En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Artine

Artine

Curieuse et gourmande, je butine au fil des mes humeurs et des coups de cœur entre Littérature, Peinture (non, je ne peins pas!), Sculpture, Photographies, Expositions, Cinéma ... et plein d'autres activités.

Ses blogs

la-blanche-Artine.over-blog.com

la-blanche-Artine.over-blog.com

Poésie : celle que j'aime, celle que j'écris. Peinture. Littérature. Photographie...
Artine Artine
Articles : 245
Depuis : 29/05/2013

Articles à découvrir

Frisson de soie

Frisson de soie

Un haïku par jour, saisir les instants du temps, en micro moments? Cela paraît tellement simple. Mais tel n'est pas le cas. Aujourd'hui, cependant, dans l'air flotte un rayon de printemps. Célébrons ces frémissements en haïkus. Artine D'une pivoine Deux ou trois pétales L'un sur l'autre Yosa Buson Nuit courte La pivoine a éclos Yosa Buson P
L'absence ni le temps...

L'absence ni le temps...

Christian Coigny Il est temps de publier ces mots retrouvés dans mon désordre. Un peu de langueur pour rêver Un peu de chaleur tendre, reprendre dormir, soupir en attente Le printemps L'hiver tout est à l'envers Artine Un court extrait de Bérénice relu après avoir été émerveillée par le très bel hommage rendu par Nathalie Azoulai au tal

Presque Déjà A fleur Brume Effleure L’air Démesuré De l’instant Artine Photographie de Un autre haïku pour commencer le mois et attendre le printemps, le guetter, le désirer. Fleur de prunier éclose avant l'heureJe lui ai donné un nomPétales de neige Soseki
Parfois Hier...

Parfois Hier...

Parfois le ciel a le goût de l'enfance, parfois le ciel devient une machine à remonter le temps, parfois le ciel résonne, parfois le ciel est à portée de main, parfois je guette, parfois je rêve, parfois je Vous imagine, là, à portée de ma voix... Artine L'or effiloché de craie Eclabousse matinal Goût barba à papa Zao Wou-Ki (1920-2013)
A l'iris de ta voix...

A l'iris de ta voix...

Effervescence de lumière Fièvre du verre Pétulance de l'air zébré d'ondes fantômes Affluence irisée De ta voix Sous le rire Es soufflé As soiffé En fin De main Afin en semble Dé jà Em mêlés Nos regards Artine Un instant partage
Erri de Luca, La nature exposée.

Erri de Luca, La nature exposée.

Erri de Luca, La nature exposée. Cette rubrique sur des livres lus et appréciés a besoin d’air, d’être. Simple exercice de style ou de partage ? Peut-être ! Merci à Erri de Luca qui me pousse dans mes retranchements : publier un article sur La nature exposée . L'auteur arrive à traduire toute la sensualité qui parfois se dégage d'une
Vertige

Vertige

Christian Coigny pour la phototraphie. en l'absence de toi Je te noie en présence de toi je te ploie vertige du bras inflige du cœur voltige des pas je tournoie autour de toi Artine Un bel été à vous. Toujours inaccessible, inlassablement! Artine.
Dans l'air vibre...

Dans l'air vibre...

En frisson d'herbe je vibre En chant de pluie je me déploie Au soleil des nuages assourdissant je chuchote des silences amusés Artine Photographie de Frank Horvat Une petite découverte comme un écrin! Mais en même temps avec la collection Picquier Poche, je suis sûre de trouver des pépites ... que je n'hésite pas à partager! Voici quelque
Délice des sens

Délice des sens

Photographie de Dominique Agius. Voir le lien plus bas. Allongée de ton regard En surplomb je m'imprègne du silence intense Pressée En avant de ta bouche je dérape dans le vent insouciante Sculptée En tière ment par tes mains je vibre IndécencE © Artine Un extrait d'un poème sensuellement déroutant, totalement renversant à savourer à to
Erri de Luca, Les poissons ne ferment pas les yeux

Erri de Luca, Les poissons ne ferment pas les yeux

De nouveau un roman de Erri de Luca, un court, cette fois. Il s’agit des poissons ne ferment pas les yeux dans lequel le narrateur évoque l’été de ses dix ans. Le moment où la vie bascule pour toujours et l’enfance accède enfin à deux chiffres. Pour le narrateur, l’important est de partager des moments avec un vieux pêcheur, d’exp