Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
LA COMMUNAUTE ECRITURE ET AUTEURS

faites nous découvrir vos défis écritures et jeux de lettres pour mieux échanger et vous faire connaître- écriture- poésie- haïkus -jeux de lettres- de mots - concours- quizz -tests- présentez vos romans et nouvelles nous vous ferons connaitre- vos auteurs préférés classiques ou contemporains-

Gérée par LADY MARIANNE

93 blogs

5301 posts

03/05/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

JUILLET S'EN VA

JUILLET S'EN VA

J’ai aimé Juillet deux mille vingt Un mois de libre choix enfin Il fut bon d'aller à la plage La joie de jouer dans les vagues Le soleil était là radieux Eblouissant de mille feux Tous les français du nord au sud Survivants Covid, ce fut rude Eté des retrouvailles en face à face Nager, marcher, boire aux terrasses Vivre libéré guilleret
1001 VIES (468) – Un salaud

1001 VIES (468) – Un salaud

[L’image est de Salustiano Garcia Cruz] Un salaud Elle était encore une enfant. Elle avait enlevé ses boucles d’oreilles, ses colliers, ses bracelets. Sa parure. Elle se voulait toute nue. Elle s’abandonnait. Celles qui les gardent se réservent, elles se prêtent, elles ne se donnent pas. Elles ont pour équivalent les hommes qui conserven
1001 VIES (467) – Comment bâtir un artichaut

1001 VIES (467) – Comment bâtir un artichaut

[Auteur de l’image non identifié] Comment bâtir un artichaut Écrire une de mes 1001 Vies est d’abord édifier rapidement le gros du chantier – lequel gros n’est pas le contremaître mais l’essentiel des fondations et des structures de l’ouvrage. Travail énigmatique dont on ne connait l’ensemble, château, building, résidence seco
Sur la bonne piste des amérindiens !!

Sur la bonne piste des amérindiens !!

La photo de couverture n’est pas un amérindien mais un Sibérien. Tant les Amérindiens ont été longtemps mystérieux. Comme s’ils étaient conservés tels la carte suprême contre les racismes. Car ? Afin de maintenir la fiction que nous sommes tous étrangers, il nous faut une foule gigantesque d’ancêtres. Et les voisins et non voisins
Jeu concours  Horse ball aux Ecuries du Pato

Jeu concours Horse ball aux Ecuries du Pato

JEU-CONCOURS 🌿 À la découverte de nouveau roman : Horseball aux Ecuries du Pato ! Aujourd’hui, je vous propose de recevoir ce livre, dédicacé, dès sa sortie.☀️ Envie de participer ? Il vous suffit de : Liker ce post Etre abonné au compte @Les Ecuries du Pato Inviter deux amis à participer en commentaire. Le/la grand(e) gagnant(e) se
Vacances vertes et bleues en Bretagne

Vacances vertes et bleues en Bretagne

Vacances océan et campagne Ah quel beau Ty-cado en Bretagne C'est comme les Galapagozh A u grand air du large Breizhpirer Naviguez aux Caraïbezh C uisinez un Breizhbarbecue E vadez-vous à Breizhteros S urfez zen en Kerlifornie V isitez des villes de Keractère E xcursionnez en Ty-cyclette Rêvez des contes de Brocéliande T out en marchant dans
Mardi poesie

Mardi poesie

Je garde le souvenir de Lady Marianne tout en changeant le logo pour ce mardi poésie. Continuons le défi, Lady reste avec nous. Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut. Thème libre " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme! Il m'a laissé dans l'attentisme. D'une lueur venue éclairer l'horizon, La folle aventure des mots
Acrostiches des mercredis d'été : FRUITS DE LA DÉPRESSION

Acrostiches des mercredis d'été : FRUITS DE LA DÉPRESSION

FRUITS DE LA DÉ PRESSION Fruits qui vous font perdre la pêche Recevoir une belle prune Une cerise sans le gâteau Interdit de ramener sa fraise Travailler beaucoup pour des nèfles Se prendre soudain le melon Déprimer de n’avoir pas la banane Être pris pour une bonne poire Tomber brusquement dans les pommes Été pourri par fruits à la noix
Mardi poesie

Mardi poesie

Je garde le souvenir de Lady Marianne tout en changeant le logo pour ce mardi poésie. Continuons le défi, Lady reste avec nous. Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut. Thème libre " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme! Il m'a laissé dans l'attentisme. D'une lueur venue éclairer l'horizon, La folle aventure des mots
Dédicace du roman "JE DIS ÇA MAIS JE NE DIS RIEN" de MARTINE MARTIN COSQUER

Dédicace du roman "JE DIS ÇA MAIS JE NE DIS RIEN" de MARTINE MARTIN COSQUER

J'aurai le plaisir de dédicacer pour la première fois mon roman : "JE DIS ÇA MAIS JE NE DIS RIEN" à la LIBRAIRIE PRESSE DOURY ALAIN 82 rue de la République 85180 LES SABLES D'OLONNE (sur la place du marché de la Pironnière du quartier du Château d'Olonne) LE MERCREDI 15 JUILLET DE 10 HEURES à 12 HEURES Vous trouverez ci-dessous le lien ave
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (456) :  12 juillet

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (456) : 12 juillet

[l’image est de Pentti Sammallahti] 12 juillet Ce qui nous dépasse prend facilement le nom de Dieu. Cela dit, qu’en faire ? Ma cave était encore submergée depuis que la ville lunaire et ses canaux d’ombre étaient apparus à ciel ouvert dans la ville solaire. Mon désarroi d’être était claquemuré dans 400 m2 d’appartement. Je ne lai
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (453) :  9 juillet

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (453) : 9 juillet

[Auteur de l’image non identifié] 9 juillet Rien de nouveau sous le soleil noir de l’épidémie aujourd’hui comme demain. Même confusion au pouvoir, même disputes chez les savants, mêmes laideurs, mêmes beautés. Il n’y avait jamais eu aucun progrès parce que tout était déjà là, dès les débuts de l’humanité, et que rien ne po
Accrostiche de l'été : le jardin des plantes de Nantes

Accrostiche de l'été : le jardin des plantes de Nantes

Parc Nantais en face de la gare Romantique escale entre deux trains Oasis d’eau, de fleurs et d’arbres Magique et exubérant jardin Entre les arbres exotiques marchez Nains ou géants un banc vous attend Assis, d’iles tropicales rêvez Dites bonjour au gros nounours Et dans les volières aux perroquets Aras bavards ont belle frimousse Une oie
Le décalant triez ?

Le décalant triez ?

Qui sait que calendrier dit le premier jour du mois ? Ceci afin d’accentuer que, périodiquement, nous réunirons tous les faits étranges, impossibles à caser nulle part, à rétrécir sous une maigre étiquette ahurie. Ce qui n’a rien, non plus, à voir avec les politiciens et leurs effets d’annonces sans jamais de suites, leurs lois trahi
Un assassin parmi nous de Shari Lapena

Un assassin parmi nous de Shari Lapena

L’histoire Au Mitchell Inn, hôtel au milieu de la forêt où personne ne peut accéder et que personne ne peut quitter en raison d’une violente tempête de neige, des assassinats sont commis successivement. Il n’y a pas d’internet, plus d’électricité ce qui empêche de prévenir la police. L’assassin fait forcément partie des person
Mardi poesie

Mardi poesie

Je garde le souvenir de Lady Marianne tout en changeant le logo pour ce mardi poésie. Continuons le défi, Lady reste avec nous. Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut. Thème libre " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme! Il m'a laissé dans l'attentisme. D'une lueur venue éclairer l'horizon, La folle aventure des mots
Mon mois émoi / Récapitulatif Juin 2020

Mon mois émoi / Récapitulatif Juin 2020

Ci-dessous les liens avec les participations au premier défi "Mon mois émoi" pour le mois de Juin (suite -de détesté aimé qui était animé par Renée) La participation de Gisèle La participation de Colette Ma participation Si vous avez participé et que je n'ai pas mis le lien avec votre article, merci de bien vouloir me le signaler en comme
L’autoédition : Partie 6

L’autoédition : Partie 6

Avec ce post, nous voici enfin au bout de cette série consacrée à l’autoédition ! Je n’ai plus grand-chose à vous dire, hormis de ne pas oublier de prendre du plaisir ! Écrire et publier un ouvrage, c’est avant tout une passion, pas mal d’émotions et de satisfaction. Cet instant où vous avez enfin la chance de l’avoir dans les mai
Rencontre (défi 272 d'Evy)

Rencontre (défi 272 d'Evy)

Alors qu'il avance d'un pas décidé dans le couloir de la station Les Sablons à Neuilly, Vincent entend le métro approcher. Il est pressé, il a un rendez-vous important et il n’est pas en avance. Il accélère sa marche. Quand il arrive sur le quai il entend la sonnerie stridente de fermeture des portes retentir, il se met à courir mais les
Mon mois émoi : Juin 2020

Mon mois émoi : Juin 2020

Le début juin a été marqué par la fin du confinement. Ce fut une grande joie pour moi de reprendre mes marches et courses le long du littoral aux aurores Quel satisfaction d'avoir été interviewée par un journaliste de Ouest France et de lire le bel article qu'il a écrit : une promotion intéressante pour mon livre "Je dis ça mais je ne dis
Où irons nous en Vacances cet été ?

Où irons nous en Vacances cet été ?

VACANCES D’ÉTÉ EN FRANCE Vacances d’été en France Allons tous en Belle Vendée C’est la quintessence des sens Aspirons fort l’air iodé Nos pieds baignant sur l’estran Caressés par les vaguelettes Ecoutons les goélands S’égosiller de sornettes Dans Le port des Sables d’olonne Émerveillés au puy du Fou Théâtral spectacle imp
Le chat vampire de Nabeshima

Le chat vampire de Nabeshima

Légende du chat vampire de Nabeshima O Toyo est la plus ravissante femme qui soit de tout l’Empire et est la favorite du prince Nabeshima de Hizen. Le sommeil d’O Toyo est régulièrement troublé par le rêve d’un gros chat qui l’épie. Une nuit, alors qu’elle se réveille en sursaut, elle voit deux yeux phosphorescents qui l’observen
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (441) : 27 juin

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (441) : 27 juin

[L’Ombre d’un doute] 27 juin On me raconta qu’un coureur à pied qui longeait notre fosse principale – à présent dégagée de son eau – glissa d’une horrible façon, car non seulement il tomba dans l’excavation parmi les morts mais, voulant se retenir, il attrapa la main d’une mère de famille qui passait par là avec sa portée,
Dilemne de B.A Paris aux éditions Hugo Thriller

Dilemne de B.A Paris aux éditions Hugo Thriller

Depuis de nombreuses années, Livia rêve d’une soirée d’anniversaire exceptionnelle pour ses quarante ans avec tous ses amis et ses parents avec lesquels elle est brouillée. Elle met de l’argent de côté pour le préparer. Le jour tant attendu arrive enfin. Son mari Adam lui prépare une surprise : la venue de leur fille Marnie (dix-neuf
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (435) : 21juin

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (435) : 21juin

[Auteur de l’image non identifié] 21 juin Comme chacun le comprend à présent, il était contre-nature d’être confiné et ce n’est jamais bon d’agir contre-nature, cela cause bien des soucis. On voyait sur les ter rains de football – ce jeu par excellence peu naturel – comment l’interdiction de l’usage des mains créait des frus
Disparition de Nicolas Nutten

Disparition de Nicolas Nutten

Résumé : Maxime est avec Célia dans une rame du métro parisien qui est soudainement stoppée entre deux stations en pleine canicule. Au bout de deux heures, la rame est évacuée. Célia est parmi les premiers passagers à descendre sur la voie et Maxime s’occupant d’une passagère ayant fait un malaise parmi les derniers à atteindre la st
La Vallée de Bernard Minier

La Vallée de Bernard Minier

Résumé : Marianne (la mère disparue de son fils) téléphone à Martin Servaz, le policier qui mène les enquêtes dans les romans de Minier, pour lui demander de l’aide. Elle lui dit qu’elle a échappé à ses ravisseurs et qu’elle est cachée dans une forêt pyrénéenne. Martin part aussitôt dans ce village d’une vallée pyrénéenne
Ma Mylène

Ma Mylène

Comme tu es jolie ma fille, ma Mylène Avec tes beaux yeux bleus azur de Lorraine Ta peau soyeuse rose de porcelaine Couronnée de jeunes pivoines et troènes Mon bel amour tu rêves d’être Sirène Serrant sur ton cœur ta poupée Marjolaine Plus tard dans notre grande fête foraine Jeune fille sereine si souveraine Des forains c’est certain t
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (427) : 13 juin

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (427) : 13 juin

[Gravure sur bois de Michael Wolgemut] 13 juin Le retour du mal et le sentiment qu’il donna d’une inexorable fatalité eut cet effet paradoxal de rendre la population plus sociable. On agit comme si on vivait ses derniers instants – ce qui aurait dû être le cas depuis la naissance, et qui était parfois envisagé mais jamais soutenu – et
mon nom est Duc

mon nom est Duc

Photo Pixabay Regardez-le Mon fabuleux Mon cul terreux Un peu boueux Mais musculeux Ma belle queue Soudain s’émeut Mon nom est Duc Au pré, les bœufs "Trou duc" meuglent Pour m’appeler Oh sacrebleu Je suis furieux La ferme les bœufs ! Martine / (Mai 2020) pour les Les prénoms du mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Duc)
Un article de Ouest France sur mon livre "je dis ça mais je ne dis rien"

Un article de Ouest France sur mon livre "je dis ça mais je ne dis rien"

Un article me concernant a été publié hier dans Ouest France (Edition Vendée). Merci au journaliste de Ouest France pour son bel article. Pour ceux qui voudraient se procurer mon roman "Je dis ça mais je ne dis rien" dont il est question dans l'article, il est disponible au Château d'Olonne chez Doury presse et aux Sables d'Olonne à la libra
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (420) : 6 juin

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (420) : 6 juin

[Auteur de l’image non identifiable] 6 juin Se sentir repoussé hors du cercle des naïvetés, ce sont les tristesses de la lucidité qui vient avec une intelligente expérience – une clarté progressive, loyale, équilibrée. Si, comme je le présume avec confiance, Dieu est bien le prolongement et la fin de l’Évolution – hommes, végéta
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (419) : 5 juin

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (419) : 5 juin

[l’image est de Michel Rouquette] 5 juin Je soupirais bien fort devant la Nymphée des Jardins et quelqu’un qui croyait sa vie précieuse me contourna en grommelant. À défaut d’une Instance suprême qui aurait à rendre raison, les habitants étaient à présent en quête de responsables, ce qui se traduisait en défiances mutuelles comme d
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (418) : 4 juin

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (418) : 4 juin

[L’Ombre d’un doute] 4 juin Tout n’avait pas été dit des pratiques du confinement dans les débuts, loin de là, notre mairie n’y tenait pas, par respect pour ses administrés, mais tout autant par crainte des poursuites judiciaires si venait à se connaître que « la gestion forte d’une administration forte », selon leur slogan, avai
Un article m'est consacré dans Ouest France

Un article m'est consacré dans Ouest France

Un article me concernant a été publié hier dans Ouest France (Edition Vendée). Je voulais juste rajouter que ce blog "la gazette des Olonnes", dont il est question dans l'article, vit grâce au concours de mon époux qui fait quelques photos mais aussi et surtout grâce à mon ami Robert B. et ses superbes photos terrestres mais aussi aérienne
Qui a la fièvre au mois de mai

Qui a la fièvre au mois de mai

Qu’est-ce qu’il me plairait de faire à partir du 11 mai, jour du déconfinement tant attendu Aller à Paris voir ma fille et mes petits-enfants, les serrer dans mes bras, leur offrir les cadeaux achetés pour eux avant le confinement ! En profiter pour revoir mes amies de Cergy et y faire des promenades autour des étangs et sur les bords de l
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (417) : 3 juin

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (417) : 3 juin

[La Nuit du chasseur] 3 juin Je n’avais plus mis les mains dans mes poches depuis long temps. Cette observation serait parfaitement insigni fiante, et tout au plus ne concernerait que moi, si elle ne trahissait une immense perte de confiance. La posture de l’homme qui va les mains dans ses belles poches est carac téristique d’une société p
Vie de star

Vie de star

Photo Pixabay Oh happiness, Oh hapiness Elle est rayonnante Elle est élégante Elle est triomphante Elle est adulée Elle est fortunée C'est inespéré Plus rien à espérer Plus rien à désirer Triste réalité Pour INÈS PAYRÉ No hapiness, No hapiness Oh help INÈS, Oh help INÈS Martine / Mai 2020 - Pour Les prénoms du mercredi de Jill bill
Relecture

Relecture

La relecture du manuscrit a commencé. Toutes les illustrations sont terminées. Votre roman avance à pas certains... Je remercie @Laetitia Le Hellez de sa confiance. Comme vous, j’ai hate d’avoir en mains le premier exemplaire... Sportivement. Helene. https://www.helloasso.com/associations/ecuries%20du%20pato/collectes/horse-ball-aux-ecuries-
Vers Lamotte

Vers Lamotte

Vers LAMOTTE Où va-t-il ce moustique Pas plus haut que son stick ? Réveillé de bon matin, Il rejoint ses copains. Il a pris des carottes Une étrille, et ses bottes Son casque est rangé A coté des maillots colorés Le voici dans le pré Où l’attend son poney Heureux et motivé. Il se sent cavalier Impatient, il guette Le coach qui s’appr
La police devenue…économiste ?

La police devenue…économiste ?

Donc aujourd’hui, que se passe-t-il ? Les policiers et les gendarmes s’en prennent aux manifestants, les manifestants qui s’en prennent aux policiers et aux gendarmes alors que le vrai et unique responsable, la «classe politique », personne ne…s’en prend à lui. La police devenue la brutalité non-dite des économistes ? Afin de recevoi
Les médias ont 2 mois de retard par rapport au Net ?

Les médias ont 2 mois de retard par rapport au Net ?

Au niveau information c’est très grave. Ils pataugent dans les préjugés et les approximations – alors que des études fouillées et des réflexions poussées peuvent être au service des esprits adultes. Ce côté très amateurs et manipulateurs des médias de masse ne passe plus. En ce qui concerne la protection de la démocratie et la sauv
Aimé Détesté Mai 2020

Aimé Détesté Mai 2020

Ce fut un très bon mois malgré le confinement jusqu'au 10 mai que j'ai bien vécu. Depuis que j'ai eu un cancer avec un traitement très agressif, j'ai appris à tout positiver. J'ai fait de belles promenades de confinement car c'est un privilège de pouvoir admirer l'océan et la baie des Sables dans un rayon de 1 km autour de mon domicile et sa
L'ara Zorba

L'ara Zorba

Photo Pixabay L’ara bleu azur Zorba Pleure son amour Lara Partie avec l'ara Raba, Dans le désert du Sahara Triste et brisé le beau Zorba Chante pour elle un jour Lara Un jour Lara Quand le vent a tourné Un jour Lara Ton amour t'a quitté une chanson de Barbara Dis ! Quand reviendras-tu ? Dis ! au moins le sais-tu ? Que tout le temps qui passe
JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (409) : 26 mai

JOURNAL DE L’ANNÉE DE LA PESTE – 1001 vies (409) : 26 mai

26 mai Un excès de civilisation, du moins dans les pays européens riches, nous a rendus moins méfiants, c’est un tort, il est temps d’en revenir à de saines pratiques, regarder par l’œil du judas, entrouvrir sa porte sans baisser la chaîne, passer le canon du fusil dans l’entrebâillement, tirer, on ne sait jamais. Certes, il est fati
Vidéo de présentation de mon roman, je dis ça mais je ne dis rien

Vidéo de présentation de mon roman, je dis ça mais je ne dis rien

J'ai pris beaucoup de plaisir à faire mon premier montage vidéo pour promouvoir mon livre que je vous laisse découvrir; C'est très simple avec deux outils : le site kizoa.fr et la base de données photos libres de droits pixabay.com. Je suis fière de vous le présenter ci-dessous. Cliquez ci-dessous pour visionner la vidéo avec musique (Le bo
Dès que le cœur déborde

Dès que le cœur déborde

Des sujets redoutés s’abordent. Rencontrés des humains plus précautionneux avec autrui. Ils nous parlent sur la pointe des pieds, font des gestes amortissant toute prévisibilité de chocs. Elles/ils veulent que nous avancions vers des avant-postes d’une nouvelle civilisation. Jamais nous ne pourrons autant collectivement transmuter. Les cor
CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

Image par Alexas photo Pixabay C onfinés déconfits O tages du Covid R este plus que le vide O isifs qui ruminent N oceurs qui dépriment A ide aux voisins, voisines V ieilles gens qui se confinent I nfirmières qui s’échinent R ues silencieuses et vides U nis contre le Covid S oyons sages et impavides Martine / Mai 2020 pour les jeudis en poé
Fébronie la jeune otarie

Fébronie la jeune otarie

Photo Pixabay Fébronie la jeune otarie Fait de nombreuses pitreries Dans un Zoo de californie Devant l’assistance ravie Martine Martin / Avril 2020 pour prénoms du Mercredi de Jill Bill (aujourd'hui Fébronie)
Dieunodort

Dieunodort

Je porte toujours mon maillot collector Du footballeur DIEUNODORT un cador Oui comme lui je m’appelle DIEUNODORT Mais dommage n’ayant pas des pieds en or En plus, n’étant ni un Dieu, ni un cador Je ne jouerai jamais au ballon dehors Car tous mes copains sont pour moi trop forts Et je n’aime pas trop faire des efforts Je regarde les matchs
Mardi poesie

Mardi poesie

Je garde le souvenir de Lady Marianne tout en changeant le logo pour ce mardi poésie. Continuons le défi, Lady reste avec nous. Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut. Thème libre " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme! Il m'a laissé dans l'attentisme. D'une lueur venue éclairer l'horizon, La folle aventure des mots
Apothéoses communes

Apothéoses communes

Ce qui se passe ce n’est pas nous. C’est même le très contraire. Nous ne sommes pas au front, mais juste dans la vraie vie. Ce ne sont qu’eux/elles qui semblent si étrangers à ce monde, si en dehors de son rythme plus lent, plus posé, plus pondéré, plus équanime. Nous parvenons même pile à ressentir à quel point nous n’avons rien