Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Les secrets du Costieres de Nîmes

Vin AOC depuis 1986, le costières de Nîmes produit essentiellement des vins rouges et rosés. Considéré comme la ville la plus chaude de France, son climat méditerranéen constitue un atout exceptionnel pour le vin Costières de Nîmes. Petit tour d'horizon d'un vin d'exception.

Le vignoble

Composé de 24 communes dont les plus connues sont Nîmes, Beauvoisin et Saint Gilles, le vignoble des costières de Nîmes s'étend sur une superficie de 3950 hectares. On y trouve 9 cépages blancs et 4 cépages noirs. Grâce à une composition de sol caillouteux qui permet aux eaux de pluie de s'infiltrer dans les sous-couches imperméables du sol et de former des nappes phréatiques permettant d'alimenter la vigne en eau de façon régulière. Les galets récupèrent la chaleur du soleil de la journée et la restituent la nuit. 1/3 des vignerons du Gard forme le vignoble du costières de Nîmes dont 90% sont des exploitations de 10 hectares.
Cette concentration de petites propriétés explique l'importance des caves coopératives.

Le vin et la gastronomie

Pour accompagner des viandes et des fromages de caractère, typique du bassin méditerranéen, on choisira un vin rouge que l'on consommera à température ambiante ou que l'on conservera au maximum 8 ans pour en apprécier toutes les saveurs. Le rosé quant à lui accompagnera à merveille des poissons et de la charcuterie, mais ne se conservera pas au-dela de 2 ans. Le vin blanc lui sera préféré en apéritif avec une bonne tartine de tapenade ou de brandade de morue et se mariera à la perfection avec un petit fromage régional de chèvre : le Pélardon.

L'œnotourisme

L'œnotourisme a pour but de faire découvrir le vin à travers la visite des caves, la dégustation au caveau. Mais il permet également de comprendre les métiers du vin ainsi que les techniques de la vigne, de connaître les cépages, les terroirs et les appellations régionales. Mise en place pour l'ensemble des vignobles, une charte de qualité touristique de dégustation des vins permet d'offrir différents services d'accueil et d'activités dans les différents caveaux adhérents à cette charte. Elle permet d'offrir un accueil et des prestations haut de gamme permettant de donner une image forte à un vin dont 25% de la production s'exporte à l'étranger.

Articles de la même catégorie Alcools & boissons

Idées de cocktails faciles à base de Martini

Idées de cocktails faciles à base de Martini

L'été arrive, envie de préparer des cocktails. Mais certaines recettes vous semblent compliquées. Dans cet article, retrouvez des recettes de cocktails à base de Martini qui ne demandent pas beaucoup d'ingrédients et un minimum de technique. Une fois que vous aurez pris le coup de main, vous pourrez vous lancer dans des cocktails plus élaborés.
Tout savoir sur le thé blanc "Pai mu tan" (Baï Mu Dan)

Tout savoir sur le thé blanc "Pai mu tan" (Baï Mu Dan)

Vous aimez déguster le thé, les thés noirs, les thés verts, les "Oolong", le thé rouge, vous en connaissez toutes les vertus amincissantes, antioxydantes, énergisantes, mais connaissez-vous les thés blancs ? Le thé blanc de Chine est l’un des thés qui se prête le mieux, aux cérémonies de dégustation de thés que pratiquent les connaisseurs. Découvrez le "Pai Mu Tan" et apprenez à le déguster et à l’apprécier.
Les secrets de fabrication de la bière (histoire, techniques, saveurs)

Les secrets de fabrication de la bière (histoire, techniques, saveurs)

La bière est la boisson alcoolisée la plus consommée au monde, et probablement le plus ancien breuvage de l'histoire. Bue en brasseries ou chez soi, que ce soit une bière belge, chinoise, ou une bière d’Alsace, cette boisson fait l'unanimité : elle est la troisième boisson préférée à l’échelle mondiale, après l'eau et le thé.
Tout savoir sur le Pousse-rapière

Tout savoir sur le Pousse-rapière

Drôle de nom pour un apéritif : le pousse-rapière est en fait un cocktail à base de liqueur d'Armagnac et de vin sauvage. Une invention de Gascon et surtout une recette dont le secret est jalousement gardé par le Château Monluc, dans le Gers. À déguster frais, ou encore dans un melon, une salade de fruits ou sur une crêpe.