Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
J'écris, tu écris, nous publions ...

J'aime les mots pour en faire des phrases...simplement au gré des jours…J'aime écrire sur tout ou rien...mes plaisirs ou pas :-). si tel est votre cas n'hésitez pas à pousser la porte ...elle n'est jamais fermée à clé . Bonjour à tous...il n'y a pas d'option pour envoyer une information générale, je suis obligée de le faire ici. S'inscrire dans une communauté c'est pour faire des échanges, faire des découvertes et se faire connaître...n'oubliez pas de faire toc toc, le premier...de répondre aux commentaires reçus et le reste viendra.

Gérée par Eglantine Lilas

140 blogs

4544 posts

18/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

L'OUÏE positif...

L'OUÏE positif...

Regardons de près le dispositif : Peut-être sommes-nous positifs ? Faisons un test, c’est négatif ? Je rentre alors, content et positif Cette réponse me pousse à ne plus être négatif Alors que je ne suis pas positif Donc je suis bien négatif Tenant des propos plutôt positifs. On nous dit que plus il y aura de positifs Plus nous serons im
Les beaux jours

Les beaux jours

Je parle aux mots comme je t'aime, Je regarde le jour comme j'écoute souffler le vent, Je parle à ton cœur comme je t'aime, Je te dévore comme je consumme ton doux regard, Je te désire comme j'aime le soleil Je t'annonce mon amour comme la cigogne annonce les beaux jours.
De l'amour........

De l'amour........

Un cadeau Quoi de plus beau Qu'une simple phrase Un mot parfumé Une intention Une lumière étincellante Une surprise Un instant intense Une pensée confuse Un doute Un ça va Un bonjour Un geste Un sentiment Un faible Un petit mot Une peur Un soutien Une envie Une douceur Un cœur Un visage Un nom De l'amour....
Oyez ! oyez !

Oyez ! oyez !

C’est une belle journée ensoleillée du mois de février, pleine de douceur, de ces journées comme on en attend pas en hiver. Tout est paisible et pourtant M’âme Églantine semble préoccupée. Qu’est ce qui se passe, vous me semblez très interrogative avec vous-mêmes ? Euh …interrogative ? C’est quoi ce langage ! Je m’étonne, oui
Mahoraise

Mahoraise

Femme Mahoraise Belle comme une fleur sous un matin de pluie, Sans brume, Femme mahoraise, Jolie pierre précieuse, Brillante comme un soleil d' Afrique, Tu as une beauté magnifique, Tu es une pluie, Et moi je suis cette fenêtre qui est ouverte sur toi, Sur mon regard ruisselle ta beauté, Tombe belle pluie Africaine, Tombe la pluie, Pour que la
Amour pour l'...OUÏE.

Amour pour l'...OUÏE.

Mon visage masqué, mes lèvres cachées, Seuls mes yeux pour t’envoûter. Pas de baiser volé, Des caresses sur ta peau effleurée, Clin d’oeil amusé, Quelques mots échangés Un bouquet de roses parfumées, C’est la fête des bien-aimés Drôlement vécue cette année Pour des amoureux non vaccinés. Antoine alias quantinosse
Une aigu... OUÏE... lle !

Une aigu... OUÏE... lle !

Cette piqure qui fait du bien Est attendue par chacun. Elle permettra des liens, Des rencontres, c’est certain Avec les amis, les voisins, Les frères, les soeurs, les cousins.... Pour leur tendre la main, Les serrer dans nos bras, enfin Partager à la même table le pain, Accepter de très longs câlins, Assouvir notre soif, notre faim, Amélior
Aux bains de mer

Aux bains de mer

Sur la plage élégante au sable de velours Que frappent, réguliers et calmes, les flots lourds, Tels que des vers pompeux aux nobles hémistiches, Les enfants des baigneurs oisifs, les enfants riches, Qui viennent des hôtels voisins et des chalets, La jaquette troussée au-dessus des mollets, Courent, les pieds dans l’eau, jouant avec la lame.
L’orfèvrier ?

L’orfèvrier ?

La beauté se crée, se construit, s’offre à partir d’un écrin. Tout part d’émotions et de sensations rarement vécues. Ensuite, avec l’attention ferme des ouvreurs manuels point la mécanique des prodiges. Et c’est ici avec l’orfèvrier où il y a fève, ouvrier, forger, ouvrir, il y a cet or qui introduit la contrepartie d’un nou
Enfance

Enfance

Texte d'Anne pour le Jeudi en poésie des Croqueurs de Mots, à la barre Fanfan. Être un enfant c’est arriver, venant d’ailleurs, C’est aller peu à peu vers la lumière du jour, Voir des visages amis et ne plus avoir peur De l’ombre et des esprits qui vous tournent autour. Comme la fleur arrosée, c’est s’épanouir, C’est jeter sur
Ma belle fleur d'ylang-ylang

Ma belle fleur d'ylang-ylang

Tu es exceptionnelle, Tu es belle Tu es intelligente, Pleine de charme Tu es unique Avec un cœur en or massif Tu es ce que j'ai de beau De précieux Tu es mon amour Mon secret Tu es une lumière Une étincelle dans ma vie Tu es plus qu'une pensée Tu es mon deuxième cœur Un jour j'ai caressé ton corps J'ai regardé tes beaux yeux Et j'ai vu au
Un an de rien ©

Un an de rien ©

Un an de rien © Je suis une jeune de maintenant Pleins de promesses et d'allant Je reste bloqué chez moi Contre ma volonté, par Toi J'ai perdu déjà un an Dans la vie c'est pas grand chose Une année à rester dedans Ils m'assurent que c'est pour la bonne cause Un an de rien Loin des miens Restant à l'arrêt faudra recommencer Quelle farce cet
Il fait si froid

Il fait si froid

Le ciel est gris Le vent souffle Il est glacial Il est saisi Il transperce mes vêtements J'ai les mains gelées J'ai besoin de tes caresses Pour chauffer mon cœur givré Les températures sont basses Le froid mord mes chevilles Je suis frigorifié Il fait froid Il fait très froid Le temps est hivernal.
Quelques faits de la vie aventureuse de l'Abbé Prévost (l'auteur de Manon Lescaut), et l'histoire étrange de sa mort

Quelques faits de la vie aventureuse de l'Abbé Prévost (l'auteur de Manon Lescaut), et l'histoire étrange de sa mort

Portrait de l'Abbé Prévost par par Georg Friedrich Schmidt (1745), Wikipédia CC. °°° La vie aventureuse de l'Abbé Prévost L' Abbé Antoine François Prévost (1697-1763), homme d'église à intervalles irréguliers, s'est surtout illustré comme romancier par son célèbre et immortel ouvrage : "Histoire du chevalier des Grieux et de Manon
Crue ou c'OUÏE?

Crue ou c'OUÏE?

L’a-t-on cru ? C’est cuit... La pluie ne s’arrête pas, elle tombe drue Les sols sont saouls, ils ont trop bu, Les gens sont fatigués, ils n’en peuvent plus, Meubles, souvenirs ont disparu... Ils ne seraient pas là, s’ils avaient su. Mais la nature a pris le dessus Livrant des riverains hagards, déçus Ne voyant pas un bel avenir, ému
Je ne suis pas ©

Je ne suis pas ©

Je ne suis pas © je ne sais ni lire ni écrire et ça devrait suffire je suis un illettré je voudrais être aimé je ne suis pas une bête juste analphabète je ne suis pas un monstre parlez moi, n'ayez pas honte juste une main tendue pour me sortir de là après vous ne me verrez plus maintenant regardez moi j'vous jure j'vais me soigner la lect
Souvenir d'enfance

Souvenir d'enfance

Défi 245, thème proposé par Fanfan, "Souvenirs, attention danger . A partir d'une photo, ou d'un objet, d'une odeur , d'un lieu ,racontez- nous en quelques lignes , un souvenir bon, gai , ou triste, ou une anecdote de de votre enfance , que cela a réveillé en vous " C'est donc avec une "remontée" d'article, que je participe. Corté Crédit ph
Ton regard

Ton regard

Mes yeux se jettent sur ton regard, Calme et doux, Mon esprit est habité par ton sourire , Un visage, Le tien, Une femme, Toi, Cette fleur que j' aime, La couleur de tes yeux, Est mon rêve, Tu est réelle, Et si abstraite, Ton silence m'excite, Tu vis dans ma mémoire, Tu as des beaux yeux, J'adore ton nez, J' aime ton doux regard, Tu es un regar
Vue magnifique

Vue magnifique

Une vue magnifique La vie Est une lumière Tout le monde la voit La vie Est belle Tout le monde l' aime La vie Personne ne la maîtrise La vie Est un bruit Tout le monde l' entend La vie Est un éclat de voix Tout le monde peut reconnaître La vie Est éternelle Tout le monde l' envie La vie Est un instant Tout le monde la vit La vie Est vielle Per
Au son du M'godro

Au son du M'godro

Je regarde le ciel avec passion J'admire les étoiles Chaque jour la vie est belle Le ciel est illuminé de mille feux Je t'aime jour après jour Mon amour pour toi poursuit son chemin Et je t'aime de plus en plus fort Je regarde le soleil se lèver Je garde la nuit tomber Au son du m'godro Je soulève de la poussière Au son de M'biwi Je te regard
De la neige

De la neige

Ce matin, Le soleil est blanc, Ce matin, Là neige tombe, Ce matin, Mon village, Est en blanc, Ce matin, Des rideaux de blanche mousseline, Descendent des arbres, Ce matin, Les haies de ma cour, Sont blanches, Ce matin, Une lumière pure , M'aveugle, Ce matin, La beauté de la nature, Éclaire mon jardin, D'une blonde mousse qui dort, Ce matin, Les
Ma belle fleur

Ma belle fleur

Tu es unique Fleur endémique Fleur éphémère Fleur épanouie Fleur odorante Fleur exotique Fleur d'ornement Fleur fraîche Fleur fragile Fleur unique Fleur magnifique Fleur de saison Fleur de maison Fleur de romance Fleur d'excellence Fleur de princesse.
Sans maux

Sans maux

Ne nous laissons pas mourir, donnons-nous une chance de respirer, d’aimer, d’écouter et de nous entendre. Ne nous laissons pas le temps de pleurer, donnons-nous une chance de chanter, danser ensemble et rire à gorge déployée. Ne nous laissons pas étouffer, donnons-nous une chance de regarder, observer, sourire et espérer. Ne nous laissons
Lettre ouverte à Monsieur François De Closets

Lettre ouverte à Monsieur François De Closets

Cher Monsieur, J’ai tant à vous dire que je ne sais par où commencer ! Par le commencement me direz-vous, alors allons-y et tant pis si c’est en vrac. Je fuis comme la peste depuis quelques temps les chaînes d’informations ou qui se disent comme telles, mais voilà qu’hier soir, en deuxième partie de soirée, vous étiez encore présent
Ils sont partis

Ils sont partis

Ils sont partis. Comme prévu, nous avons fait notre numéro des chartreuses malheureuses. Nous avons compris qu'ils étaient allés voir le frère du maître. Nous espérons que le week end se passera bien, même si nous sommes mécontentes de ne pas être parties avec eux. Nous aurions aimé être du voyage. Le frère du maître est quelqu'un de
Ton souvenir est comme un livre

Ton souvenir est comme un livre

Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots. Fanfan à la manoeuvre Ton Souvenir est comme un livre bien aimé, Qu'on lit sans cesse, et qui jamais n'est refermé, Un livre où l'on vit mieux sa vie, et qui vous hante D'un rêve nostalgique, où l'âme se tourmente. Je voudrais, convoitant l'impossible en mes vœux, Enfermer dans un vers l'odeur de tes
C'est long...OUÏE!!

C'est long...OUÏE!!

Le temps est long, Ça ne tourne pas rond, On se pose des questions. Que fait-on ? Regarder la télévision, Ça ne donne pas le moral, au fond. Cuisiner aux petits oignons, Ça fait grossir, abandonnons. Ranger, nettoyer la maison Écraser punaises, araignées au plafond Ça occupe, c’est propre, ça sent bon. Jardiner, tondre le gazon Il pleut
OUÏE... OUÏE...

OUÏE... OUÏE...

Le coq Français, roi de la basse cour, Chacun a sa réponse, son discours, Pas toujours prêt à modifier le parcours Pour sauver ceux qui appellent au secours. Acceptons ce vaccin, beau geste d’amour Qui nous rendra plus libres, en retour. Antoine 29/01/2021
J'imagine un sourire ensoleillé sur un visage de femme.

J'imagine un sourire ensoleillé sur un visage de femme.

J'imagine la barge flottant sur cette eau bleue turquoise, J'imagine le parfum de "dhoua", J'imagine une brise marine sur mon visage. Je t'imagine dans un jardin fleuri sous un grand soleil, entourée de belles fleurs odorantes J'imagine une belle pirogue sur une mer d'huile, Une magnifique mangrove verdoyante. J'imagine un sourire ensoleillé sur
J'aime quand tu es nuit

J'aime quand tu es nuit

J'aime quand tu te livres J'aime quand tu donnes tout J'aime quand tu me souris J'aime quand tu fais battre cœur J'aime quand tu es nuit J'aime quand tu es silence J'aime quand tu es aube J'aime quand tu es rêve J'aime quand tu es aurore J'aime quand tu es ciel J'aime quand tu es pleine lune J'aime quand tu reviens J'aime quand tu es lever de sol
À genoux

À genoux

Me mettre à genoux Et te crier je t'aime Très fort devant tout le monde. Mettre à genoux Et te réciter mes sentiments À genoux te regarder dans les yeux À genoux affronter mes peurs À genoux t'offrir le plus beau des cadeaux À genoux te déclarer Je t'aime.
C'...OUÏE !

C'...OUÏE !

Cocorico, Il est resté maître de la basse cour Après ce voyage au long cours ; Courageux, il a modifié son parcours Pour sauver ce navigateur appelant au secours. Quel beau geste d’amour Pris en compte à son retour.
H...OUÏE...tième?

H...OUÏE...tième?

Hisse et haut... Arrivé le premier, tu as tous les honneurs Mais tu ne seras pas désigné vainqueur. Le règlement est là, gratifiant les sauveteurs De ce courageux et valeureux navigateur, En leur accordant justement, quelques heures. Qui a été réellement le meilleur ? Vous avez tous montré beaucoup de coeur, Affronté ces vagues, cette mer
Épilogue

Épilogue

Jeudi en poésie des Croqueurs de mots Ma Muse pastorale aux regards des Français Osait ne point rougir d’habiter les forêts. Elle eût voulu montrer aux belles de nos villes La champêtre innocence et les plaisirs tranquilles ; Et, ramenant Palès des climats étrangers, Faire entendre à la Seine enfin de vrais bergers. Elle a vu, me suivant
Tu sais que …

Tu sais que …

Ce matin, pas très encline à travailler, (j'avoue, ça devient récurent mais chut !) j’entretenais mon désœuvrement sur internet ! Je vous promets, malgré le peu d’envie de m’activer, je n’étais pas en une somnolence qui pourrait vous faire penser que je rêvais ! Vrai de vrai, j’ai découvert des phénomènes étranges, que vous c
OUIE...Piquons!

OUIE...Piquons!

Une explique à Sion... Allez, expli...quons : Y-a-t-il assez de fla...cons ? Avec ce gel, ces flo...cons, Pas de danse au bal...con Rentrons vite dans notre co...con. Drôle de salade : de la chi...con Partout, à Montfau...con Dans le pays gas...con A Paris ou à Ma...con Ensemble repi...quons. On nous expliqua...tion Qu’il n’y a pas de solu.
Le double sens des mots !

Le double sens des mots !

Josette nous propose propose d'écrire une brève histoire commençant par la phrase suivante : Depuis que je loue cette chambre à des hôtes charmants, Ajoutons une petite contrainte en incluant dans votre texte les mots suivants : Adresse, Baie, Grève, Index, Jour Défi 244 *** Depuis que je loue cette chambre à des hôtes charmants, Je suis c
Double sens..

Double sens..

Texte d'Anne pour le défi 244, Josette à la barre. Jouons avec le double sens des mots : adresse, baie, grève, index, jour. Texte commençant par la phrase : Depuis que je loue cette chambre à des hôtes charmants. Depuis que je loue cette chambre, qui a vue sur la baie de La Ciotat, à des hôtes charmants, je me sens rassurée lorsqu’en con
le vide

le vide

Le vide, cette transparence, ce néant, ce rien, ce blanc ou ce noir, ce qui est fade et silencieux. Ce vide en nous, en soi, dans son coeur, dans son âme, dans son moi intérieur, dans ses entrailles. Ce manque de sentiment, d'émotion, de ressenti qui se propage dans chaque fibre de notre corps. Un vide qui s'exprime par les non dits, les larmes
Impasse pour l'OUÏE...

Impasse pour l'OUÏE...

Impasse… et gagne ! Tous ces virus qui nous menacent, Ces images qui nous glacent, Ces labos comme des rapaces Qui veulent garder leur place. Ces vaccins efficaces, On les attend, ça nous dépasse. Plus de bras qui nous enlacent, Des décisions prises avec audace... C ‘est difficile, ça agace Et renferme chacun dans sa carapace. Nous voilà d
Mayotte

Mayotte

Cet endroit est un bout de paradis Une baie naturelle et ensoleillée Une fenêtre ouverte sur la beauté inée de Mayotte Cet endroit est le reflet de Mayotte Cet endroit est une véritable poésie Cet endroit tout le monde doit le protéger, Cet endroit est une carte postale Cet endroit est une écologie environnementale, Cet endroit est une visi
Chaque matin

Chaque matin

À mon réveil mon cœur fait appel à ton visage Cette douce lumière qui m'apaise Chaque matin mes pensées traverses des rues, des boulevards pour venir à ta rencontre Chaque matin je te cherche parmi les âmes Chaque matin tu es mon bonjour Chaque matin je te saisi par mes pensées Chaque matin je te regarde, te parle te touche Chaque matin ta
Il y'a dans mes pensées un je t'aime

Il y'a dans mes pensées un je t'aime

Il y'a dans mes pensées un joli visage de femme Il y'a dans mes pensées cette personne que j'aime Il y a dans mes pensées une belle âme Il y'a dans mes pensées une vive flamme Il y a dans mes pensées ce jour inoubliable Il y a dans mes pensées cette voix mélodieuse Il y a dans mes pensées ce sourire inée Il y a dans mes pensées cette nui
Mes yeux sur toi

Mes yeux sur toi

Un jour j'ai touché ton visage Un jour tu m'as donnée tes mains Un jour j'ai posé mes yeux sur toi Un jour tu m'as pris dans tes bras Un jour je t'ai serrée contre moi Un jour tu m'as écrit une lettre Un jour je t'ai lu Un jour je t'ai répondu Un jour tu as pleuré Un jour je t'ai vue sourire Un jour tu as pensé à moi Un jour je t'ai dis me
Espoir, amour et souffle de bonheur

Espoir, amour et souffle de bonheur

Tes yeux sont extraordinairement beaux Tes yeux ont un éclat d'ange Tes yeux me rappelle un lac limpide Tes yeux sont des tableaux rarissimes Tes yeux sont énergie Espoir, amour et souffle de bonheur Tes yeux sont des lumières naturelles Tes yeux sont magnifiques Tes yeux sont beaux Tes yeux sont des bijoux Tes yeux sont des trésors inestimable
Le rêve d'une vie

Le rêve d'une vie

Un zéphyr qui fait danser les azalées, Un rêve dans mes pensées, Une belle histoire d' amour, Le long d' une allée, Des parfums raffinés, Des splendides fleurs, Une brise marine, Devant une maison somptueuse, Sous un magnifique soleil tropical, Des fleurs coquines, Des tiges, des feuilles, des racines, Des chants d'oiseaux, Des éclats de voi
Saint Denis de la Réunion.

Saint Denis de la Réunion.

Texte d'ANNE, participation au jeudi en poésie des Croqueurs de mots, Josette à la barre. Je me souviens souvent de ce ciel lumineux, De ces maisons en bois, de ces toits de bardeaux, De l’eau vive courant sous un soleil de feu, Longeant le bord des rues, fraîche comme un cadeau. Les boutiques chinoises regorgeant de délices Offraient des fri
Les maisons  

Les maisons  

Pour le jeudi en poésie des Croqueurs de Mots, Josette à la barre Les vieilles maisons sont toutes voûtées, elles sont comme des grands-mères qui se tiennent assises, les mains sur les genoux, parce qu'elles ont trop travaillé dans leur vie mais les neuves sont fraîches et jolies comme des filles à fichus qui, ayant dansé, vont se reposer
L' OUÏE... Premier?

L' OUÏE... Premier?

VENDEE GLOBE. Ils arrivent nos solitaires ! Derniers jours de galère Mais, surprise à terre… Personne, ils exagèrent. Bientôt dernière vacation, Mais on parle plus vaccination… On va devoir faire attention Posant le pied sur les pontons. Ils sont partis en novembre Ils arrivent presque tous ensemble La première place est à défendre Ce s
Je rêve d'une lumière

Je rêve d'une lumière

Nuit noire Dans une silence assourdissante Je rêvasse Ô sommeil profond Je plonge dans mon sommeil Je dors profondément Je rêve de liberté Je rêve d'ailleurs Les yeux fermés J'ai les yeux ouverts dans mon rêve Je me laisse transporter Loin de mon lit Je rêve.
La baffe de ma vie

La baffe de ma vie

J’ai pleuré. Beaucoup. Souvent. J’ai tellement pleuré que je pensais à chaque fois que je ne pourrai plus. Que j’avais épuisé le stock de larmes. Que j’avais compris. Que je l’avais intégré. Tu vas mourir. Tout a commencé avec cette nouvelle qui m’a détruite. Enfin, je le croyais. Les mots de la pédiatre ont été « Est-ce qu
Lorsque nos ami(e)s nous quittent

Lorsque nos ami(e)s nous quittent

Son blog s’appelait : Découvrir simplement. C’est très simplement que j’avais fait connaissance de sa fille, puis de Mamie Claude. Tout aussi avait été très simple, naturel, évident, festif, lorsque nous nous sommes rencontrés à quelques reprises chez les uns et les autres, ainsi que nos échanges téléphoniques. Aujourd’hui, elle
Dans mes pensées

Dans mes pensées

Il y'a dans mes pensées un joli visage de femme Il y a dans mes pensées une belle âme Il y'a dans mes pensées une vive flamme Il y a dans mes pensées ce jour inoubliable Il y a dans mes pensées cette voix mélodieuse Il y a dans mes pensées ce sourire inée Il y a dans mes pensées Cette nuit magique Il y a dans mes pensées Cette plage enso
Mahoraise

Mahoraise

Ô bel amour Ô mon beau rayon de soleil Ô ma belle fleur d'ylang-ylang Ô ma belle brise marine Ô belle Mahoraise Ô belle âme Toi Femme des îles , Ô ma nuit étoilée Ô ma croissant de lune Toi dont la candeur est apaisante, Ô ma douce caresse Ô beauté inoubliable, Ô charme éternel!!!! Ô femme Mahoraise Toi reflet de mes pensées Je t
Ma mère

Ma mère

Elle est belle, ma mère Oui très belle sous son air candide, se cache une vraie deesse Que c'est beau de t'aimer maman Telle une belle mélodie composée par le doigté du maitre suprême de l'univers, l' éclat de ton teint noir est aussi mirobolant! Vrai comme le jour, les yeux fermés je te reconnais Kamie Maman tu es magnifique Belle maman tu
Mon enfance

Mon enfance

Lorsque j'écris J'ai une pensée! Alors surgissent mon enfance, Des couleurs, des souvenirs intarissables Mon village, ces ruelles argileuses Ces belles collines de kaolin Les chants des oiseaux Des traditions Les rires d'enfants La plage, les rayons de soleil Mon père, ma mère Mes frères et sœurs Des parfums naturels Ces belles cocoteraies La
Belles lumières

Belles lumières

Somptueuses lumières, Lumières nouvelles, Lumières naissantes, Lumières fragiles, Lumières changeantes, Lumières douces, Lumières mélodieuses, Lumières intenses, Lumières naturelles, Lumières apaisantes, Lumières chaudes, Lumières du soleil, Lumières du ciel, Lumières du jour, Lumières de l'océan, Lumières des montagnes, Lumières