Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Philippe Meyer : biographie

Philippe Meyer a suivi des études de sociologie et de psychiatrie puis, après avoir travaillé pendant plusieurs années dans ce domaine, il s'est dirigé vers le journalisme, sous ses différentes formes d'abord sa forme écrite puis les stations de radio et la télévision. Dans de nombreuses émissions, il a partagé ses connaissances dans de nombreux domaines, dont la musique classique.

Ses premiers pas

Il est né en Allemagne de l'année 1947. Il a poursuivi des études de sociologie et de psychiatrie puis travaille dans un centre de santé mentale de 1969 à 1973, puis au groupe d'étude des fonctions sociales de 1973 à 1979. Depuis 1984 et jusqu'en 2007, Philippe Meyer est maître de conférence à Sciences Po où il enseigne la sociologie des médias puis anime un séminaire consacré à Paris, son histoire et ses problématiques urbaines contemporaines. A partir de 1979, Philippe Meyer commence sa carrière en tant que journaliste dans la presse écrite de différents journaux : L'esprit de 1979 à 1980, l'Express de 1980 à 1986, le Point puis l'Evénement du jeudi de 1991 à 1994 pour revenir au Point de 1994 à 2002. Il poursuit son travail à la radio en 1982 pour des stations comme France Culture, France Inter et France Musique. Il apparaît à la télévision en 1987 sur M6 pour une émission sur la musique classique, puis sur la chaîne Arte dans Anicroches. Il présente pendant quelque temps l'émission L'heure de vérité sur France 2 et collabore en 2005 au reportage de Frédéric Rossif "De Nuremberg à Nuremberg".

Sa carrière

Ses films : - 1999 : Ça commence aujourd'hui avec Bertrand Tavernier.
- 2002 : L'affaire Picpus de Jacques Fansten Il intervient dans deux épisodes de Maigret : Un échec de Maigret et Signé Picpus. Théâtre : - 1997 : Causerie.
- 2001 : Paris la Grande.
- 2003 : L'endroit du cœur.
- 2010 : Chansons des jours avec et des jours sans. Ses textes : - 1977 : L'enfant et la raison d'état (thèse de doctorat sous la direction de Philippe Ariès).
- 1978 : Le communisme est-il soluble dans l'alcool. Ce livre a été écrit avec son frère A. Meyer.
- 1980 : Justice en miettes. Ce livre a été écrit avec Hubert Lafont.
- 1990 : Heureux habitants de l'Aveyron et des autres départements français.
- 1993 : Pointes sèches.
- 1995 : Eaux-fortes.
- 2004 : Démolition avant travaux.
- 2009 : Un parisien à travers Paris.

Son action

Lors des élections municipales de 2008, Frédéric Meyer appelle les journalistes à donner leurs idées politiques tout comme lui l'a fait. Il s'engage pour devenir la tête de liste de François Bayrou dans le 5ème arrondissement de Paris.

Articles de la même catégorie Patrimoine

Pierre Haski : biographie

Pierre Haski : biographie

Pierre Haski est un journaliste français qui après avoir travaillé pour le journal quotidien Libération pendant plusieurs années décide de quitter ce journal pour créer le site d'informations Rue 89 avec ses collaborateurs et cofondateurs Arnaud Aubron, Michel Lévy-Provençal, Laurent Mauriac ainsi que Pascal Riché.
Vue virtuelle du haut d'une tour de Notre-Dame de Paris

Vue virtuelle du haut d'une tour de Notre-Dame de Paris

Notre Dame de Paris est le symbole le plus connu de France. C'est une cathédrale catholique qui se situe à l'extrême bout de l'île de la Cité, près des berges de la Seine et au centre-ville dans le 4è arrondissement de Paris. Lors d'une visite sur la capitale, c'est une découverte incontournable. Cependant, vous pouvez la visiter virtuellement et voici comment faire ?
La coiffe bretonne : ses principales variantes

La coiffe bretonne : ses principales variantes

Les coiffes bretonnes s'inscrivent pleinement dans le patrimoine de la Bretagne. Elles se distinguent aussi par leur diversité : il y a presque autant de sortes de coiffes que de microrégions, voire de communes, dans la péninsule bretonne. Certains pays en possèdent même plusieurs. Etant donc impossible de toutes les énumérer, cet article vous en présente quelques-unes.
L'origine des noms de famille

L'origine des noms de famille

Il existe en France plus de 200 000 noms de famille différents, pourtant, nombreux sont ceux qui ont disparu. Les noms les plus rares tendent à disparaître malgré le désir des femmes de préserver les leur et de les transmettre. Chacun est attaché à son nom et peut être surpris d'en découvrir l'origine.