Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Boussole marine : Comment bien la choisir ? (conseils)

La boussole marine est un instrument relativement simple mais d’une grande importance pour la navigation. Elle permet de se repérer par rapport à un référentiel ou un point fixe, et de s’orienter vers une direction donnée. Cependant, se servir d'une boussole marine n’est pas une chose toujours facile, comme il le paraît. Elle doit être choisie soigneusement pour répondre aux exigences de la navigation en milieu marin.

Conseils d’utilisation d'une boussole

Les utilisateurs de la boussole sont nombreux (marin, militaire, ingénieur…), à chaque type d’application ou d’usage il est prévu une boussole soigneusement adaptée, comme la boussole compas de navigation, la boussole carte pour s'orienter, ou la boussole de visée. Ainsi, la boussole marine est un instrument nautique indispensable pour la navigation et la cartographie. Elle doit offrir la possibilité de s’orienter en milieu marin, selon une direction de référence connue. Elle est dotée, en plus de son aiguille magnétique, d’autres éléments nécessaires à l’orientation et à l’utilisation de cartes (cardan mobile gradué, réglets, loupe, ligne parallèle à l’axe du navire…) que l'on retrouve dans la boussole Silva par exemple. La boussole est un outil de précision, elle doit être de bonne qualité, et doit vérifier les conditions suivantes : - L'aiguille aimantée devrait flotter dans un liquide afin de bouger librement. - Doit être éloignée des objets métalliques pouvant produire un champ magnétique parasite et perturber son fonctionnement. - Les variations rapides et les élévations extrêmes de température sont à éviter. Elles risqueraient de produire des petites bulles dans le liquide de la boussole et de fausser la lecture ou, de provoquer d’éventuels endommagements. - Un nettoyage de la boussole, à l’aide d’un chiffon propre et humide, est toujours souhaitable si nécessaire.

Comment bien choisir une boussole marine ?

En présence du grand nombre de modèles de boussoles disponibles sur le marché, il n'est pas aisé de choisir sa boussole marine sans prendre en considération les critères suivants : - En dehors du prix, il faut que la boussole soit robuste en raison des rudes épreuves qu’elle va subir à tout moment. - Être équipée d’un système de visée éliminant les problèmes de parallaxe (miroir...). - Avoir un boitier parfaitement horizontal pour assurer le libre mouvement de l’aiguille ou du cadran. - L’amortissement et la stabilisation de l’élément tournant doit être rapide. - Avoir un boitier solide, des gravures et des chiffres lisibles et un anneau de fixation rigide. - Avoir des indications lumineuses (effet fluorescent) qui facilitent la lecture de nuit. - Pouvant indiquer la déclinaison magnétique. - Être munie de réglets gradués pour faciliter l’utilisation des cartes. - Avoir de préférence une loupe. - Enfin, vérifier à son achat que le système d’étalonnage du cadran est conforme aux normes.

Articles de la même catégorie Physique

Géologie : comment fonctionne un point chaud ?

Géologie : comment fonctionne un point chaud ?

Un point chaud est un phénomène magmatique unique, assimilable à une anomalie thermique à l'origine d'archipels volcaniques tels qu'Hawaï ou les îles Galapagos. Ces phénomènes peuvent aussi bien avoir lieu au-dessus d'un océan qu'au-dessus d'un continent.
Les bases de la mécanique quantique

Les bases de la mécanique quantique

La mécanique quantique est un domaine de la physique qui étudie les phénomènes à l'échelle atomique. Cette branche de la physique permit de déterminer le comportement des particules, la structure de l'atome ou encore la dualité onde-corpuscule qui caractérise la lumière. Les premières notions qu'on se doit de connaître en mécanique quantique sont les nombres quantiques, les orbitales atomiques, l'équation de Schrodinger et l'incertitude d'Heisenberg.
Pression atmosphérique

Pression atmosphérique

La pression atmosphérique se mesure en pascals et correspond, en un point donné, au poids (mesuré en newtons) de la colonne d'air verticale qui s'étend à partir d'une surface horizontale jusqu'à la limite supérieure de l'atmosphère. La pression atmosphérique est plus basse en altitude car cette colonne d'air est moins grande. Au niveau de la mer, la pression est d'un kilogramme par cm2.