Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jules-Bastien Lepage : biographie et œuvres

Jules Bastien-Lepage, qui est né le 1er novembre de l'année 1848 dans la ville de Damvilliers près de Verdun dans une humble famille paysanne, était un peintre naturaliste français. Il va au lycée Buvigner pour suivre des études secondaires et avec son baccalauréat sciences en main, il montra certains talents artistiques qui fit naitre en lui cette vocation artistique. Nous allons découvrir ensemble sa biographie et ses œuvres majeures.

La biographie de Jules-Bastien Lepage


Arrivant à Paris en 1867, il travaille en tant que surnuméraire (employé supplémentaire dans une entreprise) à l'Administration générale des postes. Ce travail qui ne prend pas beaucoup de son temps lui laisse libre place à la pratique du dessin. Il essaye de rentrer à l'école des Beaux Arts de Paris, mais c'est un échec. Il pourra néanmoins suivre les cours comme aspirant.
La persévérance finira par payer, car l'année suivante, il sera admis à l'atelier de Cabanel où il pourra dessiner à sa guise. Il est finalement reçu premier au concours des Beaux Arts le 20 octobre 1868 et intègre la section peinture avec son camarade Louis Joseph Raphael Collin. Modeste, il demande l'allocation de bourses et a recours à plusieurs aides financières. C'est en 1870 dans un salon qu'il réalise ses débuts avec un portrait qui ne fut pas remarqué. Mais, la chance allait lui sourire, et il expose "Au printemps" et "Mon grand-père" respectivement en 1873 et 1874. Ces deux tableaux seront tout particulièrement appréciés des critiques. Il finit deuxième au Grand Prix de Rome en 1875 grâce à son tableau intitulé "Annonciation aux Bergers". Il est spécialement attiré par deux thèmes artistiques ; les scènes de la vie paysanne ou les thèmes traditionnels. Plutôt rural, il aime le contact des paysans et suivre leur quotidien. Se créant une certaine notoriété, il reçoit le frère du Roi de Serbie ou encore l'écrivain André Theuriet. Il est également un portraitiste qui s'est fait connaitre grâce à son travail sur le réalisme flamand. Nous retrouvons alors les portraits de Monsieur Wolff, de Juliette Drouet ou encore du prince de Galles, etc. Il ne travailla pourtant pas plus qu'une dizaine d'années, mais a laissé une œuvre exceptionnelle et étonnante. Effectivement, ses toiles sont en expositions dans tous les plus grands musées du monde, de Londres à Paris en passant par New York. Il meurt à l'âge de 36 ans en 1884.

Les autres œuvres de Jules-Bastien Lepage


- Les foins (1877) - Saison d'octobre, récolte des pommes de terre (1879) - Venise le soir (1880) - La faneuse au repos (1881) - Pauvre Fauvette (1881) - Marchande de fleurs à Londres (1882) - Le Père Jacques (1882) - Le Petit Colporteur Endormi (1882) - Lever de lune à Alger (1884) - Paysage au Charbonnier (1884)

Articles de la même catégorie Histoire

Tout savoir sur la croix de fer allemande

Tout savoir sur la croix de fer allemande

La Croix de fer "Eisernes Kreuz" est une décoration allemande, la plus célèbre au monde. Créée en 1813 par Frédéric-Guillaume III de Prusse pour récompenser les actes de bravoure, elle demeure aujourd'hui le symbole de l'armée allemande. À plusieurs reprises, elle a été supprimée puis rétablie au gré des conflits. C'est par ailleurs, une pièce très recherchée par les collectionneurs.
L'histoire de la Sainte Vierge Marie

L'histoire de la Sainte Vierge Marie

Marie, Miryam en hébreu, est la mère de Jésus. Marie, nommée Vierge Marie, Sainte-Marie, Mère de Dieu, Mère de l’Église, occupe une place plus ou moins importante dans les différents religions. Certaines reconnaissent la virginité mariale, d’autres contestent sa naissance de manière immaculée. Il est donc intéressant de voir de plus près l’histoire de Marie et de découvrir certaines de ses apparitions.
Biographie et règne de Ballon dirigeable

Biographie et règne de Ballon dirigeable

A l'inverse des montgolfières et autres ballons qui ne sont contrôlables que verticalement, les aérostats ou ballons dirigeables peuvent se mouvoir horizontalement. Les pionniers des premiers dirigeables ont commencé leurs recherches dès la fin du XVIIIe siècle, mais ce n'est qu'à partir de la 1re guerre mondiale que le dirigeable a pris son essor.