Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
Les anciens d'allociné

Communauté pour les anciennes blogueuses et anciens blogueurs d'allociné qui sont passés sur cette plateforme .

Gérée par Rolly

8 blogs

121 posts

09/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Robocop (1987): La violence au service de la satire

Robocop (1987): La violence au service de la satire

Paul Veroheven est un réalisateur facétieux, caustique, satirique et assez irrévérencieux. Sa cible dans ses films américains est la société américaine elle-même. Sujette à la violence, à l'impérialisme, au racisme, aux inégalités et à toutes sortes d'autres joyeusetés. Dans Robocop (l'original), le réalisateur néerlandais plonge
Starship Troopers: La guerre ad nauseum

Starship Troopers: La guerre ad nauseum

Le meilleur moyen de dénoncer le fascisme et la violence qu'il entraine est définitivement de le prendre au mot et d'en montrer toute l'absurdité, frontalement, au premier degré. Et c'est en tenant un discours simpliste qu'on peut arriver à la caricature et à la satire, car lorsqu'on analyse l'oeuvre de Paul Verhoeven, on remarque qu'il est c
Balloon

Balloon

Les steppes d’Asie centrale et orientale sont curieusement à la mode ces dernières années, mettant souvent en avant des femmes fortes en prise avec les difficultés de la vie. C’est de nouveau le cas dans ce film du tibétain Pema Tseden, dans lequel nous suivons l’histoire de Drolkar, épouse et solide fermière, qui se débat entre éduc
Manhunter: Le thriller psychologique des années 80

Manhunter: Le thriller psychologique des années 80

Manhunter (improprement traduit par Le Sixième sens en français), est la première adaptation cinématographique du roman Dragon Rouge de Thomas Harris, mettant en scène le fameux Hannibal Lecter. Quatre ans avant Le Silence des agneaux, et sans Anthony Hopkins. Et pourtant, même avec un autre comédien dans le rôle de Lecter, à savoir un Bri
Conte de cinéma

Conte de cinéma

Conte de cinéma est le sixième film de Hong Sang-Soo. Après la trilogie qui l'a fait connaître en occident, puis deux films ambitieux pour lesquels il a bénéficié de plus de moyens (Turning gate et La femme est l'avenir de l'homme), le réalisateur coréen conçoit ici son premier film dont la construction entière est basée sur un concept
The Host: Regarder ailleurs

The Host: Regarder ailleurs

The Host de Bong Joon-Ho est un film un peu inclassable. Comédie sociale, drame, film catastrophe, film de monstre, satire. Le réalisateur et scénariste de génie distillant ses ingrédients au gré de ses envies et des séquences qui jalonnent son film. Mais comme pour son récent Parasite , on suit une famille un peu désargentée dans ce mira
Raging Bull: L’esthétisme de la rage

Raging Bull: L’esthétisme de la rage

Raging Bull de Martin Scorsese est une leçon de mise en scène. Et c’est aussi une leçon d’interprétation de la part de Robert De Niro dans le rôle du boxeur enragé, Jake La Motta. Dans un noir et blanc élégant, Scorsese nous raconte la vie d’une bête enragée, qui n’en a jamais assez de combattre sur le ring, et de paranoïa dans s
Irréversible - Inversion intégrale: Voir rouge

Irréversible - Inversion intégrale: Voir rouge

Personne n'a oublié le choc qu'a causé Irréversible de Gaspar Noé lors de sa présentation au Festival de Cannes 2002. Les observateurs de l'époque en avaient retenu la violence, notamment la fameuse séquence de viol du personnage d'Alex, interprété par Monica Bellucci. La sortie d'Irréversible - Inversion intégrale à l'été 2020 fait d
La Haine: Le film d'une génération

La Haine: Le film d'une génération

La Haine de Mathieu Kassovitz a acquis le statut de film culte 25 années après sa sortie. Raison pour laquelle une reprise en salle est en cours en cet été 2020. La projection étant précédée d'un message du réalisateur à l'adresse du spectateur venu voir ce (vieux) film sur grand écran, si longtemps après sa sortie initiale. La Haine pa
Arizona Dream: Le monde onirique

Arizona Dream: Le monde onirique

Arizona Dream d'Emir Kusturica est un film inclassable, singulier, bizarre, sans queue ni tête et pourtant, si troublant, si touchant. Il présente tout simplement la vision de l'Amérique de ce réalisateur yougoslave, ou plutôt, l'idée qu'il peut se faire du rêve américain. Pays qui, selon sa déclaration d'indépendance, déclare la recherc
Les Moissons du ciel : Un entre deux mélancolique

Les Moissons du ciel : Un entre deux mélancolique

Les Moissons du ciel (Days of Heaven en VO) du légendaire Terrence Malick, est un film captivant, fascinant, troublant, touchant et enfin sensoriel. D'une durée assez ramassée (1h35) en comparaison de ce que le réalisateur fera par la suite, ce dernier a quand même le temps de poser sa caméra ça et là pour nous montrer la nature dans des pa
Princesse Mononoké: La poésie écolo

Princesse Mononoké: La poésie écolo

J'ai enfin vu un film de Hayao Miyazaki ! A la faveur de cet été 2020 dans le monde de la Covid 19, de nombreux films anciens passent sur de très grands écrans de la capitale. La séance de Princesse Mononoké prévue au Max Linder devenait alors immanquable. Film dont le DVD trônait en bonne place chez un ami à moi pendant toute mon adolesce
La Rose pourpre du Caire: Le rêve vient de l'écran

La Rose pourpre du Caire: Le rêve vient de l'écran

Voici un film méta au sujet du cinéma ! Woody Allen nous étonne en nous présentant le personnage de Cecilia, cinéphile à ses heures perdues, qui utilise la salle obscure pour s'échapper d'un mari violent, et là, l'impossible se produit, le coup de foudre entre elle et un personnage du film qu'elle regarde, qui sort alors tout naturellement
Eyes Wide Shut: Le Fantasme parfait

Eyes Wide Shut: Le Fantasme parfait

Eyes Wide Shut est un film fascinant. Dernier opus du légendaire Stanley Kubrick, il a suscité le mystère bien avant sa sortie. Le maître décédant peu de temps après avoir achevé le montage de ce long métrage testamentaire. Cette aura a été également due au casting mettant en scène LE couple star de Hollywood de la fin des années 1990
Elephant Man: Human lives matter

Elephant Man: Human lives matter

Qu'il est bon de retourner au cinéma et qu'il est bon d'avoir l'opportunité de voir un classique de 40 ans sur grand écran. Avec la réouverture des salles est venue une sortie inattendue. Le chef d’œuvre de David Lynch, Elephant Man, a fait son retour sur grand écran dans une version restaurée. Et comme les choses sont bien faites, ce film
Les films du confinement [Partie 5]

Les films du confinement [Partie 5]

Munich (2005) de Steven Spielberg Enfin vu Munich. Pour une raison que je ne m’explique pas aujourd’hui, j’avais passé mon tour lors de sa sortie au cinéma en 2006. Pour ma défense, j’étais à l’internat et par conséquent, je pouvais peu aller au cinéma, hormis le week-end. Mais pourtant, j’avais entendu parler de ce film, pourtan
Les films du confinement [Partie 4]

Les films du confinement [Partie 4]

Scott Pilgrim (2010) de Edgar Wright J'ai failli verser ma petite larme à la fin de Scott Pilgrim. On fusionne le langage du cinéma, de la BD et du jeu vidéo pour raconter une belle histoire d'amour, pleine de sens qui dénonce certains excès, tout en préservant l'émotion. Edgar Wright vise juste avec virtuosité. Scott Pilgrim n'a jamais eu
Les films du confinement [Partie 3]

Les films du confinement [Partie 3]

Baisers Volés (1968) de François Truffaut J’ai opté pour Baisers Volés. J’avais découvert le personnage d’Antoine Doinel en fin d’année dernière lors d’une séance un ciné club de l’ENS de la rue d’Ulm. Il s’agissait de Domicile Conjugal. J’avais adoré. Baisers volés, c’est l’épisode juste avant, où Antoine n’est
Les films du confinement [Partie 2]

Les films du confinement [Partie 2]

Old Boy (2004) de Park Chan-Wook Enfin vu Old Boy de Park Chan-wook. Film célébré à Cannes en 2004, qui aurait sans doute dû remporter la palme d’or, prix décerné étonnement à Farenheit 9/11 de Michael Moore. Ce film coréen a donc dû se contenter du Grand Prix. Ce long métrage opère une certaine fascination chez les cinéphiles, sans
Les films du confinement [Partie 1]

Les films du confinement [Partie 1]

Pendant cette période de confinement, il est parfois difficile de trouver de quoi s'occuper. A fortiori, il m'est difficile d'alimenter le blog d'autant plus que la majeure partie des choses que j'écris ici, sont liées à mes sorties culturelles. Et vous aurez deviné que depuis un mois et demi, il n'y a plus de sortie culturelle. Donc plus de c
Paris, Texas: L'authenticité

Paris, Texas: L'authenticité

Paris, Texas est le dernier film que j'ai vu dans une salle de cinéma avant le confinement. C'était début mars et j'ai pourtant l'impression que cela fait une éternité. Depuis quelque temps, j'avais comme politique de ne pas écrire au sujet des films anciens, tant mon activité était intense, et même si je voyais ces derniers sur grand écr
Le meilleur de 2019 [1ère partie]

Le meilleur de 2019 [1ère partie]

Puisqu’il parait qu’on peut souhaiter la bonne année jusqu’au 31 janvier, alors je ne vois pas pourquoi je devrais m’excuser de vous sortir mon bilan de l’année si tard ! Hein ? …Non ? Bon, j’imagine effectivement que vous deviez être quelques-uns à attendre cet article avec impatience, ne serait-ce que pour savoir si ce blog éta
Jack: La déshérence d'un enfant

Jack: La déshérence d'un enfant

Il se tient actuellement à Paris, au cinéma l'Arlequin dans le 6ème arrondissement, le 24ème festival du film allemand. Chose très appréciable pour les personnes un peu téméraires comme moi qui ont opté pour l'allemand en première langue en classe de sixième. Depuis, j'ai développé un grand intérêt pour le cinéma allemand. En effet,
Le Genou de Claire: Les nymphettes de l'été

Le Genou de Claire: Les nymphettes de l'été

Le Genou de Claire est le premier film de Rohmer dont j'ai entendu parler mais c'est le quatrième que je vois. Encore un été ensoleillé, mais cette fois-ci, le personnage principal est Jérôme, interprété par Jean-Claude Brialy, 35 ans, diplomate. Il cherche à vendre sa maison familiale dont il a hérité près d'Annecy, sachant qu'il a de
Ma Nuit chez Maud: La concupiscence honteuse

Ma Nuit chez Maud: La concupiscence honteuse

Ma nuit chez Maud est un film de Rohmer faisant partie de la série des Six contes moraux. Il est en noir et blanc. Et comme son nom l'indique, il raconte une nuit particulière chez Maud, pédiatre, interprétée par la fabuleuse et irrésistible Françoise Fabian. C'est l'histoire de Jean-Louis [Trintignant] ingénieur de formation, qui revient v
Pauline à la Plage: La jeunesse sage

Pauline à la Plage: La jeunesse sage

Pauline à la plage aborde une fois de plus les thèmes de prédilections de Rohmer pour ne pas parler d'obsessions, à savoir les histoires d'amour, les sentiments, les questionnements des personnages au sujet de ces derniers. Mais ici, il le fait à travers les yeux d'une jeune fille, Pauline - sublime Amanda Langlet - , 14 ans, dépourvue d'exp
Le meilleur de 2018 [2ème partie]

Le meilleur de 2018 [2ème partie]

...la suite. La suite de ce « Meilleur de 2018 » plus d’un mois après la première partie ?! Mais bien évidemment que j’assume parfaitement ! ...Bah oui, désolé, mais comme je vous l’avais dit précédemment, le temps libre se fait de plus en plus rare ces derniers temps, donc je vais profiter de ce petit moment de disponibilité en ple
Mahler: Un songe sans fin

Mahler: Un songe sans fin

Mahler, film éponyme d'un célèbre compositeur, a été fait par des personnes qui aiment sa musique pour des personnes qui aiment sa musique. Mais pourquoi un tel film tant sa musique nous parle déjà au plus profond de nous mêmes ? Absolument pas pour faire un biopic, genre tellement à la mode de nos jours. Non, il s'agit ici d'une fantaisie
Star Wars à la philharmonie: Un ciné concert vivifiant !

Star Wars à la philharmonie: Un ciné concert vivifiant !

Ce blog parle de ma vie culturelle qui se résume majoritairement au cinéma et aux concerts, de préférence de musique symphonique. Alors lorsqu'un seul événement rassemble ces deux genres et ne fait qu'un unique spectacle, il est tout à fait normal que cela capte notre attention ! Comment tarder encore à se jeter dans l'expérience du ciné-
How to talk to girls at parties

How to talk to girls at parties

Il est bien rare qu'un film apporte en même temps des plaisirs esthétiques, intellectuels et émotionnels, tout en restant léger et digeste. C'est pourtant l'exploit que réussit le dernier film de John Cameron Mitchell, qui commence comme un tableau speed de la jeunesse punk des années 80 façon Dany Boyle, avant de se transformer en un délir
Ready Player One : le succès révélateur de son temps.

Ready Player One : le succès révélateur de son temps.

Je l’avoue : il vous sera très facile pour vous de m’accuser d’arriver bien longtemps après la bataille. En effet, au regard de la date de parution de cet article (le 4 mai 2018), cela fait maintenant plus d’un mois que le dernier film de Steven Spiedlberg est sorti dans les salles et cela fait tout autant de temps qu’il défraye la chr
Man on the Moon: La farce perpétuelle

Man on the Moon: La farce perpétuelle

Milos Forman doit certainement être passionné par la figure du génie parce qu'après son Amadeus au sujet de Mozart, voici venir ce film au sujet de Andy Kaufman, génie comique. Un provocateur, un incompris, un prophète, une personnalité hors du commun. Là où Amadeus célébrait la musique de Mozart, Man of The Moon questionne constamment l
La bataille de Dunkerque n’a pas eu lieu...

La bataille de Dunkerque n’a pas eu lieu...

Septembre 2017. C’est la rentrée… L’occasion de revoir les collègues et de se raconter nos vacances. L’occasion des « Alors t’as eu du soleil ? » ou bien des « T’en as bien profité ? » …Et puis – quand on est prof d’Histoire – ou cinéphile – ou les deux comme c’est mon cas – cette rentrée 2017 a aussi été l’oc
Fauteuils d'orchestre: La chasse aux clichés

Fauteuils d'orchestre: La chasse aux clichés

Il ne s'agit pas ici d'un banal film choral comme on en a vu tant d'autres. Ce n'est pas un prétexte pour faire intervenir plein d'acteurs connus. Au contraire, tous ces comédiens servent l'histoire d'une excellente manière, car oui il y a un vrai scénario et même un vrai message. L'art doit relier, les gens se mélangent, il ne faut pas se la
Brèves de comptoir au sujet du Festival de Cannes 2017...

Brèves de comptoir au sujet du Festival de Cannes 2017...

On est le dimanche 28 mai 2017, le 70e Festival de Cannes vient tout juste de se clôturer et -– une fois de plus – cet évènement a suscité chez moi une folle envie de m’exprimer. Alors oui, je sais, cela fait la troisième fois d’affilé que je vous fais le coup et c’est clair que sur un blog qui produit désormais si peu de contenu,
Smba : Un conte moderne

Smba : Un conte moderne

Toledano et Nakache sont de retour avec Omar Sy après le grand succès d’Intouchables et la réussite de Tellement proches. Ici, on suit Samba, un sans papiers en France qui tente de s’en sortir. Et ce film n’est pas dans le manichéisme, la victimisation, le tire larme. Au contraire, il nous montre le héros dans toutes ses facettes. Il ne
Le meilleur de 2016 [2ème partie]

Le meilleur de 2016 [2ème partie]

Mais aussi... Vaiana, la légende du bout du monde Histoire de faire de continuer à vanter les mérites de production Disney de cette année (et c’est suffisamment rare pour ne pas profiter de l’occasion), laissons de côté Zootopie et intéressons-nous désormais à la deuxième sortie du studio aux grandes oreilles : j’ai nommé Vaiana, l
Le meilleur de 2016 [1ère partie]

Le meilleur de 2016 [1ère partie]

Dix ans ! …Eh bah ouais dix ans que ce blog existe l’air de rien, et il est toujours là !… Ah ça ! Ça en refilerait presque un coup de vieux ! Parce qu’à bien y regarder, qui tient encore des blogs aujourd’hui ? C’est so 2000’s ! Et puis regardez-le le visuel de ce blog ! Sa colonne de texte toute étriquée ! Ses liens hypertexte
Lincoln: L'icone

Lincoln: L'icone

J'avais vu Lincoln à sa sortie, j'attendais trop ce film et ce projet a eu une longue gestation mais est finalement sorti et pour quel résultat ! Qu'il est bon de se plonger dans ce film après s'être un peu documenté sur la Guerre de Sécession. Cet événement historique est l'élément fondateur qui a constitué vraiment la nation américain
American Gangster, un Rise and Fall de qualité

American Gangster, un Rise and Fall de qualité

American Gangster est un des meilleurs films de Ridley Scott et pas forcément le plus connu malheureusement. J'associe toujours ce film au poster qui ornait la chambre d'un mec à l'internat au lycée. Le personnage interprété par Denzel, alias Frank Lucas, est une véritable icone et Denzel a les épaules dans ce film pour faire ressortir tout
Mademoiselle... ou bien devrais-je dire "Madame".

Mademoiselle... ou bien devrais-je dire "Madame".

Ça doit être l’époque qui veut ça. En ce moment, parler de cinéma se réduit souvent à parler de bonnes mœurs. Qu’il s’agisse de la question de la place de la femme dans la société, des minorités sexuelles, des minorités culturelles ou bien encore des populations déclassées malgré elles, les thématiques sociales abondent dans l
Elle s'appelait Sarah: A la recherche de la vérité

Elle s'appelait Sarah: A la recherche de la vérité

Elle s'appelait Sarah est un excellent film adapté du Roman éponyme de Tatiana de Rosnay. Je connais un peu cette auteur, j'ai eu l'occasion d'échanger avec elle sur Twitter et j'ai d'ailleurs lu un de ses romans, (A l'encre russe). Ils sont toujours construits de la même manière j'ai l'impression, une intrigue contemporaine et une passé myst
Voir du pays

Voir du pays

La principale qualité du cinéma des soeurs Coulin, c'est avant tout leur formidable mise en scène, à la fois originale et fluide. Voir du pays nous fait découvrir le quotidien de soldat(e)s en sas de décompression chypriote, entre Afghanistan et France. On suit d'abord leur arrivée irréelle dans un palace, on se délecte du contraste très
Un Secret: un drame psychologique

Un Secret: un drame psychologique

Un Secret de Claude Miller est un sacré film. Un drame psychologique sur fond de seconde guerre mondiale mais aussi, l'histoire d'un terrible secret de famille, connu de tous sauf du narrateur et qui pourtant est fondamental. Le personnage de François Grimbert est nos yeux et notre voix et on découvre en même temps que lui l'effroyable passé d
La Rafle: des émotions utiles

La Rafle: des émotions utiles

La Rafle est un film utile sur un événement de l'histoire de France qui a trop longtemps été méconnu. Là réside son intérêt historique. Son intérêt cinématographique réside dans ses personnages. On a des comédiens habités qui font que leurs petites histoires prennent le pas sur la grande. L'insouciance d'un enfant devant l'innommable
The strangers

The strangers

On ne peut qu'être stupéfait par l'incroyable virtuosité dont fait preuve le réalisateur Na Hong-jin dans son dernier opus. Mais avant de développer il me faut signaler que le film n'est probablement pas destiné à un public très large : il faut pour pleinement l'apprécier ne pas être réfractaire au cinéma de genre, tendance exorcisme et
Mais c'est quoi finalement le cinéma « de gauche » ?

Mais c'est quoi finalement le cinéma « de gauche » ?

Dimanche 22 mai se clôturait le 69e Festival de Cannes avec tout son lot de récompenses, de commentaires sur les récompenses et de commentaires sur les commentaires de récompenses… Je ne vais pas jeter la pierre : déjà l’an dernier j’avais participé à ce jeu en publiant un article sur l’édition précédente. A cette époque, je m
Ma Loute

Ma Loute

On trouve dans Ma Loute tout le cinéma de Bruno Dumont : le couple de policiers empruntés mais déterminés de P'tit Quinquin, Juliette Binoche présente dans Camille Claudel, les paysages du Nord superbement filmés dans Hors Satan, etc. Tout le cinéma, et un peu plus : il est assez rare de voir un réalisateur sublimer toute son oeuvre pour pr
Mars 2016… ou quand j’ai appris que j’étais raciste.

Mars 2016… ou quand j’ai appris que j’étais raciste.

Oui, vous avez bien lu : je suis raciste. Ce n’est pas moi qui l’invente. On me l’a dit. …Et pas n’importe qui, s’il vous plait. C’est Allociné. En toute honnêteté, je ne m’attendais pas à cette révélation en postant ma critique du film La Vache , fin mars 2016. Pourtant, le courrier que j’ai reçu fut sans appel : « Votre
Les Ardennes

Les Ardennes

Au début, on a l'impression d'avoir vu ce type d'histoire mille fois : deux frères, un braquage qui tourne mal, l'un qui s'en sort et l'autre pas. Que le frère qui échappe à la taule pique la copine de l'autre renforce le sentiment qu'on va assister à un énième ersatz de cinéma social, façon Dardenne (justement), mais en flamand, c'est à
Flight: L'honneur d'un homme

Flight: L'honneur d'un homme

J'ai l'impression que je suis dans une phase où je me fais toute la filmographie de Denzel Washigton mais d'un autre côté, ça doit bien être mon acteur préféré. Sur ce film de Robert Zemeckis, à qui l'on doit entre autre Forrest Gump, il est excellent. Un rôle bien dark bien trash, ce formidable Whip totalement barré qui boit un peu trop
Le meilleur de 2015 [2e partie]

Le meilleur de 2015 [2e partie]

Ces instants qui méritent qu'on perde deux heures pour eux... La déambulation en plein Broadway de Michael Keaton dans Birdman Pour être entièrement honnête, je ne saurais même pas dire ce qui m’a fait aimer cette scène. Personnellement, Birdman, j’ai certes bien aimé pour le travail formel, mais le discours trop artistocentré – cari
Spotlight: Le journalisme contre l'omerta

Spotlight: Le journalisme contre l'omerta

Spotlight est un film passionnant. Il s'agit d'une lente progression, implacable, vers un dénouement attendu, connu du spectateur, nullement surprenant mais pourtant libérateur. Il est également servi par un casting en or, Keaton, Rufalo, McAdams (qu'on a validée depuis des années). Ce long métrage raconte l'histoire d'une équipe d'enquête
La terre et l'ombre

La terre et l'ombre

Les tout premiers plans de La terre et l'ombre donnent le ton : le film va être une splendeur visuelle. Et effectivement, il l'est. Des noirs envoutants, des cadrages parfaits, des contrastes éblouissants, des travellings ensorcelants, des plans d'anthologie, une bande son captivante : le film est d'abord un enchantement des sens. On se souviendr
Le Meilleur de 2015 [1ère partie]

Le Meilleur de 2015 [1ère partie]

Ah 2015… Ses voitures volantes, ses rues futuristes, ses overboards, et surtout ses cinémas en 3D… Forcément tout le monde en à plus ou moins parlé de ce petit événement amusant : notre arrivée à l’époque fantasmée en 1989 par Retour vers le futur 2… Amusant, mais aussi révélateur… Même si, personnellement, je n’aurais pas
Star Wars - Le Réveil de la Force, un simple prélude

Star Wars - Le Réveil de la Force, un simple prélude

Pour ceux qui me connaissent, vous ne trouvez pas qu'il me ressemble ce type ? Tout ça pour ça serais-je tenté de dire. Mais il est vrai que JJ Abrams avait une mission difficile voire impossible (blague inside pour qui connait la filmographie de ce loustic). Il s’agissait d’un exercice périlleux, non pas de reprendre Star Wars dix années
Marguerite et Julien

Marguerite et Julien

Un accident industriel : voilà comment on peut qualifier le nouveau film de Valérie Donzelli, dont la filmographie se dégrade au fil des sorties. Marguerite et Julien relève du pire dans tous les domaines : pire film en compétition à Cannes, plus mauvaises idées vues récemment dans un film (des gendarmes en képi au Moyen Age), histoire d'a