Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jack Vance : biographie

John Holbrook Vance, dit Jack Vance est un auteur américain de romans essentiellement de science-fiction, mais également des romans policiers. Son imagination et son habileté à décrire d'autres cultures et d'autres coutumes (extra-terrestres) enrichissent grandement ses productions écrites qui restent le plus souvent assez basiques.

Premiers pas

John Holbrook Vance est né le 28 août 1916. Il passe son enfance à Brentwood, aux États-Unis et commence par suivre à la fois des études d'ingénieur (la célèbre université de Berkeley), de physique, de lettres et de journalisme. En 1942, il entrera dans la marine marchande où il écrit, pendant les traversées, ses premières nouvelles. C'est de là que provient certainement l'âme de voyageur de nombre de ses personnages. Il est publié pour la première fois en 1945 dans un magazine avec "The World-Thinker". À 95 ans aujourd'hui (2011), Jack Vance a remporté au cours de sa longue carrière d'écrivain plusieurs prix pour différents romans comme Le Dernier Château par exemple.

Sa carrière

C'est à partir des années 60 que celui qui devient Jack Vance se fait connaître. Il prendra de nombreux pseudonymes tout au long de sa carrière (Peter Held, John van See, Alan Wade ou encore Ellery Queen par exemple). Son talent pour la description des cultures qui sont le fruit de son imagination séduit. Il recrée des civilisations entières et leur donne vie en détaillant avec minutie les coutumes, les rites et les particularités de chacune. C'est tout particulièrement dans "Le Cycle de Tschaï" que cela est visible. Âgé de plus de 80 printemps, malgré des problèmes de vue, il continue à produire des œuvres, notamment sous forme de sagas d'une qualité assez contestable.

Son action

Auteur d'une quarantaine de romans de science-fiction, Jack Vance a aussi écrit plusieurs romans policiers. C'est d'ailleurs en 1961 que sa nouvelle policière "The Man in the Cage" remporte le prix Edgar Allan Poe. Deux ans plus tard, en 1963, "Le Maître des Dragons" lui permet d'obtenir le prix Hugo, suivi en 1967 par "Le dernier château" qui a aussi été vainqueur en 1966 du prix Nebula. Son premier recueil de nouvelles paraît en 1969 sous le titre de l'une d'entre elles : "Emphyrio". Parmi ses œuvres les plus célèbres, citons "La Terre mourante", l'imposant "Cycle de Tschaï" (1970), "Planète géante" (1975 et il remporte, justement, le prix Jupiter !) ou encore, 30 ans après "Monstres sur orbite". En 1997, la Science Fiction Writers of America lui décerne une distinction honorifique et il devient "Grand Maître".

Articles de la même catégorie Littérature

Paul Bowles : biographie

Paul Bowles : biographie

Ecrivain et musicologue américain, Paul Bowles, expatrié au Maroc en 1947 avec son épouse Jane Auer, y résidera le restant de sa vie. Des collaborations ou des amitiés de renoms avec : Tennessee Williams, James Joyce, Salvador Dali... "Un thé au Sahara" succès littéraire, dont le sujet se déroule à Oran en Algérie, le rendra célèbre dès sa sortie.
Astérix et Obélix : l'histoire de cette BD et de ses auteurs

Astérix et Obélix : l'histoire de cette BD et de ses auteurs

Personnages mythiques de la bande dessinée franco-belge, Astérix le gaulois et son compère Obelix sont nés à l'aube des années 60 des plumes de Goscinny et Uderzo, deux artistes français. Retour sur une série devenue institution internationale, vendue à plusieurs centaines de millions d'albums à travers le monde, et qui se décline, entre autres, en parc d'attractions et en longs-métrages cinéma.
Yoko Ogawa : biographie

Yoko Ogawa : biographie

Yoko Ogawa, née le 30 mars 1962 à Okoyama dans la préfecture d'Okoyama, est une écrivaine japonaise. Yoko a écrit beaucoup de romans, principalement courts jusque dans le milieu des années 1990 et par la suite, plus de nouvelles. Voici le parcours d'une écrivaine douée et pleine de charme dans cette biographie de Yoko Ogawa.