Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

La coiffe bretonne : ses principales variantes

Les coiffes bretonnes s'inscrivent pleinement dans le patrimoine de la Bretagne. Elles se distinguent aussi par leur diversité : il y a presque autant de sortes de coiffes que de microrégions, voire de communes, dans la péninsule bretonne. Certains pays en possèdent même plusieurs. Etant donc impossible de toutes les énumérer, cet article vous en présente quelques-unes.

Coiffe bigoudene

Représentée sur toutes les caricatures de Bretonnes à travers la France, la coiffe bigoudene est sans aucun doute la plus connue. A l'origine, elle n'était pas si haute. Selon la légende, les femmes l'auraient fait monter pour réagir aux décapitations de clochers ordonnées par Louis XIV en guise de représailles. En fait, c'est au XXe siècle qu'elle a pris de la hauteur. Elle est portée encore aujourd'hui par quelques personnes dans le pays bigouden.

Coiffe de Pont-Aven

Très connue également grâce à Paul Gauguin qui l'a immortalisée sur ses tableaux, la coiffe de Pont-Aven (Finistère) est formée de deux anses en dentelle.

Coiffe de Carhaix

Beaucoup plus simple, la coiffe de Carhaix est ronde et plate, et décorée à l'arrière.

Coiffe de Quimper

Elle se distingue par sa forme mi-haute couvrant une toute petite partie de la tête et tenant par un ruban passant autour du cou. Un autre ruban part du sommet de la coiffe pour flotter librement.

Coiffe du pays Vannetais

L'une des coiffes de Vannes et d'Auray présente l'originalité d'avoir la forme d'un petit toit. On en trouve aussi en forme de bonnet.

Coiffe de Pontivy

Coiffe plate, discrète, dont les deux bouts sont dégagés des deux côtés de la tête.

Coiffe de Saint-Malo

Assez volumineuse, l'une des coiffes du Pays malouin se distingue par deux larges bandes de dentelle qui partent chacune d'un côté de la tête pour se rejoindre sur le sommet de la coiffe.

Coiffe du Pays Nantais

Recouvrant l'arrière de la tête, elle se termine en une bordure un peu surélevée, parfois comme une visière.

Le costume breton

La coiffe fait partie du costume traditionnel. Les costumes de Bretagne n'ont cessé d'évoluer à partir du XVIIIe siècle ; ils sont aussi diversifiés que les coiffes, selon les pays. Le chapeau breton, quant à lui, est aussi connu que la coiffe bigoudene : tout le monde reconnaît ce chapeau rond assorti de deux rubans.

La tradition bretonne aujourd'hui

Les coiffes de Bretagne, ainsi que l'habit breton, sont portés aujourd'hui leurs de fêtes religieuses ou de festivals. C'est un élément essentiel de la reconnaissance identitaire bretonne, qui est aussi utilisé comme marque d'exotisme dans les noms de restaurants: mentionnons la crêperie d'Antony (Île-de-France), "A la Coiffe bretonne".

Articles de la même catégorie Patrimoine

Daniel Bilalian : biographie

Daniel Bilalian : biographie

Daniel Bilalian a commencé sa carrière dans le journal l'Union de Reims et a toujours travaillé pour Antenne 2 ou France 2, mais de façon très irrégulière, présentant le journal de 13 heures, celui du 20 heures ou les deux dans la même journée.
Arbre généalogique : où se renseigner et comment faire ?

Arbre généalogique : où se renseigner et comment faire ?

Les histoires de familles sont la source des recherches généalogiques. Trouver mes ancêtres, c'est plus qu'une question d'état civil, c'est un sujet d'héritage, celle de la mémoire partagée d'une famille. Les arbres comme guide de la généalogie deviennent une passion.
Exemple de testament : ce qui doit être mentionné

Exemple de testament : ce qui doit être mentionné

Rédiger son testament n'est pas un acte qui va forcément de soi. En son absence et en cas de décès, le patrimoine est alors divisé, selon la loi, ce qui ne correspond pas forcément aux volontés du défunt. Voici, quelques rappels et quelques éléments de clarifications.
Jean Quatremer : biographie

Jean Quatremer : biographie

Jean Quatremer est un journaliste français qui, après avoir passé quelques années de sa vie à travailler dans le droit s'est dirigé vers le journalisme. Depuis 1984, il écrit pour le journal Libération et réalise des reportages pour différentes chaînes télévisées sur les thèmes de l'Europe.