Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Mermed

Mermed

Mermed, aussi Dogberry et Holophernes, que j'aime peu; je lui préfère Olophernes quand je le rencontre à Holipherne, là où Judith rencontre Shakespeare.

Ses blogs

Shakespeare, Un anglais qui eut son heure de gloire

Shakespeare, Un anglais qui eut son heure de gloire

Shakespeare,my translations and around... je me suis autorisé ces traduction au cours desquelles je mêle assez souvent mes mots à ceux de Mr Shakespeare. Il existe beaucoup de traductions des Sonnets, ce qui me semble être la meilleure traduction, on la trouve en lisant chaque sonnet dans différentes propositions.
Mermed Mermed
Articles : 127
Depuis : 22/12/2015
Souvenirs de la maison des à-côtés

Souvenirs de la maison des à-côtés

Tous ces textes ont été écrits en prison.
Mermed Mermed
Articles : 11
Depuis : 06/12/2015
Effleurements livresques, épanchements maltés

Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs ...sans oublier les mots de Tchouang tseu: 'Partout est comme ici.' dogbherry@gmail.com
Mermed Mermed
Articles : 905
Depuis : 23/10/2015

Articles à découvrir

113

113

Since I left you, mine eye is in my mind; And that which governs me to go about Doth part his function and is partly blind, Seems seeing, but effectually is out; For it no form delivers to the heart Of bird, of flower, or shape which it doth latch: Of his quick objects hath the mind no part, Nor his own vision holds what it doth catch; For if it se
116

116

Dies Irae, Julian Beever Let me not to the marriage of true minds Admit impediments. Love is not love Which alters when it alteration finds, Or bends with the remover to remove: O, no! it is an ever-fixed mark, That looks on tempests and is never shaken; It is the star to every wandering bark, Whose worth's unknown, although his height be taken. L
Roman, chapitre 8

Roman, chapitre 8

8 Mermed se dit que pour la première fois il a parlé de Béa à des gens qui ne la connaissaient pas, il a parlé de Béa, qui était son cœur, son âme, la moitié de leur corps et qui a été tout cela pendant ses années ici. J’aurais peut être du raconter toute l’histoire à la flic, je l’aurais peut être fait si elle avait été seu
Roman, chapitre 3

Roman, chapitre 3

3 Il avait passé une nuit en garde à vue avant d’être présenté au juge d’instruction. Il ne connaissait pas d’avocat, il avait choisi au hasard. - Trois personnes vous ont vu donner un coup de poing à Monsieur Dore. Il est mort. - Oui. - Vous reconnaissez les faits? - Oui. Le juge lui avait demandé pourquoi il avait tué cet homme. Il
Roman, chapitre 2

Roman, chapitre 2

2 La prison a retrouvé son calme, les gamelleurs ont distribué le repas à tous les prisonniers qui, comme d’habitude, savent tout. Chacun a sa version de ce qui s’est passé. Les brillants pénalistes de la prison, les artistes du langage imagé, les voleurs de poules et autres braqueurs et même l’anthropophage, tous échangent dans cette
Roman, chapitre 4

Roman, chapitre 4

4 Le vendredi commence de la même manière que la veille, les informaticiens saisissent toujours avec enthousiasme. Elle a l’impression de voir un amphi… A la prison, ils commencent à interroger des détenus plus âgés, plus expérimentés. Blanc rencontre un type qui est là depuis deux ans et qui a encore un an à faire. Il a été condamn
Estrellas Argentinas

Estrellas Argentinas

Quito Gato Des chansons de Mendoza, une soprano chante, un pianiste, aussi guitariste et une fille qui se promène dans le lointain de ma mémoire sous les arbres des places, une fille en cuir des Andes, pour le rêve d’un inca fou… de désir inachevé pour Alfonsina ; Chiquilín,dame un ramo de voz, pour que je valse le tango de mes mélancoli
112

112

Your love and pity doth the impression fill, Which vulgar scandal stamped upon my brow; For what care I who calls me well or ill, So you o'er-green my bad, my good allow? You are my all-the-world, and I must strive To know my shames and praises from your tongue; None else to me, nor I to none alive, That my steeled sense or changes right or wrong.
Roman, dernier chapitre.

Roman, dernier chapitre.

9 A neuf heures le lendemain matin elle attend Mermed dans ce qui est devenu son bureau à la prison. - Bonjour, Madame. - Bonjour, Monsieur Mermed, j’ai rencontré votre ami Gregor Samsa, hier soir, il m’a dit que vous vouliez me parler encore. - Oui. Mermed raconte à son tour toute l’histoire, il ajoute à ce qu’a raconté Gregor à la c
Roman, chapitre 6

Roman, chapitre 6

6 Un temps épouvantable, Dimanche matin, une pluie froide qui va se transformer en neige un peu plus tard, un temps qui permet d’oublier que l’on travaille. La prison c’est moins triste quand il fait un temps pareil. Aujourd’hui ils finissent le premier étage, ils en ont déjà fait la moitié, ça ira assez vite. Mermed continue son voya