Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Nathalie Rheims : biographie

Aujourd'hui auteure à succès, Nathalie Rheims a fait ses débuts à la "Rue Blanche" en tant que comédienne, avant de s'intéresser au journalisme et de devenir productrice, activité qu'elle continue à mener à ce jour. Elle est apparentée à la célèbre famille aristocrate Rothschild, et fait partie de l'entourage de la chanteuse Mylène Farmer.

Ses débuts

C'est à Neuilly-Sur-Seine que Nathalie Rheims voit le jour le 25 avril 1959.
Elle est la fille de l'académicien Maurice Rheims et décendente de la prestigieuse famille Rothschild. À l'âge de 18 ans, c'est vers le théâtre que se tourne Nathalie Rheims, en intégrant le conservatoire supérieur national d'art dramatique. Elle poursuivra dans cette voie artistique jusqu'en 1983, enchaînant divers rôles aussi bien sur les planches que pour le petit écran.

Du théâtre à la production

En 1984, Nathalie Rheims laisse les planches derrière elle, s'intéressant désormais à l'univers du journalisme. Elle collabore alors avec le célèbre magazine féminin "Elle" pour qui elle est en charge d'interviewer de nombreuse personnalité. En 1986, elle rencontre Léo Scheer avec qui elle fera ses premiers pas en tant que productrice, en produisant l'émission télévisée "Haute Curiosité" alors présentée par son père et Claude Sérillon. À l'arrêt de l'émission, elle crée avec Léo Scheer une société spécialisée dans le conseil en communication. En 2001, elle coproduira le film "Ma femme est une actrice" dans lequel on retrouve Charlotte Gainsbourg au côté d'Yvan Attal, également en charge de la réalisation du film. En 2002, elle coproduit le film "Une femme de ménage" pour Claude Berri qui deviendra alors son compagnon. L'année suivante, elle coproduit le long-métrage "Les sentiments", avec Nathalie Baye, et Jean Pierre Bacri en têtes d'affiche. Elle ne cessera alors de quo-produire, en étant fidèle à Yvan Attal, et Charlotte Gainsbourg, puis à Dany Boon avec "La maison du bonheur" et "Bienvenue chez les Ch'tis". En 2010, elle crée sa maison de production cinématographique et accompagne le film "Trésor" jusqu'à sa diffusion en salle, le réalisateur Claude Berri étant décédé.

Sa carrière d'auteur

C'est en 1990 que Nathalie Rheims entreprend une belle carrière d'écrivain en publiant son premier roman "L'un pour l'autre", qui lui vaudra de recevoir le prix du Gai Savoir.
Dix ans plus tard, elle écrit son second ouvrage "Lettre d'une amoureuse morte" et enchaîne en 2001 avec "Les fleurs du silence". Elle publie en 2002 "L'Ange de la dernière heure", auquel fait suite "Lumière invisible à mes yeux" en 2003. "Le rêve de Balthus" sortira en 2004, précédent ainsi "Le cercle de Megiddo" et "L'Ombre des autres" en 2006. Elle enchaînera alors les publications, notamment avec "Journal intime" en 2007. Son dernier roman, publié en 2010 a pour titre "Car ceci est mon sang".

Articles de la même catégorie Littérature

Studio Magazine : présentation et conseils pour s'abonner

Studio Magazine : présentation et conseils pour s'abonner

Studio Magazine est un magazine spécialisé dans le cinéma français. Il est plus connu sous le nom de Studio tout court. Il a été créé en 1987. C’est une partie de l’équipe ancienne de l’édition Première qui eut l’idée de créer ce magazine. Cette équipe était composée deux personnes, Marc Esposito et Jean-Pierre Lavoignat. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce magazine.
Les kiosques à journaux dans le huitième arrondissement de Paris

Les kiosques à journaux dans le huitième arrondissement de Paris

Depuis le XIXe siècle, les kiosques de presse appartiennent au paysage parisien. Ces constructions ont vu leur architecture, mais surtout leur nombre, évoluer au cours des ans. Au mois d'avril 2011, les services municipaux de Paris en comptaient 282 ouverts. Quel peut être l'avenir de cette forme de distribution ? Un examen rapide de la répartition de ces kiosques montre une plus forte densité dans le 8e arrondissement. Peut-on l'expliquer ?