Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Duhamel Christine.

Ses blogs

DIDACTICIELLES.

Didacticielles symbolise une approche critique de la société actuelle par le biais de mes poèmes ou de mes textes. A voir, le blog d'une hippie écrivain fatiguée du train-train quotidien!
Duhamel Christine. Duhamel Christine.
Articles : 135
Depuis : 14/03/2005
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Au moulin de mon coeur.

Au moulin de mon coeur.

Dans les champs, au creux de ce moulin calmé, Je te revoyais au temps des blés en pagaille, Où comme les ailes de papillons, tu dansais Au gré des vents épousant nos fiançailles. Tes ailes tournoyaient en cadence, en chœur, Où les rouages de nos vies grinçaient parfois, Sous les coups pressants du meunier sans cœur, Qui s’arrogeait le d
A song for peace!

A song for peace!

All over the world, a song for peace! Without weapons, a walk for peace! Come together, some beat for a world of peace! With a large circle, a dance for peace! Human, be quiet, we need some peace! Human, don't forget! we have to build peace! Human, have a look after the characters "peace"! Human, don't be sad! we have to fight for peace! Don't forg
Les jours jaunes.

Les jours jaunes.

Un poème inspiré du film "Un jour sans fin" et qui parle aussi du train-train quotidien! Dés l’aube, les rêves s’envolent sans retour Les valeurs sentimentales plaisent au gris sourd La vitre de la fenêtre rivalise avec les nouvelles Les paroles du poste libèrent les histoires si belles. Les salles de bain s’embrument de vapeur miroir L
Les papillons de MYKONOS.

Les papillons de MYKONOS.

Libre, mon coeur est libre, ce papillon me le dira ! Pauvre, ma maison est pauvre, ce papillon m'apportera ! Belle, comme je suis belle, comme les ailes de ce papillon ! Fragile, ma vie fragile, comme les ailes de ce papillon ! Mykonos aux multiples papillons, tu nous entoures, De ta chaleur, de ta tiédeur, quand vient le cœur lourd ! De tes chan
Fès.

Fès.

Soleil de plomb au milieu d'une ville folle, Ruelles grouillantes de commerces sans fin, Médina de foule, tant de travail sur tes sols, Voix s'élevant à la conquête de clients sereins! Les fontaines parsemées de dentelles carellées Impriment leur grâce sur des places inondées, Possedées par une sécheresse sans pitié, Où l'eau coule sage
La Perle de Gand.

La Perle de Gand.

Sous les jets de maisons qui vivent et scintillent Au regard des lumières nocturnes qui pétillent, Gand s'est fait toute sa splendeur sur des terres, Divisées par des canaux et cours d'eau charnières. Là, près du Quai aux Herbes, je cherche le repos Qui s'impose en ces heures d'un soir calme et beau, Cet ancien port me transporte sous des tem
MIKIS THEODORAKIS EN CONCERT.

MIKIS THEODORAKIS EN CONCERT.

Hommage à MIKIS THEODORAKIS, écrit en 2015. En l’honneur de ta musique, de tes poèmes, de tes chansons, je te remercie pour tes messages porteurs de paix et d’amour. Tes débats colériques contre les mauvais coups bas du sarcasme des dictateurs, des hommes politiques véreux, montrent ton idéal pour la liberté d’expression et ton social
Nuit du désert.

Nuit du désert.

Silence au fond du Sahara, silence! Nuit étoilée, nuit sans aucun bruit! Etoiles illuminant ce sable ocre intense, Dans une tiédeur douce au ciel de minuit! Pas un souffle, que de mirages en prévision! L'étendue des dunes s'étend sans merci! Dromadaires au repos se plient sur leur position Dans l'attente du soleil qui les lèvera sans merci.
Chemin de musique.

Chemin de musique.

Douceur printanière se pose en rythmes balancés, Sur les portées de mon destin, se fige la clé de sol, Musique miroitée s'étale sur des ondes travaillées Les notes se parent de pensées mélées de paroles! Studio virtuel, tu me tends la perche vers une farandole Où les notes scintillent au portes de l'électronique martelée, Où les doigt
Marche vers la Liberté!

Marche vers la Liberté!

Excuse-moi d'avoir oublié d'être ce que je ne suis pas, Délivre-moi de mes chaînes lourdes à porter là! Là où la liberté n'est pas en mesure d'être née! Là où les pensées se taisent au son des sourdes volontés! Vivre dans ces pays-là, c'est toujours là où on craint! S'endormir sous son étoile, c'est partir dans des rêves vains!