En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Lionel Droitecour

Lionel Droitecour

Sauf mention contraire, je suis l'auteur des textes publiés en ces pages. Je vous en laisse la libre disposition, la poésie n'étant, à mes yeux, qu'un acte gratuit. Lorsque, sous le ciel d'une autre moisson, vous délierez ces gerbes, peut-être aurez-vous une pensée pour le semeur...

Ses blogs

Un poème par jour

Un poème par jour

Je vous offre, chaque jour, un poème sorti de ma boîte de pandore
Lionel Droitecour Lionel Droitecour
Articles : 1600
Depuis : 01/03/2014
Journal de bord

Journal de bord

Un bulletin de santé régulier et l'état des lieux de mon duel avec le méchant crabe aux pinces noires
Lionel Droitecour Lionel Droitecour
Articles : 80
Depuis : 13/06/2014

Articles à découvrir

Figures de style

Figures de style

L’hallali du Cerf, détail, atelier de Paul de Vos, ( vers 1591/1592 ou 1595-1678) Occis, les maures Aux oxymores, Ah, les gorilles, Allégories ; Alignez là L’alinéa, À l’hallali Ah, là s’allie De la lie trotte Où la litote, Et lente épée Nul tienne, épais, À l’antépé- Nultième, paix ! juin 2011
De la culture, même à confesse

De la culture, même à confesse

Un simple aller-retour d'un bout du couloir à l'autre, avec tanguage et roulis ... L’ère est action et les réacs, à Sion ! Rien de tel que la promesse d’une bonne histoire de fesses pour voir chacun tendre l’oreille, voire l’oreiller… L’humaine nature n’est pas sans rature. L’œil égrillard aime à se griller sur les parties ch
Les ritournelles

Les ritournelles

... Lorsque l’amour nous ensorcelle / Aux grands arbres où un chœur bruit ... Battant mesure aux firmamentsLe vent de juin cherche musique ;Grave, il bavarde, nostalgiqueAux rameaux chargés de serments. Sa mélodie s’y renouvelleOù l’été danse et s’embellitTelle fille auprès de la nuitAu bal où va la jouvencelle. S’il ne vous gard
L’enfant au cerf-volant

L’enfant au cerf-volant

On voit souvent que, sous le ventAvant, s’avancent cerfs-volantsSavants, bravant, dans le levant, L’enfance à l’âme s’élevant.Qui fait danser les cerfs-volants ?Est-ce le vent ou bien l’enfant Lorsqu’il s’élance en les suivant,Levant le nez, extravagant,Rêvant, fuguant au firmament ? avril 2007
Cancer social (liste)

Cancer social (liste)

Je m'étais promis de ne parler ici que de ma santé et de rien d'autre, si possible de manier l'humour à froid, dans ses nuances les plus noires, pour mettre de la distance entre ma peau d'oripeau et cette saloperie de maladie de merde qui me bouffe de l'intérieur. Et ça dure ainsi depuis près de deux ans... Mais voici que cette ordure gagne l
Cul stomisée, ma caisse

Cul stomisée, ma caisse

Lionel a mis le nez dehors ou : " Hors d’elle, la mine n’est le Lio ! " Si « En mai fait ce qu’il plait » Il est bon de se rappeler qu’« En mars, le fond de l’air est parfois un peu garce ». Certes, aux rives du lac Léman comme ailleurs, le temps reste clément, maraud, mais il était un peu givré, le Yaunaile pour affronter la temp
L’étendard de la honte

L’étendard de la honte

Manifestation d’extrême droite, place de la Concorde à Paris, le 7 février 1934 Ardente, noire, et nue la folie meurtrièreAppelle la cohorte de ses feudataires,Histrions de la mort, livrée de carapaces,Dans la paume un gourdin comme en l’âme l’injure. Ils sont, dessous le ciel, de l’homme le parjure,Leur regard acéré comme l’aigle
CHSCT Extra ordi nanny nanaire

CHSCT Extra ordi nanny nanaire

Quand les gais, vus, se trament, mine ère Face à la gravité des événements des dernières plusieurs fois quarante huit heures sur tweeter, et pour ne pas CGT à l'aveuglette dans des décisions si inconsidérées qu'elles sidéreraient un con si des rangs il en fut sortit un ; je me suis donc consulté tout seul avec moi-même. De ces cogitati
Opéré d'office, mais aux seins des bris

Opéré d'office, mais aux seins des bris

... Et au quatrième top, il sera très exactement temps de retourner sur le champ opératoire... Au terme d'un décadi décati qu'a l'air d'une galères et, certes, d’autant de nuits d’incohérentes insomnies à vouer aux gemmes honnies, me voici dès lors en mesure, en ce cap, à citer et en capacité de vous en dire un peu plus sur l’état
On dîne, Ondine

On dîne, Ondine

... Pour amuser la muse, / Cornes et cornemuse, / Elle ruse, l’Ondine ... Le doux papa d'OndineQuand on lui dit qu'on dîne,Ne se radine pas ! Comme il est un poèteIl dit que dans sa têtePousse un théorème. Pour cet être, l’esthèteQui demeure une arpète,Certes, c’est un problème ! " Allez, tu viens, papa ! "Elle est fine, l’Ondine,E