Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Duhamel Christine.

Ses blogs

DIDACTICIELLES.

DIDACTICIELLES.

Didacticielles symbolise une approche critique de la société actuelle par le biais de mes poèmes ou de mes textes. A voir, le blog d'une hippie écrivain fatiguée du train-train quotidien!
Duhamel Christine. Duhamel Christine.
Articles : 134
Depuis : 14/03/2005

Articles à découvrir

L'amour en héritage.

L'amour en héritage.

Depuis ma plus tendre enfance J'ai reçu de toi l'amour en héritage Sans oublier l'ivresse des présages. Sous un ciel du Nord de la France La paix sur Terre est notre image Les joies de l'amour nous rend sages Les voix de la haine nous saccagent Sans compter les misères du carnage. La joie de la vie nous met sur la voie L'appétit de la nature n
Linselles sur toile.

Linselles sur toile.

Sur la place de l'église, je me suis imaginée là, J'observai parmi quelques peintres au travail, L'étendue des toiles offrant les traits délicats, De cette place aux maisons filées en éventail. Du parvis qui mène au seuil de l'église silencieuse, Notre-Dame sur la ville nous invite de son accueil, Là où les toits s'émaillent en tuiles h
Au pays du soleil levant.

Au pays du soleil levant.

Sur le chemin de la philosophie, je me suis égarée Entre tes allées de Tori écarlate, je me suis vouée Au milieu de tes temples dédiés, je me suis inclinée Au détour de tes rizières étalées, je me suis évadée. Japon, tu m'as tant fasciné sous tes lampions colorés Au détour de tes ruelles aux maisons de bois dessinées, Sous les tra
Pour toi Papa qui vient de nous quitter.......

Pour toi Papa qui vient de nous quitter.......

Sous les premiers frimas, je te fleurissais A l’ombre des allées tombales, tu te reposais Tant d’années sans te revoir, sans savoir Sur cette après vie qui nous donnerait l’espoir ! La résurrection est l’apothéose d’une vie ici-bas, L’oubli n’est qu’une croyance au fond de soi ! La mort, une renaissance qui nous survit A notre
Vivre à Chambord

Vivre à Chambord

Gloire à toi, Chambord pour des siècles et des siècles! Sur ta longue façade s'impriment forces et royautés, Au fil des saisons, des vents, des pluies, des étés, Tu te fais si rayonnante, imposante depuis tant de siècles! Tes murs nous invitent à la fête des rois, des festins, Tes fenêtres dentelées susurrent la clé des soupirs Où mon
Bonne fête Maman!

Bonne fête Maman!

Aujourd'hui je suis venue te voir une fois de plus, Dans la tiédeur d'un après-midi si calme et si posé, Au détour d'un sentier où tant de noms gravés Sombrent sous un long silence des plus retenus . A cet endroit où tu dors depuis tant de temps, je suis venue te dire bonne fête d'un sourire forcé Sur quelques larmes versées , je t'ai dé
Mykonos.

Mykonos.

Sur ton île tachetée de moulins à gogo Je me sens comme un pâtre grec illico Sous les lumières embrasées d’un ciel Se jettent les vagues claires bleu pastel. Tes multiples églises et chapelles blanches Regorgent d’attrait et d’harmonie franche Tes popes aux barbes et cheveux longs Se reposent à l’ombre du soleil de plomb. Les cigale
L'étoile de Mykonos

L'étoile de Mykonos

Comment faire valoir ton image, Mykonos ? Sous d’innombrables chapelles aux toits bleutés, Tant de chants pour invoquer l’éternel Mykonos, Dans les vents capricieux d’Eole, tu es si rêvée ! Un climat si enchanteur où mille poètes oeuvrent, Pour susurrer l’île aux folles ailes glanant l’ardeur De tourner au gré du vent qui parfait
Mère et fille.

Mère et fille.

Je n'avais plus que mes yeux pour t'implorer Mes vingt-trois ans t'ont enterré à tout jamais Les jours anciens sont devenus si lointains Trente-quatre ans après, je ne puis être sans chagrin. Mes jeunes années me rappellent le mot maman Depuis trente ans, je suis devenue aussi maman Mais mes deux enfants ne t'ont pas vu, connu Sauf aux travers