Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Fulgence Ouedraogo : biographie

Né à Ouagadougou capitale du Burkina Fasso, Fulgence Ouedraogo est un de ses joueurs de rugby prometteurs qui n'ont jusque-là ni confirmé leur talent, ni eu la chance parfois de montrer de quoi ils étaient capables. A 25 ans, Fulgence reste un joueur talentueux très attaché à son club de Monptellier pour qui il vient de resigner pour trois ans.

Premier pas : sur les terres héraultaises

Loin, très loin de l'Hexagone, rien ne prédisposait Fulgence Ouedraogo à devenir le troisième ligne international qu'il est aujourd'hui. Sur les terres africaines qui le voient naître, le ballon est rond et non ovale. Pourtant, arrivé en France, le jeune homme trouve vite goût aux joies de la mêlée, du combat et des rucks. Il entre alors à l'école de rugby du Pic Saint Loup (Hérault) pour y faire ses premières armes. Ses qualités athlétiques sont vite remarquées et mises en valeur par ses entraîneurs et c'est logiquement au Montpellier Herault Rugby Club situé à quelques encablures de chez lui que Ouedraogo signe un premier contrat en 2004. Sa progression est alors linéaire et Fulgence refuse de griller les étapes. La tête bien sur les épaules, il participe lors de la saison 2005-2006 à ses premiers matches de Top 14 et est sélectionné en 2006 pour défendre les couleurs de la France au Championnat du Monde des moins de 21 ans. Carton plein pour les Français qui deviennent les rois de la planète ovale chez les jeunes à un an de l'événement majeur pour la France : La Coupe du Monde 2007 qui aura lieu sur son sol.

Sa carrière : des petits aux grands bleus

Alors que les titulaires habituels se battent lors des demi-finales du Top 14, Ouedraogo est appelé par Bernard Laporte dans le groupe qui doit affronter les terribles all-blacks. Malheureusement pour lui, ce 9 juin 2007 est un jour noir pour le rugby français. Quand Ouedraogo rentre sur le terrain à la 54ème minute, la France est menée à 35-10 pour finalement s'incliner à 61-10.

Son action : revenir en bleu

Il faudra attendre 2008 pour le voir de nouveau en bleu lors du tournoi des VI nations. Titulaire de tous les matchs (sauf contre l'Irlande), il ne peut rien pour les Français qui s'inclinent face aux Anglais et aux Gallois. Il compte aujourd'hui 20 sélections et une nouvelle fois c'est la terrible défaite 59-16 contre les Australiens qui lui coûtent sa place en bleu, et ce, malgré une participation active au Grand Chelem 2010. En 2011, capitaine du Montpellier rugby club Hérault, il est à même, au vu des récents événements, de faire son retour bientôt en bleu. L'avenir nous le dira.

Articles de la même catégorie Rugby

Olivier Roumat : biographie

Olivier Roumat : biographie

Olivier Roumat est un ancien rugbyman français, qui a porté à de nombreuses reprises le maillot tricolore et est détenteur d'un joli palmarès rugbystique. Voici le portrait d'un des anciens "grands" du rugby français.
John Beattie : biographie

John Beattie : biographie

John Beattie est un joueur de rugby professionnel né le 21 novembre 1985 à Glasgow (Ecosse). Il mesure 1,93m pour 106kg. Il évolue au poste de 3ème ligne avec le club des Glasgow Warriors et a également joué avec l'équipe nationale d'Ecosse. Son père, John Ross Beattie a lui aussi été un très grand joueur de rugby.
Gareth Edwards : biographie

Gareth Edwards : biographie

Gareth Edwards a de multiples facettes puisqu'il a été joueur de rugby professionnel commentateur sportif et occupe également un poste de dirigeants de club de rugby (Cardiff blues) . Il est né le 12 juillet 1947 à Pontardawe au Pays de Galles et a été joueur de rugby de 1967 à 1978. Il a été joueur de rugby à XV et a évolué au poste de demi de mêlée.
Raphaël Ibañez : biographie

Raphaël Ibañez : biographie

Raphaël Ibañez est un rugbyman international français. Evoluant au poste de talonneur, il a joué en club aussi bien en France qu'en Angleterre. Devenu capitaine de l'équipe de France en 1998, il annonce sa retraite en tant que joueur en 2003. Il reviendra finalement sur sa décision et, en 2005, prendra de nouveau la tête du XV de France. Il prendra sa retraite définitive début 2009.