En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

philosophie pour nous

s'exprimer sans contrainte à l'aide de mots , de photos , de peintures , de poèmes , enfin parler de la vie .

Gérée par Alice Reveur

Tags associés : philosophie, pensée, idée, partage, être, espoir

10 blogs

161 posts

21/07/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

esclave

esclave

L'actualité africaine, mondiale est ignoble, insensée, détestable. Je ne vais pas faire une thèse là dessus, mais entendre, en 2017, que ce genre de barbarie existe toujours, et que le pouvoir gouvernemental, que la puissance étatique, que l'argent des dirigeants entrave la liberté des gens innocents, en recherche de vie plus paisible, plus
Cornélien

Cornélien

Lové sous ta couette, tu penses, tu réfléchis, tu hésite. En tailleur sur le sol, tu médites en espérant trouver l'inspiration. A genou, les mians en prière, tu demande que Dieu t'apporte la réponse. Dans le creux de son épaule, tu te confies et t'apitoies sur ton sort. Ferme les yeux, fait silence en toi, et ne pense plus....Laisse entrer
Si haut'hein !

Si haut'hein !

La différence peut être une attraction chimérique, quand les contraires s'attirent. Quelque soit le domaine dans lequel nous ne sommes pas en phase, on se retrouve sur la même ligne de conduite quand nous nous mettons en parallèle pour exceller dans un autre art. Une fusion se crée, et nous sommes inséparables, uniquement en symbiose sans qu
ce fossé

ce fossé

C'est incompréhensible, y'a rien qui en raisonne, c'est comme parler à un sourd, c'est faire du vent, parler pour rien, attendre l'impossible, vainement. S'aimer c'est tellement beau, c'est tellement bien ! mais pourquoi nous aimons nous aussi mal ? Pourquoi n'avançons nous pas si paiblement ? Pourquoi tout est question de doute, de mensonges, d
en ton silence

en ton silence

Seule, ou entourée, j'ai une douleur qui souffre à l'intérieur de moi, sur mon coeur qui bat et qui pleure de ce silence si difficile à endurer. L'automne est arrivé, avec ses feuilles mortes qui jonchent le sol humide. C'est une des saisons les plus tristes, car tout se fane, tout est gris et maussade. La pluie, le vent, les nuages qui obscur
Eparpillée

Eparpillée

Assise à mon bureau, ou bien installée dans mon lit, je me mets à cogiter. Mes doigts sont nerveux, tapotant sur le bois, en attendant que me vienne l'inspiration. J'ai ouvert mon écran, je farfouille à présent pour trouver l'illustration du sujet du jour. Je suis impulsive, je suis téméraire, je peux être calme ou survoltée. Le simple ve
ça ressemble à une caresse

ça ressemble à une caresse

Quand tu traverse un moment difficile, tu aimerai trouver du soutien, de la sollicitude,être entouré......ou être seul, te cloîtrer chez toi, et ne plus être en connexion avec le monde extérieur. J'ai comme tout à chacun mes phases où j'ai besoin de la solitude, de silence, de me déconnecter, de pleurer et me replier sur moi même. Et à d
"vaut mieux paix que victoire"

"vaut mieux paix que victoire"

Sur la route de campagne, une lueur au loin, derrière les arbres. Il se fait tard, elles sont fatiguées, elles reviennent à la maison. Ce grand cercle jaune se dresse devant moi à l'horizon, j'avale les kilomètres. Il est là, bien bas pour une fois, un léger nuage sombre au milieu de ce grand rond, elle me dit : "on dirait que la lune a une
de la larve au papillon

de la larve au papillon

Telle une chenille qui chemine sur une feuille, croquant de ci de là les craquelures vertes de la plante. Toute jeune, découvrant la vie, profitant de la nature, devant échapper aux divers prédateurs, mais insouciant du futur. Dans son cocon renfermé, la chrysalide se développe, grandit, commence à se former, se transformant au fil du temps.
Blanc/Noir

Blanc/Noir

Je ne parlerai pas vraiment des gens qui ont double personnalité, que ce soit par maladie mentale ou manipulation. Je ne parlerai pas de ceux qui retournent leur veste à leur convenance. Je ne parlerai pas de ceux qui sont hésitants, qui ne savent jamais faire de choix. Le blanc et le noir, 2 contrastes, 2 assemblages de couleurs, 2 nuances, 2 d
Où est l'envie ?

Où est l'envie ?

Je ne sais plus depuis quand cela m'était arrivé ? Peut être jamais depuis la création de ce blog, ou indépendant de ma volonté. Mais là, chaque matin, je l'ouvrai, je regarde les stats, et je refermais. Je n'avais pas l'envie ! Et pourtant ce n'est pas comme si il n'y avait rien à relater, non, je n'avais juste pas envie. Depuis un mois, l
au milieu de la foule

au milieu de la foule

Je ne suis pas seule, mais ce que je ressens est comme la solitude. Je ne suis pas malade, mais j'ai la migraine, j'ai froid, je suis fatiguée. Je ne suis pas triste, mais je pleure, mes larmes coulent comme ça, sans explication. Je ressens le manque, alors que l'on me donne de la tendresse. J'ai le trac, alors que c'est ce que je souhaite depuis
pluie d'été

pluie d'été

Un ciel gris, maussade, pluvieux alors que nous sommes mi août ! c'est désespérant ! et ce mois d'été fut ainsi quasi tout le temps, déprimant !! Surtout quand on compte les jours pour profiter de faire mille choses, d'être ensemble, et en même temps voir les autres, découvrir, bouger, et savoir apprécier les temps calmes. Demain déjà t
chavire

chavire

J'ai fait naufrage, j'allais me noyer, mais heureusement la terre n'était pas loin. J'ai pas compris ce qui s'est passé, j'y pense encore, je cherche ce qui a déclenché mon chavirage. Certes la mer n'était pas calme, les vagues roulaient sous mon embarcation. le ciel était gris. Depuis ma dernière escale dans le sud, il y eut peu de jours d'
dédicace

dédicace

J'ai peur, ça fait peur, j'angoisse, ça va tellement vite, je suis perdue, je ne sais plus, et si c'était un leurre, si je me trompais, si si si... Lui dire au revoir, mais ne pas renoncer à son amitié, à nos bons moments, vouloir encore le voir, mais craindre de ne pouvoir lui résister, savoir lui dire non, stop. Lui écrire les mots, les p
Dans mes pensées...

Dans mes pensées...

Comme dans un flou artistique, comme dans les profondeurs d'un océan, je me noie parmi ce flux de pensées contradictoires qui me hantent depuis des jours. Blues d'un jour, ivresse d'un soir, hardiesse de coeur, brume dans ma tête. Je ne sais qui je dois écouter, quel avenir imaginer, de quoi sera fait demain. Ma raison, mon instinct, les élans
rencontre du 3ème type

rencontre du 3ème type

Après les vacances, ou avant, non plutôt après, quand je serai seule, quand je serai libre, ce soir là, je prendrai la décision, les décisions. J'hésite, je ne sais si ma liberté est totale, mais en même temps 48h se sont passées. Rien ne changera, j'ai beau à chaque fois craquer, espérer, rien n'y fait, et le pire c'est que c'est sur m
imbroglio

imbroglio

La nuit fut un vrai champ de bataille ! Mes draps, mon corps, ma tête se sont battus durant des heures sans que je puisse sortir le drapeau blanc de l'apaisement. J'ai une boule à l'estomac, une brume dans mes pensées, un goût amer en bouche. Je me sens froissée, ratatinée, nouée. J'aimerai le vide, le silence, la fuite, l'oubli. Juste être
ne plus revenir

ne plus revenir

Aucune parcelle, aucune partie, même infime, ne voulait revenir. Rien ne me rattache, rien ne m'oblige, rien ne m'attendais ici. Rien, hormis une décision de justice. J'aimerai tant pouvoir partir et ne plus faire marche arrière, ne plus y avoir de retour. Laisser la carte mapping sur la table, aucune autre destination prévue si ce n'est pour l
le chant de la cigale

le chant de la cigale

Se lever au son des grillons, des criquets et autres cigales. Etre apaisée, au calme, sereine. Sourire à la vie, lui être reconnaissante, apprécier chaque instant, chaque jour qui défile malheureusement trop vite. Se réjouir de partager, d'échanger, d'être ensemble, en oubliant ce que nous redoutons au retour. Etre là, galvanisée, bronzé
Plume

Plume

Comme un sentiment de légèreté, comme un souffle d'apaisement, comme une sensation d'effleurement. Ce bijou m'a été offert il y a peu par amitié, par plaisir d'offrir, parce que des liens se sont créés, forts, comme une maman et sa fille, comme 2 êtres traversant une mauvaise passe similaire, une séparation, comme deux jeunes femmes retro
sage et rebelle

sage et rebelle

Je suis plutôt une personne posée, réfléchie, et honnête. Je déteste les faux semblant, l'hypocrisie, et paraître ce que je ne suis pas. Malheureusement, certains contextes récents m'ont obligée à me mettre en touche, à me mettre sur le côté afin d'éviter une confrontation qui aurait blessée plus d'une personne. J'ai changé pour bea
Tes bras autour de mon cou

Tes bras autour de mon cou

La plus belle parure qu'une femme portera autour de son cou, ce sera les bras de ses enfants. Vos petites mains dans les miennes, vos doigts qui s'entremêlent aux miens, je ne peux me défaire de ce lien qui est entre nous depuis la nuit des temps, depuis que Dieu m'a fait don de vous mettre au monde. Je n'arrive pas à chasser ces images atroces,
sujets philosophiques

sujets philosophiques

Non, je ne vais pas véritablement philosopher, je l'ai déjà dit auparavant, je n'aime pas cette discipline. Je vais juste aborder les sujets de cette année, comme une question pertinente, comme il m'arrive trop souvent de m'en poser. Les correcteurs n'aimeraient certainement pas mes dissertations, donc je n'écrirais pas de longs arguments, jus
souffle de peine

souffle de peine

Comme un frisson, un courant d'air....comme un effleurement, une caresse....juste une tiédeur, entre le froid et le chaud. De petites perles de larmes affluent au bord de mes cils, mais elles ne se déversent pas, non par orgueil, mais parce que la volonté d'être plus forte prend le dessus. Quand je répare ce petit coeur de peluche pour redonne
comme....

comme....

Je me souviens de ces parties de scrabble en famille, c'est bien le seul jeu, la seule activité, le seul moment de détente que nous pouvions partager mes parents, mon frère et moi !! Ces instants conviviaux étaient très rares dans ma famille ! Nous n'étions pas enclin à la discussion, aux échanges, à l'entente. Se dire ce que l'on pense, p
Break...au définitif

Break...au définitif

Il fait chaud ! l'été est arrivé d'un seul coup, sans prévenir, nous donnant à tous un coup de chaleur. On ne va pas s'en plaindre ! Avec ce beau temps, on a envie d'être bien, de se sentir bien, d'aimer et d'être aimer. Si seulement, les mauvaises choses pouvaient être chassées en même temps que les nuages qui obscurcissaient notre ciel
Derrière tes mains

Derrière tes mains

Ne te cache pas, n'aies point honte, sois fier, relève la tête, et regarde droit devant toi, sans détourner les yeux. Tu te rappelle ce jeu de notre enfance, tu sais celui où tu mets tes menottes devant tes yeux, ce regard si pétillant, si malicieux, si innocent ? Tu sais cette période où tu pense que si tu es caché derrière ces mignonnes
Colère d'une étoile

Colère d'une étoile

Le Dalaï lama a dit " il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire dans le ciel". Ok ! Je le regarde ce ciel de mai, gris nuageux, lançant des éclairs d'orage, puis parfois, après qu'un grand coup de vent a chassé ces nuages enragés, laisse passer une éclaircie si furtive, qu'elle n'a
Bradé

Bradé

Aimer n'est pas un vain verbe ! Il devrait être interdit de l'utiliser s'il n'est pas honnêtement pensé, ressenti ! Je ne parle pas de l'amour filial, légitime, pour son prochain, pour ses enfants, pour ses parents et/ou amis. Non là, je fais référence à celui qu'on éprouve pour un autre, pour celui ou celle qui pourrait partager notre vie
Un enfant à tout prix ?

Un enfant à tout prix ?

Il y a une époque, j'aurai tout donné pour avoir un enfant ! J'aurai tout essayé, je me serai jetée au cou du 1er venu pour réaliser mon voeu le plus cher. C'était mon seul objectif, mon seul but pour me projeter dans le futur, ma soif de vivre. J'avais même imaginé faire "un bébé toute seule", trouver un géniteur, tomber enceinte, et é
futur antérieur

futur antérieur

Inoubliable ? Irremplaçable ??? J'en ris ou j'en pleure ? J'en suis flattée ou je prends peur ? C'est tellement brinquebalant, hallucinant presque ! Pourquoi est ce envers moi ces retours, ces tentatives de revenir dans ma vie, cette volonté de retenter une compatibilité d'humeur ? Compatible ? Jusqu'au point de non retour que j'ai moi même im
Attraction chimérique

Attraction chimérique

Un an est passé.....Un an de liberté retrouvée, même si les 2 maillons restant m'enchaînent encore faiblement à cette vie d'antan. Depuis,j'ai avancé sur un sentier pavé, comme le sont les rues du Nord. Inconfortables, chaotiques, parfois avec des passages goudronnés, des chemins d'hallage plus verts. J'ai choisi une voie à double sens, o
communication et compréhension

communication et compréhension

Parler franchement, à demi mot, en métaphore, en mentant, avec allusion, les non dits, les malentendus, les incompréhensions, ce que l'on a envie d'entendre, différentes façons de s'exprimer, de dire, mais aussi d'écouter. Un regard qui parle pour nous, un geste de la main, la mouvance du corps, des tics, des tocs, la bouche qui exprime des r
un noeud un voeux

un noeud un voeux

Des larmes, des sanglots, des pleurs qui inondent mon oreiller, son épaule, leurs bras, mes joues. Des déceptions, des colères, du désarroi, de l'impuissance, du passé, du présent, de la nostalgie, de la mélancolie, de la tristesse, un trop plein qui a besoin d'être évacué mais ne réussit pas à se tarir. J'ai la sensation d'être incomp
brisure infime

brisure infime

Rien n'est éternel, tout se meurt un jour ! Voilà comment je commence mon article aujourd'hui. Ce n'est pas que j'en ai pris conscience seulement ce jour, non, cela fait un moment que cet adage fait parti de moi, que je l'ai réalisé, que je l'emporte avec moi comme un requiem. Je n'ai jamais eu peur de la mort, ceci fait partie du cercle de la
Retrouvailles

Retrouvailles

Qu'est ce que j'aime ces moments où enfin on peut se prendre à nouveau dans les bras, s'embrasser chaleureusement, s'étreindre avec effusion, enfin être ensemble. Que cela fasse quelques heures, quelques jours, des mois, des années. Que l'on s'est eu au téléphone auparavant, sur les réseaux sociaux, ou qu'on ait laissé le temps et le quoti
comme une chanson

comme une chanson

de la pochette "Devant Nous" de Roch Voisine Je viens d'acquérir le cd de mon idole, l'homme de ma vie, celui que j'aime et que je suis depuis 30 ans déjà. Chacun de ses albums me comblent de bonheur, après chacun ses goûts musicaux, mais lui il me touche particulièrement. J'ai déjà eu la chance de le voir en concert par 2 fois, et je n'ai
Jaune

Jaune

Le printemps, ses 1ers rayons de soleil, ses 1ères fleurs. Celles qui me viennent à l'esprit en pensant à cette saison, ce sont les jonquilles, jaunes et parfumées. Aussi, à cette période, les beaux jours refleurissent, on se découvre, on ressort les habits de convenance pour les bons temps, les visages retrouvent leur sourire, disparu souve
Juste envie...d"écrire

Juste envie...d"écrire

Envie d'écrire. Un sujet en particulier ? Non ! mes pensées sont les mêmes, ma vie se déroule à son rythme. Des chemins de traverses, aux sentiers caillouteux, en passant par les grandes avenues. Des rencontres, des retrouvailles, des questions, des insouciances. Une paix retrouvée, des entrailles qui vous tiraillent, un répit, un duel, l'av
Retour des choses

Retour des choses

Non, je ne vais pas parler de tauromachie ! Même si j'exècre cette pratique, et que l'image reflète ce que j'aimerai qu'il en soit ! Non, si on combine mes 2 illustrations, je veux parler du juste retour des choses. Je ne sais si l'adage "retour de manivelle" peut se vérifier tout le temps, pour moi même je doute que certains puissent avoir le
Tisser sa toile

Tisser sa toile

Quelle peur hier ! Nous sommes là, bien tranquille, on va se dire bonne nuit, et là, que vois je sur le mur ? une big araignée !!! J'en ai la phobie tétanisante, et pas de chance, mon amie aussi ! Nous sommes là incapables de bouger, impossible de la tuer, car plus on se rapproche, plus on la voit noire, décuplée, avec des milliers de pattes
Nouvelle pousse

Nouvelle pousse

La nouvelle saison n'est pas encore arrivée, mais le ciel se dégage plus souvent sur un beau azur, le soleil réchauffe un peu mieux, et dans les herbes de nouvelles pousses se profilent. Ce mois-ci, est pour moi une source d'attente de résultats divers. de mon fait ou de celui d'autrui. Je suis donc impatiente, douteuse, en alerte. Le 1er acte
Pièce manquante

Pièce manquante

Quand j'étais patiente, dans mes temps libres, il m'arrivait de faire des puzzles. Mais au contraire de beaucoup, cela ne me relaxait pas vraiment. Surtout, que j'aimais les compliqués, à 1000/5000 pièces, avec des petits détails, ou aux couleurs similaires. Ceux qui donnent du fil à retordre. Je commençais par l'entourage, afin de finir par
Et moi (émoi)

Et moi (émoi)

Je me souviens de ce cours d'art plastique en classe de 3ème. J'aimais cette matière, mais pas la prof ! Peut être parce que mon frère l'adorait, et qu'à contrario, j'appréciais la prof de français et pas lui ! Ce perpétuel duel de frangins ! Bref, je me souviens du jour où elle nous a demandé de réinterpréter ce tableau de Munch : le c
l'unique demie teinte

l'unique demie teinte

Donner sans retour...Donner et reprendre...Promette et trahir...Aimer et ignorer...autant d'antagonismes peuvent exister dans des relations. Des paradoxes, des contradictions, des effets aléatoires pouvant vous donner le tournis. Quand tout a été clarifié au départ, je ne comprends pas qu'après maintes rappels, maintes supplications, on en ar
La facilité d'une femme libre

La facilité d'une femme libre

En parcourant mon blog, en me connaissant, on apprend vite que je suis quelqu'un qui s'interroge beaucoup sur tout, avide de savoirs, de réponses, de recherches sur les autres sur moi même. Cela a toujours exister, mais depuis que j'ai voulu éviter de reproduire ce que j'avais vécu étant jeune, afin de me ressaisir avant le trop tard, mon intr
Un monde pour tous

Un monde pour tous

TELEPHONE "Un autre monde", clip extrait de l'album "Un autre monde" Réalisation : Jean-Baptiste Mondino Interprète : TELEPHONE Auteurs : Jean-Louis Aubert Compositeur : TELEPHONE (P) 1984 Warner Music France il y a quelques jours, j'ai cru avoir voyagé dans une 3ème dimension, dans un monde complètement contraire à celui que je connais depui
Je me bats

Je me bats

Je tends la main à cette petite fille que j'étais Une séance psychologique comme tant d'autres, où j'arrive avec mes questions, mes émotions, mon besoin d'évacuer, de comprendre, mais où j'en ressors plus forte, soulagée, mais avec d'autres questions existentielles. J'ai pour habitude de répéter une phrase, un verbe, qui me caractérise a
Bouillon

Bouillon

La marmite est pleine, posée sur la plaque. Le temps de cuisson est programmée, le feu est allumé. Suivre une recette, c'est facile. Suffit, avec les moyen de nos jours, de regarder dans les livres destinés à la cuisine, de suivre les émissions tv qui prolifèrent sur toutes les chaînes,de demander à sa grand-mère, sa mère, son amie, son
Ne joue pas avec le feu !

Ne joue pas avec le feu !

Les règles du jeu étaient établies, les interdits décris, les bases posées ! Les joueurs, les alliés, les adversaires sur le terrain ! Tout était en place ! Tout le monde s'était échauffé, on avait chaud, on était prêt ! Ne restait qu'à l'arbitre de donner le coup de sifflet pour lancer la partie ! Mon équipe menait le jeu dès les 1
et Pique le valet !

et Pique le valet !

Je suis là, fatiguée d'une soirée mitigée, entre une sortie en demi teinte, et un lendemain d'un week end en déclinaison. Je songe, je réfléchis.... Je suis dans la tourmente de mes interrogations, où mes questions se bousculent au portillon de mon cerveau, encore embrumé par les fumigènes aux senteurs variées. Je ne sais que penser des
Aux portes du saloon

Aux portes du saloon

A l'extérieur, un soleil radieux malgré l'air glacial. Le ciel bleu, pas un souffle de vent. Tout paraît calme. A l'intérieur, un brouhaha assourdissant. Un tumulte transparaît à travers l'encadrement du bâtiment en bois. Il semble y faire une chaleur étouffante. J'entends les différentes intonations des voix de ces personnes qui s'y trouv
Un air de musique

Un air de musique

Chacun son addiction, plus ou moins nocive, pour se sentir bien, pour s'aérer l'esprit, pour se libérer, pour déstresser, ou simplement s'amuser ! Une déconnexion du présent, un oubli passager du passé, un stand by pour l'avenir ! Récemment, j'ai découvert ce qui pouvait me mettre en transe, me donner une énergie décuplée, me rendre euph
Tranche d'âge

Tranche d'âge

La quarantaine arrive à grands pas ! Je ne la ressens pas vraiment, sauf si je songe à mon horloge biologique, en tant que femme, il me semble normal d'y penser. C'est pas que j'ai une envie d'enfant, à l'heure actuelle, mais je sais qu'à un moment cela me taraudera, soit par le fait de ne plus pouvoir en avoir, ou parce que mon souhait d'antan
Muette

Muette

Durant des semaines, je n'ai pu m'exprimer par mon blog, faute de matériel informatique (merci Doudou pour ce prêt) ! Contrairement à ce que je pensais, et ce malgré quelques mésaventures et aussi de belles choses, je n'ai ressenti le besoin de le dire par écrit. J'ai eu plaisir de pouvoir éprouver du soulagement face à mon désarroi, ma tr
Le meneur perd pied

Le meneur perd pied

Une épreuve dans cette guerre menée depuis des mois, des batailles perdues, et des victoires si minimes. Une rude semaine s'est déroulée pour moi, pour elles. et nous savons que nous ne sommes pas sorties de l'impasse ! J'ai été vaillante tant que j'ai pu, affrontant vents et marées, froideurs gelées et chaleurs acides. J'ai dû faire face
L'imbu nie, té !

L'imbu nie, té !

Alors oui, j'ai changé, je suis plus franche, et quand quelque chose me dérange, je le dis haut et fort, quitte à briser des verres, même si en face j'ai un mur en béton, ou si la verve est aussi exacerbée que la mienne ! Toutes les vérités ne sont bonnes à dire, certes ! Mais je préfère cela à l'hypocrisie et aux mensonges qui seront f
Dans la tourmente

Dans la tourmente

C'est un matin glacial où les températures descendent en dessous de 0 ! On se remet difficilement de son week end de folie, où on s'est libéré du stress de la semaine. Sous la couette, je frissonne aux lueurs de l'aurore. Le réveil va sonner dans 2 heures, mais je suis déjà réveillée. Je vais devoir sortir, remuer mes muscles endoloris, e