Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Sylvia

Sylvia

Maman, Femme ne sachant s'exprimer souvent que par les écrits...Ce blog me permet de m'épancher sans devoir connaitre la personne qui me lit, sans obliger personne à m'écouter...Je cherche toujours à savoir qui je suis réellement, celle du passé, du présent ou du futur.

Ses blogs

une pensée pour panser

mes états d'âmes, mes envies, mes doutes, l'envie de partager mes pensées éphémères, mes idées...un journal non intime
Sylvia Sylvia
Articles : 406
Depuis : 20/09/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Et toi ?

Et toi ?

Et toi ? J'ai oublié de te demander, et toi ? Toi qu'est ce que tu attends de moi ? Bras croisés, penses-tu que je demeurerais de marbre, sans rien faire, sans rien vouloir, sans rien penser ? Et toi ? J'ai partagé mes sentiments, et toi ? Toi qu'est ce qui fait que tu sois encore là ? Assis, lovés, riant, unis, mais après, qu'en est-il ? Et
Tango

Tango

Comme un tango, endiablé, nos corps se sont envoutés au son de la musique. Dans un zouk collé serré, ils se sont connus et reconnus. Tête sur ton torse, tes bras m'enlaçant dans un slow aux effluves de nos parfums emmêlés. Il a suffit d'un son, d'une note pour que le rock mouve nos esprits enfiévrés. Quelques pas de danse sous les platine
Le tri

Le tri

Ce n'est pas encore le printemps, le froid habite encore dehors. Mais la fin de saison hivernale n'empêche pas de faire le tri pendant ses moments de repos. Elle commence par dépoussiérer, par bouger les gros talus l'encombrant, elle sort ses pinceaux et commence à peindre. Le jaune lumineux d'hier est devenu grisâtre, elle rêve de voyages da
Mais no pause

Mais no pause

Cette fatigue qui demeure, qui est permanente, quoique soit le nombre d'heures de sommeil, rien n'y fait, elle est perpétuelle, sans aucune pause. Cette douleur tenace, présente nuit et jour, lancinante, qui se répète et frappe à coups sourds sur les tempes, sans aucune pause. Cette humeur, qui s'enfuit, qui s'en revient, qui se lève et redes
Nez rouge

Nez rouge

Comme une facétie du quotidien, on met son plus beau sourire aux lèvres, on grimace la bonne humeur, et on place son nez rouge des jours heureux. Comme beaucoup, je maquille ma tristesse en joie, je revêt des habits de pacotilles à la place de peignoir qui enlace mes peines. J'ai mal dehors, j'ai mal en moi, mais je fais style que tout va bien.
Chassé croisé

Chassé croisé

A la veille des vacances, alors que bison futé a mis en noire la route du soleil, on se souvient des jours derniers. La nuit sera insomniaque, traversée par les flots des pensées dérangeantes. Le bien, le mal, mais surtout ce qui sera et adviendra. On ne peut toujours danser sur le même tempo la valse de nos émotions. Alors c'est un chassé c
Se relever

Se relever

Ces coups bas, ces infligeances, ces brusqueries, ces tentatives d'intimidation, cette hypocrisie et ces médisances, toutes ces critiques et autres troubles qui vous écartèlent l'âme, le cœur et votre raison. Ces coups du sort, ces aléas qui vous font tomber, qui vous écrasent sous le poids des charges qui vous incombent, ce traintrain quoti
Si j'oublie

Si j'oublie

Tel est pris qui croyait prendre. Quand l'instinct dune femme se met en éveil, ce n'est jamais pour rien. Elle a cette intuition en elle qui l'habite et n'attend qu'une chose, que l'autre soit pris la main dans le sac pour mettre carte sur table sur ce qu'elle croyait et savait. L'autre a beau mentir, nier, les faits sont là. Il reprochera d'avoi
Désolé

Désolé

S. Kristol exposition Ce mot part en désuétude, il est banalisé, donné sans plus aucun sens, comme s'il suffisait à tout réparer. En amour, en amitié, au boulot, entre simples inconnus, il est prononcé sans plus y croire, sans le penser vraiment, comme une excuse bidon à tout dysfonctionnement. Une agressivité, une insulte, un reproche, u
Migraine

Migraine

Elle vous attrape, vous assène de part et d'autre, sans crier gare, ou avançant tranquillement, s'insinuant par petites touches de-ci de-là. Elle est comme un marteau piqueur qui brise le bitume dans les endroits les plus abîmés de votre tête. Elle lacère vos tempes avec des couteaux aiguisés et pointus. Elle soulève en vous des poids mort