En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Le Diable au corps : le roman, le film

Il existe plusieurs œuvres intitulées "Le Diable au corps" mais, incontestablement ce sont le roman de Radiguet et le film qui en a été tiré de Claude Autant-Lara qui ont le plus marqué les esprits.

Le roman

Le roman de Raymond Radiguet paraît en 1923, l’année de la mort de l’auteur qui avait à peine 20 ans. Cela confère au roman une dimension mythique. Ce roman qui parle d’adolescence, de trahison, de scandale, d’adultère a fait scandale. Marthe, fiancée à Jacques parti à la guerre, le trompe avec le narrateur de 15 ans. Celui-ci est trop jeune pour être mobilisé, c’est pourquoi il est là tandis que le Première Guerre mondiale bat son plein. Les deux personnages vivent une idylle mais c’est loin d’être facile car le jeune homme est lunatique et possessif. Le roman met en avant l’ennui de la jeunesse en période de guerre, l’ébranlement de la cellule familiale et la déstabilisation des institutions. Le roman, sur un ton désabusé et cynique, fit donc scandale car il postulait que, pour être heureux, les amants avaient besoin de la guerre.

Les autres oeuvres

Un film "le Diable au corps", adaptation du roman, fut réalisé par Claude-Autant Lara en 1947. Le film fit autant scandale que le roman en raison de son caractère très libre et donc sulfureux. Certains journalistes firent même circuler une pétition afin d’interdire le film qu’ils accusaient d’antimilitarisme et qu’ils jugeaient immoral. Cocteau défendit ardemment l’œuvre de Claude Autant Lara. Autan-Lara choisit comme comédiens pour les rôles principaux Gérard Philipe et Micheline Presle. Jean Debucourt, Jacques Tati ou encore Denise Grey faisaient aussi partie de la distribution. Il est à noter que le réalisateur donna comme prénom au héros François alors que dans le roman, ce même héros n’avait pas de nom : on sait toutefois que Radiguet avait envisagé de le prénommer François. En 1986, une adaptation du roman eut lieu en Italie. Marco Bellocchio réalisa Il Diavolo in Corpo avec Maruschka Detmers et Federico Pitzalis. Une adaptation télévisée fut faite en 1990 par Gérard Vergez et le titre de Diable au corps fut également utilisé en musique par Clara Morgane pour le premier single de son album Nuits Blanches.

Articles de la même catégorie Patrimoine

Église Saint-Merry à Paris

Église Saint-Merry à Paris

L’Église catholique Saint-Merry est située à proximité du centre Georges-Pompidou, au croisement de la rue Saint-Martin et de la rue de la Verrerie, à Paris. Son nom proviendrait de l’abbé Saint-Médéric, mort en l’an 700 et canonisé. Que ce soit pour son histoire ou son style architectural, cette église est extrêmement riche, et est devenue beaucoup plus qu'un simple lieu de culte.
Caroline Fourest : biographie

Caroline Fourest : biographie

Caroline Fourest est née en 1975 à Aix-en-Provence. Elle est connue pour ses écrits controversés et ses chroniques. Féministe et combattante, elle est aussi une grande écrivaine. Nous allons découvrir la vie de cette femme engagée.
Les monuments du monde les plus célèbres

Les monuments du monde les plus célèbres

Les sept merveilles du monde étaient : La Statue de Zeus, Le phare d'Alexandrie, Le mausolée d'Halicarnasse, Le colosse de Rhodes, La pyramide de Khéops, Le Temple d’Artémis, Les jardins suspendus de Babylone, mais aujourd'hui quels sont les plus beaux monuments du monde ?
Exemple de testament : ce qui doit être mentionné

Exemple de testament : ce qui doit être mentionné

Rédiger son testament n'est pas un acte qui va forcément de soi. En son absence et en cas de décès, le patrimoine est alors divisé, selon la loi, ce qui ne correspond pas forcément aux volontés du défunt. Voici, quelques rappels et quelques éléments de clarifications.