Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Palace de Nice : histoire du Negresco

L’hôtel Negresco fait partie des palaces mythiques. Construit en 1912, sur la Baie des Anges, c’est l’un des derniers palaces privés du monde, et son centenaire, célébré en 2012, est l’occasion de revenir sur son histoire. Voici donc, après les débuts fracassants du palace, les années de léthargie, bientôt suivies du renouveau impulsé par Jeanne Augier.

1912 : le palace créé par Henry Negresco


Le palace est né du rêve d’Henri Negresco. Arrivé de Roumanie à 25 ans, ce fils de violoniste tzigane travaille avec succès dans divers hôtels de Nice. Il est si apprécié de ses richissimes clients qu’il conçoit, en 1910, l’idée de construire son propre hôtel palace. Il acquiert un terrain de 6500m² sur la Baie des Anges, à côté de la villa Masséna, et le financier du projet, Alexandre Darracq, lui fait rencontrer l’architecte Édouard Niermans qui concevra l’édifice. Dessiné pour rappeler le Grand hôtel de Madrid, le Negresco de Nice comporte une magnifique verrière, construite par Gustave Eiffel, qui orne le Salon Royal. Inauguré le 8 janvier 1913, le palace provoque l’admiration des célébrités comme la reine Amélie du Portugal, le comte de Paris, les Grands Ducs Vladimir et Dimitri, etc., qui se pressent à son inauguration. C’est un triomphe. En une année d’exploitation, l’hôtel est bénéficiaire de 800000 francs.

1914-1957 : le coup d’arrêt donné par la première guerre mondiale


Malheureusement, la Première Guerre mondiale vient arrêter cet essor. Henry Negresco, récemment promu officier de la Légion d’honneur, transforme son hôtel en hôpital militaire et y est mobilisé pour veiller à son fonctionnement. Les installations luxueuses souffrent cruellement de cet usage militaire, et quand le palace est déréquisitionné en 1918, les travaux de réparation sont énormes. Or, la clientèle fortunée déserte la Rivieira, et Negresco est ruiné. Saisi par ses créditeurs, le palace est vendu à une société belge et s’il continue à exister, ne brille plus de sa gloire passée.

Depuis 1957 : le renouveau donné par la famille Augier


En 1957, le bâtiment est racheté par Jean-Baptiste Mesnage, qui le confie à sa fille Jeanne, épouse de Paul Augier. Ce changement de mains permet au palace de retrouver son lustre. Jeanne Augier transforme le palace en hôtel-musée, où elle présente des œuvres majeures de l’art français. On y trouve, à côté des portraits de monarques français, des œuvres contemporaines, comme celles de Niki de Saint-Phalle. La clientèle fortunée et brillante est de retour, comptant notamment Picasso, Dali, Hemingway, Elton John ou Montserrat Caballé. Fermé pendant 6 mois début 2010, le palace a fait peau neuve pour préparer la célébration de son centenaire, en 2012. Sans descendance, Jeanne Augier lèguera son hôtel à un fonds chargé de défendre les animaux et de sauvegarder le palace et sa magnifique collection d’œuvres d’art.

Articles de la même catégorie Histoire

Histoire de la Petite ceinture

Histoire de la Petite ceinture

La Petite ceinture est une voie désaffectée de la Société Nationale des Chemins de fer Français (SNCF) depuis 1934. Elle était localisée du sud-ouest au nord-est de Paris, à l'intérieur des Boulevards des Maréchaux. Après avoir connu un franc succès auprès des Parisiens, ceux-ci la délaissent pour le métro. À l'heure actuelle, divers projets sont émis pour conserver ce patrimoine.
Jean Roy : l'homme et ses réalisations

Jean Roy : l'homme et ses réalisations

Jean Roy était un vigneron français originaire de Vaudoise. Jeanroy, également photographe amateur, prenait des photos de la creuse. Il habitait dans le Luberon. Il a été contraint d'émigrer en Afrique du Sud en 1688. Intéressons-nous maintenant à sa biographie et à sa plus grande réalisation, à savoir le domaine de l'Ormarins.
Michel Fourniret : biographie

Michel Fourniret : biographie

Le monstre des Ardennes s'appelle Michel Fourniret. Tueur en série français, il a défrayé la chronique pendant de long mois, pour des viols et meurtres commis en France et en Belgique. Ce psychopathe est aujourd'hui hors d'état de nuire. Portrait.