Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Lili-la-Rebelle

Lili-la-Rebelle

Origines : Hispano-Arménienne Je suis un paradoxe ! je peux faire de la peinture à l'aiguille,dentelle,fleurs en perles,entre 2 poèmes, puis prendre disqueuse perçeuse tailler mes haies, tirer du béton, piloter ma moto etc

Ses blogs

Poèmes d'une rebelle dans l'âme

Poèmes d'une rebelle dans l'âme

Rebelle avec un coeur et une âme qui crient ses mots, pour conjurer ses maux ! De la réalité à la révolte, de la mélancolie au romantisme en passant par la tristesse, tout un poème que ma Poésie ! Copyright © 00043614.
Lili-la-Rebelle Lili-la-Rebelle
Articles : 164
Depuis : 12/02/2008

Articles à découvrir

Trop de tout

Trop de tout

Trop de TOUT Quand vraiment rien ne va plus, Et quand tout est beaucoup trop ! Quand on en a trop de tout ! C'est le petit truc en trop, Qui nous fait comprendre tout, Alors là, on n'en peut plus ! Pas assez d'un petit rien, Celui qui ferait beaucoup, Le tout petit truc en plus, Celui qui nous rendrait tout, Surtout sans aucun surplus, Mais qui no
Cancer

Cancer

Connaissez-vous le cancer le plus répandu ? Celui que l'on ne guérira jamais, Celui qui restera le plus méconnu, Mais qui à coup sur se transmet ? La médecine ne peut rien contre ses ravages, Le porteur est un coupe-jarret, Qui tous les jours le propage, Comme un feu de forêt. Le problème c'est qu'il n'anéantit pas ! Son porteur qui pourrai
Aurai-je encore le temps ?

Aurai-je encore le temps ?

Aurai-je encore le temps ? Aurai-je encore le temps ? De voir une éclipse Un seul printemps Une pierre de gypse ? Aurai-je encore le temps ? D'être aimée pour moi Avoir le coeur battant D'avoir enfin trouvé mon roi ? Aurai-je encore le temps ? De sentir une rose De câliner un enfant Avant que je ne me décompose ? Aurai-je encore le temps De d
Elle !

Elle !

Partout elle me suit, Jamais elle n'abandonne. Elle me couve la nuit, Est dérangée quand on sonne. Sur moi elle veille, Insupportable présence, Comme une duègne, N'a aucune tolérance. Elle, mon ennemie, Me laissant aussi désœuvrée Qu'un bébé omis, Et dans sa chambre, oublié. Ingratitude De ma vie, pleine de luttes Ma solitude Sans cesse
Harcèlement et cancer !

Harcèlement et cancer !

Vils vilipendeurs voraces ! Employeurs harceleurs, Véreux, vilains, vivaces ; Esclavagistes voleurs ! Je vomi sur vous mon dégoût, Vous m'avez pris mon moi ! Mon venin est plus fort que vous, Votre verve venimeuse ne fera pas loi ! Vous vouliez me virer, Parce qu'un cancer passait par là, votre verbale vélocitée, A été vaine et m'a laissé
Quand !

Quand !

Quand je vais mal Quand ma tête explose Quand je suis pâle Quand mon corps s'oppose Je vais crier sur la colline Quand c'est trop dur Quand j'ai ma dose Quand la plaie suppure Quand je frôle la psychose Je vais hurler sur la colline Quand tout est désillusion Quand je suis dans l'obscur Quand tout n'est que dérision Quand je n'ai plus l'écrit
MOTS A MAUX

MOTS A MAUX

MOTS A MAUX De mes mots en couleur Il a fait des mots de frayeur De mes maux de douleur Il a fait des mots de malheur Et mes mots butinés Sont rejetés en mots claqués Et ses mots tant redoutés Sont lancés sans viser Ses mots aboyèrent, sur mes maux d'hier Ses mots de colère, je les porte en bandoulière Avec mes mots en noir Il a créé des
Le VRAI visage de la mort !

Le VRAI visage de la mort !

Soit vous aviez quelques biens Alors c'était très très bien, vous étiez un être cher Avant de voir le notaire. Cher, c'est le mot bien choisi Pour des obsèques finies. Ou on pleure beaucoup aussi, Avant d'avoir les soucis ! Le notaire convoque Et c'est sans équivoque, Que les enfants mécontents, Voient qu'ils n'auront pas d'argent ! Pire m
Jamais plus !

Jamais plus !

Illustration Boris Vallejo - 1995 - Qui es-tu, toi ! pour me juger ? Qui es-tu pour me définir ? Qui es-tu pour me menacer ? Qui es-tu pour m'empêcher d'écrire ? Jamais personne ne me jugera ! Je ne l'admettrais en aucun cas ! Jamais personne ne m'insultera ! Personne ne me créera de tracas ! Qui es-tu pour m'apostropher ? Qui es-tu pour me dir
A force d'être forte

A force d'être forte

Forte de fragilité Sans franchise frelatée Folle de leur forfaiture Faite avec froidure Foudroyée par la félonie De fripouilles finies Foncer, ne pas fléchir Fulminer sans faiblir Facile la forfanterie Folle de fourberies Fouettée une fatiguée Et feindre avec frivolité Fêter ma fin Fébrile félin Festoie forcenée, Femme formatée Ma foud