Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Le tribunal des conflits

On fait appel au Tribunal des Conflits, quand se pose le problème de la répartition des compétences, entre une juridiction administrative et une juridiction judiciaire. Soit l'une estime être compétente, alors que ce n'est pas le cas (il y a conflit positif), soit les deux s'estiment incompétentes (il y a conflit négatif). Le but est de trouver une solution, afin d'éviter les Denis de justice.

Le rôle du Tribunal des Conflits
Face à un litige, il n'est pas toujours facile de déterminer la juridiction compétente. Le juge lui-même peut avoir des doutes. La juridiction administrative est-elle compétente ou le litige relève-t-il de la juridiction judiciaire ?
Un tribunal spécial chargé de régler le conflit fut créé en 1848, mais le Second Empire mit fin à cette expérience. C'est la loi de 1872 qui crée le Tribunal des Conflits tel que nous le connaissons aujourd'hui.
Deux sortes de conflits peuvent se poser : le conflit positif et le conflit négatif.
A. Le conflit positif Il s'agit du cas, où l'administration estime que le litige relève du juge administratif, alors que la juridiction judiciaire a manifesté sa volonté de juger l'affaire.
Le préfet doit alors prendre un arrêté de conflit et demander au Tribunal des Conflits, de régler le différend entre les deux juridictions.
Le tribunal des Conflits peut alors, soit confirmer l'arrêté de conflit, et il reconnait alors, la compétence de la juridiction administrative ou annuler l'arrêté. Ce qui signifie que le juge judiciaire est compétent.
B. Le conflit négatif
Ce type de conflit apparaît, quand un plaideur s'est adressé successivement à la juridiction administrative et à la juridiction judiciaire et s'est vu, opposer une fin de non-recevoir, au motif, que son affaire relevait de la compétence de l'autre juridiction. Chaque juridiction se renvoie l'affaire. C'est le plaideur, dans ce cas, qui doit saisir le Tribunal des Conflits, afin de trouver un juge. Le but est d'éviter qu'il y ait un deni de justice.
Le Tribunal des Conflits, soit rejette le recours, s'il n'y a pas réellement de conflit négatif, soit annule un des jugements, et renvoie le plaideur devant la juridiction qui l'a rendu.

Articles de la même catégorie Histoire

Alain de Benoist : biographie et œuvres

Alain de Benoist : biographie et œuvres

Alain de Benoist de Gentissart dit, Alain de Benoist est un grand philosophe, politologue français, représentant « la Nouvelle Droite » dès la fin des années 70. Or il se fit connaître sous les pseudonymes de Fabrice Roche, Robert de Herte, David Barney, du temps de sa carrière de journaliste. Actuellement, il est dirigeant des éditoriaux d’Eléments.
Régine Pernoud : biographie et bibliographie

Régine Pernoud : biographie et bibliographie

Régine Pernoud était une historienne renommée née en 1909 et décédée en 1998. Fortement intéressée par l'histoire médiévale et notamment la place de la femme dans la société, elle écrivit de nombreux livres, la plupart ayant pour sujet Jeanne d'Arc.
Lucrèce Borgia : de la réalité à la fiction

Lucrèce Borgia : de la réalité à la fiction

Lucrèce Borgia, née au XVe siècle en Italie, est une figure féminine marquante de l'histoire européenne. Sa vie a été partagée entre relations amoureuses, intrigues politiques et mécénat culturel. De nombreux artistes, tels l'auteur Victor Hugo ou le cinéaste Howard Hawks ont utilisé cette réalité pour créer des oeuvres de fictions.
Histoire de la Petite ceinture

Histoire de la Petite ceinture

La Petite ceinture est une voie désaffectée de la Société Nationale des Chemins de fer Français (SNCF) depuis 1934. Elle était localisée du sud-ouest au nord-est de Paris, à l'intérieur des Boulevards des Maréchaux. Après avoir connu un franc succès auprès des Parisiens, ceux-ci la délaissent pour le métro. À l'heure actuelle, divers projets sont émis pour conserver ce patrimoine.