Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

L'Energie libre, qu'est-ce que c'est ? (réalité, explications... )

La notion d’énergie libre a commencée à voir le jour avec le physicien Nikola Tesla (1891). Depuis cette époque, plusieurs tentatives ont été menées pour prouver l’existence de cette nouvelle énergie. Seulement, les projets basés sur cette notion n’ont pas pu avancer devant l'étroite surveillance du cartel du pétrole, qui cherchait à défendre ses intérêts.

Les notions d’énergie libre

L’énergie libre est une nouvelle forme d’énergie non conventionnelle. En physique quantique, elle est appelée énergie du vide (éther) ou énergie du point zéro. Elle occupe tout l’espace qui nous entoure et voyage à travers le vide et la matière. C’est une énergie électromagnétique dont la moyenne est nulle et semble comme étant neutre du point de vue électrique. Son origine est supposée liée à la présence de champ des paires de particules et d’antiparticules (photons), occupant le vide. Ces paires (virtuelles) se déplacent dans le temps dans deux directions opposées, sans se séparer, tout en créant entre elles une tension, donc une énergie qui se transforme en une onde qui se propage dans l’espace. Une partie de cette énergie serait possible de devenir une énergie utilisable. Elle constituerait une source d’énergie propre et renouvelable, comme celle du vend ou du soleil. Plusieurs expérimentateurs indépendants ont réussi à réaliser des machines qui fonctionnent sur le principe de l’énergie libre pour la production d’énergie mécanique. C’est la preuve convaincante sur l’existence d’une telle énergie, non répertoriée jusqu’à présent. Seulement, les principes théoriques reconnus par la science moderne, n’arrivent pas à trouver des explications convaincantes à ce phénomène. Cependant, la physique quantique a souvent mis en cause plusieurs lois supposées invariables en physique classique. Ainsi, on montre que l’univers a plusieurs dimensions, et que les particules de la matière peuvent exister en différents endroits de cet univers, le vide regorge donc d'énergie quantique. Ces indications laissent réfléchir à propos de la crédibilité des machines à énergie libre et sur la possibilité de leur existence réelle.

Les applications et les perspectives

Entre l’époque de Tesla et maintenant, on peut citer deux exemples d’applications : - L'exemple de Tesla, pour transmettre l’énergie du vide par onde radio à l’aide d’une antenne géante.
- Le moteur Minato, qui est mis au point au Japon, il utilise l’énergie magnétique à l’aide d’aimants permanents, disposés judicieusement, pour créer le mouvement d’un moteur libre. Sa production est lancée à grande échelle, en raison de ses performances et son rendement qui dépasse 300%. La recherche de nouvelles énergies pour substituer les énergies fossiles est devenue presque une obligation. L’énergie libre, par exemple, peut constituer un terrain favorable à cette recherche, en faveur de l’humanité, et pour la sauvegarde de notre mère la terre.

Articles de la même catégorie Physique

Le manomètre : qu'est-ce que le tube de Bourdon ?

Le manomètre : qu'est-ce que le tube de Bourdon ?

Le manomètre est un appareil qui sert à mesurer une pression. Son fonctionnement repose sur une différence de niveau de liquide dans des compartiments différents. Le tube de Bourdon (ou manomètre de Bourdon) est un manomètre particulier. Il est composé d'un tube qui s'enroule et se déroule en fonction de la pression mesurée et une aiguille permet d'indiquer la pression en conséquence.
Comment bien choisir son alimentation stabilisée ?

Comment bien choisir son alimentation stabilisée ?

Le fait de bien choisir son alimentation stabilisée nécessite différentes caractéristiques qui doivent être connues, car le principe même de cette alimentation est de délivrer un courant constant d'une même puissance, mais voyons de plus près ce qu'est une alimentation stabilisée.
Pression atmosphérique

Pression atmosphérique

La pression atmosphérique se mesure en pascals et correspond, en un point donné, au poids (mesuré en newtons) de la colonne d'air verticale qui s'étend à partir d'une surface horizontale jusqu'à la limite supérieure de l'atmosphère. La pression atmosphérique est plus basse en altitude car cette colonne d'air est moins grande. Au niveau de la mer, la pression est d'un kilogramme par cm2.
Les systèmes de mesure cohabitant avec le système métrique

Les systèmes de mesure cohabitant avec le système métrique

Le 1er aout 1793, le mètre, le gramme et le mètre cube entrent dans la loi française, sur conseil de l'Académie des sciences (Lagrange, Lavoisier, Laplace…). Cette loi devait mettre fin aux incompréhensions liées aux 800 systèmes de mesure différents, en usage en France. Aujourd'hui, il ne reste que très peu de systèmes non métriques.