Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Willy Ronis : biographie

Photographe français emblématique de l’après-guerre, Willy Ronis était, de son vivant, l’un des noms marquants de sa discipline, alternant photographie d’actualité engagée et travaux plus artistiques, tels des nus et autres photos de mode. Retour sur la carrière marquante d’un représentant du courant artistique de la photographie humaniste, un style typiquement français et pourtant reconnu partout à travers le monde.

Premiers pas

Né le 14 août 1910 de parents juifs réfugiés ayant fui les pogroms, Willy Ronis n’a tout d’abord que peu d’intérêt pour la photographie, métier de son père. Préférant la musique (sa mère est professeure de piano), il espère devenir compositeur, mais il est obligé de suspendre ses études de violon, en 1932, lorsque le cancer de son père l’amène à reprendre la boutique familiale. En 1936, à la mort de son père, Willy se désintéresse de l’entreprise familiale et finit par l’abandonner, pour devenir photographe indépendant. Dès lors, il alterne photo-reportage engagé et travail plus artistique. Rapidement, ses premières photos professionnelles sont remarquées : ainsi, "Nu provençal", une photo de sa jeune épouse Marie-Anne Lansiaux, prise cette même année dans leur demeure de Gordes, connaît un énorme succès.

Succès

Ronis est publiée dans le magazine Regards, après avoir rencontré David Szymin et Robert Capa, en 1937, il contribue à Plaisir de France. Ayant rejoint l’agence Rapho (aux côtés de Robert Doisneau), il continue alors sa carrière, voyageant dans les Balkans à la fin des années, puis devient l’un des premiers photographes français à travailler pour le magazine américain Life. Sa renommée grandissante, Willy Ronis voit son travail récompensé et inclus dans de multiples expositions de par le monde, alors même que le photographe devient professeur au début des années 1950, à Aix-en-Provence, Marseille et à l’École d’Art d’Avignon. À la même période, il rejoint le Groupe des XV, association visant à affirmer la photographie comme un véritable art à part entière. En 1979, il reçoit même le Grand Prix national de la photographie pour l’ensemble de son oeuvre.

Fin de carrière

Installé à Paris, où il devient le photographe par excellence, Willy Ronis reste alors, jusqu’à sa mort à l’âge de 99 ans, le 12 septembre 2009, un artiste complet, dont les nus et les photos de mode cohabitent toujours avec son travail d’actualité engagé.

Articles de la même catégorie Arts graphiques & arts plastiques

Les meilleures imprimeries de Paris

Les meilleures imprimeries de Paris

À la base de la culture, l’Imprimerie a permis de multiplier la diffusion des œuvres d’art sur un nouveau support. Apparue au 7ème siècle en Chine sur tissus, papier et terre puis développée par Gutenberg au 15ème siècle, l’imprimerie est devenue une industrie (graphique) indispensable du monde moderne. Présentation des meilleures imprimeries de Paris, avec adresses, informations et évènements du monde de l’impression de la capitale.
Le dessin abstrait : principe et technique

Le dessin abstrait : principe et technique

L'abstraction, née au début du XXème siècle, est une forme de création visuelle qui ne tient pas compte du réel.De manière générale, on considère que l'art abstrait inclut toutes les images qui ne représentent pas la réalité, par opposition à l'art figuratif. Voici une introduction à la pratique et aux possibilités du dessin abstrait.
Les 10 tableaux de fleurs les plus célèbres

Les 10 tableaux de fleurs les plus célèbres

La peinture de fleurs a été un motif d’inspiration pour les peintres. Au cours de la période impressionniste, la fleur quitte le champ de la composition florale, propre à la nature morte, pour devenir le réceptacle des émotions de l’artiste. Les tableaux de fleurs qui sont présentés sont l’histoire même de cette émotion entretenue par les peintres.
Ernest Pignon Ernest : biographe

Ernest Pignon Ernest : biographe

Ernest Pignon alias Ernest Pignon-Ernest est né en 1942 à Nice. C'est un artiste plasticien autodidacte et c'est avec Gérard Zlotykamien et Daniel Buren qu'ils font partie des initiateurs de l'art urbain en France. C'est lui qui choisit le lieu de ses actions urbaines par rapport à ce qui s'en dégage (sons, odeurs, sensations), ensuite, il dessine sur un papier journal à la pierre noire ou bien au fusain des personnages à taille réelle et va coller son travail sur un mur, une cabine téléphonique, etc.