Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Sebastien Bourdais : biographie

Sébastien Bourdais, né le 28 février 1979 au Mans, est un pilote automobile français. Après une carrière fructueuse aux États-Unis, il atteint en 2008 une Formule 1 qui s'est longtemps refusé à lui, mais des résultats mitigés au sein d'une équipe qui ne le soutient pas l'écartent définitivement de la discipline reine. Considéré comme l'un des meilleurs pilotes français, son principal objectif est de remporter enfin les 24 heures du Mans.

Un Français en F1 ?

Fils d'un passionné de course qui a déjà participé à plusieurs reprises aux 24 heures du Mans, Bourdais réalise un début de carrière parfait en monoplace (champion de France de Formule Renault puis de F3). En 2002, il devient champion de F3000 à une époque où cela présageait presque à coup sûr un volant en F1. Plus tôt dans l'année, il fut même sur le point de signer un contrat avec Arrows, mais l'équipe fit faillite. Il est l'un des deux candidats pour le poste de troisième pilote Renault, mais Montagny lui est préféré. Son rêve de devenir pilote de F1 s'éloigne et il trouve refuge aux États-Unis dans le championnat CART, un autre tremplin pour la F1.

Une réussite fantastique aux États-Unis

Bourdais devient vite une star du championnat CART : meilleur rookie en 2003 avec 3 victoires, il réalise l'exploit d'accrocher quatre titres consécutifs de 2004 à 2007 (un record), années durant lesquelles il remporte la moitié des courses. Malgré cela, chaque année, Sébastien ne parvient pas à décrocher de place de titulaire en F1. Parallèlement, il assouvit son second rêve en participant régulièrement aux 24 heures du Mans avec l'équipe Pescarolo, puis Peugeot en 2007 où il termine deuxième.

L'échec en F1

Alors qu'il n'y croyait plus, Bourdais, bien aidé par son manager Nicolas Todt, décroche un volant F1 chez Toro Rosso en 2008. Bien qu'il soit débutant en F1, il est recruté en tant que pilote d'expérience aux côté d'un jeune pilote maison, Vettel, qui lui pourtant a déjà quelques grands prix à son actif. Le début de saison de Bourdais est positif : il marque des points et les esprits dès sa première course et se montre plutôt à son avantage comparé à Vettel. Mais très vite, avec l'arrivée de la nouvelle voiture, Vettel prend le dessus et remporte même un Grand Prix, alors que Bourdais ne rentre presque jamais dans le Top10. Prolongé in extremis en 2009, il est limogé à la mi-saison. Meurtri, Bourdais continue à participer à des courses très diverses, avec un grand succès. Il manque de peu la victoire à deux reprises aux 24 heures du Mans. En 2011, il entame un retour aux États-Unis, et sera également prétendant à la victoire au Mans.

Articles de la même catégorie Sports automobile

Troy Bayliss : biographie

Troy Bayliss : biographie

Troy Bayliss est né le 30 mars 1969 à Taree, en Australie, et sa première course fut en 1981. Il a remporté sa première course et Troy a décidé de se lancer dans la course du Championnat d'Australie de Supersport en 1995 et a terminé en 2ème place.
Circuit d'Issoire : ce qu'il faut savoir

Circuit d'Issoire : ce qu'il faut savoir

Le CEERTA (Centre Européen d'Essais, de Recherches et de Techniques automobiles) est composé de trois circuits : un circuit pro asphalte et deux circuits terre. Ces trois circuits sont situés à proximité de la ville d'Issoire, commune de la région Auvergne. Le CEERTA propose de nombreux stages : stage auto, stage drift, stage rallye, stage moto, etc.
Sport automobile : quelles sont les meilleures revues ?

Sport automobile : quelles sont les meilleures revues ?

L'offre que représente la presse automobile est à l'heure actuelle très diversifiée. Un bon nombre de revues se trouve spécialisé dans les différents créneaux possibles et, à bien y regarder, on peut en découvrir quelques-unes qui sont des "pluridisciplinaires" du sport automobile, des journaux qui peuvent offrir une information et une analyse la plus complète sur chacune de ces disciplines. Voici trois de ces revues mensuelles parmi les meilleures.