En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés

Philosophie

Kant, Descartes, Voltaire, Spinoza, Nietzsche, Épicure, Montaigne et bien d'autres ont déjà rejoint notre communauté qui n'attend plus que vous !

Gérée par Le petit-père COMBES

13 blogs

396 posts

14/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

L'oubli, nécessité vitale

L'oubli, nécessité vitale

Loin de traduire une défaillance de la mémoire, la faculté d’oublier en constitue au contraire une dimension inséparable et essentielle. En effet, la mémoire est une fonction sélective qui repose sur un savant dosage de rétention et de relégation des souvenirs. Le philosophe Nietzsche insiste ici, en outre, sur la dimension morale de l’
Ne nous transformons pas en épouvantails de vertu

Ne nous transformons pas en épouvantails de vertu

Notre dernière reconnaissance envers l’art. — (...) "En tant que phénomène esthétique, l’existence nous semble toujours supportable, et, au moyen de l’art, nous sont donnés l’œil et la main et avant tout la bonne conscience pour pouvoir créer, de par nous-mêmes, un pareil phénomène. Il faut de temps en temps nous reposer de nous
La fragilité

La fragilité

« Loin de former l'annonce que je serai défait dans le combat, ou l’excuse de ne pas combattre, la fragilité humaine est par excellence le lieu même de la lutte pour accomplir son humanité en justice et en vérité » et n'est pas seulement « ce contre quoi je vais, mais ce par quoi je lutte et atteins ma dignité" Robert Maggiori http://ne
Les sombres pronostiques de Harari, suite

Les sombres pronostiques de Harari, suite

« Rappelons nous le sort des chevaux au cours de la révolution industrielle. Un cheval ordinaire peut sentir, aimé, reconnaître des visages, sauter par-dessus des clôtures et faire mille autres choses bien mieux qu'une Ford T ou une Lamborghini à un million de dollars. Les automobiles n’en ont pas moi remplacé les chevaux, par ce qu'elles
De l'utilité  des contes de fées : nommer le mal

De l'utilité des contes de fées : nommer le mal

L’objectif réel est d' apprendre aux enfants à poser des mots sur leurs angoisses. Il faut en effet « appeler par leur nom les hantises qui nous guettent, convoquer les fantômes pour les dévisager, c’est-à- dire ultimement pour tenter de les désarmer » Patrick Boucheron, le Monde, 3 novembre 2017 , « Peur de quoi »
Le vrai semblable ? Le vrai semblablement ?

Le vrai semblable ? Le vrai semblablement ?

Toutes les minables médiocrités autour des fake news c’est afin de faire oublier le royaume merveilleux du vrai. Domaine de tant d’expériences incroyables. Des exemples ? De nos vies, plus tard. De l’actu, tout de suite ! « L’histoire est vraie, elle s’est passée comme ça, et rien n’est invraisemblable comme les évènements réel
 Sur l'amour, l'agressivité, la nature humaine... Freud

Sur l'amour, l'agressivité, la nature humaine... Freud

« L'homme n'est pas cet être débonnaire, au cœur assoiffé d'amour dont on nous dit qu'il se défend quand on l'attaque mais un être, au contraire qui doit porter au compte de ses données instinctives une bonne somme d'agressivité. Pour lui, par conséquent, le prochain n'est pas seulement un auxiliaire et un objet sexuel possibles mais auss
 23 ans déjà  !

23 ans déjà !

Et toujours numéro 1 !!! merci à tous nos lecteurs, et à mes collègues qui le recommandent, j'imagine... https://www.amazon.fr/gp/bestsellers/books/406058/ref=pd_zg_hrsr_b_2_4_last
La catastrophe et notre liberté

La catastrophe et notre liberté

JP Dupuy « Il va nous falloir apprendre à penser que, la catastrophe apparue, il était impossible qu'elle ne se produise pas, mais avant qu'elle ne se produise, elle pouvait ne pas se produire. C'est dans cet espace que se glisse notre liberté" Jean-Pierre Dupuy, Pour un catastrophisme éclairé, Seuill, p 12 , p 199
L'homme est un  raté

L'homme est un raté

« Certes, l’homme est un raté, et même pire : un raté volontaire, un raté qui s'est voulu raté, qui a cherché et réussi à se désadapter de sa condition d'animal sûr, infaillible et heureux. C'est bien un raté, il est maladroit, titubant, timide, faible, absurde , injuste, et malheureux. Tout cela, il a voulu » Roger Caillois, Le robo
Ma discussion avec Karl Marx

Ma discussion avec Karl Marx

En 2014, j'ai eu la chance de rencontrer Karl Marx; Il répondu à mes questions, et à mes objections, avec beaucoup de patience et de bienveillance. http://la-philosophie.com/entretien-avec-karl-marx-par-laurence-hansen-love
Le jeune Karl Marx

Le jeune Karl Marx

J'ai vu le film que j'ai trouvé plaisant... Néanmoins j'ai une petiie objection. Je trouve qu'en sortant on ne sait pas grand chose du marxisme: qu'est-ce que, par exemple, un jeune hégelien? Qu'est-ce qui oppose Marx et Proudhon? C'est quoi le matérialisme historique? Quid de "l'idéologie allemande" ? Finalement on apprend seulement que la so
La famille (Questions contemporaines)

La famille (Questions contemporaines)

La famille Les débats passionnés qui ont rythmé la vie politico-médiatique en France depuis 2012 à propos du projet de loi dit du « mariage pour tous » semblent témoigner d’une inquiétude à la fois diffuse et ambigüe. Celle-ci serait liée à la crainte de voir décliner une institution centrale de notre société, voire du socle fonda
Sur les droits des enfants à avoir un père

Sur les droits des enfants à avoir un père

sur la famille Je copie ce texte de Laurent Jofrin que j'approuve. Moi même j'ai écrit un peitit texte que la famille, rappelant que la famille nucléaire est un cas particulier dans l'histoire de hommes.. voir post suivant.. Sans père Le débat sur la PMA reprend. Le gouvernement a annoncé son intention d’ouvrir la procréation médicalement
La philosophie (Le Bruyère)

La philosophie (Le Bruyère)

"Bien loin de s’effrayer ou de rougir même du nom de philosophe, il n’y a personne au monde qui ne dût avoir une forte teinture de philosophie. Elle convient à tout le monde; la pratique en est utile à tous les âges, à tous les sexes et à toutes les conditions ; elle nous console du bonheur d’autrui, des indignes préférences, des mau
Sur la rhétorique populiste et le ressort de la haine

Sur la rhétorique populiste et le ressort de la haine

« La haine surgit quand est refusé ce que la représentation institutionnalise. La représentation institutionnalise la division en politique, c'est-à-dire l'altérité. Quand l'autre est reconnu, les divisions, les séparations et les écarts sont aussi admis. Et dans ce cas, la haine et l'amour sont intriqués, et le refoulement peut opérer.
Désobéir par Frédéric Gros

Désobéir par Frédéric Gros

«Ce mouvement par lequel le sujet politique se découvre en état de désobéir, c'est ce que nous appellerons la « dissidence civique. L’insurrection ne se décide pas. Elle saisit un collectif, quand la capacité à désobéir ensemble redevient sensible, contagieuse, quand l'expérience de l'intolérable s’épaissit jusqu'à devenir une é
S’ouvrir au regard du regard ?

S’ouvrir au regard du regard ?

Cela ne te regarde pas ! A ce point ? C’est qui « ça » qui ne me regarde pas ? Pas vraiment grave, échappé belle, plus tranquille de ne pas être regardé…pas du tout. Cette abusive admonestation n’a rien à voir avec s’ouvrir au regard du regard. En fait, ce sont les conformistes qui s’acharnent à persécuter les vies des autres. M
L'art adoucit la barbarie

L'art adoucit la barbarie

L’art adoucit la barbarie Eveiller l’âme, renseigner l’homme sur lui-même, le mettre en présence des vrais intérêts de l’esprit, voilà ce qui pourrait être considéré comme le principal bénéfice de l’art. Hegel précise toutefois que l’adoucissement de la barbarie, qui se produit en effet au moyen de l’art, n’en est pas le
Le droit ne peut faire l'économie de toute référence à  la nature

Le droit ne peut faire l'économie de toute référence à la nature

La justice ne peut pas dépendre exclusivement de conventions Usbek, le héros des « Lettres persanes », explique ici à son interlocuteur Rhédi que l'idée de justice n'est pas arbitraire, ni même conventionnelle. Elle est donc naturelle. C' est au nom de cette idée de justice universelle que la conscience morale peut m'interdire, dans certai
Le capitalisme est-il le mal absolu ? vraiment?

Le capitalisme est-il le mal absolu ? vraiment?

Simone Weil « Ainsi que peuvent bien avoir dans l'esprit ceux pour qui le mot « capitalisme » représente mal absolu?(…)Comme la destruction du capitalisme n'a aucun sens, du fait que le capitalisme est une abstraction, comme elle n'implique pas un certain nombre de modifications précises apportées au régime – de telles modifications sont
A propos du nihilisme

A propos du nihilisme

L'histoire cachée du nihilisme Anarchasis Cloots (contre Robespierre) : « La république des droits de l’homme, à proprement parler, n’est ni théiste ni athée; elle est nihiliste. L’invention du législateur à je ne sais quel fantôme suprême est un hors d’oeuvre absurde (…) C’est ouvrir la boîte de Pandore » (in L’histoire c
Comment le langage « supplante » la politique ?

Comment le langage « supplante » la politique ?

Le langage originel reste celui où les contraires ne font plus qu’un. Nécessaires, ces contraires ; indispensables à l’équilibre du monde ; il n’y a, alors, nulle confrontation puérile. Rien ne doit sortir vainqueur Tout a déjà triomphé. Le mot est l’idée, l’idée forme et formule le mot, la chose offre tout son son. Son et sens
Quand j'étais jeune..

Quand j'étais jeune..

"Quand j'étais jeune on me racontait que bientôt viendrait la victoire des angesAh comme j'y ai cru comme j'y ai cru puis voilà que je suis devenu vieuxLe temps des jeunes gens leur est une mèche toujours retombant dans les yeuxEt ce qu'il en reste aux vieillards est trop lourd et trop court que pour eux le vent change " Aragon, Epilogue, Les p
La démocratie, modèle universalisable?

La démocratie, modèle universalisable?

La démocratie « D’où vient le désir de démocratie? Pourquoi des peuples souhaitent-ils changer de régime? Quel type de revendications nourrit leurs aspirations? Ces questions ne reçoivent pas de réponse simples. Ce sont elles qu’il faut pourtant aujourd’hui poser, si l'on veut comprendre, en profondeur, comment la démocratie peut s
Non à la violence

Non à la violence

"Le sang d'un seul homme est d'un plus grand prix que la liberté de tout le genre humain" J.J. Rousseau (on finira peut- être par admettre un jour que tuer des opposants, des "rebelles", même pour protéger un "bon gouvernement", ou encore les interêts de telle ou telle communauté, n'est pas une solution acceptable, ni probante... La démocrat
Texte Tocqueville sur les intellectuels et l'histoire

Texte Tocqueville sur les intellectuels et l'histoire

La complexité de l’histoire Théoriciens et hommes d’action n’ont pas du tout, a priori, la même lecture de l’histoire. Tocqueville, qui fut l’un et l’autre, et qui parle ici en tant que philosophe, explique pour quelles raisons il ne peut en être qu’ainsi. Unilatérales, réductrices, leurs approches doivent être dépassées. Une
Propos d'actualité sur la guerre et la mort

Propos d'actualité sur la guerre et la mort

Nouvelle publication des écrits de Freud qui n'étaient pas très accessibles... Excellente nouvelle ! Propos d'actualité sur la guerre et sur la mort Traduction (Allemand) : Éric Blondel, Ole Hansen-Løve, Théo Leydenbach Édition : Éric Blondel
Sur les limites de la souveraineté populaire

Sur les limites de la souveraineté populaire

« Le peuple n'a pas le droit de frapper un seul innocent, ni de traiter comme coupable un seul accusé, sans preuves légales. Il ne peut donc déléguer un droit pareil à personne. Le peuple n'a pas le droit d'attenter à la liberté d'opinion,à la liberté religieuse, aux sauvegardes judiciaires, aux formes protectrices. Aucun despote, aucune
Sur  le besoin de se faire valoir à l'Assemblée

Sur le besoin de se faire valoir à l'Assemblée

De la discussion dans les assemblées représentatives (chapitre 7) « Ce qui parmi nous menace le plus et le bon ordre et la liberté, ce n'est pas l'exagération, ce n'est pas l'erreur, ce n'est pas l'ignorance, bien que toutes ces choses nous manquent pas : c'est le besoin de faire effet. Ce besoin, qui dégénére en une sorte de fureur, est d'
Les formes et la démocratie

Les formes et la démocratie

« Les formes sont les divinités tutélaires des associations humaines ; les formes sont les seules protectrices de l’innocence, les formes sont les seules relations des hommes entre eux. Tout est obscur d’ailleurs : tout est livré à la conscience solitaire, à l’opinion vacillante. Les formes seules sont en évidence, c’est aux formes s
La démocratie et les formes

La démocratie et les formes

La démocratie et l’importance des formes Tocqueville considère que les « formes » (les institutions, les normes morales, les règles du bien-vivre reçues de nos ancêtres etc…) sont protectrices du civisme et de l’esprit républicain. Or l’homme démocratique a tendance à mépriser les formes : « L'égalité suggère aux hommes plusi
Rousseau sur les animaux (extrait du HS Le point)

Rousseau sur les animaux (extrait du HS Le point)

Premier fragment Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, 1755, Ed. G-F, pp.96-98, 1755. Second fragment Emile ou de l'éducation, 1762,Livre second, GF Flammarion,1966, p.197-199. Texte Rousseau Premier fragment « Tel est le pur mouvement de la nature, antérieur à toute réflexion: telle est la force de la
Droite/gauche, une opposition séculaire,  aujourd'hui dépassée?

Droite/gauche, une opposition séculaire, aujourd'hui dépassée?

Pierre Rosanvallon Pour Pierre Rosanvallon, les citoyens se définissent désormais de façon plus complexe et subjective qu'à travers l'opposition droite - gauche. Selon l'historien les partis meurent de ne pas l'avoir compris. Extraits (Sur la remise en cause du clivage gauche/droite) « La réflexion de Chevènement conduit à penser qu'il faut
La volonté de tout comprendre est-elle rationnelle ?

La volonté de tout comprendre est-elle rationnelle ?

Corrigé La volonté de tout comprendre est-elle rationnelle ? (concours général mars 2006) Sujet voisin de celui qui est tombé cette année : La raison peut-elle rendre raison de tout? (sujet ES 2017) Introduction La volonté de tout comprendre paraît raisonnable et légitime. La science en effet s’est développée et a progressé tout au lo
Peut-on se libérer de sa culture ? sujet S, quelques pistes.

Peut-on se libérer de sa culture ? sujet S, quelques pistes.

Sujet 2 Peut-on se libérer de sa culture? Un avis: sujet relativement classique qui renvoie à un chapitre du programme (« la liberté ») mais aussi à l’un des cinq champs de problèmes du programme ( « La culture»). Cela dit, c'est loin d'être une question de cours. C'est plutôt une problématique d’actualité : qu'en est-il de la libe
L'homme et l'animal

L'homme et l'animal

http://boutique.lepoint.fr/le-point-references-c28 Le hors série auquel j'ai participé.. "La marche vers la reconnaissance " (des droits des animaux), avec aussi Florence Burgat, Corinne Pelluchon, Dominique Lestel, Georges Chapouthier...
La liberté politique

La liberté politique

« La liberté politique commence quand, dans la majorité du peuple, l'individu se sent responsable de la politique de la collectivité à laquelle il appartient, lorsqu'il ne se contente pas de réclamer et de protester, lorsqu'il exige bien plutôt de lui-même de voir la réalité tel qu'elle est. Il ne veut pas agir en s’inspirant, sur le te
Impossible de parler d'une seule voix en démocratie !

Impossible de parler d'une seule voix en démocratie !

L’Etat démocratique est le plus rationnel Dans le chapitre XVI, Spinoza établit d'abord que le droit naturel de chacun, sensé ou insensé, s'étend aussi loin que sa puissance, ce qui établit le risque de la violence. Mais l'état de société, de même que la raison, sont naturels à l'homme. Le but de l'État est l'utilité commune. Pour qu
La République se passera d'ennemis

La République se passera d'ennemis

Un peuple libre n'a ni maître ni ennemi ! Dans l’état de nature, selon Rousseau, les hommes étaient libres. Ils ne dépendaient de personne, n’avaient aucun compte à rendre à qui que ce soit; en aucun cas ils ne pouvaient être réduits en esclavage. On aurait tort d’en conclure pour autant que la liberté peut se passer de règles : «
Le travail est l'ennemi de l'homme

Le travail est l'ennemi de l'homme

(Lu dans l'OBS) Dans un essai désespéré, le philosophe italien Giuseppe Rensi explique que le travail est un ennemi de l'homme, à la fois haïssable et invincible. La question du travail a fait une apparition discrète et inattendue pendant la dernière campagne présidentielle, et ça n’a pas servi celui qui l’a posée sur la table. En pop
Le retour du philosophe-roi ?

Le retour du philosophe-roi ?

L’élection d’Emmanuel Macron a remis au goût du jour une figure que l’on croyait réservée à des époques révolues : celle du «philosophe roi». Ayant suivi des études de philosophie et travaillé avec Paul Ricœur, le nouvel élu suscite une curiosité pour un thème qui remonte à l’Antiquité grecque. Il faut accorder sa part à c
Les partis politiques (Simone Weil)

Les partis politiques (Simone Weil)

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Simone_Weil_Note_sur_la_suppression_generale_des_partis_politiques.pdf "Un parti politique est une machine à fabriquer de la passion collective. http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Simone_Weil_Note_sur_la_suppression_generale_des_partis_politiques_1940.pdf 3/12 Un parti politique est une organisation constru
Penser le populisme (Pierre Rosanvallon)

Penser le populisme (Pierre Rosanvallon)

"Le populisme s'avère bien en même temps comme la forme prise au XXIe siècle par le retrounement contre elle-même de la démocratie comme l' avait été au XXe siècle le totalitarisme" http://www.laviedesidees.fr/Penser-le-populisme.html