Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
philosophie pour nous

s'exprimer sans contrainte à l'aide de mots , de photos , de peintures , de poèmes , enfin parler de la vie .

Gérée par Alice Reveur

Tags associés : philosophie, pensée, idée, partage, être, espoir

10 blogs

225 posts

21/07/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Des mots qui résonnent....

Des mots qui résonnent....

Rencontre. Internet. Croyance. Peur. Expériences. Origine. Différence. Combat. Espoir. Craintes. Racisme. Noël. An nouveau. Famille. Pays. Continent. France. Afrique. Couleurs. Palpitations. Utopie. Questions. Reproches. Se relever. Connivence. Aide. Vérité. Honnêteté. Sincérité. Entraide. Soutien. Ecoute. Amour. Culture. Préparatifs. Acc
souvenirs

souvenirs

En exprimant mes ressentis sur un réseau social, j'ai eu des commentaires en réaction, mais certains m'ont surpris, et pas que désagréablement. Une "vieille connaissance", m'a laissé ce gentil message "ma meilleure voisine" ! Nous avons vécu l'un à côté de l'autre toute notre enfance, toute notre adolescence, et c'est vers cet âge que nou
l'éternel recommencement...

l'éternel recommencement...

Mon passé est mon présent. Mon présent est mon passé. Mon futur sera donc mon passé. Il sera forcément mon présent. Pourquoi ? Trahison, mensonges, secrets, violences, dépression, mal être, poids, désespoir...voilà ce qui me reflète depuis ma naissance !! Chaque fois je crois, j'espère, j'aspire, je rêve, j'idéalise, je concrétise,
J-P Sartre/B-H Lévy

J-P Sartre/B-H Lévy

L'ETRE ET LE NEON Sartre regarde vers la gauche. BHL à droite. L'un, plongé dans ses pensées, fume la pipe. L'autre, perplexe, se demande pourquoi. Mais se souvenant du mot de Victor Hugo à propos de Chateubriand, et le paraphrasant, peut être se dit-il : "Je serai Sartre ou rien." Mais, manifestement, la philosophie, la littérature, le thé
fêtes en peine

fêtes en peine

De part le monde, des milliers de gens se préparent, s'organisent, fourmillent d'idées, s’acquittent de diverses tâches afin de passer d'excellentes fêtes de fin d'année, joyeuses, éblouissantes, mémorables. De part le monde, il y a d'autres gens, qui le coeur lourd, vont et viennent, regardent ces baies vitrées décorées, ces devantures
A propos de l'Etat policier..

A propos de l'Etat policier..

L'Etat policier n'est pas un danger réel, c'est un fantasme. Il en va tout autrement du terrorisme.. http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2015/12/03/il-ne-faut-pas-inverser-les-termes-c-est-le-terrorisme-qui-nous-menace,1292958.php
Mais comment font-ils?

Mais comment font-ils?

Quand je vais chez le médecin, je crache mes tripes, des larmes de douleurs coulent de mes yeux, des réserves de charbon ont pris racines sous mes paupières, et je sors avec une simple petite tape sur l’épaule et un « un peu de repos ce weekend et vous serez sur pieds ». Quand je dépose un dossier à la CAF, malgré mes 3 enfants et mon sa
La haine, La rage, La colère

La haine, La rage, La colère

Mon coeur me fait mal, m'oppresse, je suis désemparée, je souffre, je connais le sentiment le plus néfaste au monde, et j'ai peur. Le tort que l'on m'a fait dans le passé, le mal que je subis dans le présent, la douleur qui sera dans mon futur. Je ne veux pas me "victimiser" mais n'ai je pas le droit de me plaindre de ce que j'endure, de ces o
le corps et l'esprit

le corps et l'esprit

Regarde moi ! Mon reflet me renvoie une image qui me déprime....non elle me renvoie l'image de ce que j'ai dans ma tête, le brouillard, la pluie qui tombe continuellement sur mes épaules, sur mon dos, ces larmes qui ruissellent sur mes joues quotidiennement. La dépression...la lassitude...la déchéance...les désillusions....l’écœurement..
La traque

La traque

Je suis aux aguets, au moindre indice, la moindre trace, les faits, gestes, dires. Je le sens, je le sais, ton tour est arrivé. Oui, c'est mal, oui c'est pas bien, oui c'est punissable, mais je m'en fiche, j'ai décidé de ne plus te laisser une minute de répit. Pourquoi devrai je encore hésiter à te rendre la monnaie de ta pièce, pourquoi aur
cet enfant en nous

cet enfant en nous

La vie parfois nous fait devenir trop vite adulte, mature ! Les aléas familiaux, les tracas quotidien, l'injustice, le travail, les sentiments...Selon notre force de caractère, on peut conjurer le fait de grandir trop vite. Mais des chemins, des croisements, des rencontres avec certaines personnes, et nous pouvons perdre notre âme d'enfant ! Pou
Ce  qu'on ne peut même pas penser..

Ce qu'on ne peut même pas penser..

Des enfants noyés en Méditerranée.. encore http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/29/97001-20151029FILWWW00168-migrantsgrece-7-noyes-au-large-de-lesbos.php Je pense à ces mots de Jankélévitch, prononcés en un autre temps « Il y a des choses qu’on ne peut supporter d'aucune manière, en aucun cas, sans aucune forme, à aucun degré, qui
La confrontation

La confrontation

La tristesse m'a envahie, elle m'accable chaque jour, parfois moins fortement qu'aujourd'hui. La colère ne me quitte plus, elle est inexorablement dans chaque parti de mon corps. La désillusion est rebelle, elle part, et revient, malgré ma volonté de vouloir avancer et ne plus croire aux utopies. Le désarroi face à ce prolongement de mensonge
où est ma place ?

où est ma place ?

C'est le chaos ! Dans ma tête, dans mon univers, je ne sais plus où je dois être , où je dois me mettre, si je suis utile, transparente, si mes valeurs sont assez reconnues, si l'on m'aime...mais ne faudrait il pas que je m'aimes d'abord ? Je n'ai jamais eu assez d'estime, de confiance en moi pour cela. Jeune, j'étais celle tout le temps malad
LE MONDE VIRE, TUE ELLE

LE MONDE VIRE, TUE ELLE

Je note un avertissement à toutes les personnes qui s' apprêtent à lire ce petit texte, il est susceptible de choquer, de heurter certaines âmes sensibles ! La femme a-t-elle trouvée sa véritable place dans ce monde masculin émasculé de l'élément essentiel à l' homme ? Je veux parler de la Femme . Que veux-t-elle dire en exhibant son tat
AUTOMNE

AUTOMNE

Au feuilles vertes du printemps Je préfère les couleurs chaudes de l'automne Celles qui volent dans le tiède vent Présage pour certains d' un temps monotone La mélancolie me guette mais cependant Je me retourne regarde tes pages Je vois que tes années ont bien travaillées Les petites vallées qui soulignent ton visage N' auront pas raison de
ANGOISSE

ANGOISSE

Quatre heure du matin Encore la fin d' une trêve Dans la salle de bain Je crois que je rêve En face de ce visage Suis-je moi Ou bien cette image Es-tu moi Ou bien mon image Une poignée d' anxiolytiques Je les avales comme j' avale ce monde Sclérosé schizophrène hystérique Je branche la radio ce bruit immonde Satiété allumée anarchique Ils
SOUMISSION

SOUMISSION

La politique chienne Et ses politichiens Les énarques Et leurs arnaques L' évolution tech-no-logique Et la tech-no-logis L' art du dollar Et le lard du dollar Les Zoro de l' euro Et les Zoro du zéro Le suffrage uni vers selle Et la politique univers selle Le somnifère Et la somme d' enfers Les religions et leurs avis violents Les religions et l
RIVIÈRE

RIVIÈRE

Debout et penché au dessus de toi comme un arbre ancré sur ta rive, qui se réjouit d' être là et de grandir grâce à toi. Je te vois dévaler la colline, ton chant résonne jusqu'à sa cime. A toi seule tu es un monde grouillant de joie et de douces folies. Innocente et plus que vivante. Ta voix coquine et câline ruisselle de rires. Tu refl
VIOLANTE DECADENCE

VIOLANTE DECADENCE

J' écris Et je crie En silence Sans violence Décadence Existence Je me cache Derrière mon stylo Mon radeau mon rempart Je crache mes maux Tandis que quelque part Tu affiche ton couteau Pour un sou une pucelle Tu es fou et cruel Et puis sans violence Ta mère ou ton amante Pense à toi en silence Maintenant Et baignant Dans le sang Ta victime se
CROITRE

CROITRE

L' un dit: "Je crois que Dieu existe" L' autre dit: "Je crois que Dieu n' existe pas" Je dis: "Je ne crois pas donc je croîs".
LE TEMPS, LE BOUFFON ET LE ROI

LE TEMPS, LE BOUFFON ET LE ROI

Chaque matin, je songe à ce moment ou je me trouve au milieu de cet atelier de mécanique. Je me retrouve devant cette machine. Avant de démarrer, je bois un grand verre d' o froide qui coule dans mes vaines et se dilue dans mon sans. Je mange le bout de mes doigts comme ce croque-mort pour me persuader que je suis bien… mort… ou vivant … J
LA MONTAGNE

LA MONTAGNE

La blancheur de la nuit N' a d'égale que cette vie Au sommet de cette montagne Je ne cesse de tourner Je ne vois qu' un monde gris Je suis Au dessus des tempêtes De la pluie des orages Je contiens cette rage Qui m' use et me ronge Un vent de lucidité Caresse mon visage Il est froid et violent Il fait pleurer mes yeux rouges Et veut me faire dév
Prisonier

Prisonier

Prisonnier Naufrager de mon triste temps. Perdu sur le continent de mes pensées. Le sans coule dans mes vaines. Réponse sans question: "Je pense donc je meurs". Dans ce monde, chaque vérité est un leurre. Je suis mon meilleur ami, mon pire ennemi . une araignée prisonnière de sa toile sphérique. Je ne peux me nourrir de l' autre. Chaque fen
Mechanica

Mechanica

Diabolus in mechanica Pourquoi ce pseudo? Selon l' expression latine "Diabolus in musica" et une certaine croyance, il arriverait parfois que le diable s' immiscerait dans la musique par le biais d' une succession de notes qui sonnent de façon désagréables ou singulière à l' oreille. Si le diable est dans la musique; il l' est bien plus souven
J' essuie...

J' essuie...

L' homme dit:" Je pense donc je suis" La femme dit:" Je pense donc j' essuie!" "J' essuie la haine!" "J' essuie la peine!" "J' essuie l' infâme!" "Je suis la Femme!" "Je suis l' HOMME !..."
Culs et incultes

Culs et incultes

Dans la vie, il n'y a que des culs et des incultes. Les incultes regardent les culs tandis que les culs se posent sur les incultes!
La torpeur

La torpeur

Que penser du rôle de la femme et de sa place dans la société moderne ? Je pense que la femme n'a pas la place qu'elle devrait avoir dans cette société. Je ne vous apprends rien en vous disant cela et d' ailleurs ça ne date pas d' aujourd’hui’ ! Dit-on la vérité en disant que cela a changé,ou que c' est en train de changer ? Ce n' est