En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

J'écris, tu écris, nous publions ...

J'aime les mots pour en faire des phrases...simplement au gré des jours…J'aime écrire sur tout ou rien...mes plaisirs ou pas :-). si tel est votre cas n'hésitez pas à pousser la porte ...elle n'est jamais fermée à clé . .

Gérée par Eglantine- Lilas Nalge

103 blogs

1097 posts

18/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

HOMMAGE à RAMBO

HOMMAGE à RAMBO

HOMMAGE à RAMBO Maintenant, tu es parti.En silence.. Emportant ton sourire et ta gentillesse. Tu ne voulais pas nous quitter. Je sais... Cette fois, la "maladie" a décidé pour toi. Malgré tout, malgré tes exclamations sur réseau, Tu l'aimais bien, cette vie avec nous, cette vie pas juste. Injuste avec toi, et avec tant d'autres. Cette vie "ju
Deux mois demain

Deux mois demain

Soleil blanc, j'ai si froid Je ne pense qu'à toi Partie dans les étoiles. J'ai si mal. Aide-moi.
Pourquoi tant de crédulités face à l’image ?

Pourquoi tant de crédulités face à l’image ?

Même les intellectuels critiques croient tout ce qu'on leur montre. Et ne parviennent pas spontanément à admettre que l’image n’est pas la réalité. Mais sa construction… « « Nous savons tous que les images sont produites. Je veux dire par là : nous savons bien qu'elles ne sont pas de simples émanations de la réalité, des simulacres
L'or des fées

L'or des fées

L'histoire se déroule au coeur du Val de Maurienne, en Savoie, là où s'élèvent les hautes murailles d'une forteresse imprenable qui domine les Alpes entre Vanois et Ecrins. Les trois plus hautes tours du château touchent le ciel, trois pyramides de roc, sculptés de la main de Dieu. Une vieille légende raconte que des fées logent dans cette
T noir bleu

T noir bleu

Pourquoi pas Shitao, ici? Mes yeux caressaient les mots d’un vieux Chinois, j’errais dans son ironie, je rêvais ses subtiles profondeurs; écoutant le conseil d’un ancien romancier Anglais, je ne lisais plus que les mots que je désirais. Des mots, j’en voulais encore, j’ai redit un poème, où ils sont les fileurs éternels des éternit
En pause...

En pause...

Quelques jours ... vous me direz peut être que j'en fais déjà pas beaucoup alors la pause ça va pas changer grand chose: -) d'accord mais cependant sachez toutefois, que je passe parfois en silence vous lire et que là je n'aurai pas le temps ...à bientôt
La laide

La laide

Le jeudi en poésie des croqueurs de mots Femmes, vous blasphémez l'amour, quand d'aventure Un seul rebelle insulte à votre royauté. Ah ! C'est un pire affront qu'en silence elle endure, La jeune fille à qui la marâtre nature A dénié sa gloire et son droit : la beauté ! L'amour ne luit jamais dans l'œil qui la regarde ; Elle pourrait quitt
La mort du Loup Garou

La mort du Loup Garou

Dans le temps, les colporteurs savoyards partaient avec une belle dans le dos, parcourir la France et la Navarre vendre ce qu'ils avaient dedans. C'est l'histoire d'un colporteur qui apprenait son métier à son fils. Ils étaient dans la région des Aravis en Haute-Savoie. Un militaire en permission leur a offert l'hospitalité. Un soir de pleine
Poésie II

Poésie II

Le sans-mot, origine de la poésie; le mot que l’on peut définir n’est pas le mot de la poésie. De l’alternance entre le sans-mot et le mot naît le prodige de la poésie. Mystère, mystère suprême, porte de toutes les subtilités, qui, obscurcissent l’obscurité, éclaircissent la clarté. © Mermed 5-9 Septembre 2013
Ce que nous ne voulons pas savoir sur la Chine ? – Ses ports.

Ce que nous ne voulons pas savoir sur la Chine ? – Ses ports.

A force d’éviter, systématiquement, les images de leur superpuissance , nous avons tendance à les conserver bien trop petits dans les regards. Nous nous plaçons, alors, hors des tailles véridiques : le pont océanique le plus colossal du monde, la coupole balnéaire la plus immense ou des ports démesurés, etc. tout dans le visible admet qu
Ballade d'un Paumé

Ballade d'un Paumé

Et tu dévales les trottoirs – La haine te poursuit sans cesse, A la recherche de comptoirs Pour noyer toute ta détresse Aux élixirs de la faiblesse ; L’oubli n’offre qu’un bref soupir, Juste le temps d’une caresse : Demain, raison fut souvenir. Tu veux cogner de tes poings noirs Le nom maudit d’une maîtresse : Tu ne brises que les m
La taupe du curé d'Anteuil

La taupe du curé d'Anteuil

Anteuil est juché sur la première marche de l'escalier jurassien en direction de la Suisse, de la vallée du Doubs via Pont-de-Roide. Monsieur le curé d'Anteuil avait un grand jardin derrière son presbytère. Il ne négligeait pas sa paroisse mais il passait une grande partie de son temps à soigner ses légumes. Et le Bon Dieu semblait bien le
L'Idiosyncrasie

L'Idiosyncrasie

Une petite parodie pour le Défi 180 du C'ptaine JB Mari bricoleur rime t-il avec « La maison du bonheur… » Pendant les rar's moments de pause, Cet idiot Où il n' répar' pas quelque chose, Y cherch' le coin Ou il a mis sa boîte à outils, boite à outils ! La maison a les fenêtres qui chancellent Les verrous qui se débinent La toiture qui
A Mademoiselle de Guise

A Mademoiselle de Guise

Pour le jeudi en poésie, mon Cap'taine JB , voici comment Voltaire parle de la beauté… Vous possédez fort inutilementEsprit, beauté, grâce, vertu, franchise ;Qu’y manque-t-il ? quelqu’un qui vous le diseEt quelque ami dont on en dise autant. Voltaire (François Marie Arouet) Readyourstoff333 Videos Narratrice : Catherine Hébert Je vous
De toute naissance une tristesse de n’être pas de tous les pays et de toutes les classes sociales à la fois ?

De toute naissance une tristesse de n’être pas de tous les pays et de toutes les classes sociales à la fois ?

Plus moyen de se cacher derrière la science. Ne demeure que le piteux préjugé. Ce préJugé qui juge ainsi à l’avance (hors toute probité intellectuelle) que ces êtres soient supérieurs et, naturellement, et normalement, et légalement…et supérieurs. Alors que « la diversité génétique n’est pas une infortune ou un défaut de la na
La chevrette de Monsieur le Curé

La chevrette de Monsieur le Curé

Ceci est une histoire vraie qui s'est passée vers 1900 à Santoche, dans le Doubs en Franche-Comté. Un jeudi que Monsieur le Curé conduisait les enfants du catéchisme, en promenade, l'un d'eux qui habitait Santoche raconta à ses petits camarades que l'une de leurs chèvres avait mis au monde trois biquettes. Il ajouta que sa maman était bien
Désert

Désert

Je bute sur l'absence Le désert étoilé N'est guère plus désert Que ma triste existence A-t-elle encore un sens ? Toujours plus de silence Il me faut pour aller Au désert étoilé Rechercher ta présence. Toujours en fin d'après-midi j'éprouve une profonde tristesse et je ressens très fort l'absence de ma maman, d'où ce court poème commen
 10 Signes qui montrent que t'es célib #NousLesKeums

10 Signes qui montrent que t'es célib #NousLesKeums

Je lève mon verre 🍻 à tous les mecs célibs qui ont le courage de regarder 22 épisodes d'une série dans l'espace d'une journée, sans être interrompus, regarder les fesses d'une meuf sans à se justifier auprès de personnes, et même faire des dreadlocks avec leurs poils de jambes 😱 Only God can judge you 👌✋. Aujourd'hui, en plein
La Saint-Valentin, c'est tous les jours

La Saint-Valentin, c'est tous les jours

Il était une foisUne perruche un chatQui s'aimaient d'amour tendre La première était verteLe second noir et blancTous les deux du même âge La perruche gloussaitEt le chat miaoutaitIl fallait les entendre ! Et quand le chat mangeaitLa verte énamouréeMe le faisait comprendre. © Thaddée, mardi 14 février 2017 ♥♥♥
Participation prix sans piston  2017

Participation prix sans piston 2017

Chaque année, mon éditeur décerne un prix, L’AUTEUR SANS PISTON. Tous les styles d’ouvrages peuvent participer à partir du moment où nous sommes chez Edilivre. Cette année nous étions 729 à participer. C’était ma première expérience dans ce domaine. Que choisir, j’avais entre mes mains CONTES LEGENDAIRES Histoire 1 et ma pièce d
Plus qu'assez / Cette vie / Qui nous casse

Plus qu'assez / Cette vie / Qui nous casse

Deuil sur deuil Ma douleur Fait la sourde Mes deux sœurs Mon grand-père Ma mémé Mon pépé Mon amie N'entend plus Ma douleur La rumeur De leurs âmes Mon enfant Mon papa Ma grand-mère Mon ami Ma maman Pour l'amour D'une femme Sainte Vierge Marie Ma jeunesse Ma santé Et ma foi Dans la vie. NB - Ce poème est l'exemple-type d'une écriture qui
Sonnet 19

Sonnet 19

'Ni le temps passé, ni les amours reviennent...' Guilaume Appolinaire (Sous le Pont Mirabeau) Devouring Time blunt thou the lion's paws, And make the earth devour her own sweet brood, Pluck the keen teeth from the fierce tiger's jaws, And burn the long-lived phoenix, in her blood, Make glad and sorry seasons as thou fleet'st, And do whate'er th
Data

Data

Pixabay, images libres de droits Aujourd'hui c'est le jour Où ton destin se joue Petite sœur fragile Puisses-tu pour toujours Demeurer parmi nous.
D'autres nouvelles

D'autres nouvelles

Bonjour à toutes et à tous. Je ne sais plus depuis combien de temps je me suis arrêté d'écrire, deux mois, trois mois, plus ? Je n'ai pas compté. La dernière fois, j'en étais à cela : Ce n'est pas si mal... sauf que fut un temps, je pensais que mon graphe serait tout vert à la fin de l'année 2016. Peu importe, j'étais encore trop optimi
Enfin !

Enfin !

ENFIN.. Nouveau matériel.. Tout neuf et performant..Je l'ai choisi pour! Au revoir cette sal....de TQZ. Maintenant, faut que j'apprivoise la bête !! Heureusement, la responsable de la société qui me l'a fourni (une société de la commune), Va m'aider. Tout a changé, mais l'engin répond en un quart de seconde.. Allez, encore un peu de patienc
Un grain de poussière

Un grain de poussière

Nager dans le chagrin Comme en un lac d'eau douce De l'ivraie, du bon grain C'est le bon grain qui pousse Le bon grain de l'amour En toute saison vert Qui sur l'air de toujours Fait l'été, fait l'hiver Le doux grain du regret Qui me fond dans la gorge Et mes pleurs aussi frais Que sont blonds les champs d'orge Ô mon amour de mère Que je pleure
Être obsédés par ne jamais voir le bon côté des situations ?

Être obsédés par ne jamais voir le bon côté des situations ?

L’égo peut-il devenir une des sources majeures d’ignorances ? Oui, de manière très inadaptée, certain-e-s dégainent leurs égos dès qu’il s’agit de comprendre, de réfléchir ensembles, de s’encorder dans l’effort commun de raisonner au maximum. Leur personne intrusive piétine tous les efforts. Fait trop d’ombre à la perspicac
Symphorose

Symphorose

Madame JB je vous confie Symphorose ... avec un prénom comme ça elle va se sentir un peu perdue à la cour de la Récré , je compte sur vous pour la prendre sous votre aile. Rosa rosa rosam Oh ma rose Rosae rosae rosa Symphorosa Rosae rosae rosas Symphorose Rosarum rosis rosis File vite à la cour de Récré Car c’est la fête le mercredi. Ros
L'Ombre au Poète

L'Ombre au Poète

— Toi, dont l’âme s'arroge un statut désuet, Qui crois voir en tes vers l’ultime synovie Joignant l’Art au Bonheur sous un regard muet, Profite de la vie ! Du moindre sentiment, tu te veux chroniqueur, Quitte à vraiment pâtir du jour qui s’atrophie ; Ta plume te cravache et, sur ses traits, ton cœur Erre et se crucifie. Tu produis te
Texte du 3 février 2017.

Texte du 3 février 2017.

Bonjour à tous, Cette année, c'est la dernière de mes secondaires et dans la plupart des écoles (belges, je ne sais pas si c'est pareil en France?!) la dernière année est synonyme de pièce de théâtre ! Celle de cette année est " La bonne âme du Se-Tchouan" écrite par Bertolt Brecht, mise en scène par Hugues Chamart (je vous ferai peut-
Espérance (titre du poème)

Espérance (titre du poème)

Est-ce que je poursuis ou pas la mise en ligne de mes poèmes de jeunesse ? Les commentaires sur mon blog se raréfient. Je crois que le malheur fait peur à beaucoup de monde. Et le monde va trop vite pour moi ; je tourne en mode ralenti. La frénésie du centre ville m'étourdit et me donne des maux de tête. Il va bien falloir pourtant que je pr
Espérance (titre du poème)

Espérance (titre du poème)

Est-ce que je poursuis ou pas la mise en ligne de mes poèmes de jeunesse ? Les commentaires sur mon blog se raréfient. Je crois que le malheur fait peur à beaucoup de monde. Et le monde va trop vite pour moi ; je tourne en mode ralenti. La frénésie du centre ville m'étourdit et me donne des maux de tête. Il va bien falloir pourtant que je pr
Sonnet 18

Sonnet 18

Sometime too hot the eye of heaven shines... Shall I compare thee to a summer's day?Thou art more lovely and more temperate:Rough winds do shake the darling buds of May,And summer's lease hath all too short a date: Sometime too hot the eye of heaven shines,And often is his gold complexion dimmed,And every fair from fair sometime declines,By chance,
Septembre 76

Septembre 76

Alors que je triais des papiers pour ranger et faire de la place j'ai retrouvé de vieux poèmes de jeunesse, sans titre pour la plupart, que j'avais complètement oubliés. Je ne savais même pas que j'écrivais de la poésie depuis si longtemps. A l'époque je ne m'appelais pas encore Thaddée. J'allais encore au collège, au lycée, en faculté.
Soirée inoubliable avec Raquel Pelissier ♔

Soirée inoubliable avec Raquel Pelissier ♔

Félicitations à Raquel Pelissier Miss Haïti, qui a été sacrée 1ère dauphine au concours de Miss Univers. Âgée de 25 ans, elle fait actuellement une maîtrise en recherche scientifique en optométrie et a pour but de régénérer le nerf optique afin de trouver une cure contre la cécité. Ce fut une soirée palpitante de séduction, d'oste
De l’autre côté du miroir (1)

De l’autre côté du miroir (1)

C’est une métaphore, en fait. La racine du mot « métaphore » veut dire se porter, (se) transporter. Et, par extension, traverser. Traverser donc le miroir. Cette image permet de faire entrer dans ce miroir tout le sens du toucher. Le toucher de la proximité, de la mitoyenneté. Le miroir – du verre posé sur du tain, le tain du lointain qu
Il fait si froid

Il fait si froid

Pixabay, images libres de droits Si le soleil pouvait Réchauffer nos carcasses Salement éprouvées Par les années qui passent Elles s'en vont buter Sur le mur du silence ... Et si la vérité N'était pas ce qu'on pense. © Thaddée, 25-26 janvier 2017, Poésie Toutan
Il fait si froid

Il fait si froid

Pixabay, images libres de droits Si le soleil pouvait Réchauffer nos carcasses Salement éprouvées Par les années qui passent Elles s'en vont buter Sur le mur du silence ... Et si la vérité N'était pas ce qu'on pense. © Thaddée, 25-26 janvier 2017, Poésie Toutan
Les secrets d'un mort

Les secrets d'un mort

Mais tout ce que vous dites Arrive bien trop tard Je ne veux pas l'entendre Parce qu'elle nous a quittés Qu'elle essaie de dormir Là, de l'autre côté Paix donc à son âme Que ce qui s'est passé Repose dans son lit Aux tréfonds de la terre Et du ciel infini Les secrets de ma mère Avec elle, sont partis. © Thaddée, 25 janvier 2017, Poésie
Larousse, le dico

Larousse, le dico

Après un après-midi amusant mais néanmoins studieux, à combler les trous d’un golfe, si, si comme je vous le dis , notre Maîtresse de jeu, Mme JB pour ne pas la nommer, nous a « offert » comme indices , des numéros de page du dictionnaire Alors voici, en laissant de côté les problèmes de plombier et de robinets qui fuient, de trains en
Arthémise

Arthémise

A la cour de récré de Madame JB, tous les mercredis, on s'amuse, on s'amuse ! Arthémise, mon amie, ma fleur, Bonne fête à vous puisque, Pile poil c’est votre fête aujourd’hui. Ô déesse de la lune, Diane chasseresse Amusez- vous bien à la cour de Récré ! Par Zeus votre père et Leto votre mère D’un casque de boucles d’or vous ave
La légende d'Errmanfroy

La légende d'Errmanfroy

La légende nous amène à Cusance dans le Doubs en Franche-Comté. armes de la maison de Cusance La légende fait prendre naissance à la maison de Cusance dans celle d'Ermanfroy et de Vandelin (waldelene) chanceliers du roi Clotaire II. Saint Ermanfroy Venant d'apprendre la mort de leur père ils décidèrent de quitter la cour pour se rendre aup
Y a-t-il une langue qui rende plus heureux ? (2)

Y a-t-il une langue qui rende plus heureux ? (2)

Nous sommes pris entre les deux feux de thèses différentes sur le « à quoi sert le langage ? ». Nous n’en avions pas conscience puisque, dans l’infantilisation généralisée de la société, les débats sont restés bien trop confidentiels. Cependant, les enjeux en sont fondamentaux. Disons que l’organisation de la société en dépend.
Oratorio des hauts-fonds

Oratorio des hauts-fonds

Pixabay, images libres de droits Je serai le balein La requeen de la mer La delphine et le ré L'ocelotte et l'orco Pas le do de papa Ni le si de maman Sol fa mi la famille C'est être seul en vie Ce que j'aime les perles Et leur nacre subtile Ô le crâne des morts Qui ne bronche d'un cil Nos jeunes épopées Sont broyées par l'abysse Plus blanch
Le Paradis, saucisse et chips...

Le Paradis, saucisse et chips...

Défi 178 : « Le seul truc pas chouette c’est qu’au paradis, on va manquer de saucisses et de chips. Dieu ne veut pas qu’on ramène des choses d’en bas. Il a créé le paradis, donc c’est parfait… Point ! Et on en a pour l’éternité » Lilou voudrait savoir ce qu'on en pense! Parfait, parfait le paradis ! c’est vite dit si on cons
Le basilic de Cusance

Le basilic de Cusance

Nous sommes à Cusance, proche de Baumes les Dames, dans le Haut Doubs. Le basilic était un serpent volant, né d'un oeuf de coq couvé par un crapaud. Il logeait habituellement dans les fentes des murs de maison ou nichait dans les combles ; il apportait la misère à ceux qui l'hébergaient ainsi involontairement ; parfois même la mort, car son