Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Gang des postiches : son histoire

Le gang des postiches est un groupe de braqueurs de banques qui a défrayé la chronique, au début des années 1980. Il doit son nom, au mode opératoire de ses membres qui commettaient leurs braquages grimés, avec de fausses barbes ou moustaches. L'histoire de ce gang a inspiré le cinéma, dans les années 1990.

L'histoire du gang


Le gang des postiches opère, entre 1981 et 1986, où un braquage tourne au drame avec un des voleurs, Bruno Berliner et un policier tués. Une longue traque commence et il s'achèvera fin 1986, avec l'arrestation de plusieurs membres présumés du gang. L'identité exacte de ces braqueurs n'est pas établie. Il semblerait qu'il y ait eu un noyau dur, de 5 ou 6 personnes, l'équipe étant ponctuellement renforcée. Parmi les personnes arrêtées, il est possible de citer quelques noms : Patrick Geay, Robert Marguery, Jean-Paul Hellegouache, Jean-Claude Myszka, Michel Chellaoui, André Bellaïche. Ce dernier a toujours nié avoir été le cerveau du groupe. Arrêté en mars 1986 lors d'un contrôle routier, il s'échappe de façon spectaculaire de prison, avant d'être à nouveau arrêté avec ses compagnons. Il est l'auteur de Ma vie sans postiche, qui a relancé la notoriété du gang. Le gang des postiches, "courtois" avec ses otages, s'est attiré la sympathie des médias et du grand public. C'est sans doute ce qui explique plus de dix après, la sortie de deux films : 36, quai des Orfèvres d'Olivier Marchal et surtout le dernier gang d'Ariel Zeitoun.

Sa postérité filmographique


Le film, 36 quai des Orfèvres, est une illustration de la guerre des polices qui existe, dans les années 1980. Le personnage de Klein notamment, interprété par Depardieu, s'inspire du policier à l'origine de la fusillade, lors du dernier braquage du gang des postiches. L'histoire du gang est au coeur du film d'Ariel Zeitoun, le dernier gang. Il s'inspire très librement du livre d'André Bellaïche et raconte notamment, la façon dont il bascule dans le grand banditisme, après sa rencontre dans les années 1970 avec Sid Mohames Badaoui, qui sera abattu en 1980. Puis, le "cerveau" monte un groupe de braqueurs qui opèrent, en se grimant. Le gang des postiches est né, après lequel la police met en oeuvre des forces, plutôt divisées. Au-delà de ce film de 1998, le gang a fait une nouvelle fois, l'objet des médias en 2004, lorsque le journal Libération a publié que son butin aurait été volé, suite à un meurtre, en désignant le nom du bénéficiaire...

Articles de la même catégorie Histoire

Ce qu'il faut savoir sur l'armement des Romains

Ce qu'il faut savoir sur l'armement des Romains

Les Romains de l'Antiquité possédaient la plus puissante armée d'Europe. C'est après les Grecs et les Égyptiens, le troisième empire le plus puissant de l'évolution humaine. Qu'avaient-ils en plus ? Et bien un armement défensif ingénieux et de très bonnes armes. On n'utilise plus le bois et le bronze, mais le métal dur et le fer.
Histoire du coup de fouet

Histoire du coup de fouet

Le fouet est une arme formée de lanières de cuir. Il trouve sa place comme arme de combat dès l'antiquité chez les Huns, comme Châtiment sous l'ancien Régime et sous les lois islamiques. Il est aussi l'outil d'élevage des animaux, du cheval au lion. Enfin, il empreint la culture populaire lors de numéro de fouet acrobatique ou à la ceinture de Zorro.
Histoire de la Petite ceinture

Histoire de la Petite ceinture

La Petite ceinture est une voie désaffectée de la Société Nationale des Chemins de fer Français (SNCF) depuis 1934. Elle était localisée du sud-ouest au nord-est de Paris, à l'intérieur des Boulevards des Maréchaux. Après avoir connu un franc succès auprès des Parisiens, ceux-ci la délaissent pour le métro. À l'heure actuelle, divers projets sont émis pour conserver ce patrimoine.