Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Lili-la-Rebelle

Lili-la-Rebelle

Origines : Hispano-Arménienne Je suis un paradoxe ! je peux faire de la peinture à l'aiguille,dentelle,fleurs en perles,entre 2 poèmes, puis prendre disqueuse perçeuse tailler mes haies, tirer du béton, piloter ma moto etc

Ses blogs

Poèmes d'une rebelle dans l'âme

Poèmes d'une rebelle dans l'âme

Rebelle avec un coeur et une âme qui crient ses mots, pour conjurer ses maux ! De la réalité à la révolte, de la mélancolie au romantisme en passant par la tristesse, tout un poème que ma Poésie ! Copyright © 00043614.
Lili-la-Rebelle Lili-la-Rebelle
Articles : 164
Depuis : 12/02/2008

Articles à découvrir

Mots tueurs !

Mots tueurs !

MOTS TUEURS Les mots peuvent réconforter Les mots peuvent aimer Les mots peuvent blesser Les mots peuvent tuer ! Je suis née grâce à des mots Je suis morte à cause des mots Des mots qui génèrent mes maux, Qui génèrent mes mots ! Les mots pensés et prononcés Ont entravé ma liberté Ont saigné mon intégrité Ont ignoré ma probité Ont
Le droit à l'erreur

Le droit à l'erreur

Ne permettre aucune erreur, C'est se sentir supérieur, N'accepter aucune faute, C'est se croire apôtre. Penser être le meilleur, Met l'accent sur une valeur Attribuée par quelqu'un A un autre, sans droit aucun. Ne regarder que la faille, Plutôt que de voir le détail Qui fait que l'écrit est beau, Par le rendu des mots, C'est chercher l'élé
Intégrité, mon joyau !

Intégrité, mon joyau !

Parfaite dédicace pour ma directrice ! Mettre en mots le harcèlement moral que j'ai subi m'a aidée ! Putride puritaine (odeur infecte affectant les principes de la morale) Intoxiquer mon intégrité Parité en pantenne (égalité en désordre) Intendante mal interprétée Parasitaire, protèle (parasite carnassier - hyène) Intense intimidation
MAYRIG (maman en arménien)

MAYRIG (maman en arménien)

Mayrig Cours Mayrig Les turcs sont là Cours Mayrig Je vais aider grand'pa Mayrig je t'en prie Il faut te relever Mayrig si tu souffres cries Mais continue de marcher Les mitrailleuses résonnent Des hurlements horribles Les tranchées qu'ils façonnent Pour leurs prochaines cibles Grand'pa est mort Mayrig court et pleure Les Turcs ont jeté leur s
Arménie, mon pays

Arménie, mon pays

Papier d'arménie, Effluves de mon pays, Si loin et ravagé, Par une vérité cachée, Un génocide inexistant Qui a eu lieu réellement. Papier d'arménie, Senteurs infinies, Communauté malmenée, Communauté irrespectée. Ils ont du fuir là-bas, Bonjour la diaspora ! Papa en aurait pleuré, Chaque soir il avait espéré Voir à la télévision,
Tout en douleur...........

Tout en douleur...........

Tout en douleur........... Tant de souffrances, seule face à ma maladie. Tant de patience dans ma solitude, face à lui ! Des jours rythmés sur le tempo Des médecins et des hôpitaux Toute cette souffrance et tant d'incompréhension. Toute cette patience et tant de consultations. J'ai envie de hurler et je ne le peux pas ! J'ai envie de pleurer
Avant de partir ! (Avant de mourir)

Avant de partir ! (Avant de mourir)

Avant que tu ne partes, Enfile un collier de nuages Fait de petites nébuleuses. Avant qu'on nous écarte Enfile un collier de virages, Serpent de routes sinueuses. Met de la distance Dans la distance qui danse Avant que je ne parte, Enfile des étoiles sur mes rêves, Étoiles filantes dans mes longs soirs. Avant que tu ne t'écartes, Enfile toute
Ci-gît un soldat de la vie

Ci-gît un soldat de la vie

Ci-gît un soldat de la vie Des tombes dans un cimetière. Des stèles où brillent des lettres d'or, Couchées ou dressées, elles gardent les corps, Honorant de façon altière, Ceux qui furent, mais qui tout seuls sont morts. Ils reposent sous leurs noms en lettres d'or. Nous sommes tous de passage sur la terre ! Quelle belle cérémonie funéra
Quand il m'écrit !

Quand il m'écrit !

Quand il m'écrit ! Quand il m'écrit de jolis motsJ'ai l'impression d'exister,D'être quelqu'un de bien.J'ai l'impression d'être acquittée,Des dires de ces anormaux. Quand il dessine les phrases,J'ai l'impression d'une peintureFaite seulement pour moi,Je deviens sa sculpture,Une pierre qui s'embrase. Une pierre peut-être dureMais pas forcément
Au fil de ma vie (introspection)

Au fil de ma vie (introspection)

Au fil de ma vie (introspection) Juste un point sur ma vie, Un point sur mes envies, Le tout en points comptés, Et en points escomptés. Quelques points de survie, Laissés sur le parvis D'un passé empiétant, Sur la toile que l'on tend. Juste un point réfléchi, Un point sur toile vichy, Bordée de points de croix, Jetés sur mes points droits.