Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment se déroule un rallye vidéo ?

Afin que vous puissiez vous régaler de vos vidéos de rallye préférées, il y a en amont tout un travail qui est effectué de manière à ce que les images que vous allez voir soient de la meilleure qualité possible. Nous allons détailler ensemble la somme des opérations qui permettent le bon déroulement du tournage.

La préparation du matériel et du personnel

Il faut compter, pour une équipe légère qui va pouvoir s'adapter facilement au terrain environ quatre personnes. Un cameraman qui sera posté sur la ligne de départ, deux qui se situeront dans les deux points stratégiques du parcours, et enfin un technicien qui va se charger de la ou des caméras embarquées (la caméra embarquée va permettre de donner de la vie au reportage). La cohésion dans un groupe va permettre une efficacité de tous les instants : chaque technicien est responsable de son matériel (le meilleur moyen de ne rien oublier !). À l'heure actuelle, compte tenu de l'évolution des technologies du numérique, on peut même avec un matériel léger avoir de très bons résultats. Beaucoup de groupes de tournage sont équipés de caméras en haute définition (H.D) qui possèdent une définition d'image incomparable. Le trépied est indispensable pour pouvoir suivre un véhicule (sans que le geste soit saccadé). Le matériel est prêt, il ne reste plus qu'à acheminer le personnel et son bagage au départ de la course.

La logistique

Sur les rallyes automobiles, les qualités principales d'une équipe de prise de vues sont l'adaptation et la réactivité. En effet, au fur et à mesure du déroulement de l'épreuve, il va falloir changer d'endroit, et rapidement se mettre en place pour la prochaine spéciale. Les cameramen vont aussi profiter des ravitaillements, des changements de pneus, ou des parcs fermés pour prendre quelques images des mécaniciens et des équipages. La définition des points "stratégiques" d'une épreuve spéciale est importante afin de pouvoir offrir des images les plus dynamiques et spectaculaires, et cela, de jour comme de nuit, et par tous les temps.

Collecte des images et montage

Après la collecte des différentes prises de vue, et un premier tri sont effectués. Le montage va permettre d'éliminer les images indésirables, de pouvoir ajouter ou enlever du son sur une séquence, de rajouter du texte ( exemple : numéro du véhicule et nom du pilote). Cette phase finale est le gage de vidéos parfaites, prêtes à être visionnées par les très nombreux passionnés de rallye que vous êtes. Les bonnes adresses sont : - Video 42.com -Video-auto.com - Video-accident.com - Dailymotion.com

Articles de la même catégorie Sports automobile

Troy Bayliss : biographie

Troy Bayliss : biographie

Troy Bayliss est né le 30 mars 1969 à Taree, en Australie, et sa première course fut en 1981. Il a remporté sa première course et Troy a décidé de se lancer dans la course du Championnat d'Australie de Supersport en 1995 et a terminé en 2ème place.
Kazuki Nakajima : biographie

Kazuki Nakajima : biographie

Kazuki Nakajima, fils de Satoru Nakajima (ancien pilote Formule 1), est un jeune pilote automobile japonais né le 11 janvier 1985 à Aichi. Il a très tôt suivi les traces de son père, qui l'ont mené aujourd'hui dans la discipline reine du sport automobile.
Stéphane Sarrazin : biographie

Stéphane Sarrazin : biographie

Stéphane Sarrazin est un pilote automobile français né le 2 novembre 1975 à Alès, dans le Gard. Pilote polyvalent qui a couru tout au long de sa carrière dans de nombreuses disciplines et sur tous les terrains, Stéphane Sarrazin est aujourd'hui reconnu comme un pilote d'endurance. Il est actuellement champion en titre dans la catégorie Le Mans Series.
Alex Debon : biographie

Alex Debon : biographie

Alex Debon est un pilote espagnol de grand prix moto courant dans la catégorie des 250cc. Il est né le 1er mars 1976 dans le Vall d'Uixo dans la province de Castellón. Victimes de chutes et de blessures à répétition, il met fin à sa carrière en 2010. Il est aujourd'hui team manager dans la catégorie Moto2 (250cc).