En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Tout savoir sur les minéraux et fossiles

Pour les spécialistes, les minéraux sont des substances naturelles présentant une structure typiquement cristalline. Ils constituent les roches et permettent de les identifier. Un fossile est quant à lui le vestige d’un animal ou d’un végétal ayant vécu par le passé. Voyons dans le détail ce que sont les minéraux et les fossiles, et quelles particularités ils présentent.

Les minéraux

Ces derniers constituent partiellement ou entièrement les roches. La minéralogie est l’étude des minéraux, et permet d’en déterminer leurs propriétés spécifiques. Chaque minéral possède des caractéristiques qui lui sont propres. Chacun présente une densité, une couleur, une composition chimique ainsi qu’une dureté qui permettent de le déterminer. Il existe une échelle de dureté, appelée échelle de Mohs, afin d’identifier plus simplement un minéral. Il se peut que certains minéraux soient présents sous plusieurs formes, ils sont dits polymorphes. La composition chimique reste la même, c’est seulement la disposition des atomes entre eux qui change. Ainsi on retrouve par exemple le graphite (utilisé notamment pour les mines de crayon) et le diamant qui sont tous deux des minéraux polymorphes de carbone pur. Certains minéraux peuvent être altérés à cause d’impuretés, et présenter différentes couleurs. C’est le cas du quartz qui peut être incolore, rosé, violet, marron clair ou foncé.

Les fossiles

Le processus afin d’obtenir un fossile est quelque chose d’exceptionnel. Le phénomène de fossilisation nécessite de répondre à trois conditions : - Présence de parties dures de l’organisme. - Capacité de ces parties dures à l’épigénie (transformation chimique). - Conditions favorables du milieu à la fossilisation. C’est un processus lent, et parfois, il ne reste que les empreintes de vestiges d'animaux ou de plantes dans les sédiments. Cela forme un moule, qui se comble ensuite de matière minérale. Les fossiles se localisent généralement dans les roches, mais il est possible d’en retrouver dans l’ambre ou des terres gelées. Il a été retrouvé des corps entiers de mammouths laineux en Sibérie. Il existe de nombreux fossiles d’espèces appartenant au passé, allant de tailles microscopiques jusqu’aux mammouths évoqués précédemment. Il serait faux de penser que ce phénomène n’appartient qu’au passé. A l’heure actuelle, il se poursuit toujours, mais dans des zones impossibles à observer. La fossilisation qui se produit actuellement ne sera achevée et visible que dans des milliers d’années. L’achat de minéraux et de fossiles est possible sur les sites : - Carionmineraux.com. - Passion-fossile.com. - Mineralys.com.

Articles de la même catégorie Paléontologie

De quand date la pierre d'Opale ? À quoi la reconnait-on ?

De quand date la pierre d'Opale ? À quoi la reconnait-on ?

Cet article présente la composition chimique de la pierre d'opale, les différentes espèces minérales, qui les constituent. Il aborde les variétés principales d'opales, ainsi que les sous-variétés bien connues des bijoutiers. Leurs différentes appellations et caractéristiques sont explicitées. Les records de taille, et les gisements sont également mentionnés.
De quand date la légende des crânes de cristal ?

De quand date la légende des crânes de cristal ?

Retour sur une des légendes folkloriques les plus passionnantes et sujettes à controverse, celle des crânes de cristal maya et de leur découverte. Nous avons tous déjà entendu parler de la légende, selon laquelle la fin du monde concorderait avec celle du calendrier maya, le 21 décembre 2012.
Biographie et bibliographie de Jean Clottes

Biographie et bibliographie de Jean Clottes

Né en 1933, Jean Clottes est un préhistorien spécialiste de l’art pariétal que l’on retrouve sur les parois des grottes. Son parcours et ses ouvrages mettent en avant de nombreux éléments scientifiques tendant à démontrer qu’une partie des œuvres d’art paléolithiques peuvent s’interpréter à la lumière des croyances chamaniques des sociétés primitives. Il s’est démarqué de ses contemporains en développant cette théorie.