Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
J'écris, tu écris, nous publions ...

J'aime les mots pour en faire des phrases...simplement au gré des jours…J'aime écrire sur tout ou rien...mes plaisirs ou pas :-). si tel est votre cas n'hésitez pas à pousser la porte ...elle n'est jamais fermée à clé . Bonjour à tous...il n'y a pas d'option pour envoyer une information générale, je suis obligée de le faire ici. S'inscrire dans une communauté c'est pour faire des échanges, faire des découvertes et se faire connaître...n'oubliez pas de faire toc toc, le premier...de répondre aux commentaires reçus et le reste viendra.

Gérée par Eglantine Lilas

140 blogs

4544 posts

18/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Je te cherche

Je te cherche

Je cherche ta belle âme, Je cherche cette douce lumière, C'est toi que je cherche, Dans l'obscurité de mes pensées, Je te cherche, Belle étincelle, J'aime te voir, Et j'espère te rencontrer, Je veux t' admirer, Le jour, la nuit, à l'aube, Dans un souffle d'amour, Te caresser, te chérir, Te garder pour ne pas voir, Tes rayons se disperser, D
Toi l’ennui

Toi l’ennui

Jeudi en poésie des Croqueurs de mots Plus grand que l’océan Plus étroit qu’un carcan Plus cruel qu’un enfant Plus bête qu’un adjudant Plus chaud qu’une gourgandine Plus frigide qu’une béguine Plus vide que le désert Plus peuplé que l’enfer Toi l’Ennui Plus haut qu’une cathédrale Plus mince qu’un pétale Plus triste qu
C'est c'...OUÏE !!

C'est c'...OUÏE !!

18 ou 20 ? Tu rentres à quelle heure ? Dix huit! Quel malheur ! Je vais manquer de beurre Je cours vite chez ma sœur Qui m’aide de tout son cœur... Ma voilà en panne de moteur, J’appelle le dépanneur. Qui arrive à toute vapeur: C’est le carburateur? Encore une panne, ça m’écœure. Ce véhicule a pourtant de la valeur Mais une interv
Lipogramme dites-vous ?

Lipogramme dites-vous ?

Défi 243, Colette à la barre, nous propose: Un petit texte, « Lipogramme» sans A Honorine tu me sembles soucieuse ? Je le suis mon bon Honoré, je le suis ! Et pourquoi donc ? Figure-toi que je dois écrire une chose, qui … Qui quoi , dis-moi donc ! Euh, té je ne vois comment t’expliquer le sujet ! Dis m’en plus ! Tu es informé que je c
De l'eau du ciel

De l'eau du ciel

De l' eau, De la pluie, Une bénédiction, Une prière exaucée, De l' eau comme un vent, Des rafales de vent, Une dépression, Des vagues qui se creusent, Mon regard embrasse l' horizon, Des vagues en colère, Des ruissellements d' eaux argileuses, Des arbres qui s'arrachent, De la pluie, De l' eau, Un vent fort, Sous un ciel gris, Des vents viole
Un voyage dans le temps

Un voyage dans le temps

Un vrai décor de théâtre Sur l'eau court des gravures éphémères De corps opaques Debout je regarde les oiseaux voler Il fait beau et le ciel est bleu Il y'a comme de la magie dans l'air Un parfum exotique pénètre mon nez Il fait chaud le soleil est au zénith J'écoute siffler le vent Mon ombre me suit, Il est presque midi Et je n'ai qu'une
Le roi, c'est l'OUÏE !

Le roi, c'est l'OUÏE !

Les frontières sont fermées Mais il arrive à passer Faisons-nous vacciner Contre ce corps étranger. Venant du Royaume Uni Il envahit notre pays Voulant nous mettre au lit Mais nous le vaincrons pardi ! Pas de virus Français Nous importons Anglais Sans taxe ni frais Pour nous c’est très mauvais. Il faut donc mettre l’accent Sur la recherch
Lettre ouverte à un « savant ou un sachant » ?

Lettre ouverte à un « savant ou un sachant » ?

... Et à une certaine jeunesse, qu’il prétend défendre. Je m’étais promise en cette nouvelle année de fuir les chaînes d’informations mais j’ai eu la faiblesse hier après-midi de m’attarder un instant sur l’une d’elles, où vous étiez en train de débattre. La première fois que j’ai vu ce jeune médecin intervenir, car vous
Ki...OUÏE !

Ki...OUÏE !

Monsieur le président. « Monsieur le Président, Encore pour combien de temps Seront fermés nos restaurants? » « Monsieur le président, Encore fermer nos bars ? Pour nous, c’est le trou noir. » « Monsieur le président, Pas de skieurs sur nos pistes enneigées On a tout perdu cette année.» « Monsieur le président, Vous nous aidez, c
L’ennui

L’ennui

Poème d'Anne pour le jeudi en poésie des Croqueurs de mots, à la commande du navire Colette. L’ennui, c’est un jardin désaffecté et vide, C’est une plaine s’étalant à l’infini, C’est la mer sans oiseaux, sans voiles et sans rides. L’ennui c’est le néant, c’est la monotonie. L’ennui, c’est le brouillard qui s’étend s
Présence

Présence

Jeudi en poésie des Croqueurs de mots, à la barre Colette. Ta présence me donne une heure de jeunesse, Il semble que mon mal se ralentit, puis cesse, Car c’est toi mon bonheur et c’est toi ma jeunesse ! Ô parfum de ta robe ! Ô fraîcheur de ton front ! Jamais les cruels temps futurs n’obscurciront Cette douce clarté de tes yeux, de ton
Vaccin pour l'OUÏE  ?

Vaccin pour l'OUÏE ?

Alors, où en est-on de ce vaccin ? C’est pour aujourd’hui ou pour demain ? Nous sommes vraiment de gros lambins Dont on s’amuse, c’est certain. L’autorisation est demandée à chacun Car vacciner, ce n’est pas rien... Il faut signer le papier de sa main. Pendant ce temps, chez les autres, ça se passe bien On pique, on pique, le moral
Ma chérie

Ma chérie

Ma chérie Mon amour Mon rayon de soleil Ô ma brise marine Mon parfum préféré Ma belle fleur de vanille Mon plus beau poème Mon rêve de toujours Mon combat Ma bataille Ma plage ensoleillée Mon beau lagon Mon cœur Mes plus beaux souvenirs Ma liberté, Ô toi ma vérité Je t'aime ma chérie.
Ô belle âme

Ô belle âme

Je t'écris je t'aime Chaque jour tu es ma femme Dans mon cœur je te porte, Ô belle âme, Je te déclare ma flamme Fleurs de mon jardin secret Tu parfimes mon existence Tu es ma chance Ma douce lumière de bougie Je te consume avec passion Toi mon bonheur, Je te regarde avec le cœur.
Des années que j'attends

Des années que j'attends

Ça fait des années que j'attends Ça fait des années que j'entends Ça des années que je te vois Ça des années que je te veux Ça fait des années que j'y crois Ça fait des années que je prie Ça fait des années que je t'aime Ça fait des années que je vis Ça fait des années que j'essaie Ça fait des années que j'espère Ça fait des a
Un bisou de tendresse

Un bisou de tendresse

Le vent crie ton prénom sans cesse Tu es cette sublime lumière qui illumine l'horizon Un tableau rarissime, un baiser de tendresse La brise marine murmure ton prénom Et sur la magnifique baie de Kangani s'étale des rayons de soleil étincelants Un paysage exceptionnel de mangrove, de vaguettes bleues caressant les racines des palétuviers Le ve
Le conte (vécu) du Nouvel An

Le conte (vécu) du Nouvel An

La Vieille Caserne à Valence où j'ai grandi Quand j'étais petite, je descendais à la cave avec papa. Je n'étais pas rassurée. C'était une grande cave sombre abritant, pour moi petite fille que j'étais, des tas de mystères et de secrets. On racontait que les nonnes y avaient emmuré leurs nourrissons. Il n'en fallait pas plus pour inquiéte
Nos prochaines années

Nos prochaines années

Je souhaite à tous les peuples Je souhaite au monde entier Des années bien meilleures Que le fut cette année J'espère en la clémence De la mer et du vent Que nous puissions revivre Même un peu mieux qu'avant Que nos amies les bêtes N'aient plus à craindre l'Homme Que l'on respecte plus Tous les êtres vivants En cette fin d'année Sinistre
Alliance parfaite

Alliance parfaite

Je caresse le temps dans le silence de la vie Au loin là bas à l'horizon je distingue la mer et le ciel, Sur le dos de la terre court des vagues bleues, Sur les lignes de mon cahier d'écolier courent des mots, Dans ma tête se bousculent des proses parfumées à l'amour Je souris à ton regard, ce beau visage que j'imagine à cet instant précis
Tous les deux face à face

Tous les deux face à face

Dans mes pensées Ton amour pour moi grandit chaque jour Ton regard restera dans mon cœur pour toujours Comme des rayons de soleil Ton sourire traverse ma mémoire Tu es omniprésente Belle, silencieuse et souriante Tes magnifiques yeux me parlent Mes sentiments t'enlacent, Ton parfum s'empare de mon nez Tous les deux face à face Je te regarde, e
La paix

La paix

Que l'amour revienne sur cette île paradisiaque Que la paix renaisse dans les cœurs de tous ces jeunes Que dans nos cœurs la fraternité règne à nouveau Que dans nos yeux la vie réapparaisse Que le respect d'autrui revienne, Que la protection de nos aïeux guide nos pas, Que la lumière nous sorte de cette obscurité Que dieu entende nos pri
Les digressions de décembre d’Églantine

Les digressions de décembre d’Églantine

- Comme les poussières d’une queue de comète, l’année deux mille vingt va se – diluer - dans le temps. - Croyez-moi, nous saurons, du moins pour les plus jeunes, que cela a existé mais l’esprit des uns et des autres, un beau jour (beau, dans le bon sens ) nous penserons et nous passerons à autre chose, c’est juste une question de tem
 Sous les bruits d'un vent

Sous les bruits d'un vent

C'est sous les bruits d'un vent fort que je t'écris, C'est sous la pluie que je t'envoie cette poésie, C'est dans la douceur que je te regarde sourire, C'est un poème sincère, Un parfum exotique que je t'offre, Je te souhaite un bon dimanche, Je ferme les yeux et m'accroche à tes lèvres.
Le ciel est radieux

Le ciel est radieux

J'ai regardé le jour se lèver J'ai regardé le soleil se déployer dans le ciel J'ai regardé la lumière du ciel s'approcher de la terre J'ai regardé les branches des arbres porter les couleurs de la saison J'ai regardé le sol s'éclairer J'ai regardé les rayons de soleil arroser les herbes, J'ai regardé les arbres sans feuilles tendre la ma
Pl...OUÏE !

Pl...OUÏE !

Je reprends alors ma route observant ces pêcheurs qui s’activent au port rapportant le fruit de leur travail vendu à la criée du port. Salut l’artiste, toi qui fournis les étales avec ces plies, poissons que l’on aime repasser à table, ces coques, coquillages que l’on accompagne souvent d’un œuf, ces raies qui , en tête ou en arri
PENSEES

PENSEES

“Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres. ” Jean-Paul Sartre
Ô mon beau jardin

Ô mon beau jardin

Kangani, Ô mon beau jardin, Jadis tu étais un paradis, Un écrin de verdure, Tes belles cases en terre battue aux toits en chaumes, En feuilles de cocotiers tressées, Tes magnifiques ruelles sinueuses sans noms Chandzani, M'frampéni, M'tsangani, Tes beaux quartiers sans accès, Tu étais ma fierté, Ton majestueux cours d'eau, M'roni, Aujourd'h
Tu étais mon rêve

Tu étais mon rêve

Ce matin je t'écris Cette nuit tu étais mon rêve À l'aube dans mon sommeil Tu étais là, radieuse, sublime Ce matin dans mes pensées Les traits de ton corps se sont étalés L'odeur de ton corps s'est évaporé dans mon imagination Belle intention Embaumant tous mes sens Je te vois là-bas dans ton paradis terrestre Assise sur un galet face
La terre vu du ciel

La terre vu du ciel

Flotter, admirer, Voler dans les airs, Regarder d'où je viens. Scruter le moindre espace de la terre. Battre des ailes, Tel un aigle, Renaître tel un phenix Admirer les levers de soleil. Voler aux côtés des nuages, Accompagner les couchers de soleil, Regarder la terre s'en dormir depuis le ciel. Devenir un arc-en-ciel, lune puis étoiles, Brill
Un matin de Noël

Un matin de Noël

Un matin de sourires, Un matin tant attendu, Un matin de surprise. Des guirlandes, Des jeux de lumières. Des sapins et des illuminations, Un Noël en famille, Des enfants joyeux. Des emballages et des cadeaux, Des jouets, parfums, de l'amour, Des cadeaux par milliers. De la joie dans le cœur, Une fête, une tradition, un partage, Un manteau de ne
Couleurs intenses

Couleurs intenses

Mon esprit vagabonde, Dans mes souvenirs, des belles images, Des parfums, des paysages avec des couleurs intenses, Des plages mahoraises, Des reliefs ensoleillés, Des belles criques, Hauts lieux romantiques. La petite baie de Kangani, Ces magnifiques eaux bleues et vertes du lagon de Mayotte. En mémoire le son de gabousy de Langa. Ces beaux visag
C'est à toi que je pense

C'est à toi que je pense

Ton regard, Tes yeux, Ton sourire, Que d’émotions dans ce beau poème qui imprime ta beauté inée. Ton silence, J’adore le poème que tu es. Ta belle âme, Ta voix, Tes rires, C’est très émouvant. Cela reflète la vraie vie, Tu es cet amour éternel. Tes mains douces, Ton nez, Ce visage souriant, C’est touchant, Une invitation à l'atta
Tu es ce beau poème

Tu es ce beau poème

Magnifique ! C’est très fort! Je ne peux qu’être remué par ta douceur ! Tu es belle comme un cœur, Tu es ce beau poème, Juste magnifique. Tu es vérité, Je t'aime de tout mon cœur. Tu es un parfum, Oui mon bonheur. Tu me combles le cœur. Et j’ aurais toujours la joie dans le cœur. Et des lumières aux yeux. Je t'aime parce que tu ref
Ton prénom

Ton prénom

J'ai un mot C'est un prénom J'ai un son C'est une voix Je vois des yeux Ils sont si beaux J'ai de la joie Mon cœur est amoureux Il fait si beau Je pense à toi Je te vois Tu es mon soleil Tu es le temps Cet instant Tu es mon autre moi Mon bonheur La joie de mon cœur Tu es loin Tu es mon vent Mon horizon Mon beau jardin Mon présent, Ma liberté
Laisses toi aller

Laisses toi aller

Mon esprit vagabonde, Dans mes souvenirs, Ces magnifiques eaux bleues et vertes du lagon de Mayotte, En mémoire le son de gabousy de Langa. Ces beaux visages souriants de femmes, La voix de ma grand-mère, Interprétant un déba, Paix à son âme. Loin des miens, aujourd'hui j'écris. J'écris et je revois mon enfance, Sous les pieds des cocotiers
Écoutons-nous les gestes ?

Écoutons-nous les gestes ?

Joyeuses fêtes pour qui les Autres sont une Fête en eux/elles–mêmes. Et oui, comment cela se produit ? C’est qu’il ne faut pas gober que ce qui n’existe pas sur internet ou la…télé n’existe simplement pas. Peut-être que c’est, tout au contraire, ce qui existe le mieux. De toutes les façons, pour le moment, c’est comment proc
Un homme au sol

Un homme au sol

MAYOTTE est sous tension, KOUNGOU est en deuil, KANGANI est en pleurs, TREVANI est en sang. La commune est abasourdie, Les habitants meurtris. Détresses morales. Le sang d'un innocent, Violences, climat pesant. Des jeunes délinquants, Des enfants brigants. Mayotte agonise, COMBANI brûle, Des mamans en souffrance. Vols, agressions, assassinats, D
Comme ils disent ©

Comme ils disent ©

Comme ils disent © Nous entendons beaucoup en ce moment, le mot DICTATURE. Mais sait on ce que ce mot veut dire ? Quand on cherche dans le dictionnaire, ce mot représente un régime politique ou tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains d'une seule personne ou d'un parti. Wikipédia de rajouter qu'un régime autoritaire peut avoir des lo
Une ou deux réflexions sur la scatologie et les toilettes en général

Une ou deux réflexions sur la scatologie et les toilettes en général

Voilà un sujet à prendre avec des pincettes... Alors, pourquoi l'aborder dans un blog de si haute tenue ! Il y a une première raison : en tombant sur le mot eschatologie (qui met en réflexion des éléments de doctrine sur la fin du monde et le sort de l’homme après la mort), les lexicographes qui évoquaient le mot mettaient en garde sur la
Noel en Leon

Noel en Leon

... Drelin, drelin, Dring, driiing ! ... - Boujou Nandinie, grrr, romazava ? Bien remisière ? - Chalut Manul, ébauchoir d'abord, île est 20 h ! Monsieur est un petit placentin ! - Ok bouchoir si tu préfères, malanga fourchet, je me sens d'humeur légère ce matin, tel un gnou takin... - Savart pas mal... Je pensais émerger avec une mine bafre
De ma main je l' écris

De ma main je l' écris

Une poésie, Tes beaux yeux, Ton visage, Ton sourire, L' éclat de ta voix, De ma main je l' écris, J' essaie de les toucher, Loin de moi, Je t'imagine, Je te vois, J'entends ta voix, Je t' écoute tel une mélodie, Ton regard, Ton visage, Je les vois, Pourtant tu n' es pas là, Ton sourire, Me poursuit partout où je vais, Ton visage aussi, Ces q
J’aime te regarder

J’aime te regarder

J’aime dévorer tes yeux, J’aime ton visage souriant , J’aime ton regard scintillant, Tes yeux qui me sourient, J’aime te regarder, Je sais te regarder, Et voir scintiller ta joie, Ce cadeau de Dieu, J’aime ton sourire angélique , Tu es cette fleur matinale, Une feuille d'or, Une femme magnifique, Une fleur unique, Qui grandit dans mon c
La Mahoraise

La Mahoraise

La vie entourée d'eau, Des belles fleurs, Des couleurs intenses, Des reliefs, des décors, Des sourires, Des hommes et des femmes, Une belle âme, Un trésor, Une poésie vivante, Un reflet de l'amour, Un parfum exotique, Un sourire innée sur un bijou inestimable.
Pours...OUÏE...te!

Pours...OUÏE...te!

Madeleine est une bonne crème, sans far elle présente ses religieuses dans sa vitrine, en un éclair. L’autre jour, j’en suis resté baba, cool, elle n’a pas voulu me rouler dans la farine mais plutôt me sortir du pétrin dans lequel je m’étais fourré. Mon fils, militaire a été muté chez les chasseurs alpins, en Savoie. Il va être
Face à la mer

Face à la mer

Allongée sur le sable, Les yeux dans le ciel, Le dos sur le sable, Le regard dans l'horizon, Je regarde passer les vagues. Sur le sable les yeux dans le ciel, Des vacances au paradis. Les pieds mouillés, assis(e). J'écoute le vent, L'océan chante la paix, Et les vagues courent après le soleil, Dans le paysage, Une lumière naturelle m'apaise,
Vue imprenable

Vue imprenable

Je me suis endormi avec des belles images. Un ciel radieux, sous les tropiques. Une douceur avec une mer en voyage. Une femme sublime au bord de la plage, Aux pieds des rayons de soleil. Aussi belle qu'un coucher de soleil, Aussi jolie que la vue, Belle comme une perle. Assise sur le sable face à l'océan. Des couleurs sublimes, paradisiaques. Ton
Maoré

Maoré

Maoré, Jolie comme une fleur, Aussi belle qu'une femme, Tu es une île, Mon pays d'origine, Oui mes racines, Mayotte, Mon enfance sur tes terres argileuses, Mayotte, Je te porte dan mon cœur, Tes fleurs , Tes senteurs, Ton lagon, Tes magnifiques plages, Ta beauté, Est ta culture, Ta seule richesse, Ton peuple, Mayotte, Tu es mon pays, Tu as vu n
Une silhouette d'ange

Une silhouette d'ange

Tu as dans la profondeur de tes beaux yeux cette lumière intense, Une lumière naturelle, et exceptionnelle, Tu as une silhouette d'ange, Toute cette perfection, cette beauté inée, Tu as dans ton regard, cette joie immense. Tu as dans tes mains, la douceur d'une âme vivante, Tu as dans le cœur une générosité grandiose. Fais moi une place da
Un jour

Un jour

Un jour, Tu seras ma prière. Un jour, Tu es seras ma lumière. Un jour, je te tiendrai la main. Un jour, Nous regarderons demain, Un jour, Nos deux mains seront liées. Un jour, Nos vœux seront exaucés. Un jour, L 'amour sera notre lien, Un jour, Dans l'air il y aura ce parfum. Un jour, J'écouterai battre ton cœur. Un jour, Tu seras l'ombre de
Dans tes envies

Dans tes envies

J'écoute parler ton cœur, Et j'entends tes souhaits, tes joies, Tes peurs, tes appréhensions. Dans tes pensées, Il y'a cette envie. Dans tes envies, Il y'a ce beau rêve, D'une femme envoûtante, Heureuse, pleine de vie. Dans ta vie, Joyeuse, épanouie. Il y'a cette pensée. Dans cette pensée, Il y a ta vie. Cette envie d'une vie, Où les pens
Vous s'...OUÏE vez ?

Vous s'...OUÏE vez ?

Je suis ensuite remonté par AIX en PROVENCE, ville où l’on compte de nombreux divorcés, puis AUBAGNE qui accueille un nombre important de condamnés. A COUTURES, ça n’a pas fait un pli, j’ai voulu m’acheter un costume sur mesure, mais le tailleur, Monsieur DESBOUTONS était ailleurs, on m’a alors demandé de repasser, ce qui m’a fro
Plongeon dans un monde insolite

Plongeon dans un monde insolite

Poème d'Anne, pour le jeudi en poésie des Croqueurs de mots. Il y a des enfants, des créatures étranges Qui cherchent à vous encercler d’ondes énigmatiques. Ils tournent autour de vous comme volent les anges. Leurs gestes font penser à ces rites antiques. Ils ont trouvé refuge dans une forteresse Et semblent tout comprendre mais regardent
Chanson de fou

Chanson de fou

Pour le Jeudi en Poésie, sur un thème proposé par JILL Le crapaud noir sur le sol blanc Me fixe indubitablement Avec des yeux plus grands que n’est grande sa tête ; Ce sont les yeux qu’on m’a volés Quand mes regards s’en sont allés, Un soir, que je tournai la tête. Mon frère ? – il est quelqu’un qui ment, Avec de la farine entre
Mayotte

Mayotte

Lieu unique, Un lagon magnifique, Mayotte, L' océan indien, Route maritime, Un ciel radieux, Mayotte, Un caillou sur l'eau, Terre agricole, Base militaire, Dzaoudzi, La belle baie, Un port d'attache, Une histoire d'amour, Mayotte, Fille adoptive de la France, Mayotte, Un soleil levant, Une brise, Une beauté sans pareille, Des bancs de sable blanc
L'invitation méphistophélique

L'invitation méphistophélique

Jill a quitté son Château pour la quinzaine pour mener à bon port le défi 242 Les consignes sont ICI H élas, Hélas, il n’arrêtait point de la courtiser ! E t que je te tripote par ci et que je tripote par là ! Xé rès ? lui proposa-t-il comme entrée en matière ! A trop en faire pardi, je sentis monter la colère . K id ou pas je décid
Profiteurs en haut et généreux en bas ?

Profiteurs en haut et généreux en bas ?

Ou soi-disant. Tout comme le diable fut une complète invention de l’église (concile de Latran, 1215 **) le haut et le bas (hiérarchiques) ne sont que des…illusions d’optiques des faux pouvoirs. Ah oui ? Franchement, seuls des humains qui élèvent hautement les autres, les aident aussi matériellement, entrent dans leurs cœurs, les soulag
Toujours présent

Toujours présent

Je t'offre les clefs de mon coeur, Je t'écris ces mots, Ces belles fleurs magnifiques. Je te décris des saveurs, Les envies de mon cœur. Je te dessine des sensations, Je t'écris en couleurs des mots qui te procureront le bonheur. Je te parfume avec ces mots, Je t'offre ce rêve, Cet amour avec plein de défis, Je te regarde avec le cœur, Prés