Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Daniel Mermet : biographie

Daniel Mermet est un journaliste, un producteur de radio, mais aussi un écrivain né le 16 décembre 1942 aux Pavillons sous-bois en Seine-Saint-Denis. Il produit et anime l’émission de radio diffusée sur France Inter là-bas si j’y suis, émission qui traite de sujets socio-économiques abordés sous forme de reportage ou d’interview avec des intellectuels engagés.

Premiers pas

En ce qui concerne ses études, Daniel Mermet suit des cours d’arts appliqués à Paris de 1958 à 1962, puis entre à l’école des beaux-arts d’où il sortira en 1965. Il fabrique des modèles de jouets en bois qu’il a préalablement dessinés, à la fin des années 60. Il crée aussi des dessins pour la confection de vêtements. En 1975, Daniel Mermet, en collaboration avec Gérard Lemoing, crée le Théâtre de la table qui recule.

Sa carrière

Entre 1977 et 1979, lors de l’émission l’oreille en coin sur France Inter, Daniel Mermet est responsable du programme Dans la ville de Paramaribo, il y a une rue qui monte et qui ne descend jamais. C’est à partir de 1989, il devient l’animateur ainsi que le producteur de l’émission de radio Là-bas si j’y suis, toujours sur France Inter. C’est une émission qui a reçu le prix Ondas en 1992, SCAM en 1993, Goretta en 1995 et celui du Conseil français de l’audiovisuel en 1998. Émission modeste et géniale, comme le dit lui-même Daniel Mermet, en phrase de clôture de chaque émission. Elle débute par la diffusion de messages d’auditeurs laissés sur un répondeur, et réagissant, soit à d’anciennes émissions, soit à de sujets liés à l’actualité.

Son action

La Cour d’appel a acquitté Daniel Mermet, en 2006, qui avait été poursuivi au tribunal par l’UEJF, la Licra et Avocats sans frontières, pour "incitation à la haine raciale", suite à la diffusion, en 2002, de propos concernant le conflit israélo-palestinien. Il publie aux éditions Panama, en 2004, L’île du droit à la caresse, aux éditions Pocket, Là-bas si j’y suis : carnets de route, en 2000, aux éditions Point virgule, en 2002, Ugly Ohmondieumondieumondieu !, ou encore Nos années pierrot aux éditions La découverte en 2001. Avec Olivier Azam, Daniel Mermet réalise un documentaire filmé en 2008, Chomsky & Cie, et l’année suivante Chomsky et le pouvoir.

Articles de la même catégorie Patrimoine

La gare de Calais Frethun : histoire, services et informations pratiques

La gare de Calais Frethun : histoire, services et informations pratiques

La gare de Calais Frethun se trouve dans le département du Nord-Pas-de-Calais (64) en France. Elle est située dans la ville de Frethun, non loin du terminal de l'Eurotunnel de Coquelles. Cette grande gare est desservie par l'Eurostar qui va à Londres, à Bruxelles ou encore à Paris. Voici l'histoire de cette gare et les renseignements qui peuvent vous aider pour prendre vos billets.
Claude Askolovitch : biographie

Claude Askolovitch : biographie

Claude Askolovitch est un journaliste spécialisé dans le domaine de la politique. Il officie aussi bien dans des médias écrits (il est l'ancien rédacteur en chef de l'hebdomadaire "Le Journal du Dimanche") que radiophonique, en tant qu'intervenant sur la radio Europe 1. Petit retour sur la carrière de ce journaliste pour ceux qui ne le connaissent pas encore.
Denis Robert : biographie

Denis Robert : biographie

Denis Robert est né le 9 mai 1958, c'est un journaliste et écrivain français. Il écrit des romans, il fait des films documentaires et d'essais (qualifiés d'investigations). Ses livres, interviews et films dénoncent le fonctionnement de l'affaire Clearstream qui lui a valu de nombreuses procédures judiciaires. Il est blanchi par la Cour de cassation en 2011 de sa condamnation pour ses deux ouvrages "Révélation$" et "La boîte noire" et pour son documentaire.
"Le Cri du peuple" : que désigne ce titre ?

"Le Cri du peuple" : que désigne ce titre ?

A l'instar du père Duchêne, le cri du peuple est un des 70 journaux créés en 1871, lors de la Commune. Il a sans doute été le quotidien le plus lu dans la capitale insurgée. Le journal a disparu, mais le nom est resté, avec toute sa force évocatrice, capable d'inspirer des créations littéraires et de servir encore aujourd'hui de bannière de ralliement à la contestation.