Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Test de "Ultimate Ghosts 'n Goblins" sur PSP

Attendue avec impatience par tous les fans du premier volet, la suite des aventures du chevalier Arthur devrait ravir son public. Si les premières minutes vous feront forcément penser à un simple remake du premier épisode, au final, cette suite «Ultimate» s’avère être une bonne surprise, même si sa difficulté exacerbée devrait rebuter les nouveaux joueurs.

Les graphismes

Ghosts and Goblins rend un bel hommage à la PSP en l’exploitant au maximum; il offre une belle vitrine aux capacités de la console. Les décors sont tout simplement sublimes; Capcom n’a pas fait les choses à moitié. Le plus impressionnant vient certainement des effets : les différents sorts déclenchent différents effets, tout comme certaines capacités des ennemis, ce qui donne au final un feu d’artifice à la moindre escarmouche. De plus, le jeu parvient à mettre le joueur en totale immersion au bout de quelques minutes de jeu, grâce à son univers bien représentatif du style heroic/fantasy.

La jouabilité

La jouabilité est certainement, au même titre que les graphismes, le principal atout de ce titre. Très bien pensée, elle permet une prise en main rapide, sans que cela ne donne lieu à une certaine facilité. A la base considéré comme un beat’em all, il s’avère plus être un shoot’em up qui mise sa difficulté sur vos réflexes et votre talent. Cependant, sa difficulté, accrue par moments, mettra de côté les joueurs occasionnels pour se concentrer sur les irréductibles.

La durée de vie

Comptez une petite dizaine d’heures pour en venir à bout. Il est clair que c’est peu pour un jeu du style, mais Capcom a préféré miser sur d’autres aspects pour augmenter le plaisir : vous aurez accès à plusieurs niveaux de difficulté, du simple au très, très, très dur. Une difficulté qui apparaîtra d’ailleurs sur plusieurs aspects du jeu, tels que la durabilité de l’armure, la puissance des coups des ennemis, l’efficacité des vôtres, etc. Il est vrai que finir le jeu en mode facile, ou moyen, sera relativement rapide; par contre, le mode hardcore vous fera vous arracher les cheveux une bonne paire de fois. Enfin, retrouver tous les anneaux du jeu (bonus optionnel) dans les différents niveaux vous tiendra en haleine pour un bon bout de temps.

La bande-son

Enfin, la bande sonore de "The Ultimate Ghosts’n Goblins" est d’excellente qualité, et s’adapte parfaitement au côté épique de l’aventure. La musique marque bien les passages épiques, ainsi que les ballades macabres, par des choix musicaux adaptés. On notera tout de même un petit point noir avec les doublages, qui ne sont pas très bien réussis, au contraire de la version anglaise.

Articles de la même catégorie Jeux vidéo

Test jeu vidéo : R: Racing Evolution

Test jeu vidéo : R: Racing Evolution

R: Racing Evolution est un jeu vidéo de course de voiture de la série Ridge Racer sorti au Japon le 27 novembre 2003, aux États-Unis le 9 décembre 2003, et en France le deuxième jour du mois de mai de l'année suivante. Il est publié par Namco, sur Xbox, GameCube et PlayStation 2. Il propose deux modes : le mode solo et le mode multijoueurs.