Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Michel Castanier

Ses blogs

Singulier Témoignage

Écrits
Michel Castanier Michel Castanier
Articles : 2257
Depuis : 06/01/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 40

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 40

UNE SAISON INQUIETE Mamore traversa bientôt une mauvaise passe que Justine attribuait à des doutes qui étonnaient d’un écrivain consommé. Il dormait beaucoup, créait peu ou raturait indéfiniment. – La page paraît d'abord lisse et brillante et close comme une noix. Un défaut – et au moindre tapotement du burin, ce sont mille fendillem
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 39

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 39

ALEX GRANDMAISON APPREND AINSI – IL ASSISTAIT À SA PROPRE DÉBACLE AVEC L’IMPUISSANCE ET LA FASCINATION ATTÉRÉE DU TÉMOIN DE LA CATASTROPHE NATURELLE QUI VA L’ENGLOUTIR – QUE SA BONNE FORTUNE S’ÉTAIT DÉGRADÉE À UNE VITESSE ÉTONNANTE Le poète y réfléchit, cherchant l’image la plus harmonieuse, la plus neuve possible et pourqu
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 38

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 38

UNE SAISON INQUIETE Mamore, qui devait régulièrement s’absenter pour ses soins médicaux, retrouvait parfois sa muse l’attendre dans un transat de la piscine, penchée sur un des ouvrages de la bibliothèque, coudes serrés, menton dans les poings, levant un regard incertain quand l’ombre illustre l'ensevelissait. Il accapara un instant le
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 35

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 35

3 La fiancée du navigateur solitaire ALEX S’ÉLOIGNE SUR LE RENFLEMENT DU PONT LOUIS-PHILIPPE AVEC DE GRANDS GESTES QUI CHASSENT DE LA CHAUSSÉE LES OISEAUX Fred aimait par hygiène rentrer chez lui à pied. Il descendait habituellement l’escalier du port de la Tournelle, longeait la berge gauche de la Seine et ne remontait qu’au quai Saint-
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 34

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 34

[Gustave Doré] UNE SAISON INQUIETE Grand-mère avait prévenu qu’il pleuvrait ce jour-là. Justine devait sans doute à la présence du mur de la propriété que ses pas se mêlent d’ombre, mais la lumière faiblissait peut-être à l’approche d’un gros orage sur les marais, elle leva les yeux pour vérifier la position des nuages, une par
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 42

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 42

ALEX ET FRED POURSUIVENT LEUR CHEMIN LE LONG DE LA BERGE SOUS UN EFFONDREMENT DE SAULES QUI RUISSELLE DU MUR Un tintement de cloches rompit le silence et prêta une atmosphère de couvent à leur promenade. Un grand bruit d’eau effondrée les surprit. Le marinier, qu’ils ne voyaient pas, avait soulevé la bâche d’une péniche pour en jeter l
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 33

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 33

FINES FLEURS DE L’EUROPE L’expérience artistique – « cette recherche des espaces inconnus de l’émotion », ainsi que Mouche l’exprima avec un grand bonheur d’expression –, au lieu de gagner en profondeur avec le temps et le départ de Yolande, avait subi une sorte d’enlisement: les limites du roman se défaisant en se touchant, a
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 36

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 36

[Khaled Dawa] UNE SAISON INQUIETE Les ventilateurs animaient d’un souffle tiède et régulier la pénombre des volets clos. Un cours de tennis était invisible derrière les frondaisons. Le son mat et distingué de balles frappées continuellement par les raquettes et bondissant sur le sol était assourdi, estompé. – Mes filles sont d’excell
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 41

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 41

UNE SAISON INQUIETE Rien n’avait prévenu Justine contre son ami Mamore, rien ne lui avait appris à se méfier de la littérature. Il y avait lieu de s’inquiéter de la nature de ce livre que l’académicien écrivait avec tant de fiévreuse application. Il ne n’avait pas l’air des plus recommandables, dira Grand-Mère, et la vieille dame
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 37

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 37

LA LUMIÈRE SE MODIFIE CONTINUELLEMENT AUTOUR DE L’ÎLE DE LA CITÉ OBSCURCISSANT LE FLEUVE OU ÉVEILLANT UNE MULTITUDE DE FLAMMES VERTES SUR LE MOUVEMENT DES EAUX Alex Grandmaison leva vivement les yeux, regardant le quai comme s’il se réveillait, et il chercha quelque chose ou quelqu’un flottant en aval de la Seine comme en amont. Le poèt