Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
J'écris, tu écris, nous publions ...

J'aime les mots pour en faire des phrases...simplement au gré des jours…J'aime écrire sur tout ou rien...mes plaisirs ou pas :-). si tel est votre cas n'hésitez pas à pousser la porte ...elle n'est jamais fermée à clé . Bonjour à tous...il n'y a pas d'option pour envoyer une information générale, je suis obligée de le faire ici. S'inscrire dans une communauté c'est pour faire des échanges, faire des découvertes et se faire connaître...n'oubliez pas de faire toc toc, le premier...de répondre aux commentaires reçus et le reste viendra.

Gérée par Eglantine Lilas

140 blogs

4544 posts

18/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Ma matière préférée

Ma matière préférée

Participation d'Anne, au défi des Croqueurs de mots, sur un Thème proposé par Zaza: Défi N°264 – « Ah oui, je me souviens… » – Parlez-moi de votre matière préférée quand vous étiez à l’école. De ce temps précieux passé sur les bancs de l’école ou assise derrière un bureau d’écolier, face au tableau noir et à une magi
Dans le ciel

Dans le ciel

Lorsque je lève mes yeux vers le ciel, Une lumière y pénétre Elle a fait de mon cœur sa demeure Elle est si belle Silencieuse, Elle est clarté Elle est magnifique Elle si fragile Elle est limpide Elle est rapide Elle est intense Elle est légère À la fois si fine Elle est si proche Elle est brillante Elle est lente Une belle lumière attire
Sur mon chemin

Sur mon chemin

Sur le chemin de ma vie J'ai rencontré une fleur Elle est tropicale Elle est si belle Une jolie fleur Son parfum est un regard Sa parole est une véritable caresse Son visage est une lumière Son prénom est une beauté J'ai rencontré une fleur sublime Elle est belle comme une étoile Son corps est un message Elle est une ange Si belle qu'un papi
Ma prière

Ma prière

Douce prière, Tel de l'eau qui ruisselle sur des pierres Tel une rivière en voyage Douce prière Tel des phrases qui s'échappent d'une bouche Tel un bruit qui vient de loin Douce prière Tel une brise marine Tel une vague qui s'écrase contre un roche Douce prière Tel un vent qui souffle Tel un enfant qui pleure Tel un éclat de voix Douce pri
Plume de rechange

Plume de rechange

Plume de rechange ou pas ? Plume envolée, éclipsée, volatilisée ne réapparaissait toujours pas ! Devais-je m’enquérir d’une Plume de remplacement, autrement dit une Plume de secours ? D’une nouvelle Plume, plus jeune ? Et si ma fidèle Plume réapparaissait ; redescendait de ses nuages … et qu’elle trouve une Plume intérimaire de d
Plume nous manque

Plume nous manque

Plume nous manque Angoissé, contrarié, privé de sa Muse Plume l’auteur s’ennuyait ferme ; un désastre pire que la perte de la mémoire des mots. À chaque instant il la cherchait des yeux. Peut-être que déjà revenue elle se cachait tapie quelque part là à l’observer ; peut-être se tordait-elle de rire de le faire enrager. Quoi qu’
Tu es nuit

Tu es nuit

Tu es ma lumière Ma source de chaleur Tu m éclaires Toi mon bonheur Tendre amour J'aime tes couleurs Tu es jour Tu es aurore Tu es noire J'aime te voir Ô douceur Ô belle fleur Ô douce lumière Tu es nuit Tu berces ma vie.
Le vent danse

Le vent danse

Le vent danse dans le ciel pendant que la pluie pleure dans les bras de la terre. Les vagues courent sur les chemins de l'univers pendant que les nuages se dispersent dans le temps. Le soleil inonde le monde pendant que la nuit couvre le jour. Les ombres marchent à côté des corps pendant que le monde se déchire. Les étoiles scintillent pendant
J'ai rêvé d'amour

J'ai rêvé d'amour

J'ai rêvé de lèvres pulpeuses, J'ai rêvé d'une musique, J'ai rêvé d'un corps, J'ai rêvé d'un sourire, J'ai rêvé de bras, J'ai rêvé des mains douces, J'ai rêvé d'un visage souriant, J'ai rêvé d'une femme, J'ai rêvé d'une lumière douce, J'ai rêvé d'un cœur aimant, J'ai rêvé d'un baiser, J'ai rêvé d'amour.
Pikanin, la Fracture numérique et Vinci autoroute

Pikanin, la Fracture numérique et Vinci autoroute

Pikani , Vinci Autoroute et la fracture numérique. Pikani me telephone, la voix pleine de doute : «Helene, j’ai reçu un courrier des gens de l’autoroute. Ils me demandent de payer 91,60 e… il faut payer au plus vite, sinon l’amende va encore augmenter ». Ni une, ni deux, je l’invite à passer à l’association, avec tous les papiers,
Récit facile

Récit facile

Participation d'Anne, au jeudi en poésie des Croqueurs de mots. A la barre Jazzy pour le n° 263. Thème du 14/04: un poème où vous utiliserez les notes de musique phonétiquement à la manière de Louise de Vilmorin Sido adore le fado, Les falbalas, les fleurs fanées, Les mimosas, les dominos... Sur le dos de l’âne effaré L’ado va sous l
Saint l’OUÏE

Saint l’OUÏE

Quelle semaine pleine de souffrances Pour ces gens qui attendent la délivrance Pour qui la vie a de l’importance Et qui seraient heureux de vivre en France. Quelle semaine pleine de souffrances Pour ces malades qui se voient en partance Vers l’au-delà, certains dans l’indifférence Revivant leurs souvenirs d’enfance. Quelle semaine pleine
 Élections présidentielles

 Élections présidentielles

Après la Covid et toujours un virus qui se promène, nous avons l’Ukraine et l’horreur de la guerre, et au milieu des deux, est venu se glisser l’élection présidentielle. Pendant que certains s’y préparaient comme mars prépare en secret le printemps, d’autres étaient sur tous les fronts, mais beaucoup moins que d’habitude, directe
Puisque mars en secret,

Puisque mars en secret,

n'a pas préparé le printemps, Eglantine s'est amusée à participer à un "Challenge" sur le site du Forum des lecteurs de la FNAC, avec des petits textes. "Écrivez une lettre à votre personne de demain " Premier essai, premier prix du Public, cadeau , un livre, ça ne se refuse pas :-). Nouvelle participation ce jour au Challenge " Un lieu pou
Pourquoi l'...OUÏE?

Pourquoi l'...OUÏE?

Barbares... Faut-il vraiment ne rien faire Devant ces atrocités de la guerre? Il ne suffit pas d’une simple prière Ou d’une supplication sincère. Mettons fin à ces supplices sous nos regards, A ces tueries d’une atrocité rare... Ce ne sont pas des hommes mais des barbares Qui autorisent la torture, la mort au hasard. Elle est bien folle
Peur de l’…OUÏE ?

Peur de l’…OUÏE ?

A-t-il vraiment un cœur Pour semer tant de terreur? Serait--il vraiment sourd Pour ne pas entendre ces armes lourdes? Serait-il vraiment aveugle Pour ne pas voir s’effondrer ces immeubles.? Serait-il cet homme fier de lui Après ces massacres, ces vies détruites? Son but semer la terreur, la peine Pour annexer, un pays l’Ukraine ? Aurait-il s
Un ballon?...OUÏE!!

Un ballon?...OUÏE!!

Ballon. Que de millions, que de milliards Dépensés, ce n’est pas un hasard, Pour valoriser ce pays le Qatar Qui veut épater notre regard. Mais alors qui sera le champion ? Le sport, l’homme, une nation ? Pour le pays, de meilleurs conditions, Ou simple mirage, une illusion ? Les images sont belles et irréelles. Quelle vie dans ce monde virt
Les parapluies

Les parapluies

Les gouttes de pluie qui se déversent font pousser des champs de parapluies dans les rues. Ils forment des ballets, se croisent et se décroisent, se suivent ou s’évitent. Fleurs de rosier, fleurs d’oranger, fleurs de charbon ou fleurs d’arc-en-ciel, les parapluies dansent sous les larmes du ciel sur lesquels elles rebondissent. Des « flic
Plume s’envole et se volatilise

Plume s’envole et se volatilise

En faisant appel à Noëlle Cordier, qu'il avait découverte dans l'opéra-rock "La Révolution française", pour l'accompagner sur ce duo langoureux, Alain Barriè... Plume s’envole et se volatilise dans l'azur bleuté 29 Mars 2022 P lume tristounette, le bec de travers, courbait la couenne ! À en toucher terre. Peut-être même plus bas que te
Le château de Scintilly

Le château de Scintilly

Le château de Scintilly C c omme si les seigneurs féodaux du Moyen-âge prévirent la montée des eaux de la mer et les déluges de pluie ; au plus près du Ciel et des étoiles scintillantes ils construisirent leurs châteaux sur des monticules, aux sommets des montagnes, sur les pitons ou éperons rocheux pratiquement inaccessibles, sur le seul
Le secret de Noëlle

Le secret de Noëlle

Voilà déjà quelque temps, que je n’avais plus, ni l'envie d’écrire, et encore moins celle de lire. Une pile de livres m’attendait sur une étagère... et attendent toujours ! J’en prenais un de temps en temps, je lisais quelques pages, puis je le reposais sans pouvoir aller plus avant. Envie de rien, dit je crois une chanson… Le Secre
La vieille

La vieille

Sa vie tient dans deux grands sacs en toile ciré. Elle les porte à chaque main. Son corps se balance à chaque pas qu’elle déploie mécaniquement. La silhouette massive et petite se tasse sur elle-même et ne se remarque pas. Ses longs cheveux filasses tombent sur ses épaules en mèches poisseuses et grisonnantes. Elle a couvert sa tête d’
Dunes

Dunes

Introduction D'apprendre, de recevoir les idées des autres c'est bien, mais de se forger soi-même une opinion c'est mieux. Ainsi si on écoute les uns, là où se trouve le grand désert de sable du Sahara, il se trouvait là une grande forêt voire une immense mer. Mer qui se serait infiltrée ! Un peu d'observations par-ci, un peu de fantaisies
Cité souterraine de Naours

Cité souterraine de Naours

Cité souterraine de Naours Vacances d'été sous la canicule : où aller ? Au frais dans le sous-sol ! Pendant nos vacances d’écritures nous partîmes avec Plume en reconnaissance pour vous signaler si cet endroit se visitait facilement. Autant le dire tout de suite les gens en fauteuils roulants n'entreront pas et les « marche pas bien » se
Journée mondiale de la poésie

Journée mondiale de la poésie

Fleurs d'avril À André Theuriet. Le bouvreuil a sifflé dans l'aubépine blanche ; Les ramiers, deux à deux, ont au loin roucoulé, Et les petits muguets, qui sous bois ont perlé, Embaument les ravins où bleuit la pervenche. Sous les vieux hêtres verts, dans un frais demi-jour, Les heureux de vingt ans, les mains entrelacées, Echangent, tout
Journée mondiale de la poésie

Journée mondiale de la poésie

Fleurs d'avril À André Theuriet. Le bouvreuil a sifflé dans l'aubépine blanche ; Les ramiers, deux à deux, ont au loin roucoulé, Et les petits muguets, qui sous bois ont perlé, Embaument les ravins où bleuit la pervenche. Sous les vieux hêtres verts, dans un frais demi-jour, Les heureux de vingt ans, les mains entrelacées, Echangent, tout
Joseph,

Joseph,

C’est à se demander si Joseph n’était pas plus attaché aux fêtes qu’aux anniversaires ? Il n’avait garde d’oublier l’un ou l’autre dans la famille, mais on sentait cependant sa préférence bien marquée pour les fêtes. À son époque, pas de festin sophistiqué dans la maison, mais des repas qu’on prenait plaisir à manger. Et
La nuit où … - 3

La nuit où … - 3

La nuit où … - 3 L’engin spatial se prépare à quitter la Terre pour explorer l’Univers. Heure H – émotions D’un commun accord spontané, un consensus unanime, la foule excitée se calme ; le ton baisse, le silence monte et finit par prendre le dessus sur la cacophonie. Le mutisme s’impose et engloutit le brouhaha. L'appareil, en fac
Une jonquille contre le cancer

Une jonquille contre le cancer

"Tout au long du mois de mars, l’Institut Curie donnera rendez-vous aux Français lors d’événements solidaires qui se tiendront partout en France ou en ligne avec notamment la Course de la Jonquille connectée " ! https://unejonquillecontrelecancer.fr/ 140 médecins et chercheurs, 1400 m2 carrés, et un étage entier de l'Institut Curie dédi
Château d’Abbadia à Hendaye

Château d’Abbadia à Hendaye

Château d’Abbadia à Hendaye Le château-observatoire Abbadia est situé sur la commune d'Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) Construit par Eugène Viollet-le-Duc et Edmond Duthoit sur une commande d' Antoine d'Abbadie , il est classé comme monument historique et Maison des illustres . Les riches collections scientifiques, d'archives et de mobilie
Le jour où tout bascula 

Le jour où tout bascula 

Le jour où tout bascula Qu’un jour cela arrive paraissait inévitable ! "On" cherchait tellement et On dépensait tellement outrageusement ! On dilapidait des fortunes pour La trouver coûte que coûte ! Pendant une nuit noire pour les uns ou en pleine lumière crue du jour pour les autres un assidu du télescope la trouva. La nouvelle se répan
Par-dessus les toits

Par-dessus les toits

Par-dessus les toits… Par-dessus nos toits... Dehors le nez au vent, un peu dans les nuages, je plane ! Le hasard fit – puisque je me tenais le nez en l'air - que j'aperçoive des grues. Ces oiseaux migrateurs défilaient en formations impeccables en V et filaient à tire-d'aile puis disparaissaient à la vue comme volatilisés. Les grues repar
Plume furax

Plume furax

Plume furax Son bec tout rouge, Plume venait d’écrire à l’encre rouge tellement sa colère montait un peu plus à chaque instant. Une envie folle de voler dans les plumes à quelqu’un ! Ça allait barder cette fois. Elle utilisera des mots puant la poudre. Elle qui écrivait « mariage d’ Amour et de Paix » un texte rempli de mots doux d
Les fenêtres s’ouvrent sur nos rêveries

Les fenêtres s’ouvrent sur nos rêveries

J’ai tourné la tête vers la fenêtre… mon regard a été aspiré par l’espace qui lui ouvrait les bras. Mes pensées ont suivi, elles ont aussitôt ouvert leurs ailes. Le ciel était si bleu que j’y ai plongé. L’infini m’a happé et tiré en avant de toutes ses forces. J’ai nagé dans les airs sans m’en apercevoir. Mon corps a di
Cerisier rose et cheveux blancs

Cerisier rose et cheveux blancs

Cerisier rose* et cheveux blancs Depuis quelques jours Mémé l'attendait avec impatience. Il tardait tant à venir qu'elle ignorait si elle vivrait assez longtemps pour le voir, il jouait à cache-cache avec elle. Le coquin finit par se décider à venir. Le vœu de Mémé s'exauçait : le Printemps pointait son nez. Son Xième Printemps ! Chaque
Pourquoi l'...OUÏE ?

Pourquoi l'...OUÏE ?

Pourquoi ? Maman, quels sont ces bruits, j’ai peur ? Je te regarde, pourquoi tu pleures ? Papa va revenir tout à l’heure ? J’ai froid, je veux revoir ma sœur... Approche-toi de moi, mon petit cœur On reste toutes les deux, moi aussi, j’ai peur. Tu connais l’histoire de cet ogre dévoreur C’est un peu cela, il veut tout, même notre m
Tel un trèfle à quatre feuilles

Tel un trèfle à quatre feuilles

Bonne fête Colette Tel un trèfle à quatre feuilles porte-Bonheur, une Fleur à quatre cœurs Elle venait lire depuis des années mes proses farfelues. Pourquoi ? Je ne sais pas ! Elle laissait parfois un mot qui me remplissait de joie. Pourquoi ? Je ne sais pas ! Comme une présence, toujours son passage me réconfortait. Pourquoi ? Je ne sais p
Ma fable du jour : le maudit brouillon du dernier chapitre

Ma fable du jour : le maudit brouillon du dernier chapitre

Mots-clefs : livre - littérature - roman - manuscrit - éditeur - brouillon - poison. Le maudit brouillon du dernier chapitre Daniel Confland Son éditeur lui avait mis la pression : il DEVAIT Absolument rendre le dernier chapitre de son nouveau roman avant 23 heures, dernier carat. Du coup, il avait passé une nuit épouvantable, peuplée de cauc
The Pistol Annies  "Hell of a holiday"

The Pistol Annies "Hell of a holiday"

The Pistol Annies "Hell of a holiday" --------------------------------------- Les Pistol Annies, autre "supergroupe contry féminin américain", réunissent "Lonestar Annie", "Hippie Annie" et "Holler Annie", respectivement, Miranda Lambert, Ashley Monroe et Angaleena Presley très connues dans les milieux country. Miranda Lambert, la plus célèbr
RECETTES DE NOS CAMPINGS

RECETTES DE NOS CAMPINGS

Les jeunes de l’association ont réécrit quelques unes de leurs recettes préférées. Voici aujourd’hui leur livret imprimé. Tout s’est fait durant nos ateliers de lutte contre l’illettrisme… Des recettes ont été réalisées en réel. D’autres sont en projet. Un grand merci aux anciens qui ont bien voulu partager leurs recettes. No
RECETTES DE NOS CAMPINGS

RECETTES DE NOS CAMPINGS

Les jeunes de l’association ont réécrit quelques unes de leurs recettes préférées. Voici aujourd’hui leur livret imprimé. Tout s’est fait durant nos ateliers de lutte contre l’illettrisme… Des recettes ont été réalisées en réel. D’autres sont en projet. Un grand merci aux anciens qui ont bien voulu partager leurs recettes. No
Jeu de fleurs

Jeu de fleurs

Je dédie cet article à Fleur - une amie, depuis douze ans sur les blogs -, qui vient de subir une grave opération. De tous nos cœurs nous lui souhaitons un prompt et bon rétablissement. Daniel Jeu de fleurs Six fleurs, six sœurs Se coloraient un peu plus d'heure en heure Six fleurs : six couleurs Le six de fleur de Bonheur Misaient sur Six fl
Du br…OUÏE !

Du br…OUÏE !

Bruit de sirène, vent de panique, Serait-il assez fou, assez cynique Pour déclencher cette bombe atomique Qui détruirait tout… Destin tragique. Il sème les larmes, la douleur, La séparation, la tristesse, le malheur, Sans penser à ses amis, ses frères, ses sœurs Qui souffrent. Tout cela nous écœure. La peur est là, il faut que l’on s
Peur de l'...OUÏE...

Peur de l'...OUÏE...

Pourquoi envahir un pays que l’on aime Laisser de la peur, des larmes, de la peine Priver de liberté ces gens par centaine Qui veulent vivre simplement en Ukraine ? Ce sont des ambitions personnelles Des idées imposées pour tous les mêmes Qui obligent à suivre ce chef suprême.... Et notre liberté ? Votre démarche est extrême. Alors, comb
Avant l’euro,

Avant l’euro,

Jeudi en poésie des Croqueurs de mots, participation d'Anne. Thème proposé par : http://www.lauravanel-coytte.com/ Les 20 ans de l'Euro. Temps bienheureux où je rêvais d’argent ? De cette menue monnaie fantastique Tintant dans les poches de mes parents. J’ai tôt compris le rapport alchimique Entre elle, bonbons et mangues au piment. J’a
Point de vue du côté ...

Point de vue du côté ...

Point de vue du côté d'une cervelle de moineau Pas bien gros notre oiseau et dans sa tête trône forcément une toute petite voire une minuscule cervelle de moineau ; normal, il s’appelle Moineau et il ne pèse pas bien lourd et surtout il ne pèse pas grand chose parmi les événements du Monde. Comme tout le monde il pense ! Il pense avec sa
UNE HISTOIRE DE LIT

UNE HISTOIRE DE LIT

UNE HISTOIRE DE LIT Ouf ! Les O iseaux - T ourtereaux sont envolés , partis, sortis du lit. Enfin ! Pas trop tôt !! Le lit r endu à sa lib erté envisage, rêve qu’il va pouvoir enfin s’attribuer une tranquille sieste. Un repos bien mérité. Enfin faut pas être pressé ! I l lui faut attendre qu e les drôles d’oiseaux (coq et poulette)
L’amitié…

L’amitié…

Proche, lointaine, virtuelle ou pas, c’est celle qui partage vos joies, mais aussi celle qui vous aide à avancer sur le chemin, quand il est douloureux. Ce sont des voix, des mots, qui sont là pour sécher une larme. C’est un soutien dont on ne saurait se passer. J’ai cherché un mot qui soit assez fort pour répondre, vous répondre, à to
La nuit où … - 2

La nuit où … - 2

La nuit où … - 2 La foule attend de découvrir l’engin qui emportera les sélectionnés pour effectuer un grand - et surtout long -, voyage spatial. Chapitre 14 Arrivée d’un objet volant nettement identifié « Elle » se présenta se dirigeant directement vers son aire. Que dire pour la décrire ? Tout le monde connaît sa forme, une minia
MEROCH

MEROCH

Le soleil dardait ses rayons brûlants sur un paysage désolé, parsemé de roches hérissées, comme surgies en une nuit des entrailles déchiquetées de la terre desséchée. Cet univers minéral, sculpté par des vents infatigables, adoptait une éclatante couleur orangée au couchant, offrant alors un spectacle unique. Mais rares étaient les t
Rêverie

Rêverie

Participation d'Anne, aux jeudis en poésie des Croqueurs de Mots. Article programmé. Ah ! Quand refleuriront les roses de septembre, Lorsque l’on goûte encore aux plaisirs de l’été ? Lorsque flotte un parfum d’humus et de gingembre Sur les haies du jardin vives et ensoleillées ? Ah ! Quand reverrons-nous éclore les pâquerettes Au mili
Une fleur épan...OUÏE.

Une fleur épan...OUÏE.

St Valentin Mon visage masqué, mes lèvres cachées, Seuls mes yeux pour t’envoûter. Pas de baiser volé, Des caresses sur ta peau effleurée, Clin d’oeil amusé, Quelques mots échangés Un bouquet de roses parfumées, C’est la fête des bien-aimés Drôlement vécue encore cette année.
La nuit où … - 1

La nuit où … - 1

Extrait du roman « L'étrange nuit où Thomas Léonne quitta l’Univers » En 2005, je me lance à écrire pour moi-même un roman. Celui-ci décrit moult situations de la vie quotidienne. Je vous propose quelques extraits Les inventions finirent par déboucher sur la construction d’une super soucoupe volante supplantant les traditionnelles fus
Mots pour l'OUÏE...

Mots pour l'OUÏE...

Aucun gros mot... ABRICOTIER : Arbre refuge en bord de mer pour ceux qui ont la pêche ou qui sont en pleine déconfiture. ACNE : Malformation du visage qui donne des boutons à des personnes sous pression. ADDITIF : Un plus pour une personne qui perd ses cheveux. ADIPEUX : Malgré la définition du mot ; encore un effort pour que l’on t ‘enten
Blog en pause

Blog en pause

Nous nous sommes dit au revoir mardi, comme chaque fois que nous utilisions ce progrès du téléphone pour discuter en Visio. Quoique, à bien y réfléchir, je me demande s'il était vraiment comme à l'ordinaire cet au revoir... Malgré toutes ces années passées, j'étais restée pour vous, mes deux sœurs , " la petite". Toi la cadette, moins
revoilà la jolie Plume

revoilà la jolie Plume

De plumes en plumes la revoilà la jolie Plume Plume sort de son plumard nommé aussi plumier. Ce soir elle doit recevoir un prix de littérature. Une lettre recommandée l’informa de cette bonne nouvelle. Pour cela elle se fait belle ! Elle se maquille, se pomponne et opère une dernière touche de beauté en s'épilant consciencieusement les ba
À potron-minet de la vieillerie

À potron-minet de la vieillerie

À potron-minet de la vieillerie Potron-minet : dès la pointe du jour naissant Vieillerie : (inutile de préciser ou d'expliquer) L'instant fatidique, l'instant de réfléchir à la suite des événements c'est aujourd'hui, maintenant et pas demain. Pourquoi ce jour plutôt qu'un autre ? C'est que justement quelque chose d'important vient de trave
Les digressions de Janvier,

Les digressions de Janvier,

Oui je sais, comme dirait quelqu’un, spécialiste en l’occurrence du « Oui, je sais » (chaque fois que vous lui dites quelque chose), nous sommes déjà en février ! C’est normal, même avec une canne je marche moins vite ! Passons vite fait sur la future élection présidentielle, sans polémique aucune, sur un parti ou l’autre, à chac
Le lustre de la chambre

Le lustre de la chambre

Le lustre de la chambre Le premier venu pouvait croire que durant des lustres, le lustre de cette chambre pendait là à paresser ou à dormir ... Un individu un peu plus éclairé dirait que déjà sa pendaison ne remontait pas à des lustres puisque la construction de cette maison ne dépassait pas un siècle et en plus il ne pendouillait pas pou