Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Mermed

Mermed

Mermed, aussi Dogberry et Holophernes, que j'aime peu; je lui préfère Olophernes quand je le rencontre à Holipherne, là où Judith rencontre Shakespeare.

Ses blogs

Effleurements livresques, épanchements maltés

Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs ...sans oublier les mots de Tchouang tseu: 'Partout est comme ici.' dogbherry@gmail.com
Mermed Mermed
Articles : 922
Depuis : 23/10/2015
Shakespeare, Un anglais qui eut son heure de gloire

Shakespeare, Un anglais qui eut son heure de gloire

J'avais commencé la publication de mes traductions des sonnets ici, puis je les ai ajoutées à mon blog principal -Effleurements livresques, épanchements maltés – en laissant de côté celui-ci. Je le reprends désormais, il présentera mes traductions - mes propositions de traduction devrais-je dire – des sonnets, des grands poèmes (Venus and Adonis, The rape of Lucrezia) d'extraits de pièces. Il y aura aussi quelques articles – à prendre avec distance – autour de William, ainsi qu'une pièce de théâtre qui devait être montée mais que le confinement à repousser à une date que nul ne connait. Vos commentaires sur tout ce travail sont les très bienvenus.
Mermed Mermed
Articles : 128
Depuis : 22/12/2015
Souvenirs de la maison des à-côtés

Souvenirs de la maison des à-côtés

Tous ces textes ont été écrits en prison.
Mermed Mermed
Articles : 11
Depuis : 06/12/2015

Articles à découvrir

Sentiers

Sentiers

Les sentiers de la beauté sont fléchés par de grisâtres ministres, et nous, victimes consentantes de l’orthodoxie du conformisme - celui qui limoge le libre-arbitre - engoncés dans les uniformes obligés dessinés par les seuls créateurs autorisés par les murmures de la ville, sommes enfermés pour que jamais plus l'art qui a cessé de fr
dans une cellule occupée par 6,7,8 ou 9 détenus

dans une cellule occupée par 6,7,8 ou 9 détenus

la Cour de Prison, Van Gogh 1890 Changra 1 Une étoile définitivement morte un homme provisoirement mort attirés l’un et l’autre vers le néant dans lequel le temps se dissout dans un espace infiniment clos qui transforme les instants en éternité. Au centre de la galaxie un ogre, Maelström de rayons où s’entassent en quelques minutes
Roman, chapitre 3

Roman, chapitre 3

3 Il avait passé une nuit en garde à vue avant d’être présenté au juge d’instruction. Il ne connaissait pas d’avocat, il avait choisi au hasard. - Trois personnes vous ont vu donner un coup de poing à Monsieur Dore. Il est mort. - Oui. - Vous reconnaissez les faits? - Oui. Le juge lui avait demandé pourquoi il avait tué cet homme. Il
Sonnet 7

Sonnet 7

Montagnes et soleil levant. Lo! in the orient when the gracious light Lifts up his burning head, each under eye Doth homage to his new-appearing sight, Serving with looks his sacred majesty; And having climbed the steep-up heavenly hill, Resembling strong youth in his middle age, Yet mortal looks adore his beauty still, Attending on his golden pilg
Sonnet 11

Sonnet 11

Picasso, Autoportrait 1972 As fast as thou shalt wane, so fast thou grow'st In one of thine, from that which thou departest; And that fresh blood which youngly thou bestow'st, Thou mayst call thine when thou from youth convertest. Herein lives wisdom, beauty, and increase; Without this folly, age, and cold decay: If all were minded so, the times sh
Roman, chapitre 7

Roman, chapitre 7

7 Lundi matin, Danielle arrive au bureau à huit heures et demi, Rolles et Dupuy ont déjà vu le père de la secrétaire d’Affitaunauto, il a reconnu la photo sans l’ombre d’une hésitation.- - C’est bien Costani qui a fait le transfert, lui qui a organisé cette mise en scène. Vous avez rendez-vous avec Longhi? - Oui demain à huit heure
Courte histoire de Venise

Courte histoire de Venise

Le Grand Canal, le Z de Venise. C’est dans cette ville nostalgique ou le bord de mer est peu plaisant, voire affreux si l’on en croit un jeune voyageur du début du dix neuvième siècle, qu’un musicien qui eut son heure de gloire choisit de mourir. Un aristocrate anglais, jeune encore et doué de poésie allumait les étoiles avec son cigare
Roman, chapitre 4

Roman, chapitre 4

4 Le vendredi commence de la même manière que la veille, les informaticiens saisissent toujours avec enthousiasme. Elle a l’impression de voir un amphi… A la prison, ils commencent à interroger des détenus plus âgés, plus expérimentés. Blanc rencontre un type qui est là depuis deux ans et qui a encore un an à faire. Il a été condamn
Roman, chapitre 5

Roman, chapitre 5

5 Samedi matin, Rolles et Dupuy s’apprêtent à partir à Henoke, Danielle leur dit, - Si les gens d’Affitaunauto reconnaissent bien la photo, vous m’appelez mais au numéro de la prison, les portables ne passent pas. Après avoir discuté avec Marie Claude et son équipe d’informaticiens, ils repartent à la Maison d’Arrêt où ils espè
Roman

Roman

J'ai écrit ce roman en vingt-trois jours, dans une cellule individuelle; cela pour que vous soyez indulgent, non pour le sort du détenu, mais sur les difficultés d'écrire sans dictionnaire, avec peu de lumière et beaucoup de bruit; je ne l'ai pas corrigé. Mermed Dark shall be my light and night my day; To think upon my pomp shall be my hell