En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Les loisirs des Romains dans l'Antiquité : ce qu'il faut connaître

Les Romains n'étaient pas exclusivement connus que pour leur grande armée et leur grande puissance dans l'Antiquité. En effet, ils étaient connus aussi pour avoir été très oisifs et avides de spectacles. On connaît en effet leurs colisées et amphithéâtres où eurent lieu des mises à mort publiques, des combats de gladiateurs, etc. On leur doit également le théâtre et les thermes.

Les loisirs sanglants

Les amphithéâtres
Ces bâtiments sont ceux qui ont accueilli les loisirs romains les plus sanglants : on compte parmi eux les combats de gladiateurs, appelés "munera", les chasses "venationes", et les batailles navales "naumachiae". Le bâtiment correspond à nos stades actuels : une arène et des gradins. Ces loisirs étaient financés par les grands politiciens, ou par l'empereur lui-même, et étaient très appréciés du peuple. On sait que les gladiateurs pouvaient être des combattants volontaires en quête de gloire, mais on sait également que la plupart étaient achetés comme esclaves, et entraînés. Ils étaient alors obligés de combattre, et très souvent, de tuer leur adversaire pour racheter leur liberté. A savoir qu'un gladiateur peut demander l'avis du peuple s'il est blessé, et c'est le public même qui va choisir de le laisser sauf ou non. Les chasses pouvaient avoir lieu soit entre animaux (un carnivore et un herbivore), soit entre un carnivore et un humain (même principe que pour les gladiateurs). Les batailles navales consistaient à inonder l'arène pour pouvoir reconstituer de grandes batailles sur l'eau très connues du public, comme celle de Salamine. Le cirque et ses courses de chars
On pouvait y organiser également les combats de gladiateurs et des chasses, mais l'essentiel tournait autour des courses de chars. Ils étaient souvent tirés par des chevaux, mais il arrivait que l'on y attèle des tigres, éléphants ou autres chameaux. Les courses pouvaient tourner au drame puisqu'il y avait forcément des blessés tombés, des morts écrasés, ou encore piétinés.

Les loisirs plus artistiques

Le théâtre
Les jeux scéniques ont lieu lors de fêtes en l'honneur des dieux. Les acteurs étaient exclusivement masculins, et tous portaient des masques correspondants à leur personnage, par exemple un triste, un autre avec un sourire, etc... On y mêlait également un chœur pour chanter, ainsi que des danses. Les thermes
Les thermes romains sont en fait des bains publics mixtes, occupés par les femmes le matin, et par les hommes le reste du temps. L'intérieur des thermes était décoré de marbre et de grandes mosaïques.

Articles de la même catégorie Histoire

Saint-Hilaire-de-Brethmas et son histoire

Saint-Hilaire-de-Brethmas et son histoire

C’est aux pieds des Cévennes, plus précisément dans le Languedoc-Roussillon, que se trouve Saint-Hilaire-de-Brethmas, petite ville gardoise entourée de champs et de vignes à perte de vue où il fait bon vivre. Saint-Hilaire-de Brethmas est une ville au passé mouvementé, et sa magnifique église du XIIe siècle en témoigne encore aujourd’hui.
Histoire du port de Cherboug

Histoire du port de Cherboug

Idéalement situé au nord du Cotentin, à mi-chemin entre la Mer du Nord et la Bretagne, près des îles françaises et anglaises de la Manche, le port de Cherbourg est devenu au fil des années un lieu incontournable. Il existe en réalité quatre ports à Cherbourg : le port militaire, le port de commerce, le port de pêche et le port de plaisance. Chacun a ses caractéristiques et son histoire.
Aminatou Haidar : biographie

Aminatou Haidar : biographie

Aminatou Haidar est née le 24 juillet 1967 à Laâgoune, Sahara occidental (date et lieu de naissance non confirmés). Mère divorcée de deux enfants, titulaire d’un baccalauréat en littérature moderne, elle milite depuis l'âge de 20 ans améliorer la situation des droits de l’homme au Sahara Occidental, ainsi que pour son indépendance.