Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Tonneau en bois : tout ce qu'il faut savoir

Les tonneaux en bois permettent de conserver des liquides destinés à la consommation. Ce sont les Gaulois qui ont inventé le tonneau en bois cerclé de fer.

Histoire

Les Gaulois ont inventé le tonneau en bois pour garder la cervoise et transporter l'eau potable. L'Empire Romain généralisa son usage à partir du IIIème siècle. Ils l'utilisèrent pour le transport du vin et sa conservation à la place des amphores grecques. Au Moyen-Âge son emploi se généralise du nord au sud de l'Europe puis aux autres continents lors des grandes découvertes. Vers 1650, le tonneau en bois fut l'objet d'une célèbre expérience : celle du crève tonneau qui a permis d'énoncer le principe de Pascal qui constate l'éclatement d'un tonneau sous la pression d'une colonne d'eau. La disparité des contenances, les différents volumes perdurèrent jusqu'au milieu du XIXème siècle. Ce sont les négociants en vin de Paris qui adressèrent une pétition à Napoléon III afin d'unifier l'unité de mesure des jaugeages des vins ainsi que l'utilisation du système métrique sur les contenants. Pendant la première guerre mondiale, le tonneau s'est révélé particulièrement important puisqu'il servait à transporter les rations des soldats qui avaient droit à trois quart de litre par jour. Le vin ne manque pas, mais les tonneaux se font plus difficiles à trouver; pendant la Guerre, on remplace les fûts de chêne par des fûts de châtaignier, mais ils s'usent plus vite.

Utilité et fabrication

Utilité On utilise un fût en bois, car il permet de transporter plus facilement le liquide, mais surtout parce qu'il permet de donner un goût particulier au vin. Après quelques mois, le bois apporte des tannins aux différents liquides que ce soit du vin rouge ou des spiritueux. Il contient également des arômes tels que la vanille, la noix de coco, le beurre, la noisette, donnant plus de complexité et de garde à la boisson. Le vieillissement en fût du vin est fortement recommandé pour de nombreux vins rouges ou blancs, mais aussi pour les spiritueux ou vins mutés tels que les whiskeys, cognacs, rhum, calvados et même pour certaines bières telles que la lambic, la kriek ou la bière rouge. Fabrication Des planches de bois longitudinales permettent la fabrication du corps du tonneau, ce sont les douves ou douelles. Le plus souvent, les tonneaux sont en chêne. Les douves sont assemblées grâce à un cerclage de fer. Jusqu'à la moitié du XXème siècle, le tonneau était utilisé pour transporter toutes sortes de marchandises en vrac. On utilisait également des sacs et des caisses qui coûtaient moins cher, mais étaient moins solides. Le tonnelet est un petit tonneau.

Articles de la même catégorie Patrimoine

Vincent Duluc : biographie

Vincent Duluc : biographie

Les amateurs du ballon rond le connaissent pour l'avoir vu sur les plateaux des émissions consacrées au football ou pour avoir déjà lu au moins une fois un article de sa part dans le journal "L'Equipe". Lui, c'est Vincent Duluc, un journaliste sportif connu et reconnu dans la profession. Petit rappel pour ceux qui n'auraient encore jamais entendu parlé de lui.
Comment connaître la valeur d'un timbre ?

Comment connaître la valeur d'un timbre ?

Si vous possédez de vieux timbres ou amorcez une collection de philatéliste, vous avez naturellement le désir de connaître la valeur des timbres-poste que vous possédez. Cette dernière dépend de la rareté de ces timbres, mais aussi de leur qualité et de la manière dont ils ont été ou non oblitérés.
Arbre généalogique : où se renseigner et comment faire ?

Arbre généalogique : où se renseigner et comment faire ?

Les histoires de familles sont la source des recherches généalogiques. Trouver mes ancêtres, c'est plus qu'une question d'état civil, c'est un sujet d'héritage, celle de la mémoire partagée d'une famille. Les arbres comme guide de la généalogie deviennent une passion.
Les forts de Vauban : tout savoir sur l'homme et son oeuvre.

Les forts de Vauban : tout savoir sur l'homme et son oeuvre.

Sébastien Le Prestre, seigneur de Vauban, a consolidé plus de 300 places fortes et a construit près de 40 nouvelles places. Son oeuvre militaire est marquée par la recherche constante de l'innovation et par l'effort d'adaptation permanent. Son "pré carré" a permis de transformer l'intérieur de la France en un espace civil marqué par le démantèlement des remparts des villes.