Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Paule Marshall : biographie

Romancière américaine d’origine barbadienne, Paule Marshall est un auteur majeur du courant littéraire afro-américain. Explorant dans ses récits la dualité des immigrants, partagés entre racines africaines et société occidentale oppressante, Marshall reste cependant méconnue du grand public, et ce malgré des critiques unanimes depuis plusieurs décennies. Retour sur une carrière primée et prestigieuse.

Débuts

Née le 9 avril 1929 de parents originaires des Barbades, Valenza Pauline Burke grandit à Brooklyn où elle fait le gros de ses études, tout d’abord au Lycée pour filles de Brooklyn, puis à Brooklyn College, et à Hunter College, dont elle est diplômée en 1955. Très tôt, après plusieurs voyages aux Barbades durant son enfance, Paule s’intéresse à l’écriture, et s’essaie à la poésie avant de se tourner vers la fiction. Son premier livre, "Fille noire, pierre sombre" (1959), est ainsi une semi-autobiographie décrivant la vie d’immigrants barbadiens à Brooklyn durant la Grande Dépression et la Seconde Guerre Mondiale. Centrée sur le personnage d’une jeune fille confrontée au racisme, le roman pose les bases de l’œuvre de Marshall. En 1961, elle publie "Soul, Clap, Hands and Sing", recueil de quatre nouvelles mettant en scène des personnages similaires, vieillards d’origine africaine tentant de se lier d’amitié avec de jeunes femmes pour échapper à la solitude.

Reconnaissance critique

Huit ans plus tard est publié "L’île de l’éternel retour" qui suit le quotidien compliqué de Merle, jeune femme en quête d’identité, fille de l’un des derniers propriétaires de plantation de canne à sucre d’une île fictive des Caraïbes. Opposition manichéenne entre société anglo-saxonne à problèmes et Afrique utopique, le roman divise. Marshall, de son côté, gagne en popularité, et finit par devenir enseignante, tour à tour à Virginia Commonwealth University, à Berkeley, à Yale, puis à New York. En 1983, elle publie deux ouvrages, "Reena and other stories", un recueil de nouvelles, et "Racines Noires", nouvelle tentative d’imposer l’héritage ethnique de l’Afrique comme alternative viable au capitalisme envahissant de la société occidentale. En 1991, Marshall écrit "Daughters", roman suivant le parcours d’une jeune femme partagée entre son héritage ethnique et son quotidien compliqué à Brooklyn.

Années 2000

En 2001, Marshall écrit "The Fisher King", portrait de deux familles séparées par le racisme et la lutte des classes dans les années 40, et qui se retrouvent des décennies plus tard par un councours de circonstances surprenant. Enfin, en 2009, Paule Marshall se livre dans "Triangular Road : A Memoir", collection d’essais personnels sur différentes périodes de la vie de l’auteur.

Articles de la même catégorie Littérature

Elie Wiesel : biographie

Elie Wiesel : biographie

Elie Wiesel, originaire de Roumanie, est un écrivain de nationalité américaine qui écrit en français, en anglais et en yiddish (langue juive européenne). Rescapé des camps de concentration, il met un point d’honneur à défendre la mémoire de la Shoah, en mémoire de son peuple et pour l’humanité tout entière.
Robert Penn Warren : biographie

Robert Penn Warren : biographie

Robert Penn Warren (1905-1989) : Ecrivain américain, récompensé pour "Les fous du roi" par le prix Pulitzer en 1947 pour son roman, puis, le prix Pulitzer en poésie, en 1957 et 1979. Il a écrit onze livres et cinq critiques. En 1957, il est lauréat du prix de Rome américain en littérature. Plusieurs de ses romans ont été adaptés en films.
David Eddings : biographie

David Eddings : biographie

David Eddings est un écrivain américain. Né en 1931 et mort en 2009, il se distingue pour avoir écrit la majorité de son œuvre en collaboration avec sa femme Leigh Eddings. Ils doivent leur succès à la saga La Belgariade. Avec Tolkien, le couple Eddings a donné ses lettres de noblesse au genre de la fantasy.