En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Mermed

Mermed

Mermed, aussi Dogberry et Holophernes, que j'aime peu; je lui préfère Olophernes quand je le rencontre à Holipherne, là où Judith rencontre Shakespeare.

Ses blogs

Effleurements livresques, épanchements maltés

Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs ...sans oublier les mots de Tchouang tseu: 'Partout est comme ici.'
Mermed Mermed
Articles : 388
Depuis : 23/10/2015
Souvenirs de la maison des à-côtés

Souvenirs de la maison des à-côtés

Tous ces textes ont été écrits en prison.
Mermed Mermed
Articles : 18
Depuis : 06/12/2015
Shakespeare, Un anglais qui eut son heure de gloire

Shakespeare, Un anglais qui eut son heure de gloire

Shakespeare,my translations and around... je me suis autorisé ces traduction au cours desquelles je mêle assez souvent mes mots à ceux de Mr Shakespeare. Il existe beaucoup de traductions des Sonnets, ce qui me semble être la meilleure traduction, on la trouve en lisant chaque sonnet dans différentes propositions.
Mermed Mermed
Articles : 127
Depuis : 22/12/2015

Articles à découvrir

Dürer    Melencolia I

Dürer Melencolia I

Melencolia I Albrecht Dürer (1514) Une sœur de Saturne éclairée par un dernier soleil noir, surgie des nuits du temps, défaisait avec ses clefs des nombres dont la seule magie jonchait le sol. Les pieds dans la terre, désir des humains. Prise entre les désirs d’humanités elle disparut dans le retable craquelé d’un temple perdu. Seuls
113

113

Since I left you, mine eye is in my mind; And that which governs me to go about Doth part his function and is partly blind, Seems seeing, but effectually is out; For it no form delivers to the heart Of bird, of flower, or shape which it doth latch: Of his quick objects hath the mind no part, Nor his own vision holds what it doth catch; For if it se
Mermed  (22)

Mermed (22)

Gregor était retourné voir Madame Dore. Il appréciait cette femme qui vivait dans une véritable galerie de peinture. C’était une femme intelligente très ouverte, à peine plus âgée que lui. - Vous resterez dîner ce soir Monsieur Samsa? - Avec plaisir. - Dites moi, ce Mermed vous le connaissez bien? - Oui, je voulais vous le dire quand je
Roman

Roman

J'ai écrit ce roman en vingt-trois jours, dans une cellule individuelle; cela pour que vous soyez indulgent, non pour le sort du détenu, mais sur les difficultés d'écrire sans dictionnaire, avec peu de lumière et beaucoup de bruit; je ne l'ai pas corrigé. Mermed Dark shall be my light and night my day; To think upon my pomp shall be my hell

Âmeatomie

2 Conte d’automne Bien des vies et des morts étaient passées, notre clan savait garder le feu des steppes brûlées de l’été aux déserts balayés de vents inconnus. Ce jour là, j’étais le gardien du feu je me suis endormi, il s’est éteint. J’ai été chassé du clan. J’ai traversé des mers, escaladé des montagnes, évité des
Roman, chapitre 5

Roman, chapitre 5

5 Samedi matin, Rolles et Dupuy s’apprêtent à partir à Henoke, Danielle leur dit, - Si les gens d’Affitaunauto reconnaissent bien la photo, vous m’appelez mais au numéro de la prison, les portables ne passent pas. Après avoir discuté avec Marie Claude et son équipe d’informaticiens, ils repartent à la Maison d’Arrêt où ils espè
Sonnet 80

Sonnet 80

O! how I faint when I of you do write,Knowing a better spirit doth use your name,And in the praise thereof spends all his might,To make me tongue-tied speaking of your fame. But since your worth, wide as the ocean is,The humble as the proudest sail doth bear,My saucy bark, inferior far to his,On your broad main doth wilfully appear. Your shallowest
Dante

Dante

Dante et Virgile dans le neuvième cercle de l'Enfer - Gustave Doré - 1861 Ce jour là, c ’ était un jour de milieu de printemps comme il n ’ en est qu ’ en Toscane, là où je naquis Alighieri. C ’ était une matinée qui se terminait. Après l ’ office, elle me regarda Un regard - ma vie. Et un mot, bongiorno Elle m ’ avait parlé u
109

109

O! never say that I was false of heart, Though absence seemed my flame to qualify, As easy might I from my self depart As from my soul which in thy breast doth lie: That is my home of love: if I have ranged, Like him that travels, I return again; Just to the time, not with the time exchanged, So that myself bring water for my stain. Never believe t
111

111

Portrait du peintre Hans Burgkmair avec son épouse Anna (1527) Lucas Furtenagel O! for my sake do you with* Fortune chide, The guilty goddess of my harmful deeds, That did not better for my life provide Than public means which public manners breeds Thence comes it that my name receives a brand, And almost thence my nature is subdued To what it wor