En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Kazuyo Sejima : biographie

Architecte japonaise, Kazuyo Sejima, née en 1956, est mondialement connue pour ses nombreux projets réalisés en Asie, Europe et États-Unis. Directrice de sa propre agence d'architecture, elle est aussi co-fondatrice de la très célèbre agence SANAA, avec Ryue Nishizawa. Ils sont tous deux lauréats du prix Pritzker 2010, décerné aux architectes vivants qui ont su démontrer la maîtrise de leur talent.

Premiers pas

Fraîchement diplômée de la Japan Women's University, elle intègre en 1981 l'agence de Toyo Ito, architecte innovant du Japon de l'époque. Elle reste avec lui pendant 6 années, durant lesquelles elle approfondit sa formation et acquiert un style particulier, qui fera d'elle une architecte reconnue et demandée.

Sa carrière

Kazuyo Sejima démarre sa carrière dans un Japon endommagé. Durant la décennie des années 1980, le Japon vécut nombre de catastrophes, aussi bien humaines que naturelles. Il n'était pas facile pour les architectes de mettre en avant leur potentiel dans ce contexte, l'instabilité politique se rajoutant. Et malgré tout, Kazuyo fit ses preuves dans ce climat d'indécision à plusieurs niveaux, et ce, malgré un choix professionnel des plus restreints (les architectes étaient contraints de ne bâtir que des habitations à caractère public). Lorsqu'en 1987, elle fonde sa propre agence, elle est déjà une professionnelle, tout du moins au Japon. Méticuleuse et soucieuse de détail. C'est ainsi que dans le métier, Kazuyo Sejima se forge sa réputation. En 1995, elle se joindra à Ryue Nishizawa, autre grand architecte réputé et ils fonderont une agence, la SANAA, grâce à laquelle ils vont développer des projets mondiaux : Museum of Contemporary Art à New York, l'institut de Valence d'Art Moderne en Espagne, entre autres. En 2010, ils se sont vus confier le dossier du Musée du Louvre à Lens.

Vie professionnelle

En dehors de ses activités d'architecture, Kazuyo Sejima eut l'opportunité d'enseigner son art dans diverses écoles : la Tama Art University et l'université Keyo au Japon, l'université de Princeton, New Jersey, États-Unis, où elle a également fait partie du conseil consultatif pendant de nombreuses années. Elle fut également nommée directrice du secteur de l'architecture du Biénnale de Venise, en 2009. Cette manifestation, réputée pour être l'une des plus prestigieuses, décerne des Lions d'or depuis 1895.

Articles de la même catégorie Architecture

Jorge Oteiza : biographie

Jorge Oteiza : biographie

Jorge oteiza est à la fois écrivain et designer, mais il est surtout connu pour ses sculptures. Il est né le 21 octobre 1908, à Orio situé dans la province de Guipuscoa dans le Pays basque, en Espagne. Jorge Oteiza commence sa carrière de sculpteur dans les années 1930 à Madrid. Il figure parmi ceux qui ont tout donné pour l’honneur de vrai art fort impressionnant.
Comment lire un plan cadastral ?

Comment lire un plan cadastral ?

En France, le terme cadastre désigne tout document présentant l’état de la propriété foncière d’un territoire. Existant depuis l’Antiquité, ces papiers permettent aujourd’hui la stabilité d’une administration. Ce registre est utile pour répartir au mieux la contribution financière d’un état. Accompagné d'une légende, le plan cadastre peut devenir un excellent moyen d'imaginer sa future maison ou tout simplement trouver une rue.
Tout sur la Tour de Tokyo (histoire, fonctions...)

Tout sur la Tour de Tokyo (histoire, fonctions...)

La Tour de Tokyo peut être considérée comme un des monuments phares du Japon. Il ne s’agit pas d’une simple copie de la Tour Eiffel, la Tour de Tokyo est devenue un des symboles de la puissance de la capitale du Japon. Néanmoins, la Tour de Tokyo n’est pas qu’un simple symbole, elle possède aussi des fonctions essentielles. En outre, cette tour fait partie intégrante de la culture japonaise.
Les colonnes de Buren : ce qu'il faut savoir

Les colonnes de Buren : ce qu'il faut savoir

C’est sous la présidence de François Mitterrand que Jack Lang, ministre de la Culture, confie en 1985 la réalisation d’une œuvre artistique à Daniel Buren en lieu et place de la cour d’honneur du Palais Royal qui servait de parking aux fonctionnaires du Conseil d’État. Le défi était à la hauteur de la réputation de l’artiste, plus de 3000m◊ à investir. Ce fut le début de l’histoire et de la polémique des "Colonnes de Buren" dont le titre exact est "Les Deux Plateaux".