En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Chris

Chris

Fan de ciné et de voyages / entre autre.
Tags associés : amc, adam driver, adele haenel

Ses blogs

Christoblog

Christoblog

Chris Chris
Articles : 1502
Depuis : 23/08/2011
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

D'après une histoire vraie

D'après une histoire vraie

Une catastrophe, un incident industriel, une gabegie, un navet de première ampleur : on ne sait pas trop comment trouver les qualificatifs qui décriront le mieux le niveau d'indigence crasse qu'atteint ce film. Le jeu des deux actrices est absolument pitoyable. Eva Green entre ainsi au Panthéon des pires actrices, avec une prestation qu'elle tra
Springsteen on Broadway (26/10/2017) Part 2

Springsteen on Broadway (26/10/2017) Part 2

A lire avant de continuer : Springsteen on Broadway Part 1 Acte 2 A l'exact mitan du spectacle (8ème morceau sur 15), Tenth avenue freeze out marque le basculement de la partie autobiographique à la partie plutôt thématique. S'installant au piano pour une longue séquence enlevée, Springsteen nous convie à contempler l'avènement et l'ascensi
Springsteen on Broadway (26/10/2017) Part 1

Springsteen on Broadway (26/10/2017) Part 1

Dehors Times Square, à un lancer de pierre, brille de mille feux alors que je me dirige vers l'entrée du Walter Kerr Theatre, situé dans une rue perpendiculaire au Great White Way, ce jeudi 26 octobre 2017. L'entrée du théâtre est conforme à l'idée du minimalisme américain en matière de décorum : une immense enseigne lumineuse au lettrag
A beautiful day

A beautiful day

A beautiful day est d'une grande beauté formelle. Pas un plan n'est inutile, mais contrairement à la plupart des films, dans lesquels la succession des plans fait avancer l'action, il s'agit plutôt ici de décrire le plus précisément possible l'état psychologique du personnage. Joaquin Phoenix, surpuissant, trouve ici sans contestation possib
En attendant les hirondelles

En attendant les hirondelles

Le premier long-métrage de Karim Moussaoui place son auteur parmi les jeunes cinéastes mondiaux les plus prometteurs. Il y a en effet quelque chose de Krzysztof Kieslowski ou de Nuri Bilge Ceylan dans la double intention du film : donner à voir d'amples dilemmes moraux nichés au creux du quotidien, tout en donnant à son film une douce élégan
Thelma

Thelma

Dieu sait si j'ai aimé Oslo, 31 août, meilleur film pour moi de l'année 2012. Las, son réalisateur Joachim Trier ne cesse depuis de me décevoir : son film précédent (Back home) m'avait interloqué (pour être gentil) et celui-ci m'a catastrophé, si je puis utiliser cette tournure familière. Je vais donc, à contre coeur, énumérer ma list
Au revoir là-haut

Au revoir là-haut

J'aimerais pouvoir dire beaucoup de bien de ce film : Albert Dupontel m'est sympathique (j'ai adoré 9 mois ferme), le casting est épatant et le scénario est sur le papier un des plus attrayant que le cinéma français a produit ces dernières années. Mais curieusement, je ne suis jamais vraiment entré dans le film. La virtuosité un peu vaine
Gazette du Arras Film Festival 2017

Gazette du Arras Film Festival 2017

4 novembre Indivisibili (2/5) de Edoardo De Angelis, a été un gros succès en Italie, où il a remporté 6 Donatello (l'équivalent de nos Césars). L'image est jolie, le pitch intéressant (deux siamoises exploitées par leur père découvrent qu'elles peuvent être séparées), mais le film ne va au bout de ses promesses, malgré de beaux momen
Le musée des merveilles

Le musée des merveilles

Le musée des merveilles est un film bouleversant, qui fait naître l'émotion de multiples façons : par ce qu'il raconte, par ce qu'il montre et par ce qu'il fait entendre. C'est un sentiment vraiment merveilleux, qu'on éprouve rarement au cinéma, que celui que procure le film de Todd Haynes : celui de se perdre dans un labyrinthe d'histoires e
Mise à mort du cerf sacré

Mise à mort du cerf sacré

A l'image de son titre, le nouveau film de Yorgos Lanthimos est à la fois intellectuellement stimulant, inutilement alambiqué et esthétiquement séduisant. Commençons par l'aspect intellectuel : le scénario nous égare un bon bout de temps sur des fausses pistes avant de se préciser progressivement, pratiquement à notre corps défendant, tel