Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
LA COMMUNAUTE ECRITURE ET AUTEURS

faites nous découvrir vos défis écritures et jeux de lettres pour mieux échanger et vous faire connaître- écriture- poésie- haïkus -jeux de lettres- de mots - concours- quizz -tests- présentez vos romans et nouvelles nous vous ferons connaitre- vos auteurs préférés classiques ou contemporains-

Gérée par LADY MARIANNE

94 blogs

5222 posts

03/05/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Chien Maclou

Chien Maclou

Je suis un gros loulou, noir comme un africain Labrador anglais, j’ai un prénom de saint Bien que je sois païen, je suis le chien Maclou Depuis bien trop de temps, je réside à Saint-Cloud Dans une famille, de marchands de tapis Sur ma couche en laine, à moitié assoupi Sur ce petit balcon, où je vais dépérir Je rêve d’un jardin, où je
Ultime chapitre

Ultime chapitre

... Semés au vents mauvais mais sommés de paraître ... Sommes hagardes d’individualités Nous sommes de ce train venant toujours à quai, Matins sans joie, hymnes grégaires, purgatoire, Ronronnement des quotidiens inéluctables. Dans ce dédit passent nos cœurs inconfortables, En un appel indistinct et comminatoire, Nausée du jour, habitude
JEU KHANEL- si j'étais une chanson

JEU KHANEL- si j'étais une chanson

pour Khanel si j'étais une chanson un clin d'oeil à Fanfan2B ! Le Dio vi salvi Regina était l'hymne national de la République corse entre 1735 et 1769. Il est toujours traditionnellement chanté lors de nombreuses cérémonies publiques ou familiales ayant lieu en Corse. Il s'agit d'un chant religieux dédié à la Vierge Marie créé en Italie
Roncelierre

Roncelierre

Photographie de Robert Doisneau (1912-1994) Etait-ce limonade, orangeade, citron, Parfum de grenadine, de bière, de vin ? Ambiance de bistrot, intacte en ma mémoire… Papa s'y accrochait, ainsi, à mille ronces ; La palabre naissait, de questions en réponses, Chaîne sans fin maillée, tels nos livres d'histoire Où le temps s'égrenait, pourvu
Tout va très mal, tout va très bien

Tout va très mal, tout va très bien

Allo, Allo François Oh Dites moi Vous semblez aux abois Vous êtes muet Comment ça va Dite moi sans langue de bois Tout va très bien, Madame la Marquise France va bien, France va bien Pourtant, il faut que je vous dise Un pépin, une connerie Des émeutes Loi El Khomri Mais à part ça, Madame la Marquise Tout va très bien, tout va très bien A
Échos du silence

Échos du silence

Jean-Baptiste Camille Corot, (1796-1875), Paysage avec paysanne, détail Parfois le bref éclat d’un poème surgit, Souvent dans le matin, tout juste après la nuit, Lorsque l’aube indistincte invente ses lisières Sur le bord incertain des âmes en jachères. Je le cueille en rêvant, comme un rayon de lune, Comme un marcheur errant aux sables
Como cantar lo que encantas ?

Como cantar lo que encantas ?

…donde es la simiente de la canción de vivir ? Acaso en la vida de cada día ? Acaso ? Donde es ? .. Si como posible cantar lo que encantas ? .. …………………………..************ .. No vámonos a llover a cantaros…no no – como como se puede cantar lo que nosotros se le encantar ? Le encantarar ello? .. Si quien puede medir bien la
LE PETIT JEU DE LETTRES (66) réponse et liens

LE PETIT JEU DE LETTRES (66) réponse et liens

vos participations Flipperine http://les-mots-de-flipperine.eklablog.com/maman-a126027434 Jazzy57 https://giselefayet.wordpress.com/2016/05/29/commmoration/ Violette Dame-Mauve http://violetteruer.blogspot.com/2016/05/lettres-en-vrac-n66-chez-lady-marianne.html Béa Kimcat http://kimcat1b58.eklablog.com/rabassier-jeu-de-lettres-n-66-a125977626 Mart
Défaite d’une mère

Défaite d’une mère

... Dans la cacophonie il est tant de silence / Où la peine multiple a son gémissement ... Je dédie ce poème à une aube inconnue, À l'orée d'un matin fauché en son aurore, Au chagrin sans repos d'une âme assassinée À ma soeur, mais aussi au deuil de toute mère ; Au cri dans la pénombre, à l'espoir foudroyé, Au mercenaire amour qui re
Petits jeux de lettres... 51

Petits jeux de lettres... 51

Lady reprend le jeu de lettres, elle donne le jeu le lundi et vous publiez le dimanche. Vous n'avez pas oublié le principe du jeu ? Avec les lettres proposées,faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix ou pour corser faire le texte en rapport avec le mot trouvé. Merci de d
Échos du silence

Échos du silence

Jean-Baptiste Camille Corot, (1796-1875), Paysage avec paysanne, détail Parfois le bref éclat d’un poème surgit, Souvent dans le matin, tout juste après la nuit, Lorsque l’aube indistincte invente ses lisières Sur le bord incertain des âmes en jachères. Je le cueille en rêvant, comme un rayon de lune, Comme un marcheur errant aux sables
ABCDR villes du monde -chez Violette

ABCDR villes du monde -chez Violette

http://violetteruer.blogspot.fr/ Abécédaire des villes du monde y compris la France évidemment. modalités mettre le logo du jeu et son lien mettre une image de la ville commençant par la lettre donnée Décrire la ville ou ses caractéristiques mais sans recopier intégralement Internet, description personnelle sous n'importer quelle forme, pr
LE PETIT JEU DE LETTRES (66) aide

LE PETIT JEU DE LETTRES (66) aide

merci pour vos belles participations- en route pour une nouvelle aventure- bonne semaine- le petit jeu de lettres ! je donne le jeu le lundi et vous publiez le dimanche vous n'avez pas oublié le principe du jeu ? Avec les lettres proposées, faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de vot
CLIC-CLAC chez Tortue

CLIC-CLAC chez Tortue

Rendez-vous hebdomadaire avec tortue pour son clic clac ... "Une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine..." Minette regarde le petit Maxence qui vient de sortir de la maternité -
HAIKUS-senryu - chez  Lénaig

HAIKUS-senryu - chez Lénaig

http://leblogdelenaig.over-blog.com/2016/05/prochain-theme-des-essais-de-haikus-maman.html chez Lénaig ce vendredi on fête les mamans- jeune maman fâchée à ses parents dos tourné des grands parents tristes une seule fois par an bonne fête à toutes les mamans dans le monde entier à l'école j'ai fait pour la plus belle des mamans un cadeau
Nasse maudite

Nasse maudite

... Ainsi la messe est dite / Aussi l’âme s’édite ... De son fidèle iteDans sa fidélité,La morne nonne,Sonne, annone ; Promesse d’une messeQui ne cesse à confesse,La bonne diction,De sa bénédiction. Sans que tousseUn sanctusSans que trousse,— Sans qu’eux tous ; En la congrégation,( Plus congrès qu'en faction ),Las, sans stupéfa
Mère maquerelle

Mère maquerelle

... Qu’importe tout cela ! Il faut de la croissance ... Le veau d’or est luisant de nos Bérézina ! ... Des gamins, dans la rue, extirpés de l’enfance,Arborent en blasons l’effigie du commerce,Bébés consommateurs enivrés des réclames,Sous l’œil souvent pervers des mercantis de mode. La machine à penser déverse cet exode,Image fab
L'idéaliste Egarée en gare

L'idéaliste Egarée en gare

L'idéaliste Perdue dans tes rêves Ou la mer t’attire Ta vie est une grève La mer s’y retire Eperdue d’idéal Tu vis dans l’utopie Un bonheur marginal de rêvethérapies Perdue dans le plaisir Un amour s’achève Par peur de construire Un bonheur qui crève Eperdument perdue perdue dans tes rêves Martine / Réédition d'avril 2011 Etant
Remettre les titres à l’endroit ?

Remettre les titres à l’endroit ?

Lorsque des titres des médias contraignent à protester à juste… titre…oui quand leurs manchettes ne sont qu’effets de manches. Nous nous devons de réparer la situation… Ainsi, l’avantageusement trop hasardeux « Les multinationales font un usage immodéré des paradis fiscaux » est remplacé par « Les drogues dures sont dépénalis
Qui lissa Mélissa ?

Qui lissa Mélissa ?

... Même Norbert, / Au pair, / N’opère ... Pippa Ne pipa Pas ; Beppo N’oppo- sa mot ; Tintin Déteint De teint ; Mouloud N’en boude L’oud ; Même Norbert, Au pair, N’opère. Mais qui ça Là, lissa Mélissa ? avril 2016
Romane

Romane

Je m’appelle Romane. J’ais sept ans, l’âge de raison comme disent les adultes mais les adultes se contredisent toujours. Par exemple Maman qui est une adulte dit que je ne suis pas raisonnable de croire que plus tard j’épouserai un prince charmant et deviendrai princesse comme Raiponce. Les princesses n’existent que dans les contes de f
Dépression

Dépression

... Entend ce chant subtil masqué par les moteurs ... Sous la veule frairie des machines à sous ... (Après une lecture de Valéry) Je sais le seuil étroit fermé sur ma détresse, La trappe dérisoire où veille ma démence Et les néants obscurs gisant auprès de moi. Ne t’en approche pas, ne tente pas le diable : Il est des ouragans qui se
Nostalgie du regard

Nostalgie du regard

L a cendre d’une valse envahit le silence Effleurant de sa braise une âme sans espoir Que des bouquets de mots sur le bord d’un trottoir Parfument du poison d’une très longue absence. La dentelle fanée au soleil de l’enfance Froisse encore ce cœur qui soupire le soir Lorsque le temps se noue au ruban d’un tiroir Où repose déjà le f
Cabbale

Cabbale

Angelika Kauffmann (1741-1807) Portrait d'une dame en vestale1780 On accouche de soi, un peu, chaque matin Mais le soir nous défait ; quand s’ordonne la nuit On cache la déroute où chaque jour l’on fuit Cet étranger qui passe en un ciel sans destin. Intervalle, à jamais, aux rives de l’instant L’homme n’est qu’une image accrochée
Tombeau d'écume

Tombeau d'écume

U n serpentin de feu court sur le bord de l’eau Tressant des fils de miel autour d’une sirène Dont le corps échappé d’un souffle de murène Flotte comme du sel dans le creux d’un rouleau. La mer retentissante à grands coups de doleau Taille sa peau d’ardoise où le soleil égrène Des frémissements d’or retenus par la rêne D’une
Perles de pluie

Perles de pluie

Sur bouton de fleur Cloitrée en larme de pluie Feuilles accroche cœur Rose saumon pleure Mouillée jusqu’au cœur Sublime tristesse Martine / Mai 2016 (pour le défi "perle de pluie" d'Evy) sur des photos Pixabay
LE PETIT JEU DE LETTRES (65) réponse et liens

LE PETIT JEU DE LETTRES (65) réponse et liens

vos participations Tortue http://detortuesenaiguilles.eklablog.com/le-defi-de-lady-marianne-a125811616 Flipperine http://les-mots-de-flipperine.eklablog.com/epistographique-a125969158 Filopattes http://filopattes.canalblog.com/archives/2016/05/22/33849533.html Covix http://www.covix-lyon.net/2016/05/petits-jeux-de-lettres-50.html Martine du JDV htt
Ouvrage de parole

Ouvrage de parole

Pierre Ier de Médicis (1416-1469), duc de Florence, surnommé « le Goutteux » Délectable ambroisie que ma vieillesse adore, Puisque je dois veiller avec parcimonie Au choix de mes plaisirs, à leur économie, Maintenant que la goutte, garce, me gratouille ; De mon âme apprêtée que nul désir ne mouille, Elevant le flacon pour en juger la rob
Petits jeux de lettres... 50

Petits jeux de lettres... 50

Lady reprend le jeu de lettres, elle donne le jeu le lundi et vous publiez le dimanche. Vous n'avez pas oublié le principe du jeu ? Avec les lettres proposées,faire des mots de 5 lettres au moins et au moins 5 mots puis les inclure dans un texte sur un thème de votre choix ou pour corser faire le texte en rapport avec le mot trouvé. Merci de d
ABCDR villes du monde -

ABCDR villes du monde -

http://violetteruer.blogspot.fr/ Abécédaire des villes du monde y compris la France évidemment. mettre le logo du jeu et son lien mettre une image de la ville commençant par la lettre donnée Décrire la ville ou ses caractéristiques mais sans recopier intégralement Internet, description personnelle sous n'importer quelle forme, prose, poési
Pris hier

Pris hier

Dessin de Joaquín Salvador LavadoTejón, dit QUINO né en 1932 en Argentine Gloire, adieu ! Opérés d’office Et au prix d’essaim, brillez, burnous ! J’avoue calamars, riz, pâtés, nos terrines : Qui enlève nos pêches et les émonde ? Qui riait, qui riait et délices : homme ; Enlumine hère vingt cibles invincibles, Hélant car n’as-tu
C’est quoi l’AUTRE point de vue  ?  3/3

C’est quoi l’AUTRE point de vue ? 3/3

La curiosité est la plus grande cure de toutes. Pendant que les bourgeois effondrés rendent irrespirable l'ambiance sociale, des aventures ont pullulées. Des sensations sensationnelles, des émotions transmutées, des sentiments éprouvés dans leurs finesses uniques, etc. Bref, la base solide pour le passage à une autre façon de penser. A un
LE PETIT JEU DE LETTRES (65 )

LE PETIT JEU DE LETTRES (65 )

comme je suis mamie depuis le 30 avril d'un petit Maxence- je suis absente ce jeu 65 est à publier pour le dimanche 22 mai bonne inspiration- merci par avance- le petit jeu de lettres ! je donne le jeu le lundi et vous publiez le dimanche vous n'avez pas oublié le principe du jeu ? Avec les lettres proposées, faire des mots de 5 lettres au moins
CLIC-CLAC chez Tortue

CLIC-CLAC chez Tortue

Rendez-vous hebdomadaire avec tortue pour son clic clac ... "Une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine..." une grosse termitière à Ouagadougou photo perso- Les termites (genre masculin) sont surnommés parfois les "fourmis blanches". Ils font parti des insectes sociaux organisés en castes
HAIKUS-senryu - chez  Lénaig-

HAIKUS-senryu - chez Lénaig-

http://leblogdelenaig.over-blog.com/2016/05/nouveau-theme-de-haikus-promenade-printaniere.html promenade printanière chez Lénaig un thème difficile je trouve-car vaste sujet- loup loup y es tu promenons nous dans les bois puisqu'il n'y est pas chaque année on achète jardinerie fait le plein dépenses de printemps Hello Dysneyland où est le ma
Les anges

Les anges

S ur la page d’un ciel tendu d’un bout de moire Ils tracent le soleil à la plume d’airain Et versent de la chaux dans un long souterrain Dont ils creusent les murs dans des trous de mémoire. Des larmes de sulfure à la forme de poire Coulent de leur regard comme un bruit de refrain Dont les orgues du temps déchiquettent le grain Sous le so
OBJETS INANIMES- avez vous une âme ?

OBJETS INANIMES- avez vous une âme ?

" Objets inanimés avez-vous donc une âme qui s'attache à notre âme et la force d'aimer ? " Alphonse de Lamartine pour Icioula deux cadres très anciens de maman j'ai mis des cartes du musée de la poupée à Paris un peu recollé le tout- accrochés chez maman-
Sans plus rêver

Sans plus rêver

... Puis j’ai repris ma gratte, et plaqué mi-sol-do / Ma savate en cadence pour traquer le tempo ... Le jour où j’aurai mieux fait de prendre une cuite, Bizarrement vois-tu, je l’ai su tout de suite : Sur le montant du lit en m’écrasant l’orteil J’ai compris que Satan dormait dans ma bouteille. Puis j’ai coupé ma tronche en me ra
Pour un art poétique de Raymond Queneau

Pour un art poétique de Raymond Queneau

Photo pixabay Pour un art poétique de Raymond Queneau Prenez un mot prenez en deux faites les cuir' comme des oeufs prenez un petit bout de sens puis un grand morceau d'innocence faites chauffer à petit feu au petit feu de la technique versez la sauce énigmatique saupoudrez de quelques étoiles poivrez et mettez les voiles Où voulez vous donc e
PRENOM la cour de récré- Vitus

PRENOM la cour de récré- Vitus

VITUS est l'invité de la cour de récré de JB Il n'est pas banal notre Vitus un drôle d'olibrius Jouons au jeu des rébus- à chaque erreur vous aurez un malus Il ne possède ni humérus ni cubitus encore moins de radius ce n'est donc pas un homo érectus pourtant il participe à des spectacles en minibus je l'ai applaudi à la foire, j'avais re
Usé jusqu’à la corde

Usé jusqu’à la corde

...J’aurais, les yeux fermés, reproduit ses dessins / Que j’avais transformés, en mes propres desseins ... C’était un vieux tapis râpé par les usages, Sans doute poussiéreux, élimé aux passages Et mangé, j’imagine, au moins jusqu’à sa trame. En ma chambre, un trésor, le miroir de mon âme. J’aurais, les yeux fermés, reprodui
Vitus Aeternam

Vitus Aeternam

Chère Madame Jill Bill, Pour la première fois vous allez avoir dans votre classe notre Fils Vitus aeternam. En apparence c’est un garçon très sage. Respectueux des règles, il ne parle pas à ses voisins pendant les cours. Il vous semblera qu’il les écoute avec attention, il n’en est rien. Il observe, analyse son institutrice, ses camara
Caravane de mots

Caravane de mots

Q uelques perles de sable aux reflets de liqueur Roulent sur le tapis de la nuit qui s’embrase Dans un rayon d’argent que le silence écrase Entre les brins de bruits d’un satyre moqueur. Une noix de brouillard offre aux dents du croqueur Sa peau de brillantine où luit une topaze Sous les lacets nacrés d’une éphémère phrase Que le sel
L’heure est leurrée

L’heure est leurrée

" ... Et elles se sont décrochées, / Ni une ni deux, on filé ..." L’horloge est toute éberluée : Ses aiguilles se sont tirées ! Elles ont profité — bien fait, Que le garçon un peu distrait Qui remontait, ( quelle corvée ! ) Cette relique, antiquité, Avait laissé entrebâillé Son hublot rond, navire à quai. Et elles se sont décroch
L’heure est leurrée

L’heure est leurrée

" ... Et elles se sont décrochées, / Ni une ni deux, on filé ..." L’horloge est toute éberluée : Ses aiguilles se sont tirées ! Elles ont profité — bien fait, Que le garçon un peu distrait Qui remontait, ( quelle corvée ! ) Cette relique, antiquité, Avait laissé entrebâillé Son hublot rond, navire à quai. Et elles se sont décroch
JEU KHANEL- si j'étais une chanson

JEU KHANEL- si j'étais une chanson

pour Khanel si j'étais une chanson- je pourrais être la chanson de l'Eurovision la France en 6ème position cette année- ça nous change des dernières places des autres années- Fils d'une infirmière et d'un médecin, il a d'abord suivi des études de chirurgien-dentiste en Israël, où il est arrivé avec sa famille à 8 ans après avoir véc
Mémoires moires sont

Mémoires moires sont

... Je me torture le cerveau pour me souvenir de son nom ! ... Son visage m’est familier, c’est une vieille connaissance : Je le salut, il me répond, nous devisons… - Je me torture le cerveau pour me souvenir de son nom ! Hélas, bon sang, mais flûte ! Zut, crénom de nom ! Mémoires moires sont, miroirs aux illusions ! Je bafouille, m’en
Il était une fois un patelin

Il était une fois un patelin

Il était une fois un patelin Ou avec entrain chacun pateline Le Chat Berlin, observe la berline Du turlupin que rien ne turlupine Le jeune coq de la vieille coquette, qui n’a pas perdu son caquet, caquette Le lézard paresse dans une lézarde A la contrescarpe, dans la mansarde La carpe argentée, telle une carpette Hameçonnée et quelque peu p
A la grotte du soir

A la grotte du soir

U ne goutte de temps tombe sur la paupière D’une fée endormie au bras d’un arlequin Dont la bouche adoucie au goût de marasquin Caresse le satin d’une riche guêpière. La main de velours noir d’une étrange fripière Fouille le sable mou d’un rivage turquin Où des oiseaux frileux en papier maroquin Referment l’horizon avec une drap
Miroir des âges

Miroir des âges

Pablo Picasso, (1881-1973), fille devant un miroir, 1902, détail On ne sait pas que l’on grandit, C’est le miroir qui nous le dit. Mais, peu à peu, sous notre veille, Et dedans la malle aux merveilles, Les habits deviennent petits. Nos bras, nos jambes, c’est parti, Volent où vont nos idées folles, Jérémiades ou cabrioles. Le vie nous g
En l’horizon distant

En l’horizon distant

... je rassemble, débris, Celui qu’hier je fus, et qui s’est dispersé ... Au renouveau épars que le matin m’apporte, Je cherche à renouer les fils de ma mémoire ; Dans ma chambre d’ego, je rassemble, débris, Celui qu’hier je fus, et qui s’est dispersé. La nuit, qui m’a dissout, de rêves m’a bercé, De mes songes, lambeaux, i
Apparition

Apparition

Tim Guénard, né en 1958, écrivain français, voir lien ci dessous L’oubli, parfois, nous aide et parfois nous défend. Au fond de la mémoire, en vain metteur en scène, Il arrange les plans et met dans la lumière Ce que de nous l’on croit en cachant sa misère. Parfois même il rajoute une scène au montage, De nos limbes, créant l’imag
ABCDR villes du monde -C

ABCDR villes du monde -C

http://violetteruer.blogspot.fr/ Abécédaire des villes du monde y compris la France évidemment. mettre le logo du jeu et son lien mettre une image de la ville commençant par la lettre donnée Décrire la ville ou ses caractéristiques mais sans recopier intégralement Internet, description personnelle sous n'importer quelle forme, prose, poési
Loustic

Loustic

... Mais les grands sont jamais content … Avec des si, avec des si, On mettrait Paris en bouteille ! Avec des scies, avec des scies ? Ben y faudrait plein de bouteilles ! Tes yeux sont plus grands que ton ventre, Ton estomac dans tes talons ! Dans mes godasses y faut qu’ça rentre Et je mange avec mes arpions ? Je suis long comme un jour sans p
Citron taillé

Citron taillé

Un citron taillé Avant que Soleil se taille Dans les vêpres oranges Martine / Mai 2016 pour le nid de mots (thème : crépuscule taille unique)