En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Sylvia

Sylvia

Maman, Femme ne sachant s'exprimer souvent que par les écrits...Ce blog me permet de m'épancher sans devoir connaitre la personne qui me lit, sans obliger personne à m'écouter...J'arrive à la quarantaine, et je cherche toujours à savoir qui je suis réellement, celle du passé, du présent ou du futur.

Ses blogs

une pensée pour panser

une pensée pour panser

mes états d'âmes, mes envies, mes doutes, l'envie de partager mes pensées éphémères, mes idées...un journal non intime
Sylvia Sylvia
Articles : 142
Depuis : 20/09/2015

Articles à découvrir

Tes bras autour de mon cou

Tes bras autour de mon cou

La plus belle parure qu'une femme portera autour de son cou, ce sera les bras de ses enfants. Vos petites mains dans les miennes, vos doigts qui s'entremêlent aux miens, je ne peux me défaire de ce lien qui est entre nous depuis la nuit des temps, depuis que Dieu m'a fait don de vous mettre au monde. Je n'arrive pas à chasser ces images atroces,
imbroglio

imbroglio

La nuit fut un vrai champ de bataille ! Mes draps, mon corps, ma tête se sont battus durant des heures sans que je puisse sortir le drapeau blanc de l'apaisement. J'ai une boule à l'estomac, une brume dans mes pensées, un goût amer en bouche. Je me sens froissée, ratatinée, nouée. J'aimerai le vide, le silence, la fuite, l'oubli. Juste être
le chant de la cigale

le chant de la cigale

Se lever au son des grillons, des criquets et autres cigales. Etre apaisée, au calme, sereine. Sourire à la vie, lui être reconnaissante, apprécier chaque instant, chaque jour qui défile malheureusement trop vite. Se réjouir de partager, d'échanger, d'être ensemble, en oubliant ce que nous redoutons au retour. Etre là, galvanisée, bronzé
souffle de peine

souffle de peine

Comme un frisson, un courant d'air....comme un effleurement, une caresse....juste une tiédeur, entre le froid et le chaud. De petites perles de larmes affluent au bord de mes cils, mais elles ne se déversent pas, non par orgueil, mais parce que la volonté d'être plus forte prend le dessus. Quand je répare ce petit coeur de peluche pour redonne
comme....

comme....

Je me souviens de ces parties de scrabble en famille, c'est bien le seul jeu, la seule activité, le seul moment de détente que nous pouvions partager mes parents, mon frère et moi !! Ces instants conviviaux étaient très rares dans ma famille ! Nous n'étions pas enclin à la discussion, aux échanges, à l'entente. Se dire ce que l'on pense, p
rencontre du 3ème type

rencontre du 3ème type

Après les vacances, ou avant, non plutôt après, quand je serai seule, quand je serai libre, ce soir là, je prendrai la décision, les décisions. J'hésite, je ne sais si ma liberté est totale, mais en même temps 48h se sont passées. Rien ne changera, j'ai beau à chaque fois craquer, espérer, rien n'y fait, et le pire c'est que c'est sur m
sage et rebelle

sage et rebelle

Je suis plutôt une personne posée, réfléchie, et honnête. Je déteste les faux semblant, l'hypocrisie, et paraître ce que je ne suis pas. Malheureusement, certains contextes récents m'ont obligée à me mettre en touche, à me mettre sur le côté afin d'éviter une confrontation qui aurait blessée plus d'une personne. J'ai changé pour bea
Plume

Plume

Comme un sentiment de légèreté, comme un souffle d'apaisement, comme une sensation d'effleurement. Ce bijou m'a été offert il y a peu par amitié, par plaisir d'offrir, parce que des liens se sont créés, forts, comme une maman et sa fille, comme 2 êtres traversant une mauvaise passe similaire, une séparation, comme deux jeunes femmes retro
sujets philosophiques

sujets philosophiques

Non, je ne vais pas véritablement philosopher, je l'ai déjà dit auparavant, je n'aime pas cette discipline. Je vais juste aborder les sujets de cette année, comme une question pertinente, comme il m'arrive trop souvent de m'en poser. Les correcteurs n'aimeraient certainement pas mes dissertations, donc je n'écrirais pas de longs arguments, jus
ne plus revenir

ne plus revenir

Aucune parcelle, aucune partie, même infime, ne voulait revenir. Rien ne me rattache, rien ne m'oblige, rien ne m'attendais ici. Rien, hormis une décision de justice. J'aimerai tant pouvoir partir et ne plus faire marche arrière, ne plus y avoir de retour. Laisser la carte mapping sur la table, aucune autre destination prévue si ce n'est pour l