Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
Fleurs de poètes

Poésies en tout genre, textes nostalgiques, mélancolie... Bienvenue à tous ! Communauté gérée par Paloma

Gérée par Paloma

Tags associés : poème, amour, coeur, mot, poésie, poète

112 blogs

1395 posts

21/07/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

CADEAUX ©

CADEAUX ©

CADEAUX © C’est un joli présent Que de voir cette union Entre une page et un crayon Mais tout aussi surprenant A force de passer Sur cette feuille abimée Quelques mots s’évaporent Dans une fumée qui gondole Mariage intéressant Mots tr ès attirants Quelquefois choquants Mais toujours évoquant Recevez ce cadeau Du cœur ses mots Qui vous
Septembre  ©

Septembre ©

Septembre © Par un beau de septembre J’allais pour me détendre D’une journée de labeur Insipide et sans saveur La nature finit de faner Lentement s’en va l’été Les journées deviennent fraîches Se replient les insectes La forêt change de couleur Du jaune, du marron Le vert s’en va à l’heure C’est le moment du potiron Bientôt
Bibliotheca©

Bibliotheca©

Bibliotheca© Je suis une vieille armoire Je renferme vos secrets Des formules de grimoires Et quelques textes sacrés Je ne porte aucun jugement Je les accueille tendrement Jolis secrets de vies passées Qui s’étalent dans mes rangées. Mes deux belles portes Ferment à clés Pour scrupuleusement garder Toutes vos idées même les malpropres Tu
QUI SUIS-JE ?©

QUI SUIS-JE ?©

QUI SUIS-JE ?© Parfois je ne sais plus Qui je suis Et pourquoi je suis Je suis totalement perdu Parfois je ne sais plus Ou je vais Et pourquoi je vais Je suis totalement perdu Parfois je ne sais plus Si tu es la Et pourquoi tu es la Je suis totalement perdu Parfois je ne sais plus Ce que je fais Et pourquoi je le fais Je suis totalement perdu Et p
Arlequin ©

Arlequin ©

Arlequin © Je suis le fou du roi Serait-ce vraiment moi ? Dans mon costume bariolé Toutes les couleurs sont mêlées Je porte un masque parfois Surtout quand je vous vois Je cherche ma colombine Dans la nature je te devine Parfois armé d’un bâton Pour rosser les voleurs Je ris et joue à contrecœur Lorsque mon cœur dit non Je joue aussi de
Ancien Monde ©

Ancien Monde ©

Ancien Monde © Quelques herbes sur une ruine Belles pierres grises La vie réapparaît D’une autre manière, comme il lui plaît Avec ces drôles de pierres Vestiges de l’ancien monde Ces souvenirs d’hier Idées nauséabondes Tout s’écroula un jour Car l’amour disparu A l’angle d’une rue Il ne disait plus bonjour Fondations permanen
Puzzle  ©

Puzzle ©

Puzzle © Je suis devant un Puzzle Tout s’emboîte Je jette un grand coup d’œil C’est bon ! Patate ! Cette pièce va la L’autre dans le coin Le tout fait que tout va Tout ça sans grand besoin Facilité déconcertante Mais restons vigilant Jusqu’au dernier moment Surveillons la déferlante Rien n’est jamais facile Tout peut-être diffi
La chenille  ©

La chenille ©

La chenille © Voici une chenille Accroché à un fil Elle aimerait être papillon Comme celui qu’elle voit, le rond Madame la chenille Ne restez pas sur votre fil Pour devenir papillon Construisez votre cocon A ces mots, plein de joie Elle construisit sa maison Elle y mit un toit Et deux ou trois avortons Quelques mois plus tard Et un peu de ret
Ma boussole ©

Ma boussole ©

Ma boussole © Ma boussole m’est apparue L’autre jour dans ma rue Elle était posée sur un banc Je l’avais retrouvée, c’était évident Je suis heureux de la revoir Elle m’aidait à ne pas me perdre J’aurai jamais dû la laisser choir Elle et son joli bois d’hêtre Maintenant que je t’ai Ma boussole, je t’aime tellement Je te pr
E-Boy

E-Boy

Un nouveau texte qui parle d'un jeune homme E-Boy, étudiant le jour, escort boy la nuit, insouciant et fataliste face à la société, l'argent, les risques, et le rôle qu'Internet peut avoir dans la prostitution de nos jours. Pseudo E-boy... profil en cours de création... Acceptation... des conditions d'utilisation... Validation... en attente d
Paupieres

Paupieres

Paupières soupirail de la vision Un grand repos s'énonce au delà des lisières. Peinture Jean-Marc Emmanuel Gaillard Variations/Reflets
Princesse©

Princesse©

Princesse© J’ai rencontré une Princesse Elle avait de jolies fesses Plus sérieusement De jolies dents On la disait Princesse D’un royaume caché La voir c’était l’aimer On la désirait sans cesse Elle avait un don Celui de nous faire voyager Mon Dieu que c’était bon Dans ses jupons, s’en aller Elle n’avait pas de petits pois Ni d
BLABLABLA©

BLABLABLA©

BLABLABLA© Et hop ! Ça recommence Fermez les oreilles Ils continuent !! Tout pareil Plein le dos d’Eux Stoppez les radios Ne lisez plus les journaux Arrêtez la télé Ça suffit !! C’est assez !! Nous devons grandir Et penser par nous-mêmes Ça doit finir Tout ce charabia, toute cette crème On a assez subit Sortons de nos maisons Supprimez
Momentissimo pour un rendez-vous©

Momentissimo pour un rendez-vous©

Momentissimo pour un rendez-vous© Il arrive parfois un moment magique Que seule la vie peut rendre fantastique Les mots alors ne sont pas suffisants Pour dire ce que l’on ressent Si un jour je te vois Que crois-tu que je dise ? Si un jour tu me vois Il faut qu’on se le dise Rendez-vous intime Rendez-vous infime Surtout ne pas avoir peur Maîtr
L’Oubli ©

L’Oubli ©

L’Oubli © Tu écris mais les gouttes de pluie Effacent tes mots Tu écris ta vie Tu écris tes maux Il suffira de lire Pour te rappeler tes délires Il suffira de dire Pour rassembler tes souvenirs Tu ne te rappelles plus Malgré tous tes efforts On ne te le dit plus Pour améliorer ton confort Tu ne sais plus rien Ni qui tu es, ni ce que tu fai
JOUR SANS FIN

JOUR SANS FIN

JOUR SANS FIN (C) les jours se suivent et ne se ressemblent pas c'est bien connu, on a tous vécus ça ! derrière un jour de pluie vient le soleil pour le reste c'est pareil les jours se suivent différemment je suis sur mon balcon , j'attends demain, j'irai courir entre-temps il faut dormir les jours se suivent en formant des tableaux ils devienn
REVES  ©

REVES ©

REVES © Réaliser son rêve Pour s’apercevoir Qu’après l’avoir touché, c’est bête Ça n’a plus rien à voir Toucher au but Et derrière la porte trouver Que l’objectif atteint n’est que le début Et ainsi apprendre à se dépasser Rêver à nouveau Naissance d’un jour premier Prendre ce renouveau Comme une chance et …rêver Re
Une présence ©

Une présence ©

Une présence © Je ne pense qu’à toi Installé dans mon rêve Je sens et je guette Un signe de toi Du matin jusqu’au soir Je pense même très tard Je t’attends dans le noir Est-ce un de tes retards ? Je te cherche partout Je voudrais te toucher J’aimerais te sentir et surtout Prendre tes mains et te caresser Ta présence me manque Ta par
MON GUIDE

MON GUIDE

MON GUIDE (c) tu seras là pour me dire je te demanderai, mon guide avec ta belle lumière tu illumineras ma terre tu y feras pousser des plantes que je ne connais pas j'apprendrai à soigner mes plantes et saurai pas à pas tu seras là mon guide pour me montrer le chemin passer sur l 'autre rive pour aller chercher ce brin j'emprunterai ta voie p
Les ombres  de  l'arbre

Les ombres de l'arbre

Nous marchons sur les ombres de l'arbre , ignorant les rêves du Très -Haut. Fugitive et secrète sa lumière par effraction nous délivre .
Un  royaume

Un royaume

L'été s'invente un royaume Le monde bat à l'unisson Laisser dériver le vent , le jour.
La magicienne du couteau: Poème écrit par Sophie rabussier

La magicienne du couteau: Poème écrit par Sophie rabussier

La magicienne du couteau Un couteau cet outil ordinaire Grâce à toi, belle magicienne, il devient artiste Il sort de son tiroir et existe. Il n’est pas un simple ustensile à la lame d’acier Servant à nourrir la bouche d’un carnassier. Tout ce qui efflore ses mains se transforme en or Elle leur jette un sort Elle en fait une mine d’or De
La question du mois

La question du mois

Bonjour. En quelle année la machine à calculer a-t-elle été inventée ? Une calculatrice mécanique, appelée selon l'époque machine à calculer ou machine arithmétique, est une machine conçue pour simplifier et fiabiliser des opérations de calculs, et dont le ...
EAU

EAU

L'EAU (C) EAU TURQUOISE EAU BLEUTÉE EAU MOUVEMENTÉE ELLE PAVOISE PLUS FORTE QUE NOUS ELLE SE GLISSE PARTOUT PLANCHE A VOILE, PÉDALO GLISSES SUR TON DOS PARFOIS LAC, PARFOIS MER PARFOIS TORRENT, PARFOIS RIVIÈRE TU ARRIVES DU CIEL POUR RETOURNER A L 'ESSENTIEL CALMEMENT TU NOUS DONNES DES ÉLÉMENTS POUR NOUS NOURRIR SANS TES QUALITÉS BONNES NOU
Viveur

Viveur

Viveur Un grand pas en avant Suivi d’un petit en arrière Ce n’est pas très motivant Et n’en soyez pas fiers À ce rythme minable Il n’y aura rien demain Et cela serait incroyable Que tout soit enfin bien Un discret soubresaut Pour montrer une présence, Un coup de poing dans l’eau, Simple et sans importance Il faut savoir être patient
UN SOIR

UN SOIR

UN SOIR (c) il était un soir rempli d'amour vous étiez la, avec moi, réuni la parole faisait le tour quand tout à coup, je compris il m' a fallu du temps pour comprendre ton absence il m' a fallu du temps pour accepter la différence une larme a coulé sur mon visage triste partition sinistre d'une chose édulcorée pour toi je suis venue mais
PLUIE

PLUIE

LA PLUIE (C) la pluie tombe la pluie lave telle une bombe elle ravage la pluie torride la pluie acide ombres et tonnerres lumières et éclairs la pluie salutaire la pluie sauvageonne fait tout pour nous plaire avec ses gouttes rondes nuages noirs et gris engoncés dans nos lits le bruit du clapotis charme toutes nos vies
Jamais plus !

Jamais plus !

Illustration Boris Vallejo - 1995 - Qui es-tu, toi ! pour me juger ? Qui es-tu pour me définir ? Qui es-tu pour me menacer ? Qui es-tu pour m'empêcher d'écrire ? Jamais personne ne me jugera ! Je ne l'admettrais en aucun cas ! Jamais personne ne m'insultera ! Personne ne me créera de tracas ! Qui es-tu pour m'apostropher ? Qui es-tu pour me dir
Dialogue intérieur

Dialogue intérieur

« -Je suis là pour t’entendre Hélène. Que se passe-t-il dans ton esprit? -Je me pose plein de questions tu sais. -D’accord alors poses-les moi et je répondrai sincèrement et avec bienveillance. » …. (silence) … Hélène reprend son souffle et... « -On fait quoi quand on voudrait être aimé par ses parents ? -On accepte de se faire
A L'ECOUTE

A L'ECOUTE

A L’ECOUTE © Je reste à l’écoute du silence Assis sur ma chaise, je me balance J’attends dans un état conscient Que mes mots déferlent sciemment Assis au bord du monde, j’écoute Les bruits qui arrivent de la vallée. Aussi je suis en plein doute Je ne sais pas ce qui va arriver Lutins, elfes et fées viennent de passer Le début de la
Cancer

Cancer

Connaissez-vous le cancer le plus répandu ? Celui que l'on ne guérira jamais, Celui qui restera le plus méconnu, Mais qui à coup sur se transmet ? La médecine ne peut rien contre ses ravages, Le porteur est un coupe-jarret, Qui tous les jours le propage, Comme un feu de forêt. Le problème c'est qu'il n'anéantit pas ! Son porteur qui pourrai
PEUR

PEUR

PEUR (c) La peur est mauvaise conseillère Elle descend dans tout notre être La peur doit être maîtrisée Elle deviendra belle et éclairée. La peur arrive dans le noir Elle peut surgir d'un tiroir La peur arrive toujours avec fracas Il ne faut pas en tenir cas La peur rampe et gangrène Elle ne doit pas camper dans nos têtes Là, fait beaucou
MON CHENE

MON CHENE

Mon chêne (c) mon chêne s'élève haut dans le ciel on ne voit que lui et de loin il n'a pas son pareil il dégage jusque dans le lointain mon chêne a un tronc magnifique entouré de verts, il est magique mon chêne projette une ombre il illumine dans cette pénombre il est si grand qu'il nous protège des attaques des oiseaux il est si beau qu'
T O I

T O I

TOI © Elle était avec nous depuis longtemps Avec ces yeux verts, elle s’imposait Elle était là, sans être là ! On savait quand elle arrivait On l’entendait très souvent Sa présence manque déjà Surtout le soir ou le matin Elle était là, sans être là ! Elle partait dans le lointain Elle revenait toujours de là-bas Discrète quelque
La vie est un poème (seule) (poèmes-dessins)

La vie est un poème (seule) (poèmes-dessins)

Bonjour. Voici La vie est un poème (Seule) poèmes, publié en 2016, aux Éditions Edilivre : (La vie est un poème est un recueil de poèmes écrits comme toujours avec amour ; des poèmes qui, comme un hymne à la vie, abordent plusieurs sujets dont l’existence, l’amour, l’amitié, l’écriture, la solitude, la souffrance, la maladie, les
Les livres TOUS à 4,99€ (euro) au format pdf sur Edilivre

Les livres TOUS à 4,99€ (euro) au format pdf sur Edilivre

Bonjour. Les livres TOUS à 4,99€ (euro) au format pdf sur Edilivre: Voici mes livres sur la boutique Edilivre. Ils sont tous à la fois au format papier et au format numérique. En format numérique (ebook), ils sont TOUS à 4,99€ (euro). Découvrez mes oeuvres. MERCI. • Petite Poussière (recueil de nouvelles): https://www.edilivre.com/peti
Comme un poème (poèmes)

Comme un poème (poèmes)

Bonjour. Voici Comme un poème, publié en 2011, aux Éditions Edilivre, est un recueil de poèmes. Ce livre invite le lecteur dans l'univers merveilleux des émotions et des mots. Tout se transforme, comme les mots. Mais, toujours demeure l'Amour ! Bonne lecture. Belle journée. Merci. * Comme un poème (poèmes): https://www.edilivre.com/comme-un
Confiné

Confiné

Photo du site Pexels Confiné je reste là, seul dans mes pensées Face à moi même. Je recherche mes rêves, Mes illusions perdues. L'avenir me fait peur Que sera le monde de demain ? Je me laisse aller, Les yeux avides, je me construit un avenir, Même si le chemin me semble incertain. 20.04.2020 Christian Rabussier
Histoire noire (poésie)

Histoire noire (poésie)

Bonjour. Voici Histoire noire (poésie), publié en 2015, aux Éditions Edilivre : (Histoire noire (poésie) est un recueil mais également le titre d'un poème. Le mot « noir » est au cœur de toute la poésie de ce livre qui parle de douleur, de peine, de reconnaissance, d'amour, de beauté... « Beauté noire Ta beauté Beauté noire De ces pe
POEMES SUR LA NATURE

POEMES SUR LA NATURE

PRIÈRE Ma camarade, A la peau désormais sèche, A la chevelure Pareille à un velours de givre Qui recouvre par plaques Un crâne pelé de femme Stérile dans son cercueil de pétales Morts dorés Ma camarade qui gémit Écartée du soleil Sous l’ombrage de tes souffrances Tu n’as plus le cœur à converser Avec l’eau au pied du saule Et de
Arcimboldo

Arcimboldo

ARCIMBOLDO (P eintre qui représentait souvent le visage humain ou des corps, avec des fruits, des livres, des objets…) * J’ai la nature en moi accrochée à mes trousses qui sans cesse repousse mon squelette de bois Mes nerfs sont des racines sculptés parmi la mousse de ma chair que ravinent des torrents d’herbe rousse Mes veines des ruisse
Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie)

Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (poésie)

Bonjour. Voici Amour (poèmes) suivi de Âme Tourmente (Poésie), publié en 2015, aux Éditions Edilivre, c'est deux recueils de poèmes: (Comme le dit Christian Bobin : « quand on aime quelqu'un, on a toujours quelque chose à lui dire ou à lui écrire, jusqu'à la fin des temps. ». Aussi, ces deux recueils parlent d'amour. Encore d'amour...
La vie est une fleur

La vie est une fleur

Photos personnelles Bonjour à tous, j'espère sur vous ne souffrez pas trop. En cette période difficile. Aujourd'hui je vous envoie des fleurs pour vous réconforter dans cette épreuve. Avec Sophie on s'efforce de faire le maximum pour vous satisfaire. Et n'oubliez pas, restez chez vous,. C'est ainsi que la pandémie reculera. Christian et Sophi
Il nous aura fallu trois siècles

Il nous aura fallu trois siècles

Je t’ai rencontrée avant hier Aimer fut évidence Sans en avoir le monde Il m’aura fallu trois siècles En quelques années d’errance Tant un homme change peu Pour comprendre ce qu’aimer est Un simple infini bleu outremer Où se constelle l’Orange de la confiance Où les mains se font alliance La patience le pardon sans question Dans ce
Ce regard (poésie)

Ce regard (poésie)

Bonjour. Voici Ce regard (recueil de poésie), publié en 2016, aux Éditions Edilivre : (Ce recueil de poèmes est un hommage aux grands poètes que nous aimons. Il aborde plusieurs sujets, notamment l'amour, le plus important. Ce regard Ce regard, cet aimant dangereux Seule brûlure de ma douleur grandissante, Ce regard, cet aimant dangereux. Ce
Cette amie détestable et aimable.

Cette amie détestable et aimable.

Elle est arrivée à l’improviste sans invitation. Elle se sert dans mon énergie sans permission. Elle m’achève de piques sans prévenir. Elle me laisse parfois du répit. Elle me laisse réfléchir. Elle m’oblige à choisir. Elle me donne mal à la tête. Elle m’empêche de dormir. Elle me fatigue tellement. Elle me fait regarder la vie
Libre

Libre

Je me libère des chaînes. Je me libère de cette prison. Libre, je deviens doucement libre. Je me libère de l’emprise de la négativité. Je me libère du jugement néfaste. Libre, je deviens positivement libre. Je me libère doucement de mon passé. Je me libère vivement de la douleur. Libre, je deviens joyeusement libre. Je libère l’auth
Le miroir

Le miroir

Le miroir Ce matin j’ai regardé le grand miroir ovale, Celui de la chambre, près de la fenêtre Je suis resté figé devant lui sans raison spéciale Peut-être dix minutes, c’est tout bête A ne pas savoir quoi faire, juste le contempler Non pas m’y recoiffer, y ajuster ma cravate Gestes simples et anodins, humbles et communs Non je crois
Vert de Gris

Vert de Gris

Défi proposé par Evy sur le thème de "L'arbre" Son blog ici : http://plume-de-poete.over-blog.com/ 10 mots imposés : Clairière, Noblesse, Rugueuse, Attaché, Vieux, Rêvasser, Bruissement, Chant, Sentiment, Temps. Enraciné entre les murs et le béton, Enraciné dans le bitume et le plomb, Un vieux saule que le temps ne déplume, Fend de sa ve
Intégrité, mon joyau !

Intégrité, mon joyau !

Parfaite dédicace pour ma directrice ! Mettre en mots le harcèlement moral que j'ai subi m'a aidée ! Putride puritaine (odeur infecte affectant les principes de la morale) Intoxiquer mon intégrité Parité en pantenne (égalité en désordre) Intendante mal interprétée Parasitaire, protèle (parasite carnassier - hyène) Intense intimidation
Bleu, rose, vert !

Bleu, rose, vert !

Bleu, rose, vert ! Prenez du bleu azur Pour me faire un futur, Ajoutez un peu de rouge Afin que ma vie bouge. Mettez beaucoup plus de rose, Ma vie sera moins morose, Juste une pincée de noir, Pour les soirs sans espoir. Embellissez d'or très brillant, Que mes yeux soient pétillants, Peignez mon avenir de vert, Pour qu'enfin il s'éclaire ! Pouve
La poésie est humaine et éternelle

La poésie est humaine et éternelle

La poésie est humaine et éternelle Elle laisse des traces partout tout le temps Des grottes de Chaumet au vers de Char D’Omar Khayyâm au lumineux Rimbaud Des vers soufis de Jalaloddin Rumi Où le solaire est Amour de la Amour A « que sont mes amis devenus » de Rutebeuf le mystérieux Oh Combien il nous faut lire Rilke et boire le vin de la p
"Amour et recueillement" (poésie -peintures)

"Amour et recueillement" (poésie -peintures)

Bonjour 📚 Si vous voulez découvrir mon travail (peintre et poète (poèmes)). Je vous invite à vous procurer ce livre "Amour et recueillement" (poésie -peintures): http://www.theles.fr/livre/evelyne-patricia-lokrou_amour-et-recueillement#.VD3XH-fD Evelyne-Patricia Lokrou publie sa troisième œuvre de fiction. Amour et Recueillement est un re
Citation de Charles Baudelaire

Citation de Charles Baudelaire

Bonjour. Citation (extrait) de Charles Baudelaire ; Le vin des amants, Les fleurs du mal (1857) Côte à côte nageant, nous fuirons sans repos ni trêves vers le paradis de mes rêves ! Charles Baudelaire naît le 9 avril 1821 au 13 rue Hautefeuille à Paris. Sa mère, Caroline Dufaÿs, a vingt-sept ans. Son père, Joseph-François Baudelaire, né
Magie

Magie

Magie Il y a bien des endroits Il y a bien des repères Où la vie est un choix Où le temps est de l’air Le monde cache ses secrets Sous des ruines de palais On peut toujours fouiller Seul se découvre le passé La terre est fantastique Elle est le centre du règne Et des espèces magiques La vie est dans ses veines D’imposants océans, D’im
Les bleus au coeur de ma badass

Les bleus au coeur de ma badass

Tu as des bleus, des bleus au coeur Des heurts et des peurs ont colorié ton coeur Tu regardes les leurres... Oh mais cette douleur.... Non, ce n'est pas la chair en surface Qui pleure Regarde mon coeur, regarde! elle est là cette lueur Oublie les colères et la sueur car ce ne sont que des bleux de surface S'il te plaît, condamne le par contumac