Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Mermed

Mermed

Mermed, aussi Dogberry et Holophernes, que j'aime peu; je lui préfère Olophernes quand je le rencontre à Holipherne, là où Judith rencontre Shakespeare.

Ses blogs

Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com
Mermed Mermed
Articles : 1028
Depuis : 23/10/2015
Categorie : Religions & Croyances

Shakespeare, William

Voici ma dernière traduction des sonnets, elle tente de prendre en compte les prononciations à l'époque Elisabéthaine. J'accompagne également les sonnets - certains - de commentaires ou - oui, j'ose - de poèmes. Et j'ai voulu ne jamais oublier l'art poétique de William, qu'il a résumé dans la bouche de Touchstone (As You Like It, III,3) 'No, truly, for the truest poetry is the most feigning, and lovers are given to poetry, and what they swear in poetry may be said as lovers they do feign'
Mermed Mermed
Articles : 132
Depuis : 22/12/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Souvenirs de la maison des à-côtés

Tous ces textes ont été écrits en prison.
Mermed Mermed
Articles : 11
Depuis : 06/12/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

dans une cellule occupée par 6,7,8 ou 9 détenus

dans une cellule occupée par 6,7,8 ou 9 détenus

la Cour de Prison, Van Gogh 1890 Changra 1 Une étoile définitivement morte un homme provisoirement mort attirés l’un et l’autre vers le néant dans lequel le temps se dissout dans un espace infiniment clos qui transforme les instants en éternité. Au centre de la galaxie un ogre, Maelström de rayons où s’entassent en quelques minutes
Roman, chapitre 6

Roman, chapitre 6

6 Un temps épouvantable, Dimanche matin, une pluie froide qui va se transformer en neige un peu plus tard, un temps qui permet d’oublier que l’on travaille. La prison c’est moins triste quand il fait un temps pareil. Aujourd’hui ils finissent le premier étage, ils en ont déjà fait la moitié, ça ira assez vite. Mermed continue son voya
Volubilis

Volubilis

De foule il n’y avait plus, pas plus que de sons, je progressais au milieu des volubilis, là, seules les asphodèles murmuraient ton nom, un écho à une montée vers le temple d’Isis ; Je fus bientôt à la porte de Tanger, et de là de cette voûte, miracle en pierres sèches me retournant je vis l’Arc de Caracalla, et de cette ville j’i
La Faim est ma nourriture

La Faim est ma nourriture

Certains ont faim d'avoir, voire de faire comme si, Certains ont faim de savoir, voire de faire comme si, Certains ont faim de beauté, même botoxée, Certains ont faim de pouvoir, voire de sexe, Certains ont faim de dieux, voire de religions, Certains ont besoin de croire, voire de faire croire... Parmi tous ces nantis du désir, qui n'a eu que l
Roman, chapitre 3

Roman, chapitre 3

3 Il avait passé une nuit en garde à vue avant d’être présenté au juge d’instruction. Il ne connaissait pas d’avocat, il avait choisi au hasard. - Trois personnes vous ont vu donner un coup de poing à Monsieur Dore. Il est mort. - Oui. - Vous reconnaissez les faits? - Oui. Le juge lui avait demandé pourquoi il avait tué cet homme. Il
Romances inciertos

Romances inciertos

Un spectacle en trois actes, dansés et chantés par un seul danseur et chanteur, accompagné par quatre musiciens aux instruments baroques et postérieurs, le bandonéon inventé en Allemagne environ deux siècles après les airs baroques qui accompagnent cet éblouissement visuel. Le chanteur a une tessiture rare et il est excelle dans tous les r
Sonnet 10

Sonnet 10

Jhannes Vermeer La,jeune fille à la perle (1665) Est-ce la beauté pour vous? For shame deny that thou bear'st love to any, Who for thy self art so unprovident. Grant, if thou wilt, thou art beloved of many, But that thou none lov'st is most evident: For thou art so possessed with murderous hate, That 'gainst thy self thou stick'st not to conspi
Jean la Ville de Mirmont et Rupert Brooke

Jean la Ville de Mirmont et Rupert Brooke

de haut en bas, Jean la Ville de Mirmont et Rupert Brooke Depuis longtemps, je partage des moments avec Jean, je passe du temps depuis moins longtemps en compagnie de Rupert. Ces deux hommes jeunes se sont associés dans mon esprit dès que j’ai connu le second. Deux garçons nés à un an d’intervalle, morts de la première guerre mondiale à
Roman, chapitre 5

Roman, chapitre 5

5 Samedi matin, Rolles et Dupuy s’apprêtent à partir à Henoke, Danielle leur dit, - Si les gens d’Affitaunauto reconnaissent bien la photo, vous m’appelez mais au numéro de la prison, les portables ne passent pas. Après avoir discuté avec Marie Claude et son équipe d’informaticiens, ils repartent à la Maison d’Arrêt où ils espè
Sonnet 13

Sonnet 13

Le Chevalier d'Éon (1728 - 1810) un autre hésitant entre deux sexes O! that you were your self; but, love, you are No longer yours, than you your self here live: Against this coming end you should prepare, And your sweet semblance to some other give: So should that beauty which you hold in lease Find no determination; then you were Yourself agai