En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Lionel Droitecour

Lionel Droitecour

Sauf mention contraire, je suis l'auteur des textes publiés en ces pages. Je vous en laisse la libre disposition, la poésie n'étant, à mes yeux, qu'un acte gratuit. Lorsque, sous le ciel d'une autre moisson, vous délierez ces gerbes, peut-être aurez-vous une pensée pour le semeur...

Ses blogs

Journal de bord

Journal de bord

Un bulletin de santé régulier et l'état des lieux de mon duel avec le méchant crabe aux pinces noires
Lionel Droitecour Lionel Droitecour
Articles : 80
Depuis : 13/06/2014
Un poème par jour

Un poème par jour

Je vous offre, chaque jour, un poème sorti de ma boîte de pandore
Lionel Droitecour Lionel Droitecour
Articles : 1484
Depuis : 01/03/2014

Articles à découvrir

Vieilles amours

Vieilles amours

Mon cher vieux papa, tout jeunet sans doute sur les bords du cher, à Montluçon 1. Parfois je me souviens la geste de mon père,Habitudes, vêture et façon d’exister,Tout ce qui, désormais, n’est plus qu’en ma mémoire. Nous sommes ce murmure au bruit que fait l’histoire,Sous de vastes renoms que l’on aime à citer,Tels Augustes, ces r
Délivré du remords

Délivré du remords

... J’y veux fondre ma voix au creuset de ce corps ... Mon mal et mon chagrin, ma peine, ma douleurSont le sel que je verse, à vif, en ma blessure,Irriguant de fragrances ce verbe intérieurQui coule dans mes veines, fragile imposture. Archaïque alchimiste, épurant la matière,En ma cornue j’espère, illusion triomphale,Enchâssée d’harmo
Ante mortem

Ante mortem

... Sémaphore je suis d’une vaine imposture, / La morphine est le lieu d'une humble déchéance ... Je vois l’ombre, parfois, au plein cœur de la nuit,N'est-ce que l’ombre, enfin, ou bien est-ce l’ennui,Par cette porte étroite où un monde surgitQui s'ouvre, cauchemar où nul verbe n'agit ? Je suis ce spectre hideux dédié à la lune,Qu
Interlude

Interlude

La "mire" de la RTF, telle qu'en 1958, année de ma naissance ... Un prude interlude, donc. Point de jeux de mots, point d'homonymie ni de pataquès mais des rimes en miroir. Un point sur mon état d'esprit, sans prix quant à les tas des points. Tel un vaste miroir Ne conviendrait-il pas, tiens, que je me lamente, Que je pousse des cris tel un ago
Maxime et Madeleine

Maxime et Madeleine

... à cette rime / Où répond à l’appel / Lionel, qui a deux ailes ... J’écris pour MadeleineQui n’a pas de laine,Je crie contre AmédéeQui ne veut pas m’aider ; Aussi pour la SimoneEn vain je m’époumoneEt son cousin Patrick,Ah, n’aies-je pas de trique ? J’écris pour Jean-LéonEt son caméléonEt pour la Béatrice,Béate cantat
Du mal à dire qu’elle mord...

Du mal à dire qu’elle mord...

Quand l’ire de la fac est un kir qu’on se carre, ou blanc cass’ Pas neuf, mais un peu en panne mon « Journal De Bord » ... Il ne déborde point de jours dans la mensuelle étude de sa mansuétude. En quelque sorte en rade, le camarade, camé à la fine mort de la morphine. Il me revient de vastes discussions à l’heure apéritive, fort ta
Groin

Groin

OintDe loinJe rejoinsLe benjoin ; FoinDu moinsDes coinsEt recoins ; De mes soinsPointDe groin, Ci-jointLes six jointsDe mon suint. janvier 2016
Trop de cal aux mules...

Trop de cal aux mules...

Pris à la fac un kir avec un fakir, qui rafla ( qui ? ) un rat avec ce frac, ire ? Voilà bien longtemps, ma foi, que je n'ai plus servi ce journal... Point de mets virtuels, en ce mois de mai, dans ma maie. Mais oui, plus que jamais je ne m'y mets, ni la mi-mai, ni la fin mai. Mais si j'ai l'air fin, plutôt que faim, est-ce ma fin ? Point Angkor
Cul stomisée, ma caisse

Cul stomisée, ma caisse

Lionel a mis le nez dehors ou : " Hors d’elle, la mine n’est le Lio ! " Si « En mai fait ce qu’il plait » Il est bon de se rappeler qu’« En mars, le fond de l’air est parfois un peu garce ». Certes, aux rives du lac Léman comme ailleurs, le temps reste clément, maraud, mais il était un peu givré, le Yaunaile pour affronter la temp
Cancer social (liste)

Cancer social (liste)

Je m'étais promis de ne parler ici que de ma santé et de rien d'autre, si possible de manier l'humour à froid, dans ses nuances les plus noires, pour mettre de la distance entre ma peau d'oripeau et cette saloperie de maladie de merde qui me bouffe de l'intérieur. Et ça dure ainsi depuis près de deux ans... Mais voici que cette ordure gagne l