Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Michel Castanier

Ses blogs

Singulier Témoignage

Écrits loufoques et pathétiques
Michel Castanier Michel Castanier
Articles : 1905
Depuis : 06/01/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

1001 Vies (638) : Hildegarde, la fraise et moi – 10

1001 Vies (638) : Hildegarde, la fraise et moi – 10

22 L’effervescence passa. Ainsi c’en était fini de la fraise, son histoire, ses coutumes. Fini de cette soudaine et mystérieuse orgie de fraises. Elle ne se raccrochait plus à aucune branche de fraisier. L’efferves cence passa et l’inquiétude grandit à la place. Il ne la vit plus. Elle s’était repliée, pli après pli. Était-elle s
1001 Vies (636) : Hildegarde, la fraise et moi – 9

1001 Vies (636) : Hildegarde, la fraise et moi – 9

18 Hildegarde rappelait que, plus traditionnellement, les torts étaient généralement attribués à La Femme. Et même intrinsèquement, si l’on en réfère au péché originel… Il était intrinsèquement d’accord avec tout ce qu’elle disait. Il y avait de quoi être dubitatif, en effet. Hildegarde avait de grands soucis. Ils parlaient ba
1001 Vies (641) : Bricolages – 2

1001 Vies (641) : Bricolages – 2

Quelle épouvantable invention de l’Évolution que l’espèce humaine, cet essaim où chacun n’existe que par les autres et où l’Essentiel est logé dans une coque hermé tique de solitude silencieuse. L’activité des petites bêtes laborieuses crée une poussée aveugle. Le réacteur nous fera atteindre les étoiles où les dieux se nour
1001 Vies (644) : Bricolages – 5

1001 Vies (644) : Bricolages – 5

Amis savants, j'ai été surpris du succès de la dernière version Pléiade des Essais – la plus proche du texte origi nel, sans alinéa et en ancien français, comme chacun sait. S'il n'y avait pas là un effet de snobisme parisien c'était se sentir moins seul. Il est vrai, la lecture demande un effort au démarrage mais bientôt on se retrouv
1001 Vies (639) : Hildegarde, la fraise et moi – 11 et fin

1001 Vies (639) : Hildegarde, la fraise et moi – 11 et fin

[Auteur de l’image non identifié] 24 Un cancer aux ovaires ? Elle se trouvait fort peu de neurones en stock. Rire d’elle-même était sa façon d’avoir moins peur d’elle-même. Et de lui. Comment lui parler. Elle se trouvait un personnage de Jules Vernes voyageant au centre de sa personne dans une descente vertigineuse. Elle lisait beaucou
1001 Vies (645) : Bricolages – 6

1001 Vies (645) : Bricolages – 6

Vous n'apprendrez pas sans plaisir que l’entreprise du crypto-fasciste Walt Disney contex tualise enfin tout ce qui est moralement louche dans Peter Pan, Blanche Neige et les 101 dalmatiens. Ces « taches » noires sur fond blanc au dos des chiens m’ont toujours paru émi nemment douteuses. Il était temps d'exercer un contrôle parental sur le
1001 Vies (640) : Bricolages – 1

1001 Vies (640) : Bricolages – 1

[Auteur de l’image non identifié] Bricolages Oiseux oiseaux oisifs La colonne vertébrale douloureuse est le prix à payer pour notre suprématie sur les autres espèces, pour notre merveilleuse civilisation et pour ma flamboyante intelli gence. Aurions-nous rampé nous n'aurions eu que des pen sées sinueuses et l'esprit terre à terre. On conn
1001 Vies (643) : Bricolages – 4

1001 Vies (643) : Bricolages – 4

[l’image est d’Eugenio Recuenco] Je ne me suis jamais encombré de « relations ». Parasiter un être en prévision de son intérêt potentiel pour ma vie me ferait honte. Aujourd’hui quelqu’un me parle d’entretenir son « rela tionnel ». La situation s’est aggravée. La prépondérance de ce nouveau mot – comme à chaque fois que l
1001 Vies (637) : Hildegarde, la fraise et moi – 9

1001 Vies (637) : Hildegarde, la fraise et moi – 9

[Auteur de l’image non identifié] 20 Décidément, elle n’était pas en forme, ou alors en forme de fraise, ce qui était une façon d’avoir des formes. S’il avait été psychiatre et qu’une cliente se présente dans son bureau en tant que fraise des bois, il se contenterait de lui demander si elle était heureuse dans les bois, et si el
1001 Vies (642) : Bricolages – 3

1001 Vies (642) : Bricolages – 3

[l’image est d’Eugenio Recuenco] J’ai trouvé bien des avantages au féminisme. Être allégé. Décentré. Peut-être plus intelligent. Aujourd’hui où le voilà en expansion débridée perdant toute mesure il n’est plus que caricature abandonnée à l’hégémonisme exponentiel des religions et des totalita rismes. On ne me dictera pas