l’amarrage, leurs regards pâlissaient. Où iraient-ils une fois débarqués ? La ville était nue, les rues étaient vides. Pourquoi promener son spleen sur le quai ? D’amours, seul l’antr
Printemps des poètes 2021 : Le Désir -Billet à Lily -Paul Verlaine

Printemps des poètes 2021 : Le Désir -Billet à Lily -Paul Verlaine

Publié par dixvinsblog Ma petite compatriote, M’est avis que veniez ce soir Frapper à ma porte et me voir. Ô la scandaleuse ribote De gros baisers et de petits Conforme à mes gros appétits ? Mais les vôtres sont si mièvres ? Primo, je baiserai vos lèvres, Toutes, c’est mon cher entremets, Et les manières que j’y mets, Comme en tant d
Printemps des poètes 2021 : Le Désir  – « Carpe Diem » de Walt Whitman

Printemps des poètes 2021 : Le Désir – « Carpe Diem » de Walt Whitman

Publié par dixvinsblog Ne laisse pas le jour finir sans avoir grandi un peu, Sans être heureux, sans avoir atteint tes rêves. Ne te laisse pas vaincre par la déception. Ne laisse personne t’enlever le droit de parler, c’est presque un devoir. N’abandonne pas le désir de faire de ta vie quelque chose de spécial. Crois bien que les mots e
Poème en mars  :AU VILLAGE DE CHAGALL – Rose Ausländer ( 1901 – 1988 )

Poème en mars :AU VILLAGE DE CHAGALL – Rose Ausländer ( 1901 – 1988 )

Des toits de travers pendent à l’horizon La fontaine sommeille éclairée par les yeux des chats La paysanne trait une chèvre dans l’étable du rêve Bleu le cerisier près du toit où le vieillard à la barbe joue du violon L’épousée pose son regard dans l’œil d’une fleur et sur son voile elle vogue au-dessus de la steppe des nuits
Ludovic Ludo Richard – Allez viens on s’en va,

Ludovic Ludo Richard – Allez viens on s’en va,

Allez viens on s’en va Allez viens on s’en va, Leur Monde on s’en balance ! On se trouve une étoile et on y prend racine… On les laisse à leurs rois ; À leurs rêveries rances ; À leurs palabres vains, leurs fièvres imbéciles. Ne reste pas comm’ça, Tout’ seule dans ta musique !… On pass’ra par les toits, Par les voies utopiqu
Essentiel

Essentiel

Grand Corps Malade " Pas Essentiel " https://grand-corps-malade.lnk.to/PasEssentiel Réalisé par Mehdi Idir dit Minos - Produit par Jean-Rachid Auteur : Gra... Petit poème du jour qui ouvrira un prochain recueil de pièces de théâtre intitulé "Fantaisies" : Tant que ce monde aura Une si blème aura, Tant qu'on lui offrira Au dîner plus de cri
Printemps des poètes 2021 :Je désire toujours – Louise Colet (1810-1876)

Printemps des poètes 2021 :Je désire toujours – Louise Colet (1810-1876)

Avoir toujours gardé la candeur pour symbole, Croire à tout sentiment noble et pur, et souffrir ; Mendier un espoir comme un pauvre une obole, Le recevoir parfois, et longtemps s’en nourrir ! Puis, lorsqu’on y croyait, dans ce monde frivole Ne pas trouver un cœur qui se laisse attendrir ! Sans fixer le bonheur voir le temps qui s’envole ;
Printemps des poètes 2021 :Lucidité – Renée Vivien ( 1877 -1909 )

Printemps des poètes 2021 :Lucidité – Renée Vivien ( 1877 -1909 )

L’art délicat du vice occupe tes loisirs, Et tu sais réveiller la chaleur des désirs Auxquels ton corps perfide et souple se dérobe. L’odeur du lit se mêle aux parfums de ta robe. Ton charme blond ressemble à la fadeur du miel. Tu n’aimes que le faux et l’artificiel, La musique des mots et des murmures mièvres. Ton baiser se détourn
Mélancolie

Mélancolie

Les arbres sont tout blancs comme couverts de neige, Il y a de la glace où le marché se tenait, On entend les oiseaux répéter leurs arpèges, C’est le printemps qui vient, oh ! comme j’aimerais Qu’il remplisse de joie mon cœur pour qu’il s’allège. Tant de peines et de deuils depuis sa naissance. Le premier, il était si jeune que l
Printemps des poètes 2021 : Le Désir Alfred de Musset – A Julie

Printemps des poètes 2021 : Le Désir Alfred de Musset – A Julie

Publié par dixvinsblog On me demande, par les rues, Pourquoi je vais bayant aux grues, Fumant mon cigare au soleil, A quoi se passe ma jeunesse, Et depuis trois ans de paresse Ce qu’ont fait mes nuits sans sommeil. Donne-moi tes lèvres, Julie ; Les folles nuits qui t’ont pâlie Ont séché leur corail luisant. Parfume-les de ton haleine ; Don
Graddy De Christine - On renonce à rêver

Graddy De Christine - On renonce à rêver

On renonce à rêver Si loin sont la pluie tropicale, foudre A soulever les chaumes du village, A manger son histoire et L’histoire de sa méditerranée. Deux pas à côté, On craint de prendre le soleil au piège Dans son arrogance, De danser nu sous la pluie, De maudire les dieux d’ébriété. On accoste des dunes à mille lieues De chez nou
Printemps des poètes 2021 : Le Désir

Printemps des poètes 2021 : Le Désir

LE DESIR Publié par dixvinsblog Affiche originale – Sarah Moon Pour cette 23e édition après L’Ardeur, La Beauté et Le Courage, cette année c’est le « Désir » qui est à l’honneur de ce Printemps qui encore une fois ne sera pas tout à fait comme les autres… Crise sanitaire oblige. Pour autant fidèle au Printemps de 11 ans, le Dix
Poème en mars  : Nuits – Andrée Chedid

Poème en mars : Nuits – Andrée Chedid

Agrippés par les ronces de la nuit Les brasiers du soleil S’engloutissent Au fond de grottes éteintes Le jour se débat encore Dans nos mémoires Avant de sombrer Dans l’antre Enchevêtré d’images Qui double obstinément Nos vies.
LE PASSAGER ORDINAIRE

LE PASSAGER ORDINAIRE

Ce n'est pas un passager ordinaire. Ce n'est pas un étranger apprivoisable. C'est un migrant opportuniste qui fait parler de lui avec antipathie. Il arrive en sourdine. Il avance à pas lent et déterminé. Rien pour le détourner. Rien pour le barricader. Rien pour l'arrêter. Pas de barrière. Pas de mur. Pas de barbelé. Il ne se présente pas.
Contre et temps

Contre et temps

Beaucoup trop de photos en contre-jour sur mon téléphone, alors je trie et publie. Ce qui donne naissance à cette composition. Artine À contre-courant Je voyage À contre-temps Je pense À contre-voie Je déraille À contre-bord Je m'échappe À contre-jour J'observe À contre-sens Je regarde À contre-cœur C'est fini Tant pis
À cœur ouvert

À cœur ouvert

Photo d'Artine. Prise sur une plage de Vendée. Au cours de cette petite escapade vendéenne, l'idée m'est venue de réfléchir aux expressions des langues de chaque pays. Note à moi-même : penser un jour prochain à rechercher des expressions françaises pour savoir d'où elles viennent. Quelqu'un a déjà dû écrire un article ou un livre ou
Poème en mars  : Le printemps – Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859)

Poème en mars : Le printemps – Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859)

Le printemps est si beau ! Sa chaleur embaumée Descend au fond des cœurs réveillés et surpris : Une voix qui dormait, une ombre accoutumée, Redemande l’amour à nos sens attendris. La raison vainement à ce danger s’oppose, L’image inattendue enivre la raison : Tel un insecte ailé s’élance sur la rose, Et la brûle d’un doux poison
Perle de Pluie –

Perle de Pluie –

Publié par dixvinsblog On ne sait pourquoi on corps le mot Aussi fort que sa peau , sa chatte Ou ses os mais on sait que sans On ne vit pas , on ne respire pas Et que le bruit du crayon Le souffle de la respiration du mot Donne l’oraison à foison On ne sait pourquoi on écrit Mais on sait que sans ce nid On oublierait d’être Vie A tracer des
10 COMMANDEMENTS PARADOXAUX

10 COMMANDEMENTS PARADOXAUX

LES DIX COMMANDEMENTS PARADOXAUX I. Les gens sont déraisonnables, illogiques et égocentriques. Aimez-les quand même. 2. Si vous êtes désintéressé, les gens vous prêteront des motifs égoïstes et calculateurs. Soyez désintéressé quand même. 3. Si vous réussissez, vous gagnerez de faux amis et de vrais ennemis. Réussissez quand même.
Qui fera l'archéologie de nos cœurs ?

Qui fera l'archéologie de nos cœurs ?

Le temps s’en va et ne revient pas sur ses pas Et courir derrière lui c’est perdre son temps Et l’amour qu’on poursuit comme un pauvre mendiant Met les larmes aux cœurs jusqu’à ce qu’on les séchât. Pourtant le temps comme l’amour laissent des traces Qui donc fera l’archéologie de nos cœurs, Ceux transis de bonheur, ceux touch
Les fables de la Fontaine – Le renard et la cigogne

Les fables de la Fontaine – Le renard et la cigogne

Les fables de la Fontaine – Le renard et la cigogne Publié par dixvinsblog Compère le Renard se mit un jour en frais, et retint à dîner commère la Cigogne. Le régal fût petit et sans beaucoup d’apprêts : Le galant pour toute besogne, Avait un brouet clair ; il vivait chichement. Ce brouet fut par lui servi sur une assiette : La Cigogne