Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Qui a découvert la fluorescence X ?

Georges Sagnac, physicien français, s'intéresse très tôt dans sa vie à plusieurs domaines ayant trait à la physique, dont celui, à l'instar de plusieurs autres scientifiques de l'époque, des propriétés des rayons X. C'est lui qui, à l'âge de 27 ans, non sans avoir connu son lot de détracteurs, a découvert le principe de fluorescence X.

Georges Marc Marie Sagnac

C'est en effet le physicien français Georges Marc Marie Sagnac, né le 14 octobre 1869 à Périgueux et décédé le 26 février 1928 à Meudon-Bellevue, qui a découvert la spectrométrie de fluorescence X (aussi appelée SFX ou FX, ou en anglais XRF pour X-ray fluorescence), découverte qui fut réalisée à la Sorbonne à Paris en décembre 1896.

Qu'est-ce que la fluorescence X ?

La fluorescence X est une méthode d'analyse qui permet, dans un premier temps, d'évaluer qualitativement la composition chimique d'une variété d'échantillons (minéraux, métaux, verres, etc.). Cette première étape d'analyse sert à connaître la constitution de ces échantillons (carbone, fer, chrome, etc.). La fluorescence X permet, dans un deuxième temps, d'évaluer de façon quantitative les éléments présents (par exemple, présence de carbone à 0,03%, de fer à 73,78%, de chrome à 17%).

Parcours académique et professionnel en bref

Après une année de service militaire, Georges Sagnac entre à l'école normale supérieure où il suit les cours de Henri Poincaré et participe aux conférences données par Jules Violle et Marcel Brillouin. Il suit également des cours de physique à la faculté des sciences de Paris et devient agrégé de physique en 1893 puis docteur ès sciences physiques en 1900. Pendant quatre ans, soit de 1900 à 1904, il est maître de conférences à la faculté des sciences de l'université de Lille. De 1904 à 1912, il est chargé de cours de physique à la faculté des sciences de l'université de Paris et obtient le titre de professeur adjoint au mois de mai 1912. Son parcours d'enseignant se poursuivra jusqu'en 1920.

L'effet Sagnac

Le scientifique a laissé son nom à l'effet Sagnac, qui est à la base de la méthode d'interférométrie et du gyromètre laser (utilisé notamment sur les navires et les avions). L'effet Sagnac a été désigné ainsi suite à l'expérience du physicien qui, en 1913, observa et démontra que lorsque des signaux lumineux sont envoyés dans deux directions opposées sur un disque tournant, la vitesse de la lumière du faisceau tournant dans le même sens que le disque est supérieure à la vitesse du faisceau tournant dans le sens inverse. Un étrange phénomène de décalage temporel. Malgré le fait que le nom du découvreur de la fluorescence X n'a jamais été sur toutes les lèvres, il ne fait aucun doute que la contribution du physicien Georges Sagnac à l'avancement de la science est d'une importance capitale.

Articles de la même catégorie Physique

La mesure par thermocouple

La mesure par thermocouple

Les thermocouples sont des outils utilisés en physique pour mesurer la température, et plus exactement une différence de température. Cette mesure de température est du à l'effet Seebeck, et les thermocouples permettent, contrairement à des thermomètres ordinaires, d'avoir une gamme de température beaucoup plus élevée.
Tout savoir sur le rayon vert

Tout savoir sur le rayon vert

Le rayon vert est une manifestation optique d'un point lumineux vert qui peut s'observer au lever et au coucher du soleil. Ce phénomène longtemps considéré comme une illusion optique est pourtant réel et a une explication scientifique très simple : c'est l'image des rayons du soleil. Ce phénomène suscita beaucoup d'intérêt si bien que des auteurs et réalisateurs s'y intéressèrent. En effet, le rayon vert roman de Jules Verne ou le rayon vert film d'Eric Rohmer sont des histoires évoquant ce sujet.
Boussole marine : Comment bien la choisir ? (conseils)

Boussole marine : Comment bien la choisir ? (conseils)

La boussole marine est un instrument relativement simple mais d’une grande importance pour la navigation. Elle permet de se repérer par rapport à un référentiel ou un point fixe, et de s’orienter vers une direction donnée. Cependant, se servir d'une boussole marine n’est pas une chose toujours facile, comme il le paraît. Elle doit être choisie soigneusement pour répondre aux exigences de la navigation en milieu marin.