Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Misha Defonseca : biographie

Misha Defonseca, née Monique de Wael, est née à Bruxelles le12 mai 1937. Elle est l'auteure d'un unique livre, "Misha, A Mémoire of the holocausts years", qui retrace l'aventure incroyable d'une petite fille juive pendant la Seconde Guerre mondiale. Paru en France sous le nom de "Survivre avec les Loups", ce roman à succès et adapté au cinéma par la cinéaste Véra Belmont a fait couler beaucoup d'encre.

Une autobiographie poignante.

C'est l'histoire d'une fillette de 7 ans qui parcourt plus de 3000km pour retrouver ses parents déportés. Presque morte de faim, la petite fille souffrante est miraculeusement sauvée par une meute de Loups qui la nourrit et s'occupe d'elle. Le mythe de l'enfant sauvage est ainsi ravivé, mais le livre se vend peu à sa sortie, en 1997. Il deviendra par la suite un best-seller, traduit dans plus de 18 langues. Écrit en collaboration avec Vera Lee, l'auteur se dit la protagoniste de ce récit autobiographique, malgré les réserves émises par Débarah Dwor aux états Unis ou le journaliste Allemand Henryck M Broder, sceptique dès 1996 sur la véracité de l'histoire qui est relatée. Et en effet, la supercherie sera démasquée en 2008.

La supercherie.

En vrai, Mischa, née Monique, n'est pas juive, mais elle est la"fille du traitre", comme l'appellent son oncle et son grand-père qui l'ont recueilli après l'arrestation de ses parents en 1941, pour résistance à l'occupant. En prison, son père livre ses complices et aide au démantèlement du "goupe de résistance dit des grenadiers". Alors Monique s'identifie aux victimes de la Shoah et devient cette petite fille livrée aux loups et forcée de marcher sans fin pour retrouver l'amour de ses parents. En procès avec son éditrice, la polémique suscitée par cette fausse fiction, Mischa sera privée de ses droits d'auteur par la justice américaine. Alors, laissons-lui le mot de la fin. À part mon grand-père, j’ai détesté ceux qui m’avaient accueillie. Ils me traitaient mal. Je me sentais autre. C’est vrai que, depuis toujours, je me suis sentie juive et plus tard, dans ma vie, j’ai pu me réconcilier avec moi même en étant accueillie par cette communauté. Alors, c’est vrai que je me suis raconté (...) une autre vie, qui me coupait de ma famille, une vie loin des hommes que je détestais. C’est aussi pour cela que je me suis passionnée pour les loups, que je suis entrée dans leur univers. Et j’ai tout mélangé. Il est des moments où il m’est difficile de faire la différence entre ce qui a été la réalité et ce qu’a été mon univers intérieur.

Articles de la même catégorie Littérature

Marion Zimmer Bradley : biographie

Marion Zimmer Bradley : biographie

Marion Zimmer Bradley était une écrivaine américaine de science fiction et de fantasy. Très portée sur le féminisme qui se retranscrit plus ou moins dans ses romans, Marion Zimmer Bradley a encouragé durant son vivant les auteurs femmes à s'imposer. Elle est notamment connue pour ses saga en plusieurs tomes, comme "Les dames du Lac".
Terry Brooks : biographie

Terry Brooks : biographie

Terry Brooks est le nom de plume de Terence Dean Brooks, auteur américain de romans best-sellers de Fantasy. Sa grande saga Shannara s'est en effet vendue à des millions d'exemplaires, traduite dans de nombreuses langues de par le monde. Portrait d'un auteur à succès qui a su rester humble.
Paul Stewart : biographie

Paul Stewart : biographie

Paul Stewart est un écrivain contemporain anglais né en 1955 à Londres. Il est réputé en France depuis les années 1990 dans la catégorie Fantastique pour avoir collaboré avec Chris Riddell, dessinateur, dans les "Chroniques du bout du monde".
Spinoza : biographie

Spinoza : biographie

Baruch Spinoza, philosophe hollandais de confession juive. Bien qu'ayant pris ses distances avec la religion il poursuivit sa réflexion théologique. Sa philosophie influença longtemps ses contemporains ainsi que les penseurs qui lui succédèrent. Le philosophe Gilles Deleuze le surnomma "Le prince des philosophes" et Nietzsche le qualifia de "précurseur". Mais le spinozisme fut condamné comme doctrine athée.