Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Présentation de la saga Princesse Saphir : auteur, histoire, publication, adaptation

Dans un monde encore médiéval, une jeune princesse naît avec deux cœurs, l'un est masculin et l'autre féminin. Le roi et la reine, ses parents se doivent de lui faire prendre l'identité d'un garçon pour qu'elle puisse hériter du trône. Mais l'ange maladroit qui lui a placé deux cœurs au lieu d'un doit reprendre le cœur masculin afin de réparer son erreur.

Osamu Tezuka

Osamu Tezuka est le créateur de Princesse Saphir. L'adaptation animée de l'histoire est très vite arrivée sur le marché français, et pour cause, Osamu Tezuka était un admirateur de l'art occidental. Tout jeune, il est déjà fasciné par les dessinateurs travaillant pour Walt Disney, il affectionne particulièrement le dessin animé "Bambi" est s'en inspire pour donner de grands yeux expressifs à ses personnages. L'homme est particulièrement doué pour les mangas, à tel point qu'en 1971 a été crée le prix "Tezuka", il est offert aux mangakas (écrivains de manga) ayant crée une œuvre manga particulièrement intéressante. C'est de 1953 à 1958 que Tetzuka invente Princesse Saphir, premier manga à introduire la bisexualité et le travestisme. Osamu Tetzuka est très certainement influencé par sa jeunesse : sa mère l'emmenait souvent dans un théâtre réputé pour sa revue, la "Takarazuka Revue". Ce spectacle marquait une révolution dans le domaine du théâtre japonais, aux artistes exclusivement masculins car ici, tous les personnages étaient féminins.

Princesse Saphir

A Silverland, la naissance d'un héritier est très attendue par le peuple et les parents. Tout le monde s'impatiente à connaitre le sexe de l'enfant mais au royaume du paradis, "Tink", ange facétieux, fait avaler un cœur de garçon et un cœur de fille au futur bébé, lequel s'est déjà formé pour une silhouette de fille. A sa naissance, l'enfant, nommé Saphir, est une fille avec un cœur de garçon, vont s'en suivre de nombreux troubles de l'identité, des inconvénients en amour. La princesse Saphir est abominée par le Sire Durlamin qui essayera plusieurs tentatives pour la faire évincer du trône afin d'y placer sa progéniture : le machiavélique Nylon. La princesse va endurer plein de sévices : dénoncée, enfermée, sauvée, capturée, évadée, transformée et ce n'est là qu'une brève énonciation de ce qui l'attend. En 1950, la série est entièrement colorisée sur les écrans. L'histoire a été adaptée en ballet. Dans l'histoire, l'être maléfique se prénomme Méphisto. En 1955, l'histoire est harmonisée pour un feuilleton radiophonique. Entre 1963 et 1966, la série est diffusée en noir et blanc et Méphisto est remplacé par "Madame Helle" et le "Capitaine Hood" est rajouté. En 1967, la série est réécrite d'après le roman de Tetzuko mais l'histoire est totalement différente, c'est un échec pour le studio Mushi.

Articles de la même catégorie Littérature

Yasmina Khadra : biographie

Yasmina Khadra : biographie

Yasmina Khadra, de son vrai nom Mohamed Moulessehoul, est un écrivain algérien né à Kenadsa dans le Sahara algérien le 10 janvier 1955 d'une mère nomade et d'un père infirmier. Sous ce pseudonyme féminin se cache un écrivain prolifique et talentueux qui, au fil de ses oeuvres, a su contribuer à faire connaitre le monde arabe et dénoncer les violences et les injustices.
Christian Hoffmann : biographie et publications

Christian Hoffmann : biographie et publications

Le professeur Chrisitian Hoffmann est un professeur de psychopathologie clinique, mais aussi un psychanalyste. Il est l'auteur d'ouvrages de référence et il a participé à de nombreuses publications dans des revues scientifiques.
Quel journal peut-on lire à Toulouse ?

Quel journal peut-on lire à Toulouse ?

Ce n'est pas parce qu'on est en vacances qu'il ne faut pas s'informer de l'actualité. Cet article fait le point sur les différents journaux disponibles à Toulouse, qu'ils soient régionaux ou nationaux.
Henry Bauchau : biographie

Henry Bauchau : biographie

Poète, romancier, dramaturge, Henry Bauchau, auteur d'"Œdipe sur la route", devra attendre de longues années avant que la reconnaissance littéraire ne lui soit acquise : c'est presque nonagénaire qu'il sera le lauréat du Grand Prix de littérature de la Société des gens de lettres en 2005.