Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Lili-la-Rebelle

Lili-la-Rebelle

Origines : Hispano-Arménienne Je suis un paradoxe ! je peux faire de la peinture à l'aiguille,dentelle,fleurs en perles,entre 2 poèmes, puis prendre disqueuse perçeuse tailler mes haies, tirer du béton, piloter ma moto etc

Ses blogs

Poèmes d'une rebelle dans l'âme

Rebelle avec un coeur et une âme qui crient ses mots, pour conjurer ses maux ! De la réalité à la révolte, de la mélancolie au romantisme en passant par la tristesse, tout un poème que ma Poésie ! Copyright © 00043614.
Lili-la-Rebelle Lili-la-Rebelle
Articles : 164
Depuis : 12/02/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Rois mages !

Rois mages !

Les rois mages suivaient une étoile,Qui les guida à l'endroit voulu.Pour moi, le ciel n'est qu'un voile,Qui ne me montre aucune issue. Moi ! j'ai du trouver le chemin,Toute seule, dans la nuit noire.Écrits, me libérant sans fin,Comme un joyeux désespoir. Je voulais simplement libérer,Mes idées et ce que je suis,Par tous être considérée. U
Pas d'arbre pour moi !

Pas d'arbre pour moi !

Il ne me reste vraiment rien, Car aucun arbre ne m'attend Pas d'amour au bout du chemin, Jardin d'eden inexistant. Je rêvais pourtant, autrefois Dans une autre vie loin de là, Toute seule dans le sous-bois Qui m'emmenait à Marmara. Les fleurs vers moi se penchaient, Comme si elles voulaient me parler ! Ma peine elles l'a ressentait, Je les enten
Femme

Femme

Femme toute en nuance, Tout en aisance. Femme très fidèle, Tout en étant rebelle. Femme intègre, Tout en étant allègre. Femme sensible, Pourtant invisible. Femme anachronique, Tout en étant logique. Femme paradoxale, Qui peut être fatale. Femme qui n'existe pas Tout en étant là ! Femme subtile, Qui ne peut être vile. Femme volontaire, N'
A force d'être forte

A force d'être forte

Forte de fragilité Sans franchise frelatée Folle de leur forfaiture Faite avec froidure Foudroyée par la félonie De fripouilles finies Foncer, ne pas fléchir Fulminer sans faiblir Facile la forfanterie Folle de fourberies Fouettée une fatiguée Et feindre avec frivolité Fêter ma fin Fébrile félin Festoie forcenée, Femme formatée Ma foud
Laissez-là !

Laissez-là !

Laissez-là pleurer, Elle n'en peut plus ! Laissez-là penser A son salut. Une rebelle lasse, Des jours durs, Même sous la menace, Elle reste sure. Laissez-là rêver, Elle a vaincu ! Laissez-là marcher Vers son élu. Elle a bataillé Sans faire de trêve, Elle est épuisée Elle veut ses rêves. Laissez-là aller, C'est mérité Laissez-là seme
Il disait

Il disait

Il disait ... Tu es quelqu'un de bien, On peut créer des liens. Tu es un vrai trésor, Je ferai des efforts. Je veux te mériter, Je veux m'y employer. Il disait ... Pour moi tu n'es pas rien, Je serai ton soutien. Tu es l'hellébore Que j'ai fait éclore, Tu écris des sonnets, Moi, de simples billets. Puis il a dit ... Tu me rabaisses pour prend
Hymne A TOI !

Hymne A TOI !

A toi en plein désarroi Toi qui ne crois pas en moi Toi sur le chemin de croix A toi que j'exaspère Toi qui marches et te perds Toi qui me vois vipère. Aime LA vie LA vie t'aimera A toi que la vie ronge Toi croyant tes mensonges Toi tenue par une longe A toi qui désespères Toi sans aucun repère Toi qui n'as plus de père. Aime TA vie TA vie t
Le pouvoir de la vérité

Le pouvoir de la vérité

Vi Veri VeniVersum Vivus Vici Oui, j'espère que vous m'avez bien compris, Faust dit "Par le pouvoir de la vérité" J'ai, lors de mon vivant, conquis l'univers, Cela sera mon entrée en matière ! Je n'ai pas la prétention de conquête, Mais j'ai fait de la vérité, ma quête, Cela s'est avéré non éphémère, Là ou le mensonge a toujours ré
MOTS A MAUX

MOTS A MAUX

MOTS A MAUX De mes mots en couleur Il a fait des mots de frayeur De mes maux de douleur Il a fait des mots de malheur Et mes mots butinés Sont rejetés en mots claqués Et ses mots tant redoutés Sont lancés sans viser Ses mots aboyèrent, sur mes maux d'hier Ses mots de colère, je les porte en bandoulière Avec mes mots en noir Il a créé des
Le VRAI visage de la mort !

Le VRAI visage de la mort !

Soit vous aviez quelques biens Alors c'était très très bien, vous étiez un être cher Avant de voir le notaire. Cher, c'est le mot bien choisi Pour des obsèques finies. Ou on pleure beaucoup aussi, Avant d'avoir les soucis ! Le notaire convoque Et c'est sans équivoque, Que les enfants mécontents, Voient qu'ils n'auront pas d'argent ! Pire m