Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Yann Collette : biographie

Né le 14 avril 1956 à Cannes,Yann Collette est un acteur français qui connaît une large célébrité, non seulement en théâtre, mais aussi au cinéma et en télévision. Atteint d'un sarcome à l'âge de 16 ans, il perd son œil gauche, ce qui l'oblige à quitter ses études. Mais cette anomalie lui fait gagner un vrai succès comme comédien.

Premiers pas

De 1975 à 1978 , Yann Collette ne joue qu'en théâtre. Durant ces 3 ans, il participe dans 7 scènes théâtrales. Le 28 novembre 1979, il apparraît pour la première fois dans le long-métrage comédien "Le Gagnant". Ce film, réalisé par Christian Gion, est disponible en dvd depuis le 21 octobre 2002. En 1984, il joue dans "L'Amour braque" du scénariste polonais Andrzej Zulawsky . Le physique si particulier de Yann Collette s'accorde bien avec les réalisations du scénariste Enki Bilal, avec qui il collabore dans son premier long-métrage de science-fictions en 1989.

Sa carrière

Le long-métrage "La Maison assassinée", dans lequel Georges Lautner lui attribue le rôle d'une gueule cassée, connaît un vrai succès auprès du public. Yann Collette brille non seulement dans les rôles de personnages retors violent ou de marge, mais aussi comédiens, surtout en jouant le rôle du flic Morizot dans "Les Démons de Jésus", réalisé par Bernie Bonvoisin en 1997. Son scintillement au cinéma ne l'empêche pas de briller aussi dans le théâtre, et de collaborer en 1978 à la fondation du Théâtre du Chapeau rouge avec Pierre Pradinas. Ce qui lui permet de participer, avec ses collaborateurs, dans de nombreuses créations théâtrales, notamment "Les Mains sales" de Jean-Paul Sartre , "Babylone" d'Alain Gautré et "Freaks Society" de Jacky Paupe. L'apparition de Yann Collette envahit même la télévision dans des séries et téléfilms bien réussis. Parmi les réalisations de Yann Collette, on trouve : Théâtre - 1975 : "L'Intervention" de Victor Hugo.
- 1975 : "Freaks Society" d'Yves Navarre.
- 1977 : "Place de Breteuil" d'Alain Gautré.
- 1978 : "Babylone" d'Alain Gautré.
- 1978 : "Rude journée en perspective" de Yann Collette.
- 1981 : "La tempête" de William Shakespeare.
- 1986 : "Madame de Sade" du japonais Yukio Mishima.
- 1990 : "La veuve" de Corneille.
- 2000 : "La Journée des dupes" de Philippe Haïm.
- 2007 : "L'Oresetie" d'Eschyle.
- 2011 : "Oh les beaux jours" de Samuel Beckett. Le spectacle va apparaître le 13 avril 2011. Filmographie - 1979 : "Le Gagnant" de Christian Gion.
- 1992 : "Le Souper" d'Edouard Molinaro.
- 2001 : "Schimkent hotel" de Charles de Maux.
- 2004 : "La Maison de Nina" de Richard Dembo.
- 2009 : "La journée de la jupe" de Jean-Paul Lilienfeld. Télévision - 1988 : "Marie Pervenche" (1 épisode).
- 1992 : "La Femme abandonnée".
- 2000 : "Boulevard du palais" (1 épisode).
- 2003 : "L'Adieu".
- 2005 : "Le Cri".
- 2010 : "Le repaire de la vouivre" d'Edwin Baily.

Articles de la même catégorie Cinéma

Jack Palance : biographie

Jack Palance : biographie

Jack Palance est un acteur américain d'origine ukrainienne né en Pennsylvanie le 18 février 1919 et mort en 2006. Son visage est indissociable de tous les grands westerns américains et des gueules de méchants de l'Ouest, et il est inoubliable pour les plus jeunes générations dans "Bagdad Café" ou "Batman" (1989) de Tim Burton . La filmographie de Jack Palance compte plus de 80 films.
Lucrecia Martel : biographie

Lucrecia Martel : biographie

Lucrecia Martel est une scénariste, réalisatrice et productrice originaire d'Argentine. Elle est connue pour participer très souvent au Festival de Cannes avec ses films "La nina santa" et "La femme sans tête". Elle rafle souvent les prix des différents Festivals auxquels elle est nominée, ses films sont très sensuels.
Biographie et filmographie de Aishwarya Rai

Biographie et filmographie de Aishwarya Rai

Vous l'avez déjà sûrement vu dans de films en hindi, en tamoul ou en anglais, dans "Jodhaa-Akbar" ou "Devdas", par exemple. L'actrice et ex-mannequin Aishwarya Rai, est la première star indienne reconnue par les médias occidentaux comme le Rolling stones. La belle Indienne est, non seulement une des égéries de l'Oréal et de Pepsi, mais aussi l'actrice la mieux payée de Bollywood.